Âllo? Le centre anti poison? — Roy

 :: Les Etats Unis :: New York :: The Bronx :: Logements :: Appartement de Roy Harper Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 5 Juin - 18:07
Roy X Lana
— Âllo? Le centre anti-poison? —
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l'avoir.


Il y a une semaine j'avais reçu un sms de mon nouveau voisin Roy. Nouveau sur New York je lui avais souhaité la bienvenue lors de son emménagement et c'est comme cela que j'avais appris qu'il venait de Starling City, l'une des nouvelles villes qui était apparu avec le Big Bang. Tout ça pour dire qu'il m'a invité à venir manger chez lui mercredi prochain. Oui... beaucoup de blabla pour pas grand chose.

Avec le Big bang apparu il y a quatre mois j'en avais profiter pour visiter et m'informer le plus possible sur toutes ces nouvelles villes, ces héros comme ces méchants. Finalement New York n'était pas si différent que les autres ! Nous qui pensions qu'ils pouvaient vivre de manière différente... et bien Non ! La même galère il n'y a qu'à voir Avengers... Justice League... Un groupe de héros en collant pour sauver le monde, juste le nom change et les costumes. Et c'est en investissant Starling City que j'ai pu faire la connaissance de on héros, apprécier de beaucoup. Arrow, j'avais eu le plaisir de l’apercevoir dans d’innombrablement images, vidéos sur le net, les journaux.

Il avait l'air sympa, ce robin des bois un peu à l'image de notre Hawkeye. J'ai fais deux trois articles sur ses exploits, réussi à prendre quelque photo. Mais assez difficile de suivre quelqu'un quand on ne connaît pas super bien la ville et faut dire que je ne suis pas une pro du free running. Nan je me défent bien avec mes points, baston toussa mais sauter, courir et tout... je suis déjà par terre avant d'avoir imaginer comment j'allais passer de l'autre côté. Je tiens un peu trop à la vie pour faire ça... Surtout que Pietro court vite -serte- mais il ne sait pas voler non plus ! Mais y a un truc qui ma … trop chagriner depuis quelque semaine. Je crois bien qu'il y a deux Arrow. Ouais ouais... je n'en ai pas encore parler sur mon blog, j'attends d'avoir de bonne et sûr information avant, comme toujours.

Comment je peux affirmer ça ? Tout simplement en me baladant de nuit, j'ai vu quelqu'un sur les toits, même allure que l'Arrow de Starling, même agilité, un arc, presque le même costume mais... quelque chose me dit que ce n'est pas la même personne. J'ai essayé de prendre des photos mais pas assez rapide il m'avait repérer d'en bas. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot, j'ai passé des nuits à faire des recherches sur le net, dans mes photos d'archives. J'en étais sûr ça ne pouvez pas être la même personne.

Parti acheter des pâtisseries diverses et variés à la boulangerie, j'ai rangé la boite dans le frigo et je suis aller me préparer pour ma petite soirée chez Roy. En prenant ma douche je me demandais comment j'allais m'habiller, décontracter mais pas trop sinon il va se dire c'est quoi cette nana... On reste simple, une paire de basket, un jean slim et un chouette petit haut de couleur gris. Vite fait coiffé et maquillé je regarde l'heure bordel grouille toi ! J'habite à quelque porte de chez lui et je vais être en retard ! J'enfile mes chaussures en sautillant dans mon appartement, récupère les pâtisseries et sort de chez moi en me grouillant un peu quand même ça ne se fait pas d'arriver en retard.

Devant sa porte, je sonne, faisant mine d'avoir couru et quand il ouvre la porte je lui dis, un air faussement désolé.

« Désolé … il y avait des bouchons et puis mon hélicoptère ne voulait pas décoller. »

Manière élégeante et plutot sympathique de dire, désolé je suis simplement en retard et innexcusable.. Oh ca va ! Vous n'avez jamais raconter des trucs bateaux à l'école ? Genre coupure d'électricité mon réveil à pas sonné ? Ma mère m'a oublié ? J'ai été enlevé par des extraterrestres ? Un peu d'imagination voyons ! Je lui fais un sourire en lui tendant les tapisseries, avançant mon petit nez.

« Huum mais ça sent bon ! »


Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Juin - 23:17
Âllo ? Le centre anti poison ?


Ca faisait maintenant une petite semaine que le brun avait prévu ce petit repas et il s’en réjouissait d’avance. Sa voisine était des plus agréables et c’était toujours sympathique de passer du temps avec elle. Elle était souriante, joyeuse, marrante, bref, une compagnon idéale pour s’amuser le temps d’une soirée. Ils avaient enfin réussi à trouver une date, chose incroyable lorsque l’on savait qu’ils étaient tous les deux plutôt occupés. Lui par son boulot, elle par son petit-ami. Et son boulot aussi, un peu. Le problème de Roy, c’était qu’il n’était pas souvent libre le soir, travailler dans un night-club n’aidait vraiment pas sur ce point. Mais pas ce soir. Ce soir, il avait pris sa soirée pour passer un peu de temps avec des gens normaux. Pour une fois, il n’était pas uniquement avec ses collègues et des gens saouls ou en train de combattre le crime. Non, il serait une personne normale, un voisin normal. Il était tout ce qui était le moins étrange, encore plus qu’il était plutôt doué pour faire la cuisine.

Il avait commencé en milieu d’après-midi, après avoir fait une sieste visant à récupérer de sa nuit précédente. Il avait commencé par étaler de la pommade sur son bras. Il avait reçu un violent coup dessus la veille et en souffrait encore. Il leva le bras. Non, elle n’avait pas encore fait effet. Idiot va, ça ne fonctionne pas en quelques instants tout ça. Bon dieu, qu’est-ce qu’il aurait donné pour être comme Barry qui avait les cellules qui se régénéraient aussi rapidement qu’il pouvait se déplacer. Ça devait être bien pratique dans certains cas. Mais lui était obligé de trainer ses bleus, coups et coupures pendant des semaines. Heureusement, ils évitaient régulièrement ton visage. Le coquart au boulot, ça le faisait tout de même moyen. Mais, vous restiez des hommes de la nuit, alors ils étaient compréhensifs.

La nuit précédente, il avait fait un carton. Mais bref, on s’en fout, on revient au sujet de base. Du coup, Lana et ce magnifique repas qu’il était en train de préparer. Après un manque d’idées évident au départ, il avait enfin trouvé. Il allait faire une spécialité de Starling, parce que ça pouvait être intéressant étant donné qu’elle ne connaissait pas la ville. Il ne parlait bien évidemment pas de frites à tremper dans son milk-shake comme pouvait le faire parfois Lauren. Non, il s’agissait ici d’une véritable recette, une des meilleures. Petit, sa mère lui faisait tout le temps. C’était comme faire remonter une partie de sa vie antérieure, de son enfance. Il avait découpé l’ensemble des pommes de terre, fait revenir les lardons avec les oignons. Il disposa le tout dans un plat avant d’enfourner le tout après avoir mis le fromage. Oui, ça allait être parfait, il s’en réjouissait d’avance. Il prit une douche rapide avant de s’habiller. Style décontracte, ce n’était pas encore aujourd’hui que Roy serait chic. On ne renie pas ses origines aussi facilement. Il sortit et eut à peine le temps de se poser que ça sonnait déjà à sa porte. Ca devait être elle, ça ne pouvait être qu’elle de toute façon. Il se précipita vers la porte, heureux de retrouver cette voisine qu’il ne connaissait au final que depuis très peu de temps. « Désolé … il y avait des bouchons et puis mon hélicoptère ne voulait pas décoller. » Un immense sourire envahit son visage à cette remarque. « Du coup tu as dû prendre le jet privé ? » Il resta silencieux quelques instants. « T’inquiète on est pas à la minute. Entre. » Il l’invite à entrer. L’appartement est petit mais certainement pas beaucoup plus ou moins que celui de la jeune femme. C’est ça de vivre dans leur quartier. « Huum mais ça sent bon ! » Ah, c’est ça que de savoir faire de la bonne cuisine. Il récupère au passage le dessert qu’elle lui tend pour aller les déposer dans la cuisine. Ca ne sera pas pour tout de suite. « Spécialité de Starling. Ma mère m’en faisait toujours quand j’étais qu’un môme. » Un gosse un peu pommé dans cette ville hostile, un enfant qui passait ses journées à courir dans le quartier le plus pauvre et craignos de tout Starling. Il ressort de la cuisine avec une bouteille et quelques gâteaux. C’est le début d’une bonne soirée qui s’annonce. Il ne repense même plus à ses questionnements quant à la brune lui faisant face qui ressemble étrangement à une personne suivant Arsenal ces derniers temps. « Ca a été ta journée ? » Léger sourire. « T’as trouvé des nouveaux sujets de discussions sur ton blog. » Il n’allait pas le nier, il suivait cette affaire de près, encore plus que les héros de son univers semblaient être le nouveau sujet de celui-ci. Tout en lançant la conversation, il servit deux verres avant d’en tendre un à la jeune femme. Mais quel gentleman ce Roy, épousez-le immédiatement !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Juin - 0:28
Roy X Lana
— Âllo? Le centre anti-poison? —
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l'avoir.


Je hausse les épaules entrant après son invitation, lui tendant les pâtisseries fraichement acheté. « Tout à fait, c’est d’un banal ! Le Jet privé… c’est pour les pauvres ! » Je fini par rire de nos banalités de jeune gens du monde. Non parce que à l’heure actuel mon jet privé de pauvre c’est une vieille voiture que j’ai réussi à m’acheter, pour être vintage elle est… comme sa volonté de démarrer le matin ! On va juste dire que c’est l’âge, elle est capricieuse. La vieille aigris !

Je fis rapidement savoir que cela sentait très bon. C’est déjà bon signe n’est-ce pas ?! Je le regarde aller dans sa cuisine restant sagement dans le salon, tout en observant autour de moi la décoration. Pas vraiment besoin de prendre la peine de me faire visité on a le même appartement, du moins la même disposition des pièces. Je pense que je trouverai sans problème la salle de bain si j’en avais besoin. D’ailleurs je tenais à lui dire.

« Où est-ce que tu caches tes petites fées pour le ménage et le rangement ? Parce que je veux les mêmes ! Pour un garçon c’est assez remarquable. »

Et je ne dis pas ça parce que je suis un garçon manqué, mais parce que mon frère est un vrai bordélique et que plus de la moitié des garçons … sont des garçons. Il est cool cet appart ! Puis il revient en m’expliquant l’odeur qui se dégage de sa cuisine. Je laisse échapper un « hummm » entre mes lèvres.

« Alors j’ai hâte de goûter ça ! »

Les plats de maman c’est toujours les meilleurs de toute manière, rien ne remplace les petits plats de sa maman. Je m’installe dans le canapé, suivant mon hôte dans sa demeure. « Ca a été ta journée ? T’as trouvé des nouveaux sujets de discussions sur ton blog. » Je soupire m’enfonçant dans le canapé, attrapant le verre que me tendait Roy.

« Merci, fatigante ! Tu vois… j’aimerai moi aussi avoir des supers pouvoirs ! Juste pour supporter de leur courir toujours après ! C’est dingue ça je te jure en plus qu’en ce moment j’ai un sérieux problème de … de panda. Enfin longue histoire ça encore ! »

Je n’allais pas embêter Roy avec ça ! Ça n’en valait pas la peine. Je lève mon verre dans sa direction pour trinquer.

« Aux meilleurs voisin du monde ! » Je bois une première gorgé de mon verre de vin, très bon. Faisant signe à Roy qu’il était excellant avec mon pousse. « Et toi ? Tu te fais à cette vie à New York ? »


Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Juin - 13:49
Âllo ? Le centre anti poison ?


« Tout à fait, c’est d’un banal ! Le Jet privé… c’est pour les pauvres ! » A peine Lana était entrée dans l’appartement qu’un vent frais si était engouffré. Il était heureux de la savoir là. Rien que les petites remarques sur son retard valaient le détour. Il était sûr d’une chose, il allait passer une bonne soirée, il ne voyait pas comment ça aurait pu finir autrement. Après tout, elle était agréable, sympathique, souriante et joyeuse, un parfait combo pour une parfaite soirée. « Où est-ce que tu caches tes petites fées pour le ménage et le rangement ? Parce que je veux les mêmes ! Pour un garçon c’est assez remarquable. » Hmm, c’est vrai qu’il range bien à y réfléchir. Peut-être un peu trop. Mais c’est pour mieux s’y retrouver. Il a toujours été ainsi. C’est presque naturel chez lui de ranger. Et puis, vu la taille de la pièce, s’il ne le faisait pas, il ne sait pas où il vivrait. « Ahah, elles sont en train de dormir dans mon armoire, un jour je te les montrerai. » Un jour, mais pas aujourd’hui. Il lui sourit franchement. « Eh oui, il existe tout de même quelques hommes doués pour le rangement. Incroyable non ? »

Après un rapide aller-retour en cuisine pour y déposer le dessert, le voilà à nouveau à ses cotés à lui expliquer le repas qu’ils vont manger. Une spécialité de son monde, de sa ville, elle ne devrait pas connaitre. Enfin, sauf si ça existe aussi chez elle. Après tout, les deux mondes ont bien des héros, pourquoi n’auraient-ils pas des plats vraiment en commun. Ils sont plus proches qu’ils ne le pensent. « Alors j’ai hâte de goûter ça ! » Il aime l’enthousiasme dont elle fait preuve à toute épreuve. Franchement, il devrait l’inviter plus souvent. « Merci, fatigante ! Tu vois… j’aimerai moi aussi avoir des supers pouvoirs ! Juste pour supporter de leur courir toujours après ! C’est dingue ça je te jure en plus qu’en ce moment j’ai un sérieux problème de … de panda. Enfin longue histoire ça encore ! » Il éclate de rire à la dernière phrase. Il se demande ce que ça peut bien être. « Faudra que tu me racontes, ça a encore l’air des plus normales cette histoire de panda. » Il sourit avant d’enchaîner. « Ah ça, tu ne choisis pas les cibles les plus faciles. Même le président doit être plus simple à suivre. » Grand sourire. Puis, il la voit lever son verre et ils trinquent. « Aux meilleurs voisin du monde ! » Comment ne pas approuver ? Elle a bien raison sur ce coup là. Il goûte le vin et il le trouve… bon. Incroyable. D’ailleurs elle semble être d’accord sur ce point. « Pour une fois que j’ai un peu de chance quand je choisis. » Parce que oui, il n’était jamais doué quand il s’agissait de choisir un vin. Mais il faut croire que les choses changeaient.

« Et toi ? Tu te fais à cette vie à New York ? » Comment dire… Il repense à tout ce qu’il a laissé là-bas, sa famille, ses amis, son équipe, sa petite amie. Ce n’était pas aussi simple qu’il aurait pu le penser. Mais il commence à s’y faire, tout doucement. Ses collègues de travail sont sympathiques, son patron aussi, il commence à se faire des relations dans la ville. Non, il lui manque juste elle. « Doucement. Déjà mon travail me plait, je commence à me faire des relations. » Pas forcément simple quand on débarque. « C’est juste que Starling me manque un peu, ainsi que les personnes que j’ai pu laisser là-bas. Cette ville est tellement différente... » Mais il n’allait pas revenir dessus. De toute façon, il avait fait son choix, aussi terrible qu’il soit. Et jamais il ne pourrait y retourner, c’était tout simplement impossible alors il devrait vivre cette vie qu’il avait choisi le jour où il s’était fait passer pour le Green Arrow.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep - 15:10
Roy X Lana
— Âllo? Le centre anti-poison? —
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l'avoir.


Incroyable ?  Il pèse ses mots ! J’ai jamais été très … rangé comme fille, toujours un peu bordélique. C’est ce que l’on dit des grands esprits créatifs. Et dans mon cas s’était loin d’être faux. Sur le ton de l’humour je lui dis. « Ferme bien ta porte, je pourrais venir quand tu n’es pas là pour t’en kidnapper une ou deux. Non parce que si tu rentres chez moi tu vas croire que tu as changé de pays. » Du genre Bagdad toussa toussa. Comme on dit on ne peut pas tout avoir dans a vie. Puis mon boulot me prend tellement de temps et je l’aime tellement que… le reste passe considérablement à côté surtout le rangement. Mais n’ayez crainte, c’est ce qu’on appelle un bordel organisé.

Assise sur le canapé, mon verre de vin en main je hausse des épaules en faisant une moue de réflexion. « J’ai jamais vraiment essayé de suivre le président… ce mec n’est pas intéressant bien qu’il puisse faire de bonne chose pour le pays mais à ce niveau on ne peut pas le comparer à un super héros comme les Avengers ou la Ligue des Justiciers. Sauf s’il se met à porter des collants. Alors là pour le principe je serais son pire cauchemar ! » Je rie en imaginant notre président en collant, j’hésite en le troll ou le dégout mais ne parlons de tel chose quand on a un si bon vin dans les mains !

Je bois une nouvelle gorgé, le regardant avec un air suffisant voir presque hautain « Ma vie est d’une normalité affligeante et banale ! » Le sarcasme, mon grand ami, je reprends mon air naturel enjouer pour lui raconter en quelque mot. « Une hackeuse, elle doit avoir un kiff pour les panda et quand ça lui prend elle remplace toutes mes photos sur mon blog par d’adorables petite bouilles de panda roux avec lesquelles je me ferais bien des moufles ! Te méprend pas, j’adore les animaux, mais si je vois encore un panda je fais un AVC. » Non parce que passer une journée pour remettre toutes ces photos … les pandas s’est mignons mais à petite dose là c’est l’overdose !

Je trinque à notre couple de super voisin et du coup à son super choix de vin. « Raison de plus pour le déguster alors ! » En même temps quand tu rentres dans un supermarché, le rayon des vins fait en pesant mes mots, un petit kilomètre… vas-y va choisir un vin la dedans ! Blague ! Je sens comme de la nostalgie dans la voix de Roy, quelque part ça me fait de la peine, j’étais comme ça aussi quand on me parlait de Boston, en même temps je n’ai pas déménagé il y a si longtemps. Mais c’est vrai que c’est encore moins dépaysant que pour Roy, je pince mes lèvres et lui dit gentiment.

« Je sais que … je ne suis pas de Starling mais si tu as besoin … je suis qu’à quelque porte de chez toi en cas de … blues ou détresses, j’ai pas l’air comme ça mais … la nuit je sauve les messieurs en détresses mais ne dit rien, ça sera notre secret. » Je lui ajoute un clin d’œil, simplement pour le faire sourire. « J’y suis allé une ou deux fois, ça avait l’air super sympa comme ville. Si tu veux, un jour tu pourrais me faire visiter, avec tes amis ? » Après tout c’est le meilleur moyen de connaitre une ville aussi, la visité avec ses habitants.


Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 19:16
Âllo ? Le centre anti poison ?


« Ferme bien ta porte, je pourrais venir quand tu n’es pas là pour t’en kidnapper une ou deux. Non parce que si tu rentres chez moi tu vas croire que tu as changé de pays. » Le brun éclate de rire. Ainsi elle n’est pas comme lui, pas organisée. Ce n’est pas un problème en soit, il en a connu des gens. « Alors j’ai bien fait d’inviter dans ce cas. On aurait pu s’installer nulle part. » Il lui lance un petit sourire moqueur. Il s’en moque bien. Il est heureux qu’elle soit chez lui, que les voisins fassent enfin connaissance un peu plus qu’au détour de l’escalier.

« J’ai jamais vraiment essayé de suivre le président… ce mec n’est pas intéressant bien qu’il puisse faire de bonne chose pour le pays mais à ce niveau on ne peut pas le comparer à un super héros comme les Avengers ou la Ligue des Justiciers. Sauf s’il se met à porter des collants. Alors là pour le principe je serais son pire cauchemar ! » L’image vient à l’esprit de Roy. Leur président en collants. Il aurait un de ces looks ! Non, il aurait mieux valu ne pas imaginer. Clairement, cette image reste un peu trop. Encore il aurait été un peu musclé, mais là, lui en collants. Sortez moi ça de la tête ! « Je suis super-président, celui qui va sauver vos impôts ! » Un rire éclate au milieu du salon alors qu’il s’imagine la situation.

« Ma vie est d’une normalité affligeante et banale ! » Il n’en croit pas un mot. C’est pour ça qu’il attend la suite. Parce que son air est bien trop sérieux pour être réel. Il ne doute pas qu’avec ce qu’elle fait, la vie doit être loin d’être ennuyeuse, et encore moins banale. De toute façon, il n’y avait plus rien de banal dans leur monde. Plus maintenant que le tout avait fusionné.  « Une hackeuse, elle doit avoir un kiff pour les panda et quand ça lui prend elle remplace toutes mes photos sur mon blog par d’adorables petite bouilles de panda roux avec lesquelles je me ferais bien des moufles ! Te méprend pas, j’adore les animaux, mais si je vois encore un panda je fais un AVC. » Sérieusement ? Mais la personne n’avait vraiment rien de mieux  à faire pour s’amuser à hacker un blog ? Bien que certaines fois, le brun aurait bien aimé hacker l’affaire pour qu’elle lâche son sujet. Il n’avait pas envie qu’elle s’intéresse de trop près à son cas. Et si un bon vieux piratage pouvait l’arrêter dans ses idées, il n’était pas contre. « Eh ben, sacrée histoire ! » Il ne dit pas l’idée qu’il venait d’avoir, mais son sourire malin qui venait de s’installer sur son visage n’aurait dû lui dire rien de bon. Ça allait être tellement parfait de déposer des petites photos de pandas dans sa boite aux lettres. Elle n’était pas prête d’arrêter d’en entendre parler. Et puis cet animal était tellement mignon.

Trinquons, trinquons ! Les deux voisins les plus géniaux de la terre sont tellement parfaits, là, leur verre de vin à la main. « Raison de plus pour le déguster alors ! » Le sujet change pour passer sur son emménagement à New-York. Un sujet sensible pour le brun qui malgré sa décision regrette sa vie à Starling plus que tout. C’était sa vie, sa maison, sa famille auxquelles il avait dû dire adieu et c’était bien plus compliqué qu’il ne l’avait cru. « Je sais que … je ne suis pas de Starling mais si tu as besoin … je suis qu’à quelque porte de chez toi en cas de … blues ou détresses, j’ai pas l’air comme ça mais … la nuit je sauve les messieurs en détresses mais ne dit rien, ça sera notre secret. » Sa remarque est étrange quand on sait qu’il faisait ça lui aussi. S’il l’avait dit, il n’aurait même pas menti. Il ne savait pas comment réagir face à cette proposition. Il n’avait pas voulu montrer à ce point que Starling lui manquait. Il était heureux qu’elle lui propose mais il ne savait pas ce qu’il pourrait lui dire. Qu’il était parti de là-bas pour sauver la vie d’un autre, qu’il avait tout laissé même elle pour qu’il puisse être tranquille, que c’était un choix de partir,  de refaire sa vie, que là-bas, il était mort. « Merci, je saurais où frapper si besoin. » Il tente de lui faire un sourire mais il vient moins facilement que précédemment. « J’y suis allé une ou deux fois, ça avait l’air super sympa comme ville. Si tu veux, un jour tu pourrais me faire visiter, avec tes amis ? » Super sympa… Tout dépendait des endroits. Chez lui, c’était autre chose, dans les Glades. « Tout dépend des quartiers. » Lui, ce n’était pas le coté sympa de son quartier qu’il aimait, c’était le coté, être chez lui. « C’est quand tu veux pour la visite. Je sélectionnerai les meilleurs endroits. » Oui, certains endroits étaient mieux cachés, loin de la vue des autres. Quant à savoir si ses amis seraient là, c’était une autre question, une question à laquelle ils pourraient répondre plus tard uniquement.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Jan - 23:36
Roy X Lana
— Âllo? Le centre anti-poison? —
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l'avoir.


J’hausse les épaules roulant les yeux. « La prochaine fois tu viendras … et je serais bien obliger de ranger ! Je suis un garçon manqué et bordélique mais je n’accepterai pas que tu entres dans mon bordel … sauf si c’est pour me sauver là je m’en fiche tu peux défoncer la porte. » Imaginons qu’il m’arrive un truc et que Pietro ne répond pas … et bah je serais quand même bien contente d’avoir un gentil voisin qui vienne sauver mes miches … même si c’est parce que je me suis casser la figure dans ma salle de bain ! Oui monsieur !

Mais la suite me fit mourir de rire. La remarque de Roy était tout simplement du génie. Un super-président pour sauver nos impôts… si seulement cela existé. Est-ce que déjà on le prendrait au sérieux ce pauvre gars ? Non parce que moi les héros en collant j’ai du mal à garder mon sérieux, je trouve ça un peu tout much. Alors un homme politique, pitié appeler la police de la mode et du style. On en vient à parler de nos petites vies respectives et surtout à cette affaire de panda roux insupportable ! Je fais un grand oui de la tête, mon verre en main.

« Je ne te le fais pas dire ! Le pire dans tout ça c’est que c’est mignon c’est peluche … Elle aurait mis je ne sais pas moi … un paresseux … un croco ça motive mais un panda … ça revient à envahir mon blog de chaton ! » Sans déconné !

Nous trinquons à cette nouvelle amitié et à nos futures bonnes relations de voisinage. On va former une coalition dans l’immeuble et les gens nous craindrons mouhahaha. Bon il faut que j’arrête de regarder des films épiques avant de venir dîner chez quelqu’un moi ! Je fais par la suite savoir à Roy que s’il a besoin qu’il n’hésite pas, ma porte lui sera toujours ouverte. J’imagine que très bien ce que c’est que de changer de ville, et là carrément de dimension en quelque sorte. Ça peut être déstabilisant. Après tout il faut bien qu’une amitié commence par quelque part et dans mon cas je lui propose mon aide en cas de besoin je ne peux rien lui offrir de plus. En buvant mon verre de vin je me mets à sourire.

« Oui de préférence un quartier cool. Je suis une sorte de chat noir, j’attire les ennuies sur moi comme un aiment. On a assez de quartier glauque ici pas besoin de tous les visités. » Faisant ainsi référence à l’endroit même où on vivait lui et moi. Le Bronx n’est pas réputer pour sa joie de vivre et sa classe naturelle ! Je regarde un peu autour de moi avant de lui demander. « Alors … parle-moi un peu de toi Roy de Starling ? Oh … promis, il n’y aura aucun article sur toi. »

Lui dis-je en faisant un clin d’œil pour le faire sourire. C’est juste histoire de parler un peu, d’apprendre à le connaitre… savoir s’il a une petite amie, son travail, les banalités mondaines après tout.




Un gros et énorme désolé pour le retard oo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Fév - 1:06
Âllo ? Le centre anti poison ?


« La prochaine fois tu viendras … et je serais bien obliger de ranger ! Je suis un garçon manqué et bordélique mais je n’accepterai pas que tu entres dans mon bordel … sauf si c’est pour me sauver là je m’en fiche tu peux défoncer la porte. » Il lui fait un grand sourire. Si elle savait… Parce que oui, il était fortement possible qu’il doive un jour la sauver. Ou plutôt il est une personne pouvant potentiellement la sauver. Mais qu’elle n’ait de craintes, elle ne saurait alors pas que c’est lui qui se tient au milieu de son bordel. Mais au moins, il pourra prendre connaissance de l’ampleur de celui-ci. « Vois ça comme un point positif, ça te donnera une bonne raison de ranger. » Sur certains côtés, elle lui fait penser à Sin, sa super-amie de Starling. Qu’est-ce qu’elle peut lui manquer aussi celle-là. Mais bon, c’est la vie, et il a fait son choix en sauvant Oliver. Il le méritait bien pour toutes les fois où il l’avait sauvé. « Je ne te le fais pas dire ! Le pire dans tout ça c’est que c’est mignon c’est peluche … Elle aurait mis je ne sais pas moi … un paresseux … un croco ça motive mais un panda … ça revient à envahir mon blog de chaton ! » Il éclate de rire. Qui peut bien faire une chose pareille. Mais c’est sûr que les pandas, c’est vraiment mignon. Alors sur un blog comme celui-là, ce n’était pas le genre, pas du tout.

Ils trinquent, à cette nouvelle vie qui commence un peu pour lui à New-York, à leurs futurs repas et à tout le reste, au début d’une amitié qui promet de durer, enfin, il l’espère bien. Parce qu’il la trouve des plus sympathiques. Il est heureux de l’avoir comme voisine, de savoir qu’elle est là, qu’il a quelqu’un sur qui comptait dans cette ville aussi, ça lui fait du bien. Parce qu’il se sent seul, loin de cette famille qu’il s’était construite à Starling au sein de la team Arrow. Une famille qu’il avait quitté brutalement, une famille qui lui manquait bien trop et qu’il avait du mal à quitter à chaque fois qu’il y retourner. Alors il l’évitait, rompant peu à peu les ponts définitivement avec une vie antérieure grandiose mais dont le souvenir était trop dur à supporter. « Oui de préférence un quartier cool. Je suis une sorte de chat noir, j’attire les ennuies sur moi comme un aimant. On a assez de quartiers glauques ici pas besoin de tous les visiter. » Elle n’avait aucune idée des quartiers glauques de Starling et des méchants qui pouvaient y régner. Ce n’était rien en comparaison avec ce qu’il avait pu voir par ici. Ici, c’était dealeurs, braquage alors que là-bas, toutes sortes de choses étranges pouvaient se produire. Il se souvenait encore de ce métro dans lequel il avait été enfermé, ce métro dans lequel Arrow lui avait sauvé la vie, lui qui ne méritait pourtant plus de vivre. « Alors … parle-moi un peu de toi Roy de Starling ? Oh … promis, il n’y aura aucun article sur toi. » Encore heureux qu’elle n’allait pas faire un article. Il espérait ainsi ne pas voir sa couverture voler en éclats à Starling qui était désormais dans le même univers. Pourquoi n’avait-il pas pris une nouvelle identité bon sang ! Il n’avait pas été intelligent sur ce coup-là. « Tu veux vraiment que je te parle de moi ? » Il lui fait un grand sourire. « Tant qu’il n’y a pas d’article, ça me va. » Comment parler de lui. Il y en avait tellement à dire, mais surtout tellement à passer sous silence. Et Thea qui disait toujours qu’il était un terrible menteur… « Je suis né à Starling – maintenant Star – City, dans les Glades. » Et oui, chez eux, les villes avaient changé de nom, c’était pas la classe ça ! « Mon quartier était encore plus pourri que le Bronx, alors j’ai fait un peu de tout, vol, trafic… » Bref, que des choses légales quoi ! « Il faut savoir qu’on a eu notre lot de catastrophe, tremblement de terre orchestré par des malades, attaque de personnes touchées par une potion donnant des pouvoirs terribles… » Oui, Starling, c’était avec Gotham les deux villes dans lesquelles il ne fallait pas vivre avant. « Avec Gotham, Starling c’est un peu les villes tragiques dans notre univers. Central-City et Metropolis sont un peu plus calmes, lumineuses on va dire. » Oui, ils avaient des supers-héros quand les autres avaient des justiciers. « Mais t’inquiète pas, si on y va, tu risqueras rien normalement. » Toujours rassuré les troupes. « Et puis, après une énième tragédie, j’ai décidé de quitter la ville. J’ai trainé un peu à Gotham et après le big-bang, je me suis dit que si je voulais changer de vie, autant changer carrément d’univers. » Petit sourire. Comment disparaitre en quelques heures de train. « C’est différent ici, mais je retrouve les Glades dans le Bronx, on avait le Green Arrow, maintenant y a des supers-héros. Je suis toujours barman dans une boite de nuit. » Tant de choses en commun et pourtant tellement de différences. Il n'avait pas dit grand chose au final, il n'y avait pas de détails. Mais elle était journaliste, il ne doutait pas qu'elle saurait poser ses questions si elle voulait en savoir plus sur lui. « Et toi ? T’as toujours vécu ici ou tu viens d’une autre ville à la base ? » Oui, elle avait l’air de vivre par ici depuis un bout de temps, mais rien ne disait qu’elle n’avait pas traversé d’autres pays, continents ou villes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: New York :: The Bronx :: Logements :: Appartement de Roy Harper-