DAD ♥ My first love - My forever Hero

 :: Les Etats Unis :: New York :: Manhattan :: Stark Industries Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 18 Sep - 16:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


Cette journée avait commencé pour le mieux je dois dire. Et vous savez pourquoi ? Cela fait une semaine que je n’ai pas eu d’ennuie. C’est le jour de truc qui entoure sur le calendrier avec un joli feutre rouge avec un petit smiley content ! C’est pour le moins exceptionnelle, après avoir passé un peu de temps sur Skype avec mon frère adoptif, je lui fais de gros bisous en dévorant Emma sa fille, elle est choupinette. Mais ma vie doit reprendre son court, le nez dans mes papiers tout en chantier. Je regarde mes notes, zigzagant entre mes notes, mon carnet, et les photos de mon téléphone et de mon appareille photo et les clichés de ma go pro. Si je n’avais pas raté quelque chose, un truc qui serait passé à la trappe pour mon article.

Je ne vois pas le temps passé et lorsque je relève les yeux de mon bordel je me rends compte qu’il est 15h. HAAA ! Bordel ! Je me lève d’un saut de ma chaise la faisant vaciller pendant que je cours dans ma penderie pour attraper des vêtements, oui je ne vais pas aller à un rendez-vous en pyjama ca là fou mal ! J’enfile un jean, des bottines, un débardeur et ma veste, ça va je pense que pour aller chez Stark Insdutrie ça le fait en vrai. Un bref passage à la salle de bain pour me coiffé rapidos, un coup de crayon et go go go ! Je donne un rapide coup de pied dans le ballon d’eau pour que le robinet de la salle de bain arrête de gouter. Si j’avais les moyens les copains je ne vivrais certainement pas dans le Bronx vous vous en doutez !

Mon sac en main avec mon téléphone, mon carnet, stylo et tout mon tralala je pars déjà bien en retard pour mon rendez-vous pour mon interview avec Stark. Et puis je me dis, pourquoi tu te presses bichette ? Il est toujours en retard de toute manière, je regarde l’heure sur mon téléphone, je suis déjà de base en retard d’une demis heure alors franchement un peu plus on ne verra pas la différence. Alors sans me presser, je me dirige vers la Stark Industrie en prenant les transports en commun. Mes yeux se ballades sur l’extérieur, au travers des vitres, j’observe, oubliant presque mon arrêt dans mes pensées.

A peine j’ose mettre un pied dans le bâtiment que l’un de ses gros gorilles de la sécurité me demande qui je suis et ce que je viens faire ici. Un instant je me regarde, puis je le regarde en levant la tête, non, je n’ai pas du tout l’air effrayante alors on se calme. « Euh… Lana Stewart, j’ai rendez-vous avec Monsieur Anthony Stark. » Et vu sa tête il n’avait pas l’air de me croie. J’ai l’air si nul que ça ? En réalité quand je tourne la tête je ne vois que des personnes en costumes, des femmes en tailleur genre sur leur 31 en mode BCBG grosse tête et moi je suis là avec mon jean et ma longue veste en coton acheté dans un magasin branché pour jeune de mon âge. « Nan sérieux j’ai vraiment rendez-vous avez lui… et en plus je suis pas en avance ! » Il s’en va voir la secrétaire en me faisant signe de le suivre pour aller voir et bien sûr j’étais inscrite nulle part. Mouais mouais… alors discrètement je demande de vérifié pendant que je file à l’anglaise vers les ascenseurs. Avant que la porte ne se ferme le vigile se tourne vers moi et je lui dis en faisant entonnoir avec mes mains autour de ma bouche. « C’est bon prévenez le que j’arrive je vais trouver son bureau, il me connait puis que j’ai ren.dez.vous.a.vec.lui !! »

Je sais, mauvaise idée mais c’est bon je vais pas attendre deux siècles, ça va c’est qu’une tour de plusieurs mètres je finirais bien par le trouver. Mais à ma sortie de l’ascenseur c’est le vigile qui m’attend je lui fais un grand sourire tout gentil. « Non mais sérieux demandez-lui, je déconne pas je connais Tony Stark et … - C’est bon je vous accompagne – et en plus je connais … quoi ? » Il venait de me clouer le bec, ok je vous suis. Je ne pouvais que rajouter « Vous voyez que j’avais raison … » Il ne relève pas et me montre tout droit le bureau de Stark, je le remercie et m’avance en toquant à la porte, attendant d’être invité à entrer. Un grand sourire sur mon visage je laisse échapper mon visage en disant un grand « Bonjouuuur ! »


Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Sep - 16:08


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

"Monsieur, je dois vous parler" "Plus tard FRIDAY, je dois travailler sur le MK42" avais-je rétorqué à mon intelligence artificielle avant de mettre mes lunettes de protection et de plonger ma main à l'intérieur de mon armure. "Mais c'est très important et..." "FRIDAY, tout ce que tu me dis d'important est toujours ennuyant, maintenant tu me laisses travailler" Mes mains dans les fils et autres pièces mécaniques en tous genre, je restais un bon moment sur l'armure. Avec tous ce qui m'étais tombé dessus, j'avais toujours l'envie d'amélioré mon équipement, de créer de nouvelle choses, mais attention, il ne s'agissait plus de créer une sorte d'Ultron, mais plutôt quelque chose de contrôlable, comme FRIDAY l'était. D'ailleurs, il devait être quatorze heure quand elle se remoit en marche et me parla à nouveau de ce qu'elle devait absolument me dire. Mouais, quelque chose de pas important si elle voulait mon avis.

"Monsieur, Mademoiselle Stewart fait des siennes au rez-de-chaussé" Avait-elle alors dit. J'avais relevé la tête et enlevé mes lunettes. "Que fait-elle là?" Pas de réponse de FRIDAY, je me releva de ma chaise, allait me laver les mains et remonta dans mon bureau, elle devait sans doute me voir pour une quelconque raison et je ne me souvenais pas du tout pourquoi.

Quoi qu'il en soit, quand elle passa sa tête par la porte, j'étais assis à mon bureau à dessiner un nouveau plan pour une armure. Toujours en tête de créer, innover... Quand elle annonça son bonjour,je l'a regardais en souriant un peu. "Tu en as mit du temps à arriver, Friday m'a prévenue que tu étais là depuis vings minutes, que s'est-il passé?"

D'un côté, heureusement qu'elle avait mit du temps à arrivé, parce que sinon, je n'aurais pas eu le temps de me changer, de me laver les mains et de remontrer à mon bureau pour faire le genre de mec toujours au travail. Je vis derrière elle l'un des gros bras du rez-de -chaussé, je lui dis signe de sortir et le geste contraire à Lana. Ainsi elle pouvait entrer dans mon bureau.

"Tu voulais me voir? "
- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Sep - 12:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


Le gros gorille derrière moi attend sagement, sur la défensive, je me permets de me tourner vers lui et de dire. « C’est bon… vous m’avez vu ? Au mieux je vous mets un coup de pied dans les parties et vous en retour vous m’explosez contre le mur ! Je ne suis pas si stupide que je peux en avoir l’air, merci ! » Han mais c’est bon à la fin ?! J’vais faire quoi à Iron Man moi sans déconné ? Je fais peur à personne, vu mon gabarie, à votre avis pourquoi est-ce que je me mets derrière un ordinateur, mes mots sont plus sanglant qu’un de mes coups de tête où je risquerai de me faire mal en plus ! Je me tourne alors vers monsieur Stark pour lui répondre sagement et poliment.

« Ils ne voulaient pas me laisser rentrer, je dois pas être assez cossu pour entrer ici… en plus pour une fois j’ai fait ça bien j’ai pris rendez-vous. »

Comme je le dis si bien, pour UNE fois que je fais les choses bien ça se passe pas bien quand même, je suis un chat noir des situations même simple ! Mais j’ai gagné contre la sécurité vu que Monsieur Stark lui fait signe de partir et moi d’entré. J’ai un sourire satisfait sur le visage que je ne me cache pas de montrer aux gros bras, 1 pour moi 0 pour le gros bout de gras. J’entre dans le bureau en fermant la porte derrière moi.

« Et bien…, vous m’aviez promis un interview la dernière fois alors … je me suis permise de venir réclamer mon juste et tendre du. Mais …. Promis j’prendrais pas beaucoup de votre temps je sais que vous êtes très occupé… machine, sauver le monde toussa toussa. »

Je m’approche de lui pour lui serrer la main quand même par politesse, il est si gentil avec moi. Je ne me suis jamais demander s’il était gentil avec tout le monde ou avec moi parce que j’étais mignonne ou la copine d’un Maximoff. Après … je ne s’aurais dire si Pietro a de l’influence ou même du point face à Stark, bien que je sais qu’il le détestait au début vis-à-vis … de sa famille. C’est triste mais que voulez-vous les gens changes. Je sors mon carnet et mon style, m’asseyant à l’endroit où Stark m’invite à poser mes fesses.

« Alors … si … vous voulez pas répondre, je comprendrais, vous me connaissez je peux être intrusive mais chui pas méchante dans le fond. » Accompagnez ça d’un petit sourire gentil et en général ça passe mieux, puis je le pense, chacun à le droit à son jardin secret ou ne pas avoir envie de parler de certain sujet … sauf si cela concerne un problème politique, économique, trafique enfin … vous voyez le genre de sujet qui fait débat. « Alors euh… l’année dernière à la rentré du M.I.T vous avez présenté une machine de reproduction cérébral à réalité augmenté. As-t-elle un but scientifique ou médicale ou simplement de pouvoir reconstruire les souvenirs et dans ce cas un aspect simplement psychologique. Cela vous est venu comment cette idée ? »

Ce truc m’a beaucoup intrigué à l’époque lorsque j’étais venu assister à la conférence. Je pense qu’on a tous des souvenirs enfuit, des choses qu’on aimerait se souvenir et des choses que l’on n’aimerait pas se souvenir. Je trouve ça chouette, de pouvoir retransmettre en réalité augmenté ses souvenirs, de revoir les gens, les moments comme spectateur mais en même temps… cela peut être tellement destructeur, s’enfermer dans une bulle imaginaire d’une monde du passé qui n’est plus. Et puis que montre-t-elle. Ce que l'on veut voir, ou ce qui est vraiment arrivé.


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Sep - 17:15


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

Lana avait été accompagné jusqu'à mon bureau par un des gros bras de la sécurité, je ne savais même pas moi même pourquoi nous avions autant d'agents et de garde du corps ici, j'avais appris depuis bien longtemps que si quelqu'un voulait attaquer, il le pouvait (encore plus s'il s'agissait d'un loki ou d'une autre créature venant d'ailleurs). Peut-être que c'était Pepper qui avait demander à renforcé la defence de la tour, après tout, nous vivions dans un monde où de nouveau sper héros et vilains étaient arrivés. "Ils se méfient de tout et tous, la dernière fois, Mystique s'est fait passé pour Pepper, depuis, ils préfère être prévoyants." J'avais alors congédié l'homme alors que la journaliste annonça que pour une fois, elle avait prit rendez-vous, j'haussais un sourcil "Comment ça, "pour une fois"?" Tu m'étonnes qu'elle ne soit pas la bienvenu si elle entrait ici comme dans un moulin....Elle me serre la main et je fais de même.


Elle était donc entré et je lui avais fait signe de prendre place dans le canapé, mon bureau, c'étiat un appartement, il ne fallait pas l'oublier. Alors que je me prenais un verre de wiskey, elle m'indiqua que je lui devais une interview, je l'a regardais, surpris. "Ah bon? J'ai dis ça? Oh...Excuses moi Lana, j'avais complètement oublier, mais soit, faisons-là, j'ai du temps devant moi. Un verre?" Je lui indiquais alors le bar avec toutes sorte de boisson alcolisée avant de revenir en face d'elle. "Oui sauver le monde, ça prend du temps mais il y a d'autre super héros qui sont prêt à le faire pendant que je m'occupe de cette interview!" De toute façon, quoi de mieux qu'une interview pour flatter mon égo?


Elle commença par bredouiller quelque mots qui me fis sourire. "Pas de soucis, si quelque chose ne va pas, je n'y répondrais pas."



Elle commença alors à parler de mon invention, d moins, l'une d'entre elles, celle qui m'a demander le plus de temps, celle qui m'a demander le plus de mouchoir pour essuyer mes yeuxp lein de larmes, mais ça, je n'allais pas l dire, je tenais à ma fierté. Je reflechissa un moment. Pourquoi avait-je fais ça au fond? "Je crois qu'au départ, j'avais créer cette machine pour un besoin personnel, j'étais à une période sombre de ma vie, j'avais besoin de me retrouver dans mes souvenirs. Mes parents me manquait et j'avais ce besoin de les revoirs. Ca été une réussite personnel. Après, elle peut être un peu de tout. Médicalement, elle pourrait montrer aux malades d'alzeimer leur passé, réveillé leur mémoire, les faire travailler sur certaines choses qu'ils ont vécut.Mais je ne sais pas si cela serait concluant, cela reste à voir
"
Je fis une petite pause pour qu'elle puisse écrire ce que je venais de dire. "Après, je suis conscient que c'est une machine destructrice car se renfermé dans nos souvenirs, ce n'est pas la bonne solution, être dans une bulle et être dans le passé n'arrange rien, il faut toujours aller de l'avant. On dit toujours " Comment ça c'est passé, déjà, notre rencontre? " et bien avec cette machine, il est facile de retrouver cela, il suffit d'y penser, on retrouve même des souvenirs qu'on n'a oublié."

Je fis un sourire à Lana, elle semblait très interessé par cette création "Je dois l'avoir dans mon labo, au sous sol, si ça t'interesse, tu pourras l'essayer."



- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 19:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


« Hum hum… elle est très doué même trop doué pour les gorilles du bas. » Qu’est-ce que vous voulez qu’ils fassent devant la réplique parfaite de Pepper ? Au mieux lui dire bonjour mademoiselle Potts. C’est plus que des gros bras qu’il faut c’est des détecteurs de folie furieuse qui n’existent même pas. Enfin bref… Je lui fais un petit sourire en coin. « Bah …. Vous parlez c’est pas facile, alors on trouve des moyens pour vous approcher ou vous voir comme on peut. Comme je ne suis pas connu de mon vrai nom je me fais refouler partout du coup je prends le gauche. » Tout cela avec un grand sourire tout mignon et tout gentil parce que dans le fond c’est ce que je suis.

Je m’installe sur le canapé, l’observant se déplacer dans son bureau plutôt cool « Ah bon? J'ai dit ça? Oh...Excuses moi Lana, j'avais complètement oublié, mais soit, faisons-là, j'ai du temps devant moi. Un verre? » Je ne peux retenir un petit rire en disant. « La grande roue, vous vous souvenez ? C’est là que je vous ai demandé et que vous m’avez gentiment dit oui. » Sa réputation n’est pas une légende urbaine et elle n’est plus à débattre. Cet homme a lé mémoire d’un poisson rouge quand cela concerne les autres. « Avec plaisir Monsieur Stark. Huum… Whisky ça sera parfait merci. »

En préparent mes affaires pour l’interview j’explique la carte Joker qu’il a le droit d’utiliser si bon lui semble et il ne se prive pas de dire qu’il ne répondra pas. Bon et bien me voilà prête, je prends une petite gorgé de Whisky et me lance dans ma première question. J’écoute enfin la réponse de Monsieur Stark, le laissant réfléchir et prenant des notes quand il commence à ouvrir la bouche. C’est vrai qu’elle peut apportait du bon, je pense que si on poussait son utilisation à des fins médicales ça pourrait être bien, sans en abuser. Mais demander à un humain de ne pas abuser de quelque chose c’est presque impossible je crois !

Il me propose de l’essayé après … je ne sais pas trop si j’ai vraiment envie d’essayer ce genre de truc, je trouve ça trop flippant. Je hausse les épaules en répondant. « Je ne sais pas… je ne s’aurais même pas à quoi penser. » Je n’ai pas envie de revoir de bon souvenir avec ma famille d’accueil … c’est trop triste, ça me ferait plus de mal qu’autre chose au final… mon enfance c’est un enchainement de foyer et de maison et après … il n’y a rien que je voudrais me souvenir. J’aimerai même pouvoir oublier l’accident de mes parents adoptifs ça ferait bien moins mal.

« En parlant de rencontre, envisagez-vous le mariage avec Mademoiselle Potts ? » je pince mes lèvres quelque instant en le regardant puis je lui dis en faisant une grimace « … Ouais j’avoue cette question elle est plus pour moi que pour mon blog… je suis simplement curieuse. » Du coup je fais des ratures dans mon calepin en reprenant. « Vous étiez fut un temps la plus grande entreprise d’armement mondiale, aujourd’hui vous êtes un Avengers, la Stark Industrie est devenu la pionnière dans la défense national et mondiale, l’énergie et la robotique expérimental. Êtes-vous fières de cette évolution ? Vous voudriez encore la faire évoluer, et si oui vers quel chemin ? »


Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Sep - 17:15


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

Lanaexpliqua brièvement comment elle arrivait, parfois, à me voir et le pire dans tout ça, c'est que je ne m'en rendais même pas compte. J'étais vraiment dans ma bulle des fois... Elle avait esquissé un sourire alors que mon sourcil était toujours levé. "La prochaine fois que tu veux me voir, donnes moi rendez-vous ailleurs, comme ça tu ne seras pas malmené."

Bien sûre que je ne me souvenais plus de ce que je lui avait dit, j'avais dormis entre temps -ou plutôt j'avais simplement pas fait attention à ce qu'elle m'avait demandé la dernières fois- quoi qu'il en soit, alors que je lui servais son verre d'alcool, je l'a regardais. "Ah oui, maintenant que tu le dis, ça me rapelle vaguement quelque chose." Pas la grande roue hein, le fait de lui avoir dit qu'une interview était possible. Parce qu'au fond, qui oublierais une grande roue tournant aussi vite qu'une toupie? Pas moi en tous cas.

Assis dans le canapé, nous y étions bien pour répondre aux différentes questions que Lana posaient. Je prenais vraiment mon temps pour répondre, je réfléchissais, je ne répondais plus du tac au tac comme j'avais pu le faire des années au paravant, il me fallait être mûr et j'essayais, tant bien que mal, de l'être.

Elle m'indiqua qu'elle ne savait pas trop si elle voulait l'essayé ou non, elle ne savait même pas à quoi pensé. J'eu un petit sourire, posant mon verre sur mon menton tout en l'observant. "Tu sais Lana, Cette invention peut nous faire voir des choses mêmes quandn ous étions bébés... Il me semble que tu as été adoptée, n'est ce pas? -Ne m'en veut pas de le savoir je fais des recherches sur tout le monde!- Tu ne voudrais pas voir ta mère ou ton père, rien qu'une seule fois?" Je bu une gorgée de mon verre "Moi c'est ce que j'aurais voulu voir..."


"Monsieur, il est important que je vous dise que..." "Plus tard FRIDAY, tu vois pas que je suis en plein travail?" Avais-je dis à mon I.A avant de reprendre un air sérieux

Air
sérieux qui fut de courte durée. En effet, alors que Lana posait la question sur la mariage, j'eu un petite rire. C'est vrai que je lui avait "demander" de m'épouser lors de la fête forraine, mais je devais faire une vrai demande. "Pour tout te dire, j'attend le bon moment! Mais ne vas surtout pas dire ça à tout le monde!"

Puis on reprit vraiment notre sérieux alors qu'elle me demandais pour SI. J'eu un petit sourire. "je suis très heureux de ce qu'est devenue Stark Industrie et je pense que mon père aurait été heureux de voir à quel point l'entreprise de la famille à changer, à prit un nouveau tournant, du moins, elle est revenu à ce qu'elle était initialement, c'est à dire, faire en sorte de sécrisé le pays. L'entreprise à été créer dans les années 40 et il ne faut pas oublié que mon père à créer le bouclier de Captain America, c'est un symbole de Sécurité national et international. Je suis content qu'à présent, SI est reprit ce rôle. "

Je laissai un silence avant de continuer de répondre. "L'avenir n'est fait que d'évolution, toutes les équipes de l'entreprises travaillent sur de nouveaux projets, des secrets comme des officiels, il en sera toujours ainsi."

- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 14:43
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


Je pourrais boire pour oublier ce que Stark vient de me dire mais ça ne se fait pas, ce n’est pas … politiquement correcte bien qu’il soit le genre d’homme à faire ça. J’ai envie d’être crédible aux yeux des gens, de n’être pas simplement cette gamine aux yeux tendre et aux caractères bien trempé. Je prends cependant une petite gorgé, faisant comme je n’étais touché. En réalité je ne le suis pas. Je m’en moque complètement. Cependant ça ne me choque même pas que Stark soit au courent, il suffit de pirater n’importe qu’elle dossier administratif pour le savoir, acte de naissance, relever des différentes mise en foyer. Je regarde ma feuille avant de relever mon visage continuant de sourire.

« Je ne pense pas que ce soit une bonne idée… J’ai déjà eu ma « vraie mère » au téléphone, j’avais 16 ans. C’est une ancienne Cow girl qui vie à Las Vegas, elle se moque complètement de moi et ne sait même pas lequel de ses ex clients est mon père. Que ce soit mes vrais parents ou mes familles d’accueil je n’ai pas envie de voir le visage de gens qui m’ont abandonné… je préfère rester avec ceux qui reste et qui font des choses pour moi. » Comme peut le faire simplement Stark en m’offrant de son temps.

Mon père … Mon père adoptif a été le meilleur père que je pouvais avoir dans ma vie, il était présent, il était gentil. C’était quelqu’un de bien, je n’ai pas envie de voir le visage de ma mère ces mots m’ont suffi quand à mon père … a quoi bon, ce type ne doit même pas savoir que j’existe, il ne sait pas que j’existe… je ne vais pas arriver, chambouler sa vie. Voir me prendre son ignorance en pleine face et essuyer un nouvel abandon. C’est certainement mieux ainsi. Je sursaute en entendant la voix de FRIDAY, l’intelligence je sais plus quoi de monsieur Stark.

« La vache … ça surprend… » Je garde mon même air, naturel, souriante. Et lui pose la question concernant un potentiel mariage avec Pepper Potts. Je fais signe de fermer ma bouche comme une fermeture éclair. « Je ne dirais rien promis … Moooh c’est tellement adorable et existant ! » Quoi ? C’est toujours cool les mariages, robe blanche, le gâteau toussa toussa ! Quelle gamine n’a jamais rêvé d’épouser le prince charmant ?! Faite pas genre ! Rien que d’imaginer un jour Pietro et moi … Lana arrête tu te fais du mal ! J’ai un sourire tout choupinou car je trouve ça trop mignon ! C’est l’un des couples les plus tendances puis depuis le temps qu’ils sont ensembles et qui semble si amoureux. Ils méritent un peu de bonheur tous les deux.

Je prends des notes, pas sur le mariage bien sûr mais sur l’entreprise d’Anthony Stark. Il semble être vraiment heureux, on dirait un père parlant des exploits de son fils. C’est touchant, en même temps c’est le travail d’une vie, de son père comme de la sienne. Stark semble nous préparer encore de merveilleuse surprise.

« Stark industrie ne semble être qu’au début de son apogée ! As qui pensez-vous donner un jour les rênes de l’entreprise ? » Stark n’a pas d’enfant, du moins pas encore… peut-être qu’il prévoit d’en avoir avec Pepper. Sinon il faudra qu’il trouve quelqu’un de confiance pour lui remettre son entreprise, ce qui n’est pas rien tout de même.

« Monsieur, c’est un sujet vraiment important … » Je regarde en l’air, instinctivement. Comme s’il pouvait se cacher quelque part, je regarde alors Stark. « Ça semble … urgent. Ça ne me dérange pas d’attendre Monsieur Stark. » Après tout si une machine s’emballe autant c’est que ça doit être vraiment important ça m’ennuierait qu’il passe à côté d’un problème majeur.



Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Oct - 17:42



DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

J'étais un homme qui prennait toutes les opportunités qui se présentaient à moi, de ce fait, j'avais pensé que donner l'idée à Lana de lui faire voir ses parents, son passé, pouvait être une bonne chose pour le produit que j'avais inventé, elle aurait pu en faire une bonne critique et on m'en aurait demander d'avantages et je les aurait vendu et j'aurais eu de l'argent en plus dans les proches. Mais elle avait ruiné mes plans d'une secondes en indiquant que non, elle ne voulait pas voir sa vrai mère ni son père. C'est vrai que cette petite n'avait pas eu de chance de se côté là. "Tu as sans doute raison...Et puis d'ailleurs, c'est nous ta famille à présent!" Moi? Possessif? Si peu. Ce que je voulais dire pas là, c'était qu'elle était étroitement lié aux Avengers à présent en sortant avec Pietro.

FRIDAY nous avait couper, depuis ce matin, mon I.A voulait absolument me dire quelque chose et je ne savais foutrement pas ce qu'elle me voulait. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas le bon moment pour ça, j'étais tout de même en pleine interview! D'ailleurs, Lana fut surprise d'entrendre une voix venir de nulle part. "Oui ça fait ça à tout le monde au début."

J'eu un petit sourire quand elle annonça que demander en mariage Pepper était dans mes plans, mais pas un mot à personne parce qu'au fond, je ne lui avait pas officiellement demandé. J'attendais le bon moment, et je ne trouvais jamais ce moment. Nous étions bien, Pepper et moi, moi et Pepper, tous les deux jusqu'à nos vieux jours... Mais Lana avait soulevé une question qui me passait par la tête souvent.
A la mort de mon père, j'avais hérité de S.I parce que j'étais l'héritier Stark...Mais qu'en était-il à présent? Un mouvement de panique se fit en moi, inconsciement, je devais avoir peur de la fin sans doute. J'eu un petit sourire, un moment de reflexion, entourant alors la pièce d'un silence. "Pour le moment je suis là et je ne suis pas près de lâcher les rennes. Tout comme Pepper" C'était la seule réponse que j'avais pu faire pour me protégé de cette peur de l'abandon...

FRIDAY avait à nouveau demander à me parler, je poussai un soupire. "Quoi? Qu'est ce qui se pass friday?" "C'est au sujet de mademoiselle Stewart." "Et bien quoi?" "J'ai découvert dans son analyse de sang, grâce à la tâche de sang qui était sur votre haut suite à l'évènement sur..." "Dépêches-toi." "J'ai comparé vos deux sangs que je trouvais très similaire. J'ai découvert que mademoiselle Stewart est de votre famille" "Quoi?"  

Je me levai alors, faisant affiché devant moi les écrans d'analyse de nos deux sang, je regardai Lana les sourcils fronçés avant de demander à Friday des explications, du moins, des affirmations sur ce que je voyais devant moi. Je n'étais pas médecin, mais il ne fallait pas être diplomé dans cette matière pour voir que nos groupe sangain, une infime partie d'ADN et une branche de notre composition sanguine étaient similaire. "Mademoiselle Stewart est votre fille".


- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Nov - 17:11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


Je lui souris, il n’a pas tout à fait tort et quelque part ça me fait plaisir. Peut-être parce que je suis jeune mais lorsque ma famille d’accueil m’ont adopté ils ne m’ont pas choisi, finalement comme de vrai parent qui attendant un enfant. Mais eux… ils sont différent ils sont une famille choisi et quelque part cela me touche de voir un homme tel que Stark, influent et entourer de personne bien plus prestigieuse que moi me dire que je fais –finalement- parti de la famille, de sa famille. « Merci… c’est gentil ! » Pietro est ma nouvelle famille, et quand bien même que ma relation avec ma belle-sœur ne soit pas des plus fleurissantes je sais que je peux compter sur les Avengers. Ce sont des gens bien !

Mais … il semblerait que ma question concernant l’héritage de cette grande et magnifique entreprise mette très mal à l’aise Monsieur Stark. Ça se voyait sur son regard. Il répondit rapidement qu’il ne compter pas lâcher son entreprise lui et Pepper. Lui n’a pas d’enfant ou du moins ils n’en n’ont pas encore ensemble du coup … ça pouvait effectivement le blesser de se rendre compte qu’il était seul. Sans enfant et sans personne de sang pour reprendre cette entreprise familiale. Je fais un oui de la tête en pinçant les lèvres et dit. « Désolé, c’était une question stupide. » Par politesse je m’excuse de l’avoir embarrassé. J’apprécie Stark et je ne voudrais pas qu’il m’en veuille.

FRIDAY reprend la parole. Je me contente de prendre mon verre et d’avaler une fine gorgé, me levant du canapé pour faire un petit tour dans la pièce, laissant Stark parler avec … son intelligence artificiel. Mon dieu que c’est glauque ce truc ! Mais lorsque FRIDAY parle de moi en disant que cela me concerner je fais demis tour sur moi-même, je regarde Stark intrigué parce que regarder un plafond c’est profondément stupide. « Au sujet de moi ? » Qu’est-ce que j’ai pu encore faire ? Je croise les bras attendant la sentence… qu’est-ce FRIDAY pourrait bien avoir sur moi ? J’ai même pas de casier et j’ai jamais tué personne ni même agressé quelqu’un… La voix parle de mon sang… je m’approche de quelque pas dans la direction de Stark.

Quoi ? Son I.A m’a trouvé une maladie ? Un truc du genre ? Je vais mourir ? Non mais on s’imagine tout un tas de chose dans ce genre ?! Qu’est-ce que mon sang pourrait apporter d’autre comme analyse ? Maladie, problème, santé, mort. Et Stark n’a pas l’air d’apprécier la blague car il lui demande d’en aller au fait. La réponse est semi brutal, je suis de sa famille. « Hein ? » Pour le coup je suis VRAIMENT de sa famille et ce n’est pas une métaphore ! Je sens mes mains tremblés tout comme ma voix. « De quoi ? Comment c’est possible ? » Et toute les idées les plus cons me vienne à l’esprit, un oncle, un cousin il est de la famille de ma cow girl de mère ? Ou de mon père inconnu ?! Mais jamais je ne me suis dit la vérité. Ca me semblait certainement trop gros, trop important et tellement inimaginable. Stark me regarde, avec ces yeux super sérieux et je dégluti à son regard. On dirait une petite fille qui va se faire punir pour une bêtise sauf que je ne sais pas encore ce que j’ai fait. « Mademoiselle Stewart est votre fille. » Et bien la voilà l’héritière de Stark.

Je bug, quelque seconde je bug. Etat de choc instantanément, peau blanche et regard dans le vide. Mon cerveau est resté sur le mot fille, comme un vieux vinyle bloqué. Mon père ? Anthony Stark est mon père ? Ce qui fait de moi une Stark ! … MOI ? J’ai envie de pleurer et j’ai envie de crier en même temps. De me jeter dans ses bras et en même temps de partir. J’ai toujours rêvé de voir mes vrais parents et près avoir parlé avec ma mère biologique… je n’avais plus envie de connaitre mon père car j’imaginais toujours le pire des débauchés. Mais en même temps je ne pouvais pas lui en vouloir, qu’importe l’homme qu’il était car il ignorait mon existence… je ne pouvais en vouloir qu’à ma mère de m’avoir abandonné. Mais lui ? J’ai pas le droit de lui en vouloir, mes yeux deviennent rouges et je reste figés prenant racine dans le sol. Je sais même pas quoi dire, même pas comment l’appeler Monsieur Stark ? Tony ou papa… J’ai l’impression que je vais faire un malaise et je dis simplement « J’me sens pas bien… »



Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Nov - 17:51


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

Oulà  d'un coup je ne me sentais pas très bien non plus. Il fallait que je fasse le tri dans ma tête et que je me rende compte réellement de la chose. Bien sûre que j'aurais dû comprendre ce que disait FRIDAY bien avant de lui demander des explications mais non, il a encore fallut que je sois con et que je creuse encore.

Si moi j'étais dans un état de choc, Lana, elle, c'était encore pire. Elle était reste droite, immobile, et avait simplement dit qu'elle ne se sentait pas bien. J'avais pris son verre d'alcool des mains. "J'ai besoin d'un verre." et avait bu le restant du liquide du verre à...ma fille (Que c'étaut bizarre de dire ça!). Elle m'avait regarder d'un air choquée. "C'est l'alcool qui te rend pas bien. T'es trop jeune pour en boire." Je ne controlais plus ce que je disais, tout sortait comme si plus aucun filtre en moi ne fonctionnait. Il faut dire que avoir cette nouvelle d'un coup, qui t'explose en pleine face, c'était pas la solution pour avoir une bonne fin d'interview.
Après un long silence, j'avais regarder Lana et l'avait fait s'asseoir alors que Dum-E était aller lui chercher une chaise. C'était dur pour nous deux, je venais d'apprendre que j'étais père et elle...Que j'étais son père...Trop le mot père dans cette phrase...

Je ne savais pas ce qui était le plus difficile pour elle: de savoir que son père était pas si loin d'elle depuis le début ou alors de savoir que c'était moi. Parce qu'il fallait bien se l'avouer, si je n'avais pas été là pour elle enfant, je doutais de devenir le meilleur père du monde alors qu'elle avait la vingtaine passé.

Le silence avait durée quelques minutes, puis j'avais regarder à nouveau Lana, je devais parler, c'était à moi de le faire, mais avant, j'avais espéré que FRIDAY ne se trompe. "Tu es sûre de ça FRIDAY?" "Affirmatif patron, j'ai refais le test deux fois." J'avais alors laisser à nouveau le silence entre nous pendant quelque secondes. "Désolé. " avais-je alors dis à Lana.

"Je ne savais pas que tu existais...Je suis très certainement incapable de savoir qui était ta mère, le lieux exact ni même la façon dont comment je l'ai rencontré..." A l'époque, j'étais un trop grand coureur de jupon, le lendemain matin, après avoir fait mon affaire, je ne me souvenais même plus du nom de ma conquête alors me rapeller du nom de la mère de Lana, c'était impossible à part si j'utilisais mon invention mais à quoi cela servirait? Ca avait été qu'une conquête d'un soir.

Mon esprit était embrouillé, je ne savais pas si je devais me réjouir de cette nouvelle ou non, j'avais envie de rattraper le temps perdu avec elle tout comme envie de fuir d'ici et de ne plus jamais la revoir...Et que dirait Pepper? (Hors Jeu : Oui Saya, je sais que tu lis ça et que tu vas m'en parler sur Skype). Il était certain que mon plan de l'épouser n'allait pas forcément être plus simple qu'au départ. J'avais pris la main de Lana en souriant un peu. "Bah...Je ne retire pas ce que j'ai dis tout à l'heure..Tu as une famille ici..." Elle était composé de moi, Pepper, Friday, Dum U et ce con de Dum E qui actuellement renversait du café un peu partout sur la table.




- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Nov - 22:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


La preuve était bien là ! Je l’ignorais car j’aurais pu demander des dollars et des dollars et je ne vivrai pas dans un pauvre petit appartement pourri du Bronx (et heureusement que j’ai mon voisin Roy quand j’ai peur de mon autre voisin qui a les yeux baladeur). Et encore moins ma Cow Girl de père sinon elle serait à Hawai. Mais là, c’est la cerise sur le gâteau. Je reste planté là, Anthony me prenant le verre des mains pour au final me parler comme à une enfant de 16 ans. Je n’ai que 22 ans mais quand même. Je ne relève même pas car ça me passe littéralement au-dessus de la tête ! Vraiment ! Wow … Si je n’étais pas cardiaque je pourrais faire un AVC là maintenant tout de suite ! Et lui qui s’étonné de pouvoir autant apprécier une gamine de mon âge car il avait l’impression de voir son caractère dans un miroir ! Le mystère est découvert.

Finalement Tony m’amène au canapé pour que je puisse m’assoir. J’en suis tremblante de la tête aux  pieds. C’est la pire blague du monde, enfin pas que ce soit lui mais de me dire comme ça sans prendre de gants que c’est mon père. Merci la technologie. C’est alors qu’il s’excuse. J’ai le regard un peu vide. Il est désolé de quoi ? Que FRIDAY ne s’est pas trompé et qu’il est mon père ou désolé de ne pas avoir été au courent. Comment lui en vouloir ?

Comment lui reprocher d’ignorer une telle chose ? Je suis sûr, enfin j’espère que s’il l’avait su, il aurait tout fait pour me récupérer. J’ai pas envie de lui en vouloir pour une chose qu’il ne pouvait pas deviner. Même ma pauvre génitrice ignorait qui était celui qui lui avait offert un enfant qu’elle désirait autant qu’une MST. Je lève les yeux alors vers lui, mon père. C’est si étrange. Puis il me prend la main, mon souffle se coupe. Vraiment je trouve ça étrange, j’ai les larmes aux yeux entre tout un mélange de sentiment, de sensation. De peur, de colère et en même temps de joie. « Je ne retire pas ce que j'ai dis tout à l'heure...Tu as une famille ici... »

Les Avengers étaient une sorte de famille de cœur, une famille que je m’étais faite grâce à Pietro finalement, il était depuis notre rencontre ma nouvelle famille. La seule que je pouvais avoir de proche, de choisi bien différente de mon frère et de ma sœur d’adoption qui finalement on chacun fait leur vie de leur côté, on s’envoie un message de temps en temps… On a grandi ensemble dans le fond. Mais c’est pas pareille et on le sait tous les trois. Mais ce que viens de me dire Tony, c’est une boule qui se forme dans ma gorge, dans mon estomac. Cette sensation inédite qui est bien différente de cette sensation qu’un homme influent vous dit : je vous apprécie à votre juste valeur est vous faite parti de la famille. La grande famille. La c’est sa famille, car je suis vraiment de sa famille, je suis son sang. La voix tremblante je dis comme pour me lâcher et me soulager.

« Je … j’ai … jamais eu de vrai famille. Enfin… ma vrai famille à moi,… m…ma famille d’accueil m’a adopté j’avais … 5 ans j’crois et … et s’était pas pareille, c’était mieux que les foyers mais… s’était pas vrai famille et là… et là c’est vrai. » Je serre sa main, dégluti avant de pleurer. Simplement. Et me lève pour prendre Tony dans mes bras, je serre mes bras autour de ses épaules. J’essaye pourtant de me contrôler. J’ai simplement envie qu’il me dise que je suis ridicule, que je devrais arrêter de pleurer. Qu’il va prendre ses responsabilités même si tout le plus gros est fait de mon éducation, mais qu’il est là maintenant et qu’on va former une famille, qu’on va apprendre à se connaitre, qu’on va s’apprendre lui et moi. Car dans le fond c’est ce que j’ai toujours voulu. Être une famille normale et non une adopté. Ce genre de truc qui fait mal quand on est gosse. Mais en même temps… j’ai peur, ça me fait peur. Je n’ai pas envie de changer, changer ce que je suis par l’argent, l’influence tout ce que Tony pourrait m’apporter mais j’ai envie de lui laisser une chance si il accepte. Qu’un jour il me réconforte pour un chagrin, qu’on fasse des trucs ensembles, même des trucs cons, jouer au Baseball, m’accompagner à l’hôtel pour mon mariage, qu’il soit là pour chaque moment de ma vie car c’est ce que font les papas… Ce mot si étrange que je n’ai jamais dit, jamais prononcer car il n’y avait aucun visage, aucune personne à mettre en face de mot. Toujours en le serrant, je reprends mon souffle et lui dit entre deux sanglots. « Je suis désolé … papa je suis désolé. » de l’agrippé, de certainement lui faire peur, de pleurer et peut-être même d’avoir gâché sa vie désormais. Je n’ai plus envie c’est de fuir.



Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 17:56


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

Tony ne savait pas quoi faire, pas quoi dire, il n"avait jamais été préparé à ça, à voir arrivé un jour un de ses enfants. En fait, il ne savait même qu'il pouvait en avoir, il ne savait même pas s'il en avait eu durant ses nombreuses conquêtes. Mais là, c'était la preuve de son passé de coureur de jupon. SOn passé l"avait rattraper, maintenant qu'il était clean à ce niveau là, casé avec Pepper et l'aimant plus que sa propre vie. Le problème était que Lana était son passé mais il devait, il voulait et pouvait, vivre avec cette fille qu'il n'avait jamais vu grandir.

Cela faisait à peine dix minutes qu'il connaissait la vérité, et pourtant, c'était comme s'il l'avait toujours su, il comprenait beaucoup de chose à présent et dans son estomac, il sentait une boule explosé, un sentiment étrange l'avait envahis, un mélange de regret de ne pas avoir connu Lana plus tôt, de culpabilité d'avoir toujours été un gros connard avec les femmes et un sentiment de legèreté de savoir qu'il n'était pas seul avec Pepper. Qu'il n'était pas le dernier Stark en vie.

Il avait fait asseoir Lana, la pauvre était toute tremblante, restant silencieux, elle éclata en pleurs, Tony ne pouvait rien faire à part la serrer dans ses bras. Posant sa main dans son dos pour la réconforter, il l'a laisser pleurer Lui aussi, il aurait bien voulu se laisser aller parce qu'au fond, les larmes qui pouvaient couler de son côté, c'était des larmes plutôt de joie. Mais il ne fallait pas oublier qu'il était Tony Stark et qu'il avait toujours cette fierté en lui. Il ne pouvait pas pleurer devant n'importe qui.

Elle s'excusa, de quoi? il ne savait pas trop. En tous cas, il ne l'a laisserait pas partir de si tôt. Il osa enfin parler au bout d'un moment. "Moi aussi je suis désolé. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si j'aurais appris ta naissance il y a 22 ans, j'étais con et bien plus mégalo que maintenant, j'aurais sans doute fait comme si tu n'avais pas exister. Cependant tu es là à présnt et j'ai changer. "

Il s'était éloigné d'elle, détaillant son visage et remettant une de ses mèches de cheveux derrière l'oreille, Dum-E avait rapporter un mouchoir à celle-ci. "Je ne peux pas te promettre que le temps, on va le rattraper, 22 ans, c'est long. Mais une nouvelle ère commence pour nous deux et je peux t'assurer que tu pourras compter sur moi pour essayer de jouer le rôle du père que tu n'as jamais eu. Je vais faire des erreurs, j'apprendrais, mais j'essaierais."  






- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 19:59
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


Des situations compliquées j’en ai vécu, et c’est peu de le dire. Quand on est une véritable fouineuse à mettre son nez partout où l’on ne devrait pas… On se retrouve assez souvent dans des postures délicates mais là, pour moi, c’est le pire. Car finalement je ne lui dois rien, à Tony Stark sauf peut-être la vie… de me l’avoir donné et de m’avoir sauvé – à la fête foraine-. Et je me sens con, terriblement con. Je n’ai pas envie de lui demander quelque chose, ni même de lui parler de ma vie car je ne veux pas être prise en pitié et pourtant. Ni même que les gens pense que je fais ça pour l’argent. Car de son argent je n’en veux pas, je veux juste un papa. Un papa pour faire des choses de père, des choses qu’à tous les deux. Comme cette fois où on a bu un café en mangeant des donuts. C’est stupide, mais c’est ce genre de petite chose qui fait toute la différence.

Et quand il me dit qu’il y a 22 ans il ne m’aurait pas regardé je le crois. Il reste Anthony Stark et dieu sait à quel point il à changer grâce à Pepper. Pepper passant du statut de mécène à celui de future belle-mère. Tout ça c’est trop nouveau, c’est trop rapide. Et ça me fait terriblement peur. J’ai toujours été quelqu’un d’effacé, la petite journaliste de l’école du lycée qui ne voulait pas être Cheerleader et qui n’intéresser pas les joueurs de football américain car pas assez populaire. Je me suis fabriqué par mes propres moyens et les valeurs que ma famille d’accueil m’ont inculqué au long de ma vie. J’ai pas envie d’être cette héritière pourri gâté par son père, qui n’a pas la notion de l’argent et des priorités. Je veux rester la Lana que je suis et j’ai peur de l’avenir que je peux avoir avec Tony car je n’ai jamais pensé avoir un jour un avenir avec mon véritable père.

Je n’ai rien dit, à par être ému de savoir qu’aujourd’hui il a changé, et qu’aujourd’hui à ce moment précis, il n’a pas envie de m’oublier, de faire comme si je n’existais pas, comme si je n’étais rien dans sa vie. Et ça fait plaisir. Vraiment. II remet une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, toujours en me regardant. J’ai l’impression d’être une de ces proies, certainement parce que comme tout bonne jeune fille j’ai eu vent de son passé et que n’importe qu’elle minette de 20 ans rêverait d’être dans mon lit mais à leur différence j’entre dans son cœur par une petite porte étroite qui s’appelle l’affection et l’amour. Dum-E m’apporte un mouchoir, surprise je le prends hésitante en haussant un sourcil. « Merci… robot étrange porteur de mouchoir. » Il fabrique vraiment des trucs étranges mais ça me fit sourire de voir ce petit robot m’apporter un mouchoir ça en état même presque adorable. Je sèche mes larmes avec.

« Je vais te tutoyer je crois… ça sera moins … étrange on peut dire. Tony je veux pas être ce genre de gamine qui met le bazar dans ta vie. J’ai jamais… enfin comment dire. J’ai une vie simple enfin simple…. C’est souvent le bordel en réalité parce que j’en fais qu’à ma tête et que je mets mon nez partout. Je n’ai pas envie de te causer de souci et je ne veux pas de ton argent ou de ta pitié je veux simplement un père. La célébrité, tout ça… je m’en fiche, l’entreprise, des jets, des soirées ton monde à toi je te le laisse. Je veux simplement si tu acceptes et si tu me l’offres du temps. Qu’on passe du temps toi et moi, qu’on apprenne à se connaitre, qu’on tisse des liens et je suis sûr dans le fond. Que tu seras un super père et qu’on fera plein de connerie ensemble. Après tout… tu as dit que je te ressemblais. »

Je dis ça avec la plus grande sincérité. Je veux simplement un père, un vrai père pour faire ensemble tout ce qu’on aurait dû faire en 22 ans. Et qu’un jour je puisse dire sans honte, sans prétention ni rien dire simplement Tony ? Oui je le connais c’est mon père. Que je défendrais bec et ongle parce que c’est mon père et qu’on s’enverra des sms pour déconnés, on ferait des dîners en famille. Et malgré tout je sais que je profiterai de tout ce qu’il a à m’offrir. Car même sous ces grands airs c’est quelqu’un avec beaucoup de cœur. Je prends mon carnet et déchire la page où j’avais écrit mes informations sur Anthony. J’ai des valeurs et mon m’a appris que la famille passait bien avant le boulot surtout dans ce genre de boulot… c’est ce que mon beau-père m’avait appris.

« J’dis pas que ça sera facile et que quand je vais commencer à réaliser le truc je vais péter un plomb et faire une crise existentiel pour savoir où est ma place dans ce monde entre le bas d’où je suis et en haut vers toi. » Je luis tend ma main pour faire un check. A un nouveau départ entre nous.



Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Nov - 8:42


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

Dum-E avait apporté un mouchoir à Lana, Tony se remercia lui-même d'avoir fait ce robot, même s'il le traitait très souvent de Débile et qu'il le menaçait à chaque fois qu'il en avait l'occasion, il était heureux de l'avoir, comme toutes ses créations d'ailleurs. Puis, elle avait regarder Tony. Ses yeux à lui étaient rouges pas parce qu'il pleurait, mais bien parce qu'il se retenait de le faire. Tony Stark pleurer? Et puis quoi encore?

Elle avait commencer un monologue qui faisait de plus en plus craqué le super-héros. C'était donc ça, être père? Avoir une fille qui te tutoie et t'annonce tous ce qu'elle pense? C'était donc ça d'être un enfant sans prétention? Ne pas vouloir de la célébrité, des richesses et un héritage considérant? Tony n'avait jamaisi été comme ça mais en même temps, il ne pouvait pas comparé Lana à lui. Elle n'avait pas vécut dans le même luxe que lui.

Quoi qu'elle dise, qu'elle ne veuille pas de la célébrité, de son argent ou tout autre chose qui pourrait subvenir à ses besoins, Tony ferait tout pour elle. Il se sentait coupable de ne pas avoir été là pour elle et même si ça lui faisait encore bizarre de se dire qu'il avait engendré cette jolie jeune femme, il allait essayé d'être le meilleur père possible.

Elle ne voulait rien de matériel, juste le fait d'être avoir son père. Il voulait aussi ce statut même s'il allait tout simplement apprendre avec elle. Il hocha la tête. "Je ferais tout ce que tu souhaites Lana. Je ne t'impliquerait jamais dans SI si c'est ton souhait et je tenterais d'être un bon père pour toi. On trouvera des occasions pour être ensemble mais je ne sais pas si je serait un bon père dès le début...tout ça est si nouveau pour moi..."

Sans parler qu'il allait falloir le dire à Pepper et ça...C'était moins gagner encore.

Lana indiqua qu'elle ne se rendait pas encore bien compte qu'elle venait de retrouver son père, il ne fallait pas qu'elle s'inquiète car intérieurement, Tony bouillonnait de terreur. Père...Il n'avait jamais sû ce que cela voulait vraiment dire. "On va s'en sortir." C'est tou ce qu'il avait pu dire tant la terreur l'immobilisait mais il ne voulait rien montrer à Lana.

"J'ai moi meme encore du mal à m'en rendre compte..."

- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Jan - 22:55
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


Je lui souris, je ne pouvais pas faire grand-chose d’autre à vrai dire. Je passe ma main sous les yeux pour retirer les dernières larmes. Je ne désirais pas plus pour le moment, j’ai déjà eu un père, un père super cool qui m’a élevé et m’a appris plein de chose. Mais il est mort, et aujourd’hui sans l’oublier ce que je veux c’est nouer un lien unique avec mon vrai père. Je suis sûr que mon père adoptif serait content de là où il est… Tout comme ma mère adoptive.

« Du moins… pour le moment. C’est trop tôt, dans cette histoire je dirais que ma priorité c’est notre relation. Je n’ai pas envie que tu penses que je me rapproche de toi pour l’argent, le renon ou tout ce qui est de ton milieux. Un jour viendra où je serais surement prête à affronter ça mais je le ferai que lorsque je serais prête et que je pourrais le faire main dans la main avec toi parce que tu me feras confiance et que j’aurais confiance avec toi pas comme aujourd’hui mais comme j’ai envie que ce soit. Quelque chose de plus intime que ce qu’on a aujourd’hui. »

J’ai pas envie d’être ce genre de gamine insupportable qui ne peut plus se sentir avec un peu d’argent. Abuser de l’argent de papa et faire tout ce que je veux. Non ! Mine de rien j’ai envie qu’il soit fière de mon travail, de ce que je fais, même si je sais déjà qu’il admire mon travail car il me la déjà dit. Ce que j’ai toujours préféré c’est voir le regard de fierté de mes parents dans leurs yeux plutôt que l’argent de poche que je pouvais gagner ou la récompense pour de bonne note ou des bonnes actions à l’école. Pour essayer de le rassurer en plus je lui dis.

« Tu sais le plus gros du boulot est déjà fait… » Puis je réalise que s’était peut-être pas très sympa car il n’a pas peut en profiter vraiment … Je fais de grand yeux en ouvrant la bouche. « Euh... je voulais pas dire ça enfin pas comme ça … ! Désolé, ne le prend pas mal … Seulement, le plus dur est passé on va dire… On ne peut qu’avoir de bon moment tous les deux. » Du genre que de chose cool à faire, apprendre à se connaitre, sortir, faire des choses cool… Tony est resté jeune dans l’âme, je suis sûr qu’on ira boire des coups, faire la fête… Puis on se verra pour des repas, s’amuser, les anniversaires, et peut-être qu’un jour il m’accompagnera à mon mariage, il sera là pour mes enfants etc…

On reste là, tous les deux assis, un peu raide. C’est dingue comme on peut se ressembler dans des moments comme celui-là. Je me remémore encore des moments de vie où l’on me disait bien trop énergique, sur l’instinct, à répondre du tac au toc et faire preuve de bien trop de cynisme. Il faut croire que le gène Stark ne s’est pas arrêter à Tony. Je lui souris un peu intimidé, voilà voilà … papa. C’est trop glauque ! Comment je vais dire ça à Pietro… La prochaine rencontre entre Pietro et Tony risque d’être assez historique… beau-père et gendre, sympa les réunions de boulot. Je regarde la boule de papier que j’avais déposé sur la table basse.

« Soit sans crainte, je suis journaliste mais pas stupide … tout ce qui est entre nous reste entre nous, la famille c’est plus important que tout le reste. C’est ce que me disait toujours mon père adoptif quand j’étais petite. » Lui et sa femme étaient là pour nous offrir l’entourage, l’amour et la famille que nous n’avions pas. Sans forcément regretter ces moments j’aurais aimé savoir si Tony avait connu mon existence dès ma naissance comment tout cela se serait passé. Je me lève du canapé. Je suis trop dans un état second pour rester assise sans rien faire, alors je marche, faisant les cents pas dans l’appartement privé de Tony. « Tu vas en parler à Pepper ? » j’en avais presque oublié le mariage…





Encore désolé pour le retard papounet ♥
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Jan - 10:32


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

En écoutant Lana, Tony comprit qu'il n'aurait pas voulu d'une autre fille qu'elle, au fond, leur relation était déjà stable et il pouvait d'or et déjà avoir confiance en elle, il sait qu'elle ne viendrait pas pour avoir le nom de Stark sur elle, elle ne viendrait pour la somme astronomique qu'il avait sur son compte en banque, elle viendrait pour avoir une relation de père/fille. Et c'était ce que Tony allait lui donner.

Du moins, avec le temps, parce qu'être père, ça n'arrivait pas par magie, il allait faire des erreurs, il le sait, il est plutôt bon pour ça, mais il allait surtout apprendre ce que voulait dire le mot "papa" parce qu'au fond , son père n'avait pas vraiment été là pour lui. Et pourquoi pas, un jour, être un père dès le début?

D'ailleurs, Lana venait de lui dire que 'le plus gros était déjà fait', un rictus se dessina sur ses lèvres, au fond, il s'en voulait d'avoir été un coureur de jupon et d'avoir profiter des femmes comme il l'avait fait, au du moins, il s'en voulait qu'on ne lui ai jamais dis qu'il pouvait être père Maintenant, il se sentait étonament con. Elle lui avait dit qu'il ne pouvait y avoir que de bon moment entre eux à présent. "Ouais...C'est vrai...Mais je tiens quand même à m'excuses de ne pas avoir été là"
Rester assis l'un en face de l'autre était limite glauque parce qu'après la bombe que venait de dire FRIDAY, il rgnait dans le bureau un sentiment étrange. Elle indiqua que tout cela resterait entre eux, il hocha la tête. Il savait que rien ne serait plus pareille entre eux, mais il savait aussi qu'elle était d'un professionnel hors pair.

Puis il leva la tête quand elle parla de Pepper. Bon sang...Qu'est ce qu'il allait dire?! Il posa sa main sur son front pour se le frotter. "Je ne sais pas...' avait-il simplement dit. "Je...j'avais une autre anonce à lui faire que ça..." Il poussa un soupir en la regardant. "Elle le saura, tôt ou tard mais...Je dois d'abord me rendre compte de la chose moi-même..."



- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Fév - 13:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anthony X Lana
— DAD ♥ My first love - My forever Hero —
Avec des si on refait le monde, on change la réalité, tout serait différent. Pourtant il arrive un moment où l'on ne peut pas revenir en arrière, changer le court des choses. Mais simplement accepter, aller de l'avant et changer l'avenir.


Le fait qu’il s’excuse… quelque part ça me fait de la peine pour lui. Ce n’est pas comme s’il avait toujours su et qu’il n’avait rien fait. Ce n’est pas un abandon. J’espère simplement que si un jour il l’avait su qu’il serait venu me chercher. Mais avec des si on refait bien le monde. Alors qu’importe, le plus important c’est qu’aujourd’hui il est là et qu’il ne se déroge pas, qu’il ne fuit pas… Et ça, cela fait vraiment plaisir. J’hausse les épaules un petit sourire aux lèvres en le regardant du coin de mes yeux.

« C’est rien. Tu ne pouvais pas savoir. Je ne t’en veux pas. »

Si cela pouvait le soulager. Je me fais un plaisir de le lui faire savoir. Rien en moi n’éprouve jalousie, colère ou quoi que ce soit de négatif en vers lui. On est tous les deux des victimes en sommes. Mais je dois avouer que si mon « adorable mère biologique » se souvenait que l’enfant qu’elle avait eu venait de la petite graine de Tony Stark elle aurait sans doute tout fait pour avoir son argent, avoir un peu de renom et tout ce qu’elle pouvait gratouiller à gauche et à droite. Quelque part ce n’est que mieux. La vie d’orphelin n’est pas toujours évidente mais la vie avec une mère comme elle … ça aurait été bien pire. Alors dans le fond je n’ai pas envie de regretter le passer. Puis la vie est comme elle est. Autant profiter du présent avec les gens que l’on aime et ceux que l’on veut aimer à présent.

La situation est angoissante… de rester là, assis, à se regarder dans le blanc des yeux. A essayer sans doute de trouver ce qui nous lie. Des ressemblances physiques ? Moral ? Et encore tellement de chose. Je fini par lui demander s’il va en parler à Pepper. Du moins … j’espère qu’il va lui en parler. C’est une femme admirable, elle ne mérite pas qu’il lui cache un si lourd secret… surtout qu’il y a aucune femme de son âge qui viendra réclamer quelque chose de lui pour cette union d’un soir. Et en même temps ça me fait de la peine pour elle, j’espère qu’elle le prendra bien, pas pour moi mais pour mon père. C’est certainement pas l’homme le plus parfait du monde mais son amour pour Pepper, lui, est indéniable. Je pince les lèvres … Me souvenant de la demande en mariage. « Ah… » Oui … effectivement cela risque d’être beaucoup plus compliqué désormais. J’acquiesce d’un signe de tête.

« Ouais … pareille pour moi. » Du moins, pour s’en rendre compte moi-même. Je suis encore sous le choc tout comme lui. La retomber sera différente c’est certain. La situation me met un peu mal à l’aise je regarde alors ma montre, gêné je dis doucement. « Je pense que … je vais y aller… » Non pas que j’ai envie de fuir ou de partir loin de lui mais je pense que pour le moment… on a besoin de se retrouver un peu seul avec nous même, réfléchir, assimiler la bombe, son impact et ce que tout cela va changer et impliquer. Je me lève du canapé et je ne sais pas quoi faire entre lui serrer la main ou le prendre dans mes bras. D’où cette sorte de position parfaitement ridicule que j’arbore entre une main semi tendu et l’autre à le serrer contre moi… débilité efface toi avant qu’il ne me prenne pour une folle ! Je fini par rire… « Désolé … c’est vraiment stupide ! »



Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Mar - 18:40


DAD My First Love My forever Hero


« Father, I'm gonna say thank you, even if I don't understand, Oooh I wish you the best, even if you starting this world war in me...»

Tony savait qu'au fond, il avait des enfants sans doute à droite et à gauche dû à ses parties de jambes en l'air un peu n'importe où mais il ne pensait jamais en connaître un. Qu'importe, il était tout de même content -outre le fait qu'il soit choqué par la nouvelle-
Encore mieux, Lana ne lui en voulait pas, en même temps, le contraire aurait été très étonnant, il ne savait même pas qu'elle "existait" en tant que fille. Il ne se souvenait même plus de la mère biologique de Lana.

Le silence était arrivé bien vite, Tony regardant chaque trait de Lana, il avait l'impression qu'ils avaient quelques airs de famille, mais elle devait sans doute ressemblait plus à sa mère. Tony, dans ses songes, essayait de se rappeller mais c'était bien trop compliqué, il ne savait même pas l'âge de Lana...
Puis, elle indiqua qu'elle allait partir. Il se leva en même temps qu'elle en bredouillant. "Heu...Oui...D'accord.." Elle regarda alors son père dans une position assez stupide, elle se reétracta en ss'excusant puis, avant qu'elle ne lui échappe, il vint l'attirer contre lui pour l'enlacer doucement.

C'était la première fois qu'il prenait dans ses bras Lana, ça aurait pu faire bizarre et pourtant, il se sentait comme libéré d'un poid. Il s'était éloigné un peu d'elle, ses mains tenant ses bras pour qu'elle reste en face de lui. "Prend soin de toi." avait-il dit en l'a regardant dans les yeux.

Puis, il l'a lâcha, la laissant repartir. Tony, lui, pris son verre d'alcool et se rasseya dans son fauteuil, il allait devoir se posé et réfléchir à cette sitation qui allait sans doute remettre ses plans à demain...


- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: New York :: Manhattan :: Stark Industries-