Partagez | 
 

 Pamela Isley | Green with me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Pamela Isley | Green with me   Mar 15 Déc - 11:46





Thème musical
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pamela Lilian
Isley
« My garden needs tending ♥ »


Prénoms : Pamela, Lilian
Nom : Isley
Date de naissance : 24 Mars 1978
Âge : 38 ans
Groupe : Super-vilains
Métier : éco-terroriste
Statut social : célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Pseudo : Poison Ivy
Avatar : Jessica Chastain






Il était une fois un bien délicat bouton de rose.
Ce petit bourgeon, frêle et inoffensif, ondulait aux quatre vents, sous le souffle hargneux de son père monsieur Labarbe, et les soupirs lourds de remords de sa mère, dame Arbre.

Dame Arbre n'avait jamais voulu travailler. Autrefois belle plante, elle s'était beaucoup investie dans l'horticulture, rêvant d'avoir son grand jardin à elle. Mais ses projets de grand jardin échouaient toujours, et finalement Dame Arbre préféra s'enraciner avec monsieur Labarbe, qui la laissait tranquillement planter des graines et arroser ses carrés de verdure, en échange de quelques caresses fugitives.
Au début, le petit bouton de rose aimait bien Dame Arbre. Ensembles, ils parlaient des heures et des heures aux autres végétaux, si bien que le petit bouton de rose en sut finalement autant que Dame Arbre au sujet de l'horticulture.

Mais monsieur Labarbe ne voyait pas d'un très bon œil cette routine jardinière, et aussi tôt que possible, il emmena le frêle bourgeon dans le jardin d'enfants, là où tous les bourgeons se rencontraient pour jouer et s'émoustiller du soleil. Dame Arbre ne protesta pas. D'ailleurs, il y avait bien longtemps qu'elle ne s'adressait plus qu'en murmures à monsieur Labarbe. Seules ses fleurs pouvaient l'entendre, quand elle osait exprimer son opinion. Et au petit bouton de rose, elle ne souffla bientôt plus que de vagues murmures de consentement.

Les années s'écoulèrent tel un long fleuve tranquille. Le petit bouton de rose grandissait, embellissait, et lorsqu'il vint pour lui le moment de fleurir, il dévoila une magnifique corolle rouge orangée, qui tranchait avec le vert de ses œillets. Les premiers compliments à l'égard de la beauté de cette jeune rose aux courbes graciles agacèrent monsieur Labarbe, qui intima à la pousse de croître, et de penser à son avenir plus qu'aux folâtreries. Le monde avait besoin de fleurs cultivées et bien portantes, belles car se détachant du lot, et non de champs interminables couverts de calices tous plus multicolores les un que les autres, embaumant un parfum suave dans le seul but d'être plus butiné que le voisinage. Docilement, la rose se plia aux directives de monsieur Labarbe, car après tout, il était son père.

Cultivée et riche en arômes mais n'embaumant pas trop, le bourgeon éclos se développa, étendant sa corolle rouge en veillant à rester à part, à se détacher du lot pour ne pas devenir une fleur des champs vouée à subir le ballet incessant des abeilles dans son réceptacle. Son pistil vierge de tout contact, la jeune rose trouva finalement auprès d'un chêne une compagnie acceptable. Sagace comme Dame Arbre, il savait savourer le parfum plus discret mais largement plus capiteux de cette fleur esseulée, qui, en retour, redoublait d'efforts pour lui convenir et profiter de son ombre, tout en l'écoutant comme elle aurait écouté monsieur Labarbe. Nourrie par le terreau fertile de l'impressionnant fagacé, la rose s'ouvrit toujours plus à lui, innocente et ingénue, dénudant son pistil, ses étamines, l'entièreté de son réceptacle à un chêne qu'elle croyait ne lui vouloir que du bien. Hélas, son aîné ne faisait qu'exploiter la fleur pure qu'elle était, en lui inoculant poisons et drogues pour en observer les effets, l'impact sur l'organisme. Une étudiante pressée de plaire à son maitre de stage comme Pamela, si aisée à convaincre par l'intérêt de préserver la Nature, n'avait aucune chance de déceler le traquenard d'un scientifique aussi faussement stable que Jason Woodrue.

Les cocktails assénés à l'étudiante en biochimie végétale altérèrent sa physiologie jusqu'à en faire une femme-plante. Capable de photosynthèse, la jeune Isley crut mourir lorsque ses cellules se mirent à réclamer de plus en plus la lumière du soleil. Woodrue, émerveillé par les résultats de ses expérimentations, poussa à bout son cobaye, pour découvrir l'étendue de ses compétences. Bien mal lui en prit, car la rousse, non contente de photosynthétiser, avait également acquis la capacité de contrôler sa machinerie enzymatique. Son corps produisait à la demande un composé, une molécule de son choix. Des phéromones pour séduire et envoûter les esprits, des tranquillisants pour apaiser les têtes échauffées, ou des poisons pour tuer d'un baiser. Sans le savoir, Pamela Isley était devenu l'une des avatar du Green, l'esprit élémentaire de la Nature. Allégorie du monde végétal, la belle pouvait à présent commander aux plantes, les renforcer, les appeler aux armes, afin qu'ensembles, ils luttent pour la suprématie de la sève sur le sang.

Pamela Isley étant plus ou moins morte à Seattle lors des expériences du professeur Woodrue, c'est la redoutable et vénéneuse Poison Ivy qui débuta une carrière de criminelle dédiée à l'éradication de la pollution. Enorgueillie par la découverte de ses capacités, Ivy cibla la ville de Gotham pour marquer le début d'une ère de verdure, car la cité du Chevalier Noir trônait sur le podium des plus grandes pollueuses d'Amérique. Hélas, toute corrompue et poisseuse de goudron qu'il était, ce cloaque avait un protecteur, un gardien nocturne, qui fit barrage à la révolution menée d'une main de velours par Pamela. Fascinée et agacée par Batman, l'Empoisonneuse délaissa Gotham, admettant ainsi tacitement son échec, et s'essaya à la création d'un nouvel Eden coupé du monde, isolé des affres de la mondialisation. Mais comment échapper à l'Homme, lorsqu'il se met en tête de conquérir chaque centimètre de sa planète ? Le fief tropical de l'avatar du Green reçut un jour la visite d'ouvriers, venus déboiser un site vendu pour y construire une usine de raffinement. Ulcérée, Pamela massacra tous les êtres humains, pour apprendre que le commanditaire de la construction siégeait à Gotham.

C'est lors de son retour vers les terres inhospitalières de la chauve-souris que Poison Ivy perçut l'explosion. Un phénomène d'une rare intensité, qui secoua l'entièreté de la biosphère. Les plantes lui relayèrent des sensations diffuses, des émanations inquiétantes et perturbantes... La ville de New York ne ressemblait plus à rien de ce qu'elle était, des stigmates de batailles y figuraient désormais. Des messages télévisés mentionnaient des marques et des industries que Pamela n'avait jamais vues, ainsi que des personnalités qu'elle aurait dû connaître mais qui ne lui disaient rien. Le monde avait changé de façade, mais en profondeur, il restait toujours autant à l'agonie, comme un arbre parasité par des milliards de pucerons assoiffés de sève. Les hommes devaient être remis à leur place, la vie végétale ramenée sur le devant des préoccupations mondiales. S'il lui fallait tuer mille êtres humains pour sauver une plante, Poison Ivy se livrerait joyeusement à l'élagage de la Terre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hi there !

Salut, toi... Tu veux savoir comment je m'appelle ? Lacrim ! Un pseudo qui me colle à la peau depuis 22 ans (oui, je suis née avec), dont 8 passées dans le monde merveilleux du RPG. Je compte bien venir vous harceler 4 jours par semaine mes bichons ♥ Ah, et pour ce qui est de comment j'ai trouvé ce forum... Google (on a tendance à le sous-estimer, le pauvre petit). Quant au forum en lui-même, je le trouve au-delà de toute espérance.
Je suis une plante qui a besoin de beaucoup d'amour, alors soyez gentils avec moi ♥



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Pamela Isley | Green with me   Mar 15 Déc - 11:49

Oh ! POISON IVYYYY.
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Pamela Isley | Green with me   Mar 15 Déc - 11:50

Une super vilaine enfin!

Bienvenue à toi et ta fiche est validée!
Bon jeu!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Pamela Isley | Green with me   Mar 15 Déc - 20:02

Bon choix de personnage ! Smile
Félicitation pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
 
Pamela Isley | Green with me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche d'identité de Pamela Isley
» Manipulation naturelle [Pamela Isley]
» Maggie Green [Validée]
» green stuff liquide
» Présentation de Dog Green

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Welcome to Level Seven :: Présentations :: Fiche validées-
Sauter vers: