Lorsque le passé resurgit ♦ Alexandra

 :: Les Etats Unis :: New York :: Queens :: Les rues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 14 Mai - 19:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé resurgit


Tu la regardes et tu lui fais visiter la ville. Elle se tient à tes cotés. Elle la petite russe qui vient d’arriver. Son accent te fait craquer, ça te change des personnes que tu connais à Starling. Et puis, elle a un petit quelque chose. Tu ne sais pas quoi. Mais tu l’apprécies. Tu vois ton reflet en elle. Vous n’en parlez pas mais tu sens sa souffrance, que son enfance a été brisée comme la tienne a pu l’être. Tu es là pour elle, et elle est là pour toi. Et puis, elle disparait. Brutalement, laissant un trou dans ta vie comme dans ton cœur. Amitié brisée, arrachée. Elle t’a abandonnée alors qu’elle savait que tu avais besoin d’elle, qu’elle était un roc dans la vie qui est la tienne.

Roy se baladait dans la rue. Il allait faire ses courses. Et oui, ça arrive même aux meilleurs d’entre nous, tout le monde n’a pas le pouvoir de faire arriver les aliments directement dans son assiette. Il fallait dire que ce n’était pas forcément simple pour lui de s’y rendre. Il travaillait de nuit dans un night-club lorsqu’il n’était pas de sortie la tête sous une capuche. Et donc, il dormait principalement le jour. Et qu’est-ce qui était fermé en pleine nuit ? Les magasins bien entendus ! Le réveil avait été un peu dur mais il était debout, arpentant la ville à la recherche d’une boulangerie ouverte avant de poursuivre vers un magasin. Et c’est là, au milieu de la rue, qu’il la vit. Les souvenirs remontèrent alors que la brune se tenait quelques mètres devant lui.

Tu l’embrasses doucement. Tu l’as retrouvé. Vous vous êtes retrouvés et vous êtes bien plus proches que vous ne l’aviez jamais été. Tes mains glissent sur son corps alors que tes lèvres s’emparent des siennes une seconde fois. C’est à nouveau vous deux contre le reste du monde. Tes baisers se font plus pressants alors que vous basculez sur le lit qui se tient derrière vous. C’est alors que tu sens son corps se tendre sous le tien. Elle recule. Tu lui laches un regard étonné. Ca fait des semaines que vous êtes ensembles, cela n’est-il pas dans l’ordre des choses. Tu lui laisses un peu d’espace déposant juste un doux baiser sur sa bouche, la pressant de parler. « Je crois qu’on fait une erreur. » La voix est sans appel, elle entre dans ton corps, transperce ton cœur. Tu t’éloignes immédiatement d’elle, blessé. Tu ne comprends pas. Tout semblait pourtant rouler parfaitement entre vous. « Roy, attends, c’est pas toi, c’est moi. » C’est moi, cette phrase te fait doucement rire. La phrase classique des ruptures. Comme si tu ne l’avais pas déjà utilisé. Tu sais très bien ce que cela signifie. Tu es blessé et tu pars. Ton cœur vient de s’effondrer dans ton corps. Pour la première fois, une larme coule sur ta joue à cause d’une fille. Tu ne sais pas encore que ce ne sera que la première d’une longue série. Tu viens de perdre en même temps une de tes plus proches amies et celle qui faisait battre ton cœur.

« Alex ? » Sa voix n’est qu’un murmure. Il n’en revient pas. Il ne sait pas comment réagir. Mais il est heureux de la voir. Depuis leur rupture, il ne l’a pas souvent revue, pour dire jamais. Mais sa peine a cicatrisé avec le temps, laissant place à une nouvelle blessure, encore béante, qui se rouvre à chaque fois qu’il croise Thea, à chaque fois qu’on lui rappelle qu’ils ne pourront jamais être heureux ensembles. Avec elle, c’était si simple pourtant, tellement moins compliqué. Mais ça appartient à son passé, un passé qui ne demande pourtant qu’à resurgir face à celle qui fut un jour bien plus qu’une amie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Mai - 3:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé ressurgit
Feat. Roy Harper



People aren’t always what you want them to be. Sometimes they disappoint you or let you down, but you have to give them a chance first. You can’t just meet someone and expect them to be everything you’re looking for and then be angry when they’re not every hope and aspiration you projected onto them. It’s foolish to believe that someone will be what you imagine them to be. And sometimes, when you give them a chance, they turn out to be better than you imagined. Different, but better.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
D'aussi loin que je me souvienne… Lorsque j'avais été vendu comme esclave et que j'avais été exportée en Amérique… J'avais fais la rencontre de quelqu'un que je n'avais jamais oublié. Ce jour là, j'avais tenté de m'échapper, j'avais réussi. J'étais enfin libre de mes faits et gestes. Je me sentais à nouveau vivre, ou presque. Non, en réalité, je n'arrivais pas à effacer ces images de mon esprit. Le bruit des deux coups de feu qui avaient retenti… Mon père tombant lourdement sur le sol, devant moi… La seule chose, le seul souvenir qu'il me restait de lui, c'était sa montre. Sa précieuse montre… Et c'était donc ce même jour que j'avais fais la rencontre de ce garçon. Ce garçon qui avait était si juste, si gentil envers moi. Il m'avait fait visiter la ville. Quelle ville ? Je ne me souviens plus de son nom… Je me sentais bien. Je l'appréciais beaucoup. J'avais enfin un ami. Puis j'ai soudainement disparut… Vlad m'avait retrouvée… Et il m'avait ramené au bordel, avec toutes les autres filles… Je n'ai jamais pu m'échapper à nouveau…

Les années ont passé, beaucoup de choses avaient changé. J'étais différente. Je l'avais retrouvé, certes, mais je sentais que quelque chose n'allait pas… Ça ne venait pas de lui, non. Ça venait de moi. C'était moi le problème. Tout ce qu'il s'était passé dans le bordel… Je n'arrivais pas à l'oublier. Ça me rongeait de l'intérieur. Et même si j'étais bien avec lui… Je ne pouvais pas continuer… Alors qu'on allait commencer à faire le grand pas de notre relation, je lui ai dis que je croyais faire une erreur… J'avais tout simplement peur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je lui avais brisé le cœur. Et j'avais beau lui assurer que c'était de ma faute et non de la sienne, je restais persuadée qu'il ne me croyait pas. Je me sentais mal pour lui. Je culpabilisais de l'avoir blessé. Ce n'était pas mon but. Alors j'avais décidé de partir… Mais une fois de plus… Quelque chose me changea à nouveau… Aujourd'hui, je sais que tout est encore différent… Je sais que j'ai fais des choses par le passé que je ne pourrais jamais me pardonner… À commencer par la mort de ma mère… J'essayais pourtant de me montrer forte.. Mais c'était tellement difficile… Puis je le vis. Je le reconnu tout de suite. Ça faisait quelques années que je ne l'avais pas vu. Depuis notre rupture en fait. Je devais bien l'admettre, il m'avait un peu manqué… Mais j'étais effrayée par autre chose, maintenant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tout comme lui, j'ignorais comment réagir. Mais je lui devais des excuses, des explications valables… Je devais lui dire la vérité… Il méritait de savoir… J'avais peur des répercussions que ça pourrait avoir. J'avais peur de sa réaction. Mais je n'avais pas le choix. Il m'avait également vu. D'un pas assez lent, peu sûre de moi, je commençais à avancer en sa direction. S'il savait à quel point j'étais désolée… Je devais me montrer forte. Je ne devais pas paraître faible, ce n'était pas digne de moi. Alors une fois assez proche, toujours peu sûre de moi, et d'un ton assez nerveux, je finis par lui sortir ces quelques mots.

- Roy..? Je.. Ça me fait tellement plaisir de te revoir..

code par Lexia'



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Mai - 14:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé resurgit


Il venait de la revoir et ça lui faisait tout drole. Ça faisait des années qu’ils s’étaient éloignés et pourtant son visage était resté marqué à jamais dans son esprit. Elle était de ces personnes que l’on oublie pas. elle était celle qui avait été tout pour lui pendant un temps. Celle qu’il avait perdu à de nombreuses reprises mais que le destin mettait toujours dans les pas l’un de l’autre. Il avait l’impression qu’elle était comme Thea, ils étaient faits pour se retrouver et s’éloigner, se brisant peu à peu le cœur, fois après fois. Il l’avait perdu une fois en tant qu’amie, puis une fois en tant que petite amie. Leur rupture avait alors été dure à avaler. Mais il ne restait aucune rancœur en lui lorsqu’il la vit ce jour-là, uniquement la joie de se retrouver face à son souvenir. Seuls les moments heureux remontaient à la surface. Oui, il était heureux de la trouver sur son chemin. La plaie s’était refermée pour ne laisser place qu’à leur ancienne amitié. Amitié certes effilochée, mais belle est bien toujours présente dans le cœur du brun.

A la voir venir vers lui, il comprit qu’elle n’allait pas l’ignorer. Autant ne pas le cacher, il ne l’aurait pas supporté. Il n’aurait pas supporté qu’elle l’ignore, prétende ne plus se souvenir de lui. Mais elle était là, traversant la rue pour venir dans sa direction. Le sourire qui illuminait son visage réchauffa le cœur d’Arsenal. « Roy..? Je.. Ça me fait tellement plaisir de te revoir.. » Cette phrase aussi lui réchauffa. Mais il ne savait tout de même pas comment se comporter. Il se trouvait face à ce qui était désormais pour lui une inconnue. Ils avaient partagé beaucoup mais ça lui semblait être des années plus tôt. Ca l’était d’ailleurs ! Il ne put s’empêcher de laisser son regard plonger dans celui sombre de la jeune femme. Comme avant. Il n’avait pas changé, il l’aurait reconnu entre tous. Mais elle avait forcément changé, cela faisait si longtemps. Lui aussi avait changé, il n’était plus ce gosse des Glades. Il était un héros, une personne qui vivait sa vie autrement, il n’était plus ce petit bandit qui volait pour survivre. Il n’avait plus besoin de tout ça. « Ca me fait tellement bizarre de te revoir. » Après tout ce temps... Qu’aurait-il pu dire d’autre ? Il ne savait pas quoi faire ou comment réagir. Il était pourtant tellement heureux de la retrouver. Il avisa un petit café au bout de la rue. « Tu veux boire un truc ? » Il marqua quelques secondes d’arrêt. Ca serait une super occasion pour eux de renouer, de refaire un plongeon dans ce passé commun mais aussi dans tout ce qui les avait séparé entre temps. Parce qu’elle avait dû vivre des histoires formidables elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Mai - 17:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé ressurgit
Feat. Roy Harper




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je finis par détourner assez rapidement le regard puis je fermais les yeux. En réalité, le revoir était assez difficile pour moi. Bien plus que je ne l'aurai cru. Ça me rappelle le passé. Un passé que je rêverai d'oublier alors que je sais que c'est impossible. Et pourtant, il était bien là, face à moi. Je sais que, si j'avais fait comme si je ne l'avais pas vu, il l'aurait mal prit, il aurait été vexé, et je ne voulais pas le faire à nouveau souffrir comme avant. Et je lui devais vraiment des excuses.

- Ca me fait tellement bizarre de te revoir.

Me dit-il alors que je le regardais à nouveau dans les yeux. Rien qu'à mon regard, il pouvait voir que j'avais à nouveau changé, que je n'étais plus aussi triste qu'avant mais… Que je l'étais bien plus. Je ne lui cachais pas ça. Je n'arrivais pas à lui cacher. J'avais du mal à plonger mon regard dans le sien. Je culpabilisais de la douleur que je lui avais fait endurer.

- Je crois que je te dois des explications…

Lui dis-je en baissant une nouvelle fois la tête, comme honteuse. J'avais moi-même peur de la vérité. J'avais peur d'en parler à quelqu'un autre que May. Enfin… Elle, je n'avais rien a lui dire, c'est elle qui m'avait suivit et qui avait découvert mon passé toute seule…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Tu veux boire un truc ?

Je replaçais une mèche de mes cheveux derrière mon oreille avant de sourire doucement avec une légère compassion.

- Volontiers…

Lui répondis-je simplement en le regardant à nouveau pour la énième fois. Tant de choses avaient changé… La dernière fois que je l'avais vu… C'était avant l'explosion de l'accélérateur de particules… C'était avant d'avoir eu mes pouvoirs… Et ça, j'ignorais si je devais lui dire, si je devais lui en parler. Ça me faisait peur. Je savais comment étaient vu les méta-humains et j'étais effrayée à l'idée que les gens me mettent dans le même sac que les autres. Je finis par pousser un léger soupire en passant une de mes mains sur mon visage.

- Roy… Je suis sincèrement désolée de t'avoir dis ça la dernière fois, d'être partie comme ça, sans te donner la moindre explication… C'était stupide et méchant de ma part..

Je pensais chaque mot que je disais. Je culpabilisais bien trop. Pas seulement pour ça. Mais pour tout ce que j'ai fais dans ma vie. Je ne pouvais pas me permettre de perdre à nouveau quelqu'un que j'aime…

code par Lexia'

Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Mai - 1:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé resurgit


Etre face à elle était étrange. Pour Roy, pour elle aussi apparemment vu la tête qu’elle faisait. Dans leur monde, rien n’était simple, leur vie n’avait pas été simple et leur histoire avait été le reflet de celle-ci. Ils étaient deux gamins perdus qui s’étaient trouvés, perdus, puis retrouvés pour se perdre de nouveau. Il savait alors qu’il s’était mis en couple avec elle que rien ne serait simple. Mais il aurait aimé avoir des explications, qu’elle lui parle de ses craintes, de ses doutes avant ce jour-là. « Je crois que je te dois des explications… » Il enchaine directement sur un autre sujet. Pas maintenant, pas tout de suite. Il n’est même pas sûr qu’il a envie de savoir. A quoi bon rouvrir une plaie qui a cicatrisé. Roy n’a plus envie d’en parler. Elle a fait son choix, il n’a pas besoin d’en connaitre les raisons. Elle les a bien gardées secrètes pendant des mois, pourquoi voudrait-elle en parler maintenant. Il espère qu’elle a compris pourquoi il voulait changer de sujet. Le passé ne peut plus être réécrit, le futur en revanche, c’est une autre histoire et elle ne demande qu’à s’écrire.

C’est le destin qui les a de nouveau réunis et peut-être que pour une fois, il sera plus indulgeant qu’il ne l’a été les fois précédentes. Cette fois-ci, c’est la bonne, il le sent. Enfin, il avait cette même impression la fois précédente… Mais la voir là, c’est si merveilleux. Parce qu’elle est son passé, tellement de choses pour lui. Il était un autre homme, une autre personne en sa présence. Il peut voir qu’elle a changé, qui ne l’aurait pas fait. Mais il a envie d’apprendre à la connaitre de nouveau, il a envie de rebâtir une relation nouvelle, parce que les précédentes ont toujours été exceptionnelles malgré des fins tragiques. Pour une fois, ils ne seront peut-être pas les acteurs d’une tragédie. « Volontiers… » Son regard glisse sur la brune alors qu’elle semble légèrement perdue dans ses pensées. Il l’entraine un peu plus loin dans la rue et entre dans ce petit bar. Ils s’assoient à une table. Il voit dans son regard à moitié fuyant qu’elle s’en veut ou qu’elle ne sait pas quoi dire, ou encore qu’elle ne sait pas vraiment comment aborder un sujet. Lui n’est pas mieux. Il a dû mal à soutenir ce regard. C’est tellement étrange. Si proches et si éloignés en même temps. Ses souvenirs affluent et pourtant, il a l’impression que ce n’était pas la même personne. Trop de temps à passé depuis. Ils ne sont plus les mêmes. La tristesse a peut-être disparue mais elle reste tout de même ancrée dans ses souvenirs lorsqu’elle se trouve là en face de lui. « Roy… Je suis sincèrement désolée de t'avoir dis ça la dernière fois, d'être partie comme ça, sans te donner la moindre explication… C'était stupide et méchant de ma part.. » Il sourit légèrement un peu gêné. Parce qu’il ne sait pas quoi répondre à ça. parce qu’il sait qu’elle le pense vraiment et aussi parce qu’elle a raison. C’était méchant de sa part. A ce moment là, c’était ce qu’il avait trouvé. Maintenant, tout a changé, ils ont grandit loin l’un de l’autre. « C’est passé. » Sa peine était passée, il s’en était remis. « Ne t’inquiète pas pour ça. T’as pas à te justifier. Ca allait pas entre nous, c’est tout, c’est la vie. » Un léger sourire éclaire son visage. « C’était pas ma première rupture et ce sera loin d’être la dernière. » Bien que… Qui rêverait de ruptures comme il venait de le faire. « C’est juste que… c’était dur… sur le coup. » Oui, elle lui avait brisé le cœur, oui il avait mis un bon bout de temps à s’en remettre. « Changeons de sujet. Qu’est-ce que tu fais maintenant ? » Il n’avait pas envie d’entendre des explications, encore plus si elles remettaient tout en cause. Parce qu’il n’avait aucune idée de ce qu’elle allait être. Il préférait n’avoir aucun regret. Mais elle en avait clairement…
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Mai - 17:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé ressurgit
Feat. Roy Harper




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il m'avait alors entraîné avec lui dans ce petit bar où nous nous étions assis l'un face à l'autre. Je n'arrivais pas à affronter son regard. C'était difficile. Mais je lui faisais confiance. J'avais partagé des choses avec lui que je n'avais partagé avec personne d'autre. J'avais besoin de me confier à quelqu'un de nouveau. À quelqu'un d'autre que May. Et c'était pourtant toujours dur… J'avais beaucoup plus de faiblesses que ce que je ne laissais paraître. J'étais terrifiée à l'idée que quelqu'un puisse s'en servir contre moi, qu'il puisse également le faire pour une quelconque raison. Mais je devais me libérer l'esprit… Ça me pesait bien trop lourd sur la conscience…

- C’est passé.  Ne t’inquiète pas pour ça. T’as pas à te justifier. Ca allait pas entre nous, c’est tout, c’est la vie. C’était pas ma première rupture et ce sera loin d’être la dernière.  C’est juste que… c’était dur… sur le coup. Changeons de sujet. Qu’est-ce que tu fais maintenant ?

Me dit-il alors que je levais la tête pour enfin le regarder dans les yeux. Malheureusement, je n'avais pas grand-chose à dire sur ce que je faisais maintenant. C'était toujours la même chose qu'avant, la routine, quoi. Il ne voulait pas aborder le sujet… Mais il savait qu'il n'allait pas avoir le choix, que je n'allais pas abandonner avant de lui avoir expliqué…

- Roy, je sais que tu ne veux pas en parler mais il le faut… Ce que je fais maintenant n'a pas d'importance.. Ce que j'ai à te dire en a beaucoup… Crois-moi, je ne dévoile pas ma vie, mon passé à n'importe qui… J'ai confiance en toi.. Je sais que tu es quelqu'un de bien et que tu ne me jugeras pas pour ce que j'ai vécu ou pour ce que j'ai fais… Ça me ronge de l'intérieur…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lui avouais-je en le regardant toujours. Je commençais déjà à avoir les larmes aux yeux… C'était bien plus difficile que ce que j'aurai pu imaginer… Je fermais donc doucement les yeux quelques instants avant de les réouvrir. Je devais être franche, dire les choses telles qu'elles étaient au risque de craquer avant.

- J'ai stoppé notre relation parce que j'avais peur… J'avais peur que tu me blesses… Tu te souviens lorsqu'on s'est rencontré pour la première fois et que tu m'avais fait visiter la ville, puis que j'avais disparue le lendemain ? Ce n'est pas pour les raisons que tu crois… C'est Vlad qui m'avait retrouvé… Et je te dis ça comme si tu savais qui était Vlad…

Je me mis à rire doucement face à ce que je venais de dire, comme gênée. Puis je passais doucement mes mains sur mon visage et en profitais pour essuyer une larme qui menaçait de couler le long de ma joue avant de le regarder dans les yeux une nouvelle fois.

- Vlad était un trafiquant d'esclaves.. sexuelles.. Ce jour où je t'ai rencontré, c'était le jour où j'étais arrivée en Amérique et où j'avais tenté de m'échapper du bordel.. Mais il m'avait retrouvé pendant la nuit suivante et.. Je n'ai jamais réussi à fuir de nouveau… J'ai vu des choses là-bas que personne d'autres n'a vu… Tu ne t'es jamais demandé pourquoi j'avais ce papillon dans le dos ? C'est à cause de l'une des filles du bordel, et de tout ce que j'ai vécu… J'avais juste peur.. Peur de le dire à quelqu'un.. Peur de te le dire… Mais il y a bien plus que l'esclavage… Des choses bien plus sombres encore, tellement douloureuses… Je suis partie par peur, et parce que je n'arrivais plus à faire face à tout ça… Je ne pouvais même plus te regarder dans les yeux…

J'avais baissé le regard avant même d'avoir finit de parler. J'ignorais réellement comment il allait réagir. Il serait le seul avec May à le savoir. Et il serait également le seul à pouvoir me blesser bien plus que quiconque…

code par Lexia'

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Mai - 17:37
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé resurgit


Il ne voulait pas parler du passé. Parce que c’était derrière eux et c’était peut-être ce qui importait le plus. ce qu’il voulait maintenant, c’était la retrouver, bâtir une nouvelle relation loin de sa déception lorsqu’il était encore adolescent. Alors ses raisons, il s’en moquait presque. Il était responsable de tout ça, il n’avait plus envie d’en reparler. Il avait beau avoir évolué, s’être épanoui avec une autre, il avait la sale impression qu’elle voulait retourner une nouvelle fois le couteau dans la plaie et il trouvait cela complètement inutile. « Roy, je sais que tu ne veux pas en parler mais il le faut… Ce que je fais maintenant n'a pas d'importance.. Ce que j'ai à te dire en a beaucoup… Crois-moi, je ne dévoile pas ma vie, mon passé à n'importe qui… J'ai confiance en toi.. Je sais que tu es quelqu'un de bien et que tu ne me jugeras pas pour ce que j'ai vécu ou pour ce que j'ai fais… Ça me ronge de l'intérieur… » Il grimaça. N’avait-elle donc pas compris qu’il ne voulait pas en parler. Pas un peu, non, pas du tout. Il ne voulait pas que le sujet soit abordé. Il allait lui demander une nouvelle fois de se taire, d’arrêter de vouloir à tout prix donner des explications parce que ça ne changerait strictement rien quant au fait qu’elle lui avait un jour brisé le cœur lorsqu’il vit les larmes qui brillaient dans son regard. Alors il ne dit rien, la laissant continuer mais de plus en plus effrayé par ce qu’elle allait dire. Il n’avait plus vraiment envie de savoir lorsqu’il voyait dans quel état elle se mettait alors qu’elle n’avait même pas encore commencé. Il resta silencieux, attendant avec une boule se formant dans sa gorge ce qui allait venir.

« J'ai stoppé notre relation parce que j'avais peur… J'avais peur que tu me blesses… Tu te souviens lorsqu'on s'est rencontré pour la première fois et que tu m'avais fait visiter la ville, puis que j'avais disparue le lendemain ? Ce n'est pas pour les raisons que tu crois… C'est Vlad qui m'avait retrouvé… Et je te dis ça comme si tu savais qui était Vlad… » Il comprend rapidement ce qui va sortir. Il n’a pas envie de l’entendre parce qu’il a peur de comprendre, peur de cette vérité bien trop horrible. « Vlad était un trafiquant d'esclaves.. sexuelles.. Ce jour où je t'ai rencontré, c'était le jour où j'étais arrivée en Amérique et où j'avais tenté de m'échapper du bordel.. Mais il m'avait retrouvé pendant la nuit suivante et.. Je n'ai jamais réussi à fuir de nouveau… J'ai vu des choses là-bas que personne d'autres n'a vu… Tu ne t'es jamais demandé pourquoi j'avais ce papillon dans le dos ? C'est à cause de l'une des filles du bordel, et de tout ce que j'ai vécu… J'avais juste peur.. Peur de le dire à quelqu'un.. Peur de te le dire… Mais il y a bien plus que l'esclavage… Des choses bien plus sombres encore, tellement douloureuses… Je suis partie par peur, et parce que je n'arrivais plus à faire face à tout ça… Je ne pouvais même plus te regarder dans les yeux… » Bien sûr que si il s’était demandé pourquoi le papillon. Mais c’était un tatouage, elle n’était pas la première fille qu’il voyait porter un tatouage. Il restait silencieux, ne sachant plus quoi dire. Elle ne le regardait pas dans les yeux, mais il s’en moquait. Il savait très bien que ça avait dû être dur. Il avait toujours compris sans qu’elle ne le dise que son enfance avait été difficile, mais à ce point… Que pouvait-il dire ? N’importe quelle réponse aurait l’air carrément idiote. Alors il se tut encore un peu et se contenta de la serrer dans ses bras. C’était doux, réconfortant, enfin c’était ce qu’il voulait. Parce que maintenant, tout s’expliquait, encore plus le pourquoi ce jour-là. maintenant, il s’en voulait à lui. Parce que peut-être que s’il avait été un peu plus patient… « Je suis désolé. » Pourquoi disait-il ça ? Il ne savait pas. Mais il fallait bien commencer par quelque chose. « Si j’avais su, j’aurais... » Tu aurais quoi Roy ? Tu aurais fait rien du tout parce qu’à dix-huit ans, tu n’aurais pas su quoi faire comme tu ne le sais toujours pas. « Mais je te promets que jamais je t’aurais blessée, et jamais je le ferais. » Tu es bien trop importante à mes yeux. Il ne le dit pas, se contentant juste de lui montrer. Il releva son visage pour plonger son regard dans le sien. Il voulait qu’elle y lise sa franchise, son amitié et tous les sentiments qu’il pouvait encore avoir pour elle-même s’ils étaient différents de ceux qu’il avait pu ressentir un jour. Et surtout, il voulait qu’elle voit qu’il se tairait, que son secret serait enfermé à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Sep - 18:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé ressurgit
Feat. Roy Harper




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je venais enfin de tout lui avouer. Tout ce que j'avais ce le cœur concernant notre relation passée qui s'était avérée être un désastre. Mais il n'était en rien fautif. Le seul fautif dans l'histoire n'était ni lui, ni moi. C'était la personne qui avait mit fin à la vie de mon père sous mes yeux. C'était également Vlad qui m'avait fait subir toutes ces choses que je ne pourrais oublier. Il me prit ensuite dans ses bras et me serra doucement contre lui, comme s'il voulait essayait de me rassurer, d'étouffer cette peine, cette douleur qui me rongeait de l'intérieur.

- Je suis désolé. Si j’avais su, j’aurais...

- Tu n'aurais rien pu faire… Personne n'aurait rien pu faire… Et personne ne peut rien faire… Mais saches que, ce qui s'est passé entre nous… Rien n'était de ta faute quant au fait que j'avais décidé de rompre…

Finis-je par lui dire avec sincérité en le regardant droit dans les yeux avant de baisser une nouvelle fois le regard.

- Mais je te promets que jamais je t’aurais blessée, et jamais je le ferais.

Puis il me releva doucement la tête pour que je le regarde une fois de plus dans les yeux. J'arrivais à y lire sa franchise, son amitié, et c'est en le regardant ainsi que je savais que mon secret était sain et sauf avec lui. Qu'il ne le répéterait à personne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Il fallait simplement que je te le dise… Même si au fond, je crois que je n'aurais pas dû.. Tu devais connaître la vérité. L'une des vérités…

Mais je ne comptais rien lui avouer d'autre. J'en avais déjà bien assez dit. Il ne devait savoir ni pour mon père, et encore moins pour ma mère. Surtout pas pour ma mère. Je finis par le lâcher et par me redresser correctement afin de refaire face à la table.

- Mais je ne peux pas t'en dire plus… J'aimerai.. Mais je ne peux pas…

Rajoutais-je également sans même le regarder. Les mains posées sur la table, je les regardais fixement d'un air pensif. J'ignorai si je devais également peut-être lui dire pour mes pouvoirs ou si ce serait une mauvaise idée. J'avais un peu l'esprit embrouillé, je ne savais plus quoi faire, plus quoi dire.
Je finis tout de même par le regarder à nouveau dans les yeux. Il fallait que je pense à autre chose, que je change de sujet.

- Et toi, dis-moi ? Tu as des choses à me raconter depuis la dernière fois qu'on s'est vu ?

Lui demandais-je tout simplement maintenant d'un léger sourire. Je n'avais pas vraiment d'autre idée de sujet à aborder. Mais il est vrai que j'étais curieuse de connaître son parcours après tout ce qu'on avait vécu. Il avait sûrement vécu des choses moins tragiques que moi ou du moins, je l'espérais.

code par Lexia'

Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 1:28
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorsque le passé resurgit


Parfois, il valait mieux ne pas savoir la vérité. Et dans ce cas précis, il aurait préféré ne pas la savoir. Parce qu'il ne savait pas comment réagir. Parce qu'elle avait brisé son cœur un jour mais il comprenait que c'était tellement plus facile de ne rien dire parfois. N'avait-il pas fait la même chose avec Théa ? Il ne savait plus quoi faire ou dire. Parce que la vérité était trop dure à attendre. Parce que cette vérité signifiait une souffrance pour la brune, souffrance qu'il n'avait pas vu. Pas vu alors qu'il était à ses cotés. Alors qu'elle représentait une des personnes les plus importantes à ses yeux à un moment de sa vie. « Tu n'aurais rien pu faire… Personne n'aurait rien pu faire… Et personne ne peut rien faire… Mais saches que, ce qui s'est passé entre nous… Rien n'était de ta faute quant au fait que j'avais décidé de rompre… » Comme si ça le réconfortait. Il la prenait dans ses bras, tentant de lui montrer son réconfort. Parce qu'il était aussi responsable. Il aurait pu attendre un peu plus. Alors elle aurait peut-être eu définitivement confiance en lui et leur histoire n'aurait pas coulé. Mais il ne lui en voulait pas. Jamais il ne pourrait. Parce qu'elle restait son amie, même après tout ce temps. Elle n'était plus celle qui faisait battre son cœur, une autre avait pris sa place mais elle n'en restait pas moins importante à ses yeux. Et il ferait tout pour la protéger, même si elle n'en avait pas forcément besoin.

Leurs regards se croisent alors qu'il lui fait comprendre qu'il est vraiment sincère. Sa déception n'a pas entaché ce qu'elle reste pour lui. D'ailleurs, il ne lui aurait pas parlé aujourd'hui si ça avait été le cas. Non, il se serait contenté de l'ignorer. Mais il ne l'avait pas fait. Parce qu'elle restait cette petite russe qu'il avait un jour reccueillie. « Il fallait simplement que je te le dise… Même si au fond, je crois que je n'aurais pas dû.. Tu devais connaître la vérité. L'une des vérités… » Il n'insiste pas. Il a pourtant relevé qu'il y avait d'autres vérités. « Je suis content que tu l'aies fait. » Qu'elle ait osé te le dire. Qu'elle lui ai fait confiance, à lui entre tous pour lui dire. « Parce que tu comptes vraiment beaucoup pour moi, malgré tout ça. Parfois je nous revois encore gamins perdus dans le pire quartier de Starling. »  Il se tait. Parce qu'il n'y a plus rien à dire. Elle sait très bien ce qu'il pense d'elle. Qui elle est pour lui. « Mais je ne peux pas t'en dire plus… J'aimerai.. Mais je ne peux pas… » Son regard rassurant plonge dans les yeux bleus d'Alex. « Ne t'inquiète pas. » Ne parle pas si tu n'es pas prête, si tu n'as pas encore le courage. « Mais si un jour tu as besoin, je serais là. » Toujours. Comme avant. Parce qu'elle restera toujours importante. Elle était de celles qui pourraient revenir rapidement dans sa vie. Comme si elle ne l'avait jamais quitté. Elle l'avait brisé mais pourtant, seul le positif revenait. Cette amitié si forte qu'ils avaient nouée tellement rapidement. Eux les gosses des quartiers pommés, les enfants brisés. C'est étrange quand on sait qu'elle fut une de ses plus grosses déceptions amoureuses. Mais il avait trouvé quelqu'un d'autre, une nouvelle personne pour lui briser le coeur à petit feu. « Et toi, dis-moi ? Tu as des choses à me raconter depuis la dernière fois qu'on s'est vu ? » Si seulement tu savais. Il la regarde. C'est dur de changer de sujet après le précédent. Mais il va le faire. Parce qu'il ne faudrait pas qu'il reste bloqué là-dessus. Parce qu'il faut qu'il voit autre chose que sa misère lorsqu'il la regardera. Parce qu'il faut qu'ils se rebâtissent quelque chose, tous les deux, en repartant d'autre chose que le passé. Une nouvelle histoire dans une nouvelle ville. Parce qu'elle reste importante mais il n'a pas envie de se souvenir d'elle comme celle qui est partie par deux fois, celle qui lui a brisé le cœur. Non, il veut la revoir comme cette amie si proche, qui le comprenait tellement bien. « Starling a eu comment dire, des petits soucis. Attentats, attaques... Alors j'ai quitté la ville dernièrement, c'était plus sûr. » Menteur !  Non, tu l'as quitté pour le sauver, ne l'oublie pas ! Mais il ne peut pas lui dire, pas lui dire la vérité. Qui il est vraiment. Non pas qu'il ne lui fasse pas confiance. Mais le risque serait grand. Pour lui comme pour elle. « Alors je suis venu ici, à New-York suite à la fusion. C'est plus calme. Je suis DJ dans un club dans Brooklyn. » Un métier passionnant. « Tu habites ici ? » Est-ce qu'on va enfin se retrouver pour de bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: New York :: Queens :: Les rues-