◊ Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy

 :: Les Etats Unis :: New York :: Brooklyn :: Bars & Clubs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 15 Mai - 16:03

Roy & Apolline

Es qu’on peut vraiment dire que je bois trop ? Pas vraiment. J’aime pouvoir garder les idées claires. Ce serait vraiment dommage que je commence à parler à un appareil électronique devant tout le monde. Par contre, ce qu’on pouvait totalement dire, c’est que j’aime m’amuser ! Et c’est précisément ce que je voulais faire ce soir. Et j’avoue ne pas vraiment avoir choisis le night club par hasard…

« Hey !  FireFox… Il faut vraiment faire des courses là, ça fait deux jours que je suis vide ! » Je levais les yeux au ciel. « Jasmine, je t’aime de tout mon petit cœur et je ne pourrais rien faire sans toi mais si tu n’avais pas remarquer, je ne mange plus vraiment ici en ce moment… » « Ça j’avais bien remarquer… » Ça y est… Marine, la plaque de cuisson, qui s’y met… Si ça continue, elle va finir par se vexer… J’adorais mon don… Mais parfois c’était un peu lourd. Je regardais Marine dans les ‘yeux’. « Promis, demain je ferais un bon repas maison ! »

Sans plus m’attarder dans la cuisine, je retournais dans ma chambre. Je posais mes mon regard sur le miroir pendant une fraction de seconde avant de me détourner pour ouvrir mon dressing. Comme toujours, je savais exactement ce que je voulais. J’avais dans l’idée ma robe en cuir noir qui me faisait toujours une taille du tonner. J’affichais un petit sourire en posant mes yeux sur celle-ci. Rapidement j’abandonnais mon peignoir pour m’habiller et je retournais devant le miroir.

« Tu es sûr de garder ça sur le dos toute la soirée ? » Je fusillais Matthew du regard. Lui c’était mon miroir… J’avais réussis à développer une technologie qui me permettait de contrôler pas mal de chose depuis mon miroir. Bien sûr c’était avant que je puisse contrôler ceux-ci par la pensée. Il n’empêche que maintenant je pouvais discuter avec lui… Et il ne s’était jamais gêner pour me faire une réflexion sur ma tenue. « Matt… Si tu continue, je vais finir par te donne à quelqu’un… » Peut être que je ne garderais pas cette robe toute la soirée sur le dos, mais les personnes qui pourrait me l’enlever était tout de même assez rare… J’affichais un petit sourire et descendit la fermeture éclaire juste assez pour que ma poitrine soit assez visible sans que cela soit vulgaire puis je m’attelais au maquillage et à ma coiffure.

J’enfilais de longues bottes noires avant d’attraper Sacha pour le mettre dans mon sac à main et je sortis en claquant simplement la porte. Je n’avais pas de clé, j’avais fait installer une serrure électronique.

Je dû tout de même changer de quartier. Le taxi me déposa juste devant l’entrer du night club que je regardais avec un petit sourire en coin. Il ne restait que quelques heures avant la fermeture, mais je m’en fichais pas mal. Je saluais le videur à la va vite. Il me connaissait assez pour me laisser entrer sans soucis. Je n’étais pas une habituer non plus. Mais j’avais des contacts à l’intérieur…

J’avais déposé mon sac à main au vestiaire. Sacha n’était pas content, mais je ne lui laissais pas le choix et je passais ma soirée en compagnie d’inconnu qui avait décidé que j’étais assez à leur goût pour danser avec eux et m’offrir à boire. Je devais bien avouer qu’en fin de soirée, j’étais joyeuse ! Les jeunes hommes, dont je n’avais pas retenu les prénoms, espéraient probablement pouvoir me ramener chez eux, mais je disparus dans la foule avant qu’ils ne puissent tenter quoi que ce soit.

J’affichais un petit sourire en coin. Je n’avais pas vraiment fait attention à lui de la soirée mais je m’étais frayer un chemin jusqu’à lui. Je posais une main sur son bras pour l’attirer doucement vers moi.

Salut toi !

©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Mai - 16:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Ca faisait des jours que tu faisais tout pour l’éviter. Tu savais que Thea t’avait dit de refaire ta vie. Mais tout avait basculé depuis ton dernier voyage à Starling. Parce que tu n’en pouvais plus de la perdre, parce que tu savais qu’avec qui que tu sois, ce ne serait pas elle, ça ne serait pas comme avec elle. Ton cœur saignait encore d’avoir dû lui dire une fois de plus adieu. Ce n’était plus une vie. Vous étiez destinés à ne pas être ensembles et pourtant tu voulais te battre. Te battre pour la voir heureuse, te battre pour ton propre bonheur, pour votre histoire, pour pouvoir la tenir un peu plus longtemps dans tes bras et ne pas devoir t’en décrocher. Tu lui avais proposé de venir vivre à New-York. Tu ne savais pas ce qu’elle en pensait. Elle devait réfléchir. Pour toi, c’était tout décidé, où qu’elle décide d’aller, tu la suivrais. Parce qu’elle était devenue ta maison, celle qui était indispensable dans ta petite vie bien rangée. Alors tu évitais l’autre. Parce qu’au final, ton cœur restait fidèle à Thea. Vous aviez tenté, mais elle n’avait pas pu la remplacer, elle ne le pourrait jamais. Au plus profond, tu le savais très bien. Alors pourquoi est-ce que tu continuais de finir dans son lit. Enfin, ça faisait un bout de temps que ce n’était pas arrivé. Pas depuis que tu avais revu Thea. Tu n’étais plus allée la voir. Parce que tu savais que tu étais dans l’erreur. Tu ne cherchais même pas à refaire ta vie. Ca faisait des mois que tu ne cherchais pas à passer à autre chose. Tu vivais dans le passé.

La soirée se déroulait à merveille. Derrière le comptoir, tu servais l’ensemble des clients, qui consommaient énormément ce soir-là, les uns après les autres. Et au milieu de la foule, tu la vis. Tu la reconnus immédiatement avec sa robe en cuir noir et sa chevelure détachée. Elle était là, à quelques mètres de toi, perdu au milieu des corps dansants. Elle passait d’une personne à l’autre, elle avait son verre à la main. Bref, elle s’amusait. Des soirée en boite avec elle, tu avais passé plus d’une. C’était comme ça que ça avait commencé. C’était ta pote de soirée, celle qui te changeait les idées. Au début… Ensuite, elle était devenue plus que ça, te faisant oublier pendant quelques heures Thea qui était à Starling. Mais la vérité te rattrapait toujours. Le lendemain, la nuit, c’était à Thea que tu pensais et plus à elle. C’était ses lèvres que tu voulais, ses bras. Mais ce ne serait encore pas pour ce jour-là.

La soirée était à présent terminée pour toi. Tu avais terminé ton service et tu venais de prendre un bon verre de whisky en prévision de la suite. De temps en temps, ça te faisait du bien avant d’enfiler ton costume d’Arsenal. C’était devenu un rituel. Ca te donnait du courage. Le temps de le boire, tu oubliais que ce que tu risquais en sortant. Parce que les risques, tu les connaissais. Tu avais vu des membres de ton équipe blessés, d’autres proches de mourir. Ca arrivait même aux plus prudents d’entre vous. Tu commençais à traverser la foule en direction de la sortie lorsqu’une main se posa sur ton bras, te forçant à te retourner. Tu reconnus la voix avant même de voir le visage de la personne. « Salut. » Tu ne pouvais t’empêcher de lui sourire même si en ce moment précis, tu aurais préféré ne pas avoir affaire à elle. Tu savais pourtant l’emprise qu’elle pouvait avoir sur toi. « Tu passes une bonne soirée ? » On notera que tu ne t’inclues pas dedans. Elle passe sa soirée seule et vous vous reverrez plus tard – ou pas. Tu vois dans son regard qu’elle est alcoolisée. Qui ne l’est pas en soirée. Tu dégages lentement ton bras. C’est discret, elle ne remarquera rien, tu en es presque sûr. Pourtant malgré cela, vous êtes proches, bien trop proches pour deux personnes que rien ne lit et tu le sais.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Mai - 17:28

Roy & Apolline

Je n’étais pas bourrée, mais des détails m’échappaient un peu. Je décidais d’ignorer le bras qui s’échappait de ma main et en continuant de sourire je passais dans son dos. Ma main glissais sur ses épaules et je vint me plante face à lui.

J’ai connu mieux…

Mon sourire s’élargit avec le sou entendu que je venais de placer. Lui et moi avions passer ensemble de bien meilleure soirée que celle-ci. Au fond, j’aimais bien Roy. Je n’étais pas amoureuse de lui, mais ça ne m’empêchait pas de l’apprécier. Pourtant ces derniers temps j’avais vraiment l’impression d’être oublier et ce sentiment ne me plaisait vraiment pas. Je suis une femme, je n’aime pas être oubliée. Que ce soit en temps qu’Apolline ou en temps que FireFox.

Mais j’étais loin de lui dire aussi clairement que son comportement était vraiment nul et qu’il aurait au moins pût m’appeler. J’aimais croire que nous étions amis. Des amis avec intérêts, mais amis tout de même. Et on n’envoie pas balader une amie du jour au lendemain sans raison. J’entendais bien découvrir le fin mot de cette histoire.

Tu n’allais quand même pas partir sans venir me voir ? Si ?

Ma main était toujours posé sur son épaule, elle n’avait pas bougé de place depuis que je m’étais planté devant lui, me plaçant ainsi entre lui et la sortie. En parlant je m’étais rapprocher de lui. Assez pour approcher mes lèvres de son oreille et déposer ensuite un baiser à la base de celle-ci non loin du lobe. Il était un peu plus grand que moi mais les talons aidaient beaucoup. Je n’avais actuellement pas besoin de me mettre sur la pointe des pieds pour atteindre son visage. Je pris un peu de recule avant qu’il ne le fasse. Je n’avais pas non plus envie qu’il ai l’impression que je le force à faire quoi que ce soit.

Je ne savais pas si tu voulais me voir puisque… tu ne m’as même pas laissé un message… Mais je sais que si je ne fais pas le premier pas, tu ne le feras probablement jamais.

J’affichais comme une petite moue boudeuse. Je ne voulais pas que ça fasse trop sérieux, mais je voulais lui faire comprendre que ce n’était pas une manière de traiter une femme. Encore moi quand il s’agit de moi…

©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Mai - 17:59
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Tu vois bien qu’elle te fait la tête. Enfin pas vraiment mais elle reste un peu moins souriante qu’à son habitude. D’ailleurs sa première réponse te le confirme. Tu sais pourquoi, tu le comprends. Ca fait un bon bout de temps que tu ne lui as pas donné de nouvelles. Ce n’est pas contre elle mais c’était toi. Pour une fois, tu aurais pu sortir cette phrase idiote ‘ce n’est pas toi, c’est moi’ parce que c’était vraiment ça. c’était toi qui été amoureux d’une autre, toi qui ne savait plus où tu en étais entre refaire ta vie ou rester bloqué dans l’ancienne. Alors il fallait que tu prennes du recul et c’est ce que tu avais fait. Encore plus que l’histoire de refaire sa vie, ce n’était plus vraiment d’actualité au vue de votre dernière conversation avec Thea. Tu aurais aimé pouvoir faire ce qu’elle te demandait, mais c’était trop dur pour elle comme pour toi. Sa main glisse le long de tes épaules pour qu’elle se retrouve enfin face à toi. Tu tentes de rester impassible alors que vous êtes bien trop proches. Sa précédente remarque t’a fait comprendre qu’elle avait compris que tu l’évitais un peu, alors tu ne fais rien. Tu ne bouges pas. Parce que tu l’apprécies énormément et tu n’as pas envie de tout gâcher à cause d’une aventure entre vous deux.

Est-ce que tu serais partie sans aller la voir ? Oui, bien sûr que oui. C’était le but de la manœuvre et puis surtout, tu n’avais pas de temps à lui concentrer, pas ce soir, les rues t’attendaient, les crimes t’appelaient, l’adrénaline de la suite de la soirée était déjà présente dans l’ensemble de ton corps. « J’avais rendez-vous alors… » Tu te tais, tu es un bien piètre menteur et tu le sais. Thea voyait toujours clair dans ton jeu et tu sais qu’elle en fera tout autant. Tu plonges ton regard dans le sien mais tu n’arrives pas à le soutenir. Trop de remords et de culpabilité. Mais c’était pour votre bien à tous les deux que tu faisais ça. Si tu ne la voyais pas, c’était aussi bien en ce moment. « Je ne savais pas si tu voulais me voir puisque… tu ne m’as même pas laissé un message… Mais je sais que si je ne fais pas le premier pas, tu ne le feras probablement jamais. » Tu baisses le regard. Oui, tu t’en veux, parce outre votre relation charnelle qui arrive de temps en temps, elle reste une bonne amie, une des meilleures que tu te sois faite à New-York. Alors non, elle ne méritait pas ça et tu le sais aussi bien qu’elle. « Désolé. » Tu te sens con, peut-être bien que tu l’es et pas qu’un peu. Tout ça, c’est un peu de ta faute quand même. Tu notes qu’elle s’est reculée et c’est peut-être aussi bien. Tu sens ton cœur qui s’accélère ne sachant plus vraiment quoi dire. Tu te sens idiot, c’est tout. Cette situation, tu en es responsable. Maintenant, ça va être à toi de la régler. « J’ai vraiment été beaucoup pris ces derniers temps. » Menteur ! Elle n’est pas censée le savoir. « Je t’offre un verre pour me faire pardonner ? » Tu tentes un petit sourire timide. Elle ne pourra pas résister et en ce moment même, alors que tu prends conscience que tu n’as vraiment pas géré, tu en aurais bien besoin aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Mai - 22:27

Roy & Apolline

Je notais le temps de sa réponse. Il ‘avait’ un rendez-vous. Je l’avais intercepté avant même qu’il ne puisse regarder son rendez vous. Soit il me mentait, soit il avait un secret à cacher et donc il me mentait. Je n’aimais vraiment pas ça. Je n’aimais pas qu’on me mente. Et non, je ne mens jamais, j’omet de dire toute la vérité, ce qui est totalement différent !

Il essayait de ce justifier. Si je ne savais pas qu’il mentait, j’aurais presque trouvé ça mignon. Mais le fait qu’il baisse le regard ne faisait que confirmer ce que je pensais. Et j’avais beau être joyeuse, je n’étais pas bourrée. Je laissais ma main glisser de son épaule sur son bras puis sur son avant bras avant de glisser sur sa main que je saisis.

Aller, fait pas la tête, je te laisserais même m’en offrir deux !

J’affichais un large sourire. Même si je n’aimais pas qu’on me mente, j’étais quand même heureuse de le voir. Je ne voulais pas qu’il culpabilise pour le moment. Mais j’étais curieuse de voir ce qu’il allait bien pouvoir inventer comme excuse pour partir. Je me disais même qu’un jour je finirais pas le suivre pour découvrir les petits secret qu’il lui cachait. Mais pour l’instant, j’avais juste envie de passer une bonne fin de soirée et je commençais par le mener jusqu’au bar en le tirant par la main que je n’avais pas lâcher.

©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Mai - 16:47
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Tu lui mentais éhontément mais tu n’avais pas tellement le choix. C’était toujours mieux que de la blesser en disant que non tu n’avais plus envie de la voir. Et c’était actuellement le seul moyen que tu avais trouvé pour te justifier ce soi-disant rendez-vous. Bien évidemment tu savais qu’elle n’était pas dupe. Depuis le temps, elle devait commencer à te connaitre. Et toi qui plongeais d’habitude ton regard dans le sien n’arrivais même plus à soutenir celui de la rouquine qui te faisait face. Si ce n’était pas un comble. Elle était pourtant une amie. Mais tu avais peur de la voir, peur de ce qui arriverait encore. Alors tu t’en éloignais. Parce que tu avais cru qu’ainsi, tu ne la blesserais pas. Qu’est-ce que tu pouvais être idiot. Et puis, ce n’était pas comme si vous étiez en couple, comme si vous aviez des sentiments autres qu’amicaux l’un pour l’autre. Alors pourquoi est-ce que tu avais réagi ainsi ? Peut-être parce que toi tu avais peur de cette situation, de la perdre, de perdre cette amie qu’elle était pour toi. Et puis, c’était tellement plus simple de rester dans le silence plutôt que de dire la vérité qui te blessait tant. Parce que c’était tellement plus simple d’essayer d’oublier ce qui pouvait se passer lorsque vous vous retrouviez à deux que de lui dire que tu ne voulais plus de ça.

Elle venait de prendre ta main après avoir fait glisser la sienne le long de tes épaules et de ton bras. Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi était-elle si proche ? C’était l’alcool, tu étais sûr que c’était ça. « Aller, fais pas la tête, je te laisserai même m’en offrir deux ! » Tu ne peux retenir un rire à cette remarque. Elle t’entraine alors vers le bar te tirant par la main. Maintenant, tu as juste envie qu’elle la lâche mais elle ne te laisse pas vraiment le choix. C’est comme ça. « Tu crois que tu as pas déjà suffisamment bu pour ce soir ? » Tu ne peux t’empêcher de lui lancer un sourire moqueur. Tu as bien vu qu’elle n’était pas si saoule que ça. Mais tu as envie de la taquiner. Tu veux lui montrer que tu es quand même content d’être en sa compagnie. Parce que c’est le cas. Tu es heureux d’être là avec elle. c’est aussi simple que ça, deux amis, dans un bar, qui boivent des boissons. « Alors qu’est-ce que tu veux ? » Léger sourire. « Par contre, prends pas trop de temps, après, je devrais vraiment y aller. » Tu te rattrapes. Peut-être qu’ainsi elle gobera vraiment ton mensonge. Et puis, ce n’est pas comme si ton portable venait de te transmettre le message d’un casse qui a lieu quelques rues plus loin. Mais là, maintenant, tu es bloqué, tu ne peux pas la laisser alors que tu as essayé de rattraper le coup de votre amitié. Que les braqueurs en profitent, ça ne sera pas comme ça tous les soirs.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Mai - 18:50

Roy & Apolline

J’aimais jouer, j’adorais ça. Mon petit après midi dans la chambre de Bucky à la tour Avangers l’avait prouvé en beauté. Mais je n’aimais vraiment pas ce que Roy faisait. Il n’avait jamais sût mentir. Et quand par chance il y arrivait, je finissais toujours par le découvrir. C’était à ce demander pourquoi il continuait.

Peut être que tu devrais me raccompagner. Si tu penses vraiment que j’ai trop bu pour ce soir…

J’affichais un sourire. Je n’avais pas aimé sa remarque. Il savait que je n’étais jamais bourrée. Mais je n’étais pas prête de le laisser s’en sortir sans rien faire. Mais je n’étais apparemment pas au bout de mes surprises avec lui. Je n’avais même pas eu le temps de commander quoi que ce soit qu’il me pressait déjà pour qu’il puisse partir. Je détournais le regard pour appeler le barman. Une fois celui-ci en face de moi, je me penchais vers lui pour commander. Il acquiesça et me servit deux shooter.

Je me retournais alors vers Roy pour le regarder droit dans les yeux sans aucun sourire. Sans même regarder, je pris le premier shooter, le descendit et retournait le verre pour le poser à côté de lui en le faisant claquer. Je descendis ensuite du tabouret pour prendre le deuxième shooter, je le levais devant lui et le bue et fit de nouveau claquer le verre en le posant, retourner, sur le bar.

Tu sais…

Je croyais qu’on était amis… Mais si tu ne veux plus me voir. Dit le clairement. Tu mens vraiment très mal.


Je n’avais aucun sourire en lui parlant. Je n’étais pas amusée. Et même si j’avais descendu deux shooters d’alcool fort, il avait réussit à totalement disciple le petit effet joyeux que m’avait procurer l’alcool de toute la soirée. J’avais beau aimé jouer. Il n’était pas drôle. Je le laissais donc là pour me diriger vers la sortie.

©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Mai - 17:22
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Tu tentais de t’en défaire. Enfin, pas vraiment tu étais entre tenter de réparer tes erreurs et l’envie de partir. Parce que tu n’étais pas sûr du tout de ce que tu étais en train de faire. Tu lui fis une petite remarque sur le fait qu’elle avait déjà bu. Elle n’était pas méchante, c’était une simple constatation mais tu vis immédiatement qu’elle l’avait mal prise. C’était peut-être parce qu’elle se doutait que tu lui avais bien caché des choses avant. « Peut être que tu devrais me raccompagner. Si tu penses vraiment que j’ai trop bu pour ce soir… » Oui, effectivement, elle l’avait pas très bien pris. Mais tu ne te démontas pas et enchainas immédiatement. Il était impensable que la situation reste telle qu’elle était. Elle restait une personne à laquelle tu tenais énormément. « Allez, je rigole, fais pas la tête. » Et sur ces mots, tu avais commandé des boissons à ton collègue qui te regardait d’un drôle d’air. Elle faisait la même chose de son coté. Tu sentais la tension qui régnait entre vous. Tu avais fait une petite remarque sur le fait que tu étais vraiment attendu. En fait, tu espérais que ça permettrait une vraie justification au fait que tu avais tenté de partir sans la revoir. Est-ce que ça avait fonctionné ? Non, pas vraiment à la voir descendre ses deux shooters aussi rapidement. Eh ben ! Elle n’y allait pas de main morte. Ton verre à la main, tu prenais un peu plus le temps de le déguster. Enfin, toujours plus qu’elle. Mais la nervosité ambiante faisait qu’il descendait bien plus rapidement que tu ne l’aurais cru. « Tu sais… Je croyais qu’on était amis… Mais si tu ne veux plus me voir. Dis-le clairement. Tu mens vraiment très mal. » Ah ça, ce n’était pas une nouveauté.

Tu restais quelques instants assis bêtement sur ton siège alors qu’elle s’éloignait. Son sourire avait disparu. Elle te laissait en plan, carrément. Mais bouge-toi mon vieux, fais un effort. Après tout, elle restait une des personnes qui comptaient le plus pour toi dans cette nouvelle ville, il fallait peut-être que tu lui montres. En quelques secondes, tu l’avais rattrapé. Tu t’étais glissée dans la foule tel un serpent, te frayant un passage entre les groupes de danseurs. Tu lui attrapes le bras et la forces à se retourner vers toi. Tu plonges ton regard dans le sien. Tu ne souris pas étrangement. Peut-être est-ce parce qu’elle-même ne sourit pas. Ou bien peut-être parce que tu as bien senti que la situation était grave. Un peu trop grave pour garder le sourire flottant régulièrement sur tes lèvres. Ce sourire légèrement narquois. Non, tu l’as mis au placard. Pas question d’envenimer la situation. « Apo, attends. » Ta voix en serait presque suppliante. Pour peu tu aurais honte d’être ainsi. Après tout, tu fais toujours comme si rien ne t’atteignait. « Tu comptes vraiment pour moi. » Tu laisses quelques instants de pause. « T’es peut-être une des personnes les plus importantes depuis que je suis à New-York. » Tu as envie qu’elle comprenne que ça n’a jamais été contre elle. Enfin, si ça l’était un peu, mais pas vraiment non plus. « C’est juste que j’arrive plus à savoir ce que je veux, et être avec toi, ça m’embrouille. » C’était plutôt bien résumé non ? Tu n’en étais pas persuadé, mais que dire de plus. Après tout, c’était dans ta vie privée que tout partait en vrille. Tu ne voulais que Thea mais dès qu’elle était là, tu espérais l’oublier. Peut-être un peu trop sans jamais réussir. Maintenant, tu attendais sa réponse, de savoir si elle voulait venir à New-York avec toi. Tu avais déjà essayé à maintes reprises de refaire ta vie, mais visiblement, elle ne changeait pas d’un poil. C’était la brune que tu voulais. Tu terminas ton verre d’un seul trait. Qu’est-ce que ça pouvait faire du bien de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Mai - 18:00

Roy & Apolline

J’avais bue ? Oui. J’étais bourrée ? Certainement pas ! Je n’étais même plus pompette. Je n’étais plus joyeuse alors que j’avais toujours eut l’alcool joyeux. Je m’étais éloigné de lui assez rapidement. J’avais perdue tout envie de m’amuser. Je n’avais qu’une seule envie : prendre l’air avant de rentrer chez moi.

Mais il ne pouvait même pas me laisser faire simplement ça. Il m’avait rattrapé juste avant que je n’aille aux vestiaires pour récupérer mon sac à main. Je lui faisais face et je soutenais son regard sans aucun problème. Chose qu’apparemment il n’était même pas capable de faire lui même puisqu’en l’espace des quelques minutes depuis que je l’avais rejoint, c’étais la première fois qu’il plongeait réellement son regard dans le mien. Et il aurait tout à fait pus dire ou faire exactement ce qu’il fallait pour que j’oublie complétement le comportement qu’il avait eut avec moi. Mais comme dirait une amie, parler à une femme, c’est comme s’avancer dans un champs de mine. Et il venait de poser le pied sur l’une d’elle.

Donc c’est ma faute ! JE t’embrouille ! Tu sais quoi, laisse tomber. Si je t’embrouille tant que ça, je vais te facilité la tache et te laisser tranquille !

Je me détournais, furieuse. Je sortis le petit papier de mon soutient gorge et je l’échangeait contre mon sac à main. J’en sortis immédiatement Sacha pour voir l’heure qu’il était. « C’est pas trop tôt ! J’ai cru que tu m’avais oublié ! Tu ne peux pas savoir à quel point les autres téléphones sont méchants ! Ils ce moquent de moi quand je leurs dit que je te parles tout le temps ! » Je serrais les dents. J’avais envie de dire à Sacha de se la fermer. Mais je n’en fis rien. Déjà pour ne pas passer pour une dingue et ensuite je savais très bien que j’étais furieuse contre Roy et non contre Sacha.

J’essayais donc de me calmer en remettant Sacha dans mon sac. Je me faufilais aussi rapidement que possible à l’extérieur sans attendre de savoir si Roy me suivait où non. Le froid me fouettait le visage et je fermais les yeux quelques secondes pour profiter du calme de la rue.

©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Mai - 20:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Tu tentais tant bien que mal de la rattraper, d’arranger les choses. Mais étrangement, tout partit alors en vrille. Oui, tu avais fait pire que mieux. Tu n’étais même pas étonné. Tu ne comprendrais jamais les filles sérieusement… Tu tentais d’arranger la situation et voilà qu’elle s’énervait. Tu ne voyais même pas ce que tu avais pu faire ou dire pour qu’elle se mette dans cet état mais tu ne doutais pas qu’elle allait bientôt t’éclaircir sur le sujet. « Donc c’est ma faute ! JE t’embrouille ! Tu sais quoi, laisse tomber. Si je t’embrouille tant que ça, je vais te facilité la tache et te laisser tranquille ! » Oui, elle était vraiment des plus énervées. Tu ne savais même pas quoi dire. A tous les coups, ça allait encore te retomber dessus. Qu’est-ce que tu pouvais être con quand même. C’est vrai que ta phrase n’avait pas été des plus intelligentes. Mais qu’est-ce que tu aurais pu dire d’autre ? C’était Apolline qui voulait que tu dises la vérité et que tu arrêtes de mentir. C’était ce que tu avais tenté de faire.

Tu la vois sortir son portable et le ranger brusquement dans son sac alors qu’elle a tourné les talons en direction de la sortie. Tu ne sais plus vraiment quoi faire. La laisser partir sans essayer de rattraper le coup ou tenter le tout pour le tout. D’un autre coté, si elle part, tu te dis qu’elle ne reviendra peut-être pas et ça, tu ne peux pas laisser cela se passer. Tu as peur. Parce que tu sais que tu te trouves peut-être à ce qu’on appelle communément un point de non retour. Tout dépend de ce que tu vas faire à ce moment précis. Et bon dieu, tu n’as aucune idée de quoi dire ou faire. Tu sais juste que tu ne peux pas la laisser filer. Alors tu lui laisses un peu d’avance avant de la suivre à l’extérieur. Elle s’y arrête pendant quelques instants et tu te glisses à ses cotés. « Désolé. » Tu te tais, tu ne sais même pas quoi ajouter à ça. « C’est pas ça, loin de là. » Tu te tais quelques instants. Tu as l’air d’être un gros imbécile qui harcèle une fille. « C’est juste qu’avec ce qu’il se passe parfois, je peux pas m’empêcher de me poser des questions. » Ohlala, mais qu’est-ce qu’il venait de dire encore. Il s’était rendu compte du double-sens de sa phrase en même temps qu’il l’avait sortie. Et maintenant, il se sentait bien bête. Ce n’était pas ce qu’il avait voulu dire, enfin si. Au final, c’était peut-être ça le problème. Il s’éloignait pour ne pas la blesser plus tard. Avait-il raison de le faire ? Après tout, il n’avait jamais été question de sentiments à aucun moment. Mais si jamais… Non, elle ne pouvait pas en avoir pour lui. Pourquoi était-il trop prévoyant ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Juin - 13:27

Roy & Apolline

Inspiration… Expiration… Le froid aidait énormément. L’insistance de Roy, beaucoup moi. Il avait beau s’excuser, je n’étais pas sûr d’avoir envie de le pardonner pour le moment. D’un côté je me trouvais ridicule en me disant que j’aurais pût la jouer beaucoup plus fine que ça. Mais j’avais craquer avec ses sous entendu sur le fait que j’avais trop bue, ses petits mensonges et surtout, me presser parce qu’il avait un rendez vous. Sérieusement ! Qui a un rendez-vous en plein milieu de la nuit ?! C’était le truc le plus suspect du monde et s’il continuait comme ça, j’allais finir par le suivre un jour !

Roy, laisse tomber. J’ai compris le message. Je suis le problème et je vais te simplifier la vie. Tu auras beaucoup moins de questions à te poser !

Je replaçais une mèche derrière mon oreille sans même me tourner vers lui pour le regarder. Si son plus gros problème était nos petits moments d’égarement, il n’avait cas le dire ! Que je saches, je restais une grande fille et je savais gérer les choses comme une adulte. J’avais beau adopté le comportement d’une enfant quand ça m’arrangeait, je restais une adulte. Et ce côté enfantin laissait les autres penser que j’étais incapable de faire ce que je faisait de mieux : user de mes dons. J’avais beau effacer mes traces, parfois ce n’était pas suffisant et il me fallait parfois détourner l’attention de FireFox pour la ramener à Apolline.

Je m’avançais un peu plus sur le trottoir comme si je m’attendais à ce qu’un taxi arrive pile quand j’en avais besoin, mais bien sûr, ça aurait vraiment été trop beau. Trop beau pour être vrai. Et j’avais beau jeter mon regard au plus loin, aucune voiture jaune ne venait par ici. Je me résignais alors mentalement. Il me faudrait renter à pied… Jusqu’à Queens. L’idée ne me réjouissait pas vraiment mais je me disais que je n’avais pas non plus vraiment le choix…

©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Juin - 13:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


« Roy, laisse tomber. J’ai compris le message. Je suis le problème et je vais te simplifier la vie. Tu auras beaucoup moins de questions à te poser ! » La phrase avait claqué dans l’air et il n’était pas près de l’oublier. Il n’en revenait pas. Il se demandait comment il avait pu tout faire foirer à ce point. Et dire que c’était parce qu’il tentait de la retenir que ça avait viré au drame. Certes, aussi parce qu’il avait essayé de l’éviter. Mais là non, c’était la peur, la peur que l’un des deux s’attachent et que plus rien ne soit jamais pareil. Pourquoi ne pouvait-elle pas comprendre son point de vue, il n’était pas impossible non plus. Et puis, à la base, il devait vraiment y aller. Peut-être que ce rendez-vous n’était qu’avec son costume mais c’était tout de même un rendez-vous. Et il restait important, bien plus que n’importe quel autre. Il n’y avait plus rien à dire. Elle était énervée et pour avoir déjà tenté par deux fois de la retenir, il savait que ça n’aurait servi à rien de persévérer.

Il la regarda partir et lui emboîta le pas quelques instants après. Parce qu’il n’aimait pas la savoir seule dans les rues. Il avait vite vu qu’il n’y avait plus de taxis et rentrer – déjà dans cette tenue ça n’aidait pas – et le coin n’était vraiment pas tranquille, encore moins le soir. Pour y patrouiller de temps en temps, il le savait plutôt bien. Il était dans l’ombre un peu plus de cent mètres plus loin et attendait. En fait, c’était comme s’il rentrait également chez lui, sauf qu’il vérifiait que tout se passait bien pour elle. Quel chevalier servant il faisait. Et bien lui avait pris d’être là. Il le vit qui se rapprochait de la rousse. C’était un inconnu passablement éméché, ou pas, il n’arrivait pas à voir d’où il était. Il lui laissa quelques instants de répit, on ne juge pas quelqu’un sur son apparence et il se pouvait qu’il se contente de lui demander du feu. En fait non. Roy, il est temps d’intervenir. En quelques secondes, il arriva à leur niveau. Il ne lui fallut pas bien longtemps – merci l’entrainement – pour mettre l’autre homme hors d’état de nuire. Puis il se tourna vers Apolline. « Ca va ? T’as rien ? » Sa voix était douce, posée. Il espérait vraiment qu’elle n’avait rien eu. Parce qu’il s’en serait voulu. Après tout, s’il n’avait pas fait sa girouette comme ça avait pu être le cas, peut-être qu’ils seraient restés plus longtemps dans cette boite, ou alors ils seraient rentrés à deux, ou pas d’ailleurs. Bref, il en était quand même responsable. Sa main se posa instinctivement sur sa main en une légère caresse, de réconfort. Qu’est-ce qu’il était heureux d’être un homme dans ce genre de situation…
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Juin - 16:03

Roy & Apolline

J’avais tourner les talons et laisser Roy en plan. Fort heureusement, Sacha eut la bonne idée de ne pas faire plus de commentaire que nécessaire. Je savais déjà que j’allais regretter le fait d’être venu si loin juste pour la soirée. J’espérais tout de même que j’allais croiser un taxi à un moment où l’autre parce que dans le cas contraire, aussi belle soit ma paire de botte, mes pieds allait me maudire pendant un moment.

Je n’étais pas vraiment du genre demoiselle en détresse. J’étais plutôt le genre demoiselle créant les embrouilles. J’avais appris à me défendre sur le tat et j’étais assez maline pour pouvoir me sortir des situations dans lesquels je me mettais. Mais je suppose que j’étais trop énervée pour voir réellement dans quoi je m’embarquais au détour d’une rue. J’avais le nez pencher sur Sacha. J’avais besoin de quelque chose pour m’occuper sur le trajet du retour, je me connectais donc mentalement avec mon téléphone pour lancer ma play list. L’avantage c’est que je pouvais l’entendre directement sans que personne d’autre ne le sache et sans utiliser d’écouteurs. C’était comme avoir un concert privé dans ma tête et c’est probablement pour ça que je n’entendis même pas ce qu’il me demandait. Je ne remarquais sa présence que lorsqu’il saisit mon bras, visiblement pas très heureux que je l’ai ignoré.

Il n’était pas spécialement du style armoire à glace. Juste ce qu’il fallait pour lui laisser croire qu’il avait toutes ces chances pour casser en deux une fille comme moi uniquement en la prenant dans ses bras. Mais je n’eus même pas le temps de réagir que Roy débarquait et mis l’inconnu KO après une rapide petit échange. Je le regardais en plissant légèrement les yeux quand il se tourna vers moi pour voir si j’allais bien. Alors c’était tout ce que j’étais à ses yeux ? Une fille qu’on a besoin de sauver parce qu’elle n’est pas capable de se défendre toute seule… Je dégageais ma main de sa caresse, aussi douce soit-elle, et je fermais le poing avant de viser sa joue.

Ça c’est pour avoir cru que j’étais incapable de me défendre toute seule !

J’avais déjà eu affaire à bien plus coriace que ce pauvre homme qui gisait maintenant contre le mur. Bon… Pour sa défense, il ne savait pas non plus vraiment de quoi j’étais capable. Je faisais tout pour cacher mes capacités… Je fis donc un pas en avant en posant délicatement ma paume là où mon poing s’était abattu et je déposais un baiser sur son autre joue.

Ça c’est pour être venu à mon secourt…

Je n’attendis pas de réponse de sa part pour faire un autre pas en avant et passer mes bras autour de son cou pour le prendre dans mes bras. Je n’aimais pas le comportement qu’il avait eut envers moi mais je trouvais ça assez mignon qu’il m’ait suivit pour s’assurer que rien n’allait m’arriver. Et puis lui avoir décrocher une droite m’avais un peu défoulée…
©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 30 Juin - 14:01
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


En quelques instants, il avait mis ce qui ressemblait à un ennemi hors d’état de nuire. C’était simple comme bonjour pour lui. Le brun n’avait mis que quelques secondes avant de remarquer qu’Apolline était face à une personne hostile et à intervenir. Et cerise sur le gâteau, il n’avait pas eu à utiliser des techniques extraordinaires pour le mettre KO. Un bon coup de poing bien placé avait suffit. Sa couverture était toujours indemne. Il espérait qu’il n’avait pas eu le temps d’embêter la rouquine outre mesure. Un rapide coup d’œil lui apprit que ça n’avait pas l’air d’être le cas, mais on était jamais trop prudent. Le poing de la jeune femme frappa alors son visage avec force. « Ça c’est pour avoir cru que j’étais incapable de me défendre toute seule ! » De rien. Il n’en revenait pas. Pourquoi aurait-il dû croire qu’elle pourrait s’en sortir. Après tout, l’homme était deux fois plus grand qu’elle. La taille n’était peut-être pas importante mais elle avait tout de même un impact. Et puis, elle s’approcha de lui. Allait-elle de nouveau le frapper ? Mais c’est tout en douceur qu’elle effleurait à présent cette joue à l’endroit où son sang palpitait plus fort depuis le coup reçu. Et ce doux baiser déposé de l’autre coté. Il sourit alors qu’elle semblait lui avoir pardonné. « Ça c’est pour être venu à mon secours… »

Les bras du brun se refermèrent sur la jeune femme alors qu’elle l’enlaçait. C’est étrange comme les choses pouvaient changer si rapidement. « C’est sûr que maintenant, je sais que tu aurais pu te défendre seule. » Sa voix était pleine d’humour alors que sa mâchoire le faisait encore souffrir. « Même arrivant, j’ai appris que ce quartier était peu sûr de nuit. » Quelques instants de pause, son regard plongeant rapidement dans celui de la rousse. « Même pour quelqu’un sachant se défendre. » Sa voix était un léger murmure. On était jamais à l’abri d’une arme à feu, encore plus lorsque l’on s’enfonçait dans les ruelles.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Juil - 1:40

Roy & Apolline

Je posais mon menton sur son épaule pendant quelques secondes. Certes, je l’enlaçait pour le remercier mais puisque ses bras s’était également refermer sur moi je ne voyais pas pourquoi je n’en profiterais pas aussi ? Je le regardais ensuite en souriant sans toute fois m’éloigner. C’est vrai que je n’allais pas non plus crier sur tous les toits que je savais parfaitement me défendre seule. Je n’allais pas non plus crier que j’avais fréquenté la mafia ou que je suis FireFox. Celle que l’on connaît mais dont on à jamais vu le visage ou tout du moins aucune preuve écrite que je sois la fameuse FireFox. Un peu amusée, je posais mon index sur la joue et Roy là où mon poing l’avait touché.

Tu veux m’apprendre à mieux me défendre ? Ta technique était assez convaincante…

Je devais bien avouée que personnellement je ne misais pas non plus uniquement sur ma force. Je ne pouvais pas vraiment me le cacher, j’étais petite et fluette n’importe qui pourrait penser qu’on pouvait me caser en deux simplement en m’enlaçant. Mais je savais jouer sur mon physique ainsi que sur mes charmes. Bien trop de personnes me sous estimait et finissait par s’en mordre les doigts. Au final, je n’avais peur de rien et personne. C’était même probablement pour ça que je n’avais pas pris la peine de changer mon prénom même si je me gardais bien de rependre mon nom de famille. Parce que je n’avais absolument pas peur de ce qu’on pouvait me faire. Même les trahisons de mes partenaires de crime ne me faisaient pas peur.
©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Aoû - 21:48
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Un sourire éclairait à présent le visage de la rouquine. Tout semblait être pardonné, enfin, c’était ce que Roy pouvait penser. Il avait eu peur de perdre l’amie qu’elle pouvait être si bêtement. Il s’en serait voulu. Parce que oui, il était le seul responsable dans cette histoire. A vouloir préserver leur amitié, à garder des choses secrètes. Mais même si elle n’avait pas besoin selon ses propres mots d’être défendu, il avait été là pour elle. Parce qu’elle comptait pour lui, énormément. Un léger sourire s’étirait à présent sur le visage du brun. Sa joue était rougie par le coup mais c’était oublié. Il l’avait peut-être tout de même un peu mérité, un peu seulement… « Tu veux m’apprendre à mieux me défendre ? Ta technique était assez convaincante. » Léger sourire. Elle n’avait pas tord. Oui, sa technique était parfaite. Après tout, il était Arsenal et il n’avait que rarement des problèmes dernièrement. Mais il savait que la chance pourrait tourner, il fallait donc qu’il ne cesse jamais d’être vigilant. « Si tu promets d’être attentive. » Son air était taquin tout comme le sourire qu’il arborait. Il s’écarte légèrement de la jeune femme pour plonger son regard dans le sien. Dans celui-ci passe un éclat de malice, à moins que ça ne soit de défi. « Mais il ne faudrait pas que tu sois plus douée que moi. » Après tout, il ne savait pas de quoi elle était capable. D'ailleurs comment avait-elle appris à se battre ? C'était pas non plus commun, une jeune femme capable de se défendre. « On risquerait de se voir souvent alors. » Plus que dernièrement. C'était quoi ce sous-entendu ? Il ne savait pas trop, mais c'était Apolline après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Aoû - 1:47

Roy & Apolline

Son regard son plongea dans le mien et dans ses yeux bleus de pu voir passer ce petit mélange entre malice et défi lorsqu’il me dit que je n’aurais pas intérêt à être plus douée que lui. S’il n’y avait que cela pour lui faire plaisir, je pouvais parfaitement paraitre bien plus faible que je ne l’étais réellement. Je doutais, de toute façon, être aussi forte physiquement que Roy mais mes méthodes n’était définitivement pas les mêmes que les siennes et je savais utiliser mes points faible contre mon adversaire. Ne pas avoir un physique de catcheuse était déjà un gros avantage pour moi.

J’affichais ensuite un petit sourire en coin en baissant les yeux quand il mentionna que nous risquions de nous voir plus souvent s’il devait m’apprendre à combattre. J’étais amusée et curieuse de savoir ce que tout ceci donnerait. Es qu’il comptait réellement arrêter d’être aussi distant avec moi qu’il l’avait été ses derniers temps ? Ou n’était-ce que des paroles en l’air ? Je penchais légèrement la tête en posant mes mains sur ses bras pour les remonter jusqu’à ses épaules. Je suivais mon geste du regard avant de le regarder a nouveau dans les yeux en souriant.

Je vais supposer que je n’ai pas besoin de te re donner mon numéro de téléphone… Tu sais toujours comment me contacter…
©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Sep - 12:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Tu plonges ton regard dans celui de la rousse comme tu l’as déjà fait de nombreuses fois jusqu’à ce jour. La claque t’avait remis les idées en place mais semblait aussi avoir remis votre relation dans les bons rails. Lui apprendre à combattre, cette idée te plaisait. Parce que ça voulait dire que tu passerais du temps à ses cotés. Amie ou non, elle comptait pour toi et tu avais besoin d’elle alors. Tu ne savais pas si tu arriverais à être moins distant mais tu étais prêt à faire des efforts même si chaque instant passé à ses cotés te rappelait Thea et ton éloignement. Tu n’étais correct ni avec l’une ni avec l’autre.

Ses bras se posèrent sur les tiens avant de rejoindre tes épaules, vos regards toujours mêlés l’un à l’autre. Je vais supposer que je n’ai pas besoin de te re donner mon numéro de téléphone… Tu sais toujours comment me contacter… Un sourire vient se placer sur ton visage alors que sa remarque s’échappe de ses lèvres. Non, bien sûr que non tu as toujours son numéro. « Pourquoi l’aurais-je supprimé ? » On se le demande. Un instant tu étais prêt à tout pour l’éviter, une suppression de numéro faisait partie des idées qui t’avait effleuré l’esprit. Mais tu n’avais pas été jusqu’au bout. Parce que tu savais que ça aurait été irréversible et qu’elle comptait pour toi, malgré la relation malsaine qui pouvait parfois régner entre vous. En même temps, ça avait toujours été clair d’un autre coté. « Je te raccompagne ? » Tu marques quelques instants. « Comme premier entrainement. Si quelqu’un nous embête, tu pourras prendre ta première véritable leçon. » Mais bien sûr mon vieux !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Sep - 2:06

Roy & Apolline

Je pouvais penser à un million de raison pour laquelle il aurait supprimé mon numéro de téléphone. Mais je me contentais de sourire pendant un instant. L’une d’elle aurait très bien put être tout simplement moi. Supprimer mon numéro aurait été tellement facile pour moi. Je pouvais le faire en un battement de cœur sans avoir à vraiment y réfléchir. Et vu comme j’étais énervée un peu plus tôt, je me demandais même pourquoi je n’y avais pas penser plus tôt.

Pour les mêmes raisons pour lesquels tu ne voulais pas me voir…

Je savais que je touchais un point sensible avec ce genre de chose. Au fond, Roy n’était vraiment pas le genre de mec à faire du mal à quelqu’un juste pour le plaisir. Je le savais parfaitement, même s’il ne voulait pas me dire ses raisons. Je ne savais pas si j’avais vraiment envie de savoir ou non. Peut être que j’étais juste curieuse. Peut être qu’au fond je savais que c’était parce qu’il nous arrivait si souvent de déraper. Même si je n’aimais pas qu’on me laisse tomber du jour au lendemain comme il l’avait fait, je pouvais tout de même comprendre. A un autre niveau, n’était-ce pas ce que j’avais moi-même fait quand j’étais partie de chez moi ? J’avais voulu fuir un problème. Mais contrairement à lui, j’avais réussis. Et la réalité ne m’avait pas encore rattrapée.

Je vais à GreenPoint. Tu te sens vraiment d’aller jusque là bas ?

Ce n’était pas tout à fait vrai, mais je n’avais pas vraiment envie de lui dire que j’allais dans le queens. C’était l’un des quartiers les plus mal famé de New York mais étrangement, c’était aussi le quartier où j’étais le plus en sécurité. Avoir fréquenté la mafia devait probablement aider. Et la mafia n’oserait jamais s’en prendre à moi, directement ou indirectement, vu le nombre de choses que je savais à leur sujet.

Je ne daignais même pas répondre à sa phrase sur ma première leçon. Si cela pouvait lui faire plaisir de croire que j’étais une pauvre petite femme sans défense, je n’allais pas non plus tout lui révéler sur moi. Et puis je devais avouer que ça faisait quand même un moment que je ne m’étais pas entrainée. Je n’avais pas perdu en réflexe mais m’entrainée avec lui n’était peut être pas une si mauvaise idée.
©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Oct - 20:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Tu étais heureux de voir cette situation s’arranger et tu étais prêt à tout pour que cela continue dans ce sens. Parce qu’Apolline faisait partie de ces personnes qui étaient désormais indispensable dans ta vie. De ces personnes dont tu avais bien trop besoin même si tu ne savais plus vraiment où tu en étais. « Pour les mêmes raisons pour lesquels tu ne voulais pas me voir… » Ton sourire se fait un peu gêné. Parce que oui, tu ne voulais plus la voir. Mais était-ce vraiment le moment de remettre le sujet sur le tapis ? Tu passes à un autre sujet alors que tu lui proposes de la raccompagner et de lui faire sa première leçon de self-défense en même temps. N’était-ce pas une bonne idée. Une pierre, deux coups. Tu en profitais pour lui apprendre potentiellement quelque chose et tu restais à ses cotés un peu plus longtemps, histoire de recoller définitivement les morceaux. « Je vais à GreenPoint. Tu te sens vraiment d’aller jusque là bas ? » Tu lui souris. Pour qui te prenait-elle ? Croyait-elle sincèrement qui tu n’aurais pas le courage d’aller là-bas. « En si bonne compagnie, je devrais pouvoir m’en sortir. » Et puis, elle avait beau dire tout ce qu’elle voulait, elle était aussi bien à t’avoir à ses cotés. Elle savait soit-disant se défendre, mais bon, la preuve, tu ne l’avais pas vraiment eu. Une gifle n’était pas et ne serait jamais un réel moyen de défense non ? « Et puis comme ça, s’ils sont plusieurs, on aura pas de soucis à se faire. » Tu lui lances un grand sourire. Tu avais presque hâte de t’entrainer avec elle pour voir ce qu’elle était capable de faire. Elle ne payait pas de mine mais tu ne doutais presque pas de ce qu’elle avait pu te dire. Elle était bien du genre à savoir se battre. Tu serais fixé assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Nov - 22:20

Roy & Apolline

J’avais fait mouche et je le savais parfaitement ! Je le voyais dans son sourire gêné. C’était peut être méchant de ma part d’en rajouter une couche sur tout ce qu’il avait mal fait mais je n’avais pas vraiment pût m’en empêchée. J’avais laisser ma phrase en suspend mais même s’il avait voulu répondre, je ne lui en laissait pas l’occasion et j’annonçais ma destination. Enfin... Pour lui… Car pour moi elle était bien plus loin. A vrai dire GreenPoint me rapprochait de mon appartement mais j’aurais encore une petite trotte. Mais inutile de mettre en danger ce que j’avais mis beaucoup de temps a protégé.

Un sourire étira mes lèvres quand il me répondit. Bon ok, j’étais faible aux compliments. Je suis une femme après tout ! Un compliment, c’est comme des roses ou des chocolats, c’est toujours plaisant d’en recevoir ! Même si je sentais qu’au fond il doutait réellement de mes capacités à me défendre. Je ne le blâmais pas, c’était le but. S’il savait avec quelle facilité je pouvais faire fuir même la mafia… Il n’en reviendrait même probablement pas puisqu’il est tellement plus facile de voir une fille comme moi aussi inoffensive qu’un agneau plutôt que pensée qu’elle peut vider votre compte en banque et détruire votre vie sur tellement de niveau différents. Après tout, les filles comme moi font bien souvent décoration plutôt que tête pensante… Et ce n’était pas le nombre de fois où j’avais triché à mes examens qui allait prouver le contraire !

J’aurais presque envie que nous tombions sur des ennuis pour avoir mon premier cours !

Comme bien souvent, j’affichais un air enfantin, comme si je ne prenais jamais rien au sérieux et je me permis même de passer mon bras sous le sien pour que nous nous mettions en route. Je m’aventurais même à lever le nez vers le ciel comme si je cherchais à y découvrir les étoiles. Pourtant le ciel New Yorkais restait d’un éternel noir de jais.
©Tagada


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 21:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jasmine, Marine, Matthew, Sacha & Roy


Tu essaies de passer au dessus de cette remarque qui est pourtant bien vrai. Oui, tu aurais pu supprimer son numéro de téléphone. Mais tu ne l'avais pas fait. Pourquoi ? Tu ne sais pas vraiment. Après tout, tu faisais un peu tout pour l'ignorer auparavant. Mais pourtant, tu étais heureux de passer un léger moment à ses cotés alors que tu la raccompagnais jusque chez elle. Ce n'était pas vraiment sur ton passage, mais c'était peut-être aussi bien comme ça. Tu ne savais pas si tu devais la croire lorsqu'elle te disait être capable de se défendre. Au fond oui. Parce que des filles qui savaient se battre, tu en avais vu bien plus d'une. Sara, Laurel, Thea. On n'aurait jamais pu croire qu'elles étaient si puissantes et pourtant. Pourtant, elles étaient des combattantes hors pair. Jamais tu ne te serais opposée à Sara. D'entre tous, elle était certainement la plus dangereuse. Une guerrière, une assassin. Personne n'était de taille à s'y opposer, pas même Oliver. Seule Thea avait pu la transpercer de cette flèche parce qu'elle ne s'y était pas attendu. Alors oui, tu la crois lorsqu'elle te dit qu'elle sait se battre. Mais tu aimerais juste la voir faire. « J’aurais presque envie que nous tombions sur des ennuis pour avoir mon premier cours ! » Comment dire... Tu n'avais pas vraiment envie de commencer maintenant, c'était un problème ? « Comment te dire. Je préférerai vraiment le donner en plein jour et après une bonne nuit de sommeil. » Parce que oui, tu étais un tout petit peu fatigué par ta journée de travail. Et même si tu étais quelqu'un qui vivait la nuit, tu n'avais pas une journée de tout repos et la fin de soirée avait été pire.

Tu la laisses s'accrocher à ton bras, comme avant, alors que vous continuez en direction de Green Point. Cet endroit où tu vas la déposer. « A bientôt alors. » Tu lui fais un grand sourire avant de lui faire la bise. Tout semble être rentré dans l'ordre. Pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: New York :: Brooklyn :: Bars & Clubs-