Lana M. Stewart ☼ La Fouine a rédigé son article à 100%

 :: Welcome to Level Seven :: Présentations :: Présentations terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 26 Mar - 14:01



Lana M. Stewart feat Phoebe Tonkin

Qui je suis

Je n'ai rien de la petite princesse que mes parents auraient aimé. Très proche de mon grand-frère j'ai passé plus de temps dans une salle de sport avec celui-ci regarder le sport à la télévision qu'à jouet au petit poney. En soit un garçon manqué. Depuis mon enfance je suis une petite fille extrêmement curieuse, fouinant de partout pour comprendre ce qui se passe à la maison. Ma mère m'appelait sa petite fouine, ce qui plus tard m'inspira mon pseudonyme sur le net. Casse-cou par-dessus le marché, oui parce qu'en prime de ça j'étais et je suis toujours têtu et buté, on avait beau me dire de ne pas toucher ça, ou de ne pas faire je faisais quand même, limite en te narguant. Oui le genre de gosse que tu as envie de claquer parce qu'après, il pleure parce qu'il s'est fait mal. Mais c'est une qualité qu'au final me va bien, d'être tenace et courageuse. Qu'importe ce qu'il se passe je fonce tête baissée dans le tas, parfois sans réfléchir mais si j'ai une idée en tête j'y vais. Appelez ça comme vous voulez, insouciance ? Naïveté ? Stupidité ? Je n'ai pas de super pouvoir mais je suis quelqu'un de confiance avec le caractère de cochon qu'aucune période de menstruation ne peut excuser dans la vie mais je ne laisse pas tomber les gens que j'aime, les gens pour qui j'ai du respect, de l'estime et surtout ma famille, mes amis et même les inconnus. Je ne me laisse pas marcher sur les pieds, qu'importe la personne ça peut être le président d'un peuple Kree ou Kryptonien que je m'en ficherai pas mal. Je brave l'autorité assez souvent me mettant assez régulièrement dans des situations où je regrette souvent mes choix par la suite mais que voulez vous je ne me referai pas. Non mais je vous rassure quand même, je suis une gentille fille, je bois de la bière, regarde le Super-Ball avec les copains, je suis comme tout le monde, une humaine au grand cœur, souriante et avec un grand sens de l'humour. J'adore rire, faire des blagues, en vrai je suis cynique et championne du sarcasme. Mais dans le fond pourquoi mes follower m'aiment ? Parce que je suis franche, je dis les choses sans détour, sans gants, je prends des risques pour révéler la vérité parce que je déteste le mensonge et l'injustice. Et je pense qu'à chaque échelle de la société on en a fait les frais. Pour finir ? Je suis une grande enfant, je ne saurais pas l'expliquer, c'est un tout. Regarder les dessins animés à la télévision, faire des grimaces, chercher la petite bête, me rouler dans le canapé et me cacher dans la couette. J'aime jouer, me bagarrer, être un enfant c'est génial! C'est retrouver l'insouciance et surtout mon imagination débordante! C'est avoir le loisir de faire ce qu'on veut, de rêver d'être ce qu'on veut. De monter sur le table de la cuisine avec un torchon autour du coup, un vieux slip et d'imiter super-beau-gosse! Je n'ai pas peur du ridicule, et puis même quand j'essaye d'être discrète ça ne marche pas vraiment. Alors qu'importe je m'assume moi et ma folie ravageuse. Durant l'adolescence j'ai essayé de retrouver mes vrais parents car j'ai été adopté comme ma grande soeur. Je sais que dans le fond ça faisait du mal à mes parents adoptifs. Je n'ai retrouvé que ma mère et cela m'a suffit. Mes parents biologiques sont Brithany Marshall et Anthony Stark.

passe ta souris si tu veux en savoir plus
Nom de Code:  FouinyAge: 22 ansOrientation sexuelle: HétéroSituation amoureuse: En coupleGroupe: Civil[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DERRIÈRE L’ÉCRAN: Je m'appelle Johanne / Joh.a et j'ai 23 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce au partenariat de TheAvengersRpg dont j'en suis l'administratrice et je le trouve Superbe, j'adore le design et concept très novateur. Mon personnage est un scénario créé par Pietro Maximoff.


en savoir un peu plus sur moi

+ Pouvoirs et Capacité  

J'ai le magnifique et superbe pouvoir de me foutre dans la merde. Et le don de super curiosité. Bah quoi ? Tous les gosses, on rêve d'être un super-héros ! Hum ? … dans la vraie vie ? Ah... j'ai aucun pouvoir, à moins que de me trouver toujours dans des situations ridicules, extraordinaires ou simplement embarrassantes. Mais j'ai pris l'habitude de ne pas être à ma place, je fais ce que je peux pour toujours me trouver au mauvais endroit au mauvais moment, c'est un travail de longue haleine ! Je suis une simple et adorable petite blogueuse en quête du scoop et de l'actualité et bien trop fier de mon travail pour travailler pour un journal ou domaine privé. Je n'ai pas confiance en quelconque gouvernement ou système policier pour l'avoir appris à mes dépens. Mais si on puis dire dans la normalité de l'humain lambda je me défens plutôt bien au combat corps à corps simplement parce que je fais de la boxe avec mon frère mais bon faut se calmer hein ! Je ne suis pas Mohamed-Ali ou Jack Murdock. En gros, je sais me défendre face à des gens de mon envergure et encore... Si j'ai bu deux bières avant ça va être très compliqué. Par contre, le flair, je l'ai, c'est dans le sang ça ! Je flaire toujours la bonne affaire, le scoop du siècle !

+ Racontes nous ton histoire ici

CHAPITRE I – ENFANCE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« La vie a parfois un goût bien étrange. Vous ne trouvez pas ? » Je souris, lunette de soleil mouche sur mes yeux, cachant mon visage, un sweat ample, assise dans la chambre de mon petit studio de Boston, je répond a la webcam de mon ordinateur portable. « Vous avez été nombreux à me demander comment été mon enfance. Alors voilà, sur cette photo que vous ne verrez pas c'est moi, oui la petite brune sur les genoux de la dame. Oh allez essayer d'imaginez un peu le tableau! Donc ma mère adoptive Candy elle est professeur de sport, à côté c'est mon père adoptif Thomas il travail dans la police fédéral, dans ses bras c'est ma grande sœur Kate et là mon grand frère Johnny... Attendez j'essaye de regarder vos commentaires et vos questions en même temps... haha les joies du Live à la maison ! Pourquoi je ne parles jamais de ma famille ? Alors c'est évident non ? Ma famille d'accueil est si parfaite que je ne veux partager avec personne ! » Je ris, mais dans le fond ce n'est pas le cas. Et c'est comme ça que j'ai changé de sujet, gardant le simple fait de vouloir garder leur vie privé. « Des souvenirs cool ? Mais alors j'en ai plein la tête ! Tous les dimanches on allait se promener dans le parc, je me souviens que je jouais au ballon avec mon père pendant que mon frère et ma sœur apprenait à faire du vélo. C'était vraiment chouette. J'ai de super souvenir d'enfance, les batailles de nourriture à table quand ma mère avait le dos tourné ! Hé... oh ! Une fois ma sœur ma barbouillé le visage entier avec le maquillage de maman. Elle était vraiment furax, je la comprend maintenant... et du coup j'avais voulu faire la même chose à mon frère sauf que ma sœur m'a donner des feutres... Non mais dans le fond c'était drôle. On mangeait des vers de terre, on jouait à un deux trois soleil dans le salon et puis il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre niveau bêtise. Mon frère s'est le roi des conneries et forcément les parents étaient tout le temps à nous dire ! JOHNNY fait attention elles prennent exemple sur toi ! Alors vas-y que je fais encore plus de connerie ! » Je me mis à rire. Repenser à ses souvenirs ça me faisait du bien. Je raconte encore deux trois anecdotes familiale avant de clore le sujet et de fermer le live.

Aujourd'hui, je regarde cette vidéo avec un pincement au cœur. Une vidéo de mes débuts j'étais à la fin du lycée... Je garde cette vidéo sur mon ordinateur avec beaucoup de nostalgie. Un sourire sur le côté, s'était il y a si longtemps. Je m'allonge dans mon lit, regardant mes anciennes vidéos d'adolescente, mais surtout tous les souvenirs dans la boite en carton, photo, objets. C'est avec beaucoup de nostalgie que je retrouve tous ses moments des gens que j'aime. Les photos de vacances, les Noël, les premières fêtes avec ma nouvelle famille. Mes doigts effleurent certaine photos remplie de souvenir, les anniversaires, les rentrés scolaires et j'en passe. Johnny est le premier enfant de mes parents, c'est un petit gars qui court tout le temps, hyperactif, et toujours plein de connerie. Puis ils avaient décider d'adopté, de devenir une famille d'accueil pour aider des enfants. Kate, ma sœur a quelque année de plus que moi, ils l'ont adopté quand elle été bébé. Elle est tout aussi pleine de bêtise, mais plus calme que Johnny. Tous les deux adorent le sport, sortir dehors, jouer au vélo, Kate n'aime pas les poupées et les licornes. Mon père avait fondé tant d'espoir de pouvoir être mon prince charmant, manque de bol j'étais comme Kate. Enfin … un garçon manqué, mais pour les conneries j'étais dans la digne lignée des deux autres finalement. Comme quoi s'étaient écrit que Candy et Thomas allaient avoir des enfants qui ne s'arrête jamais! J'avais cinq ans quand ils m'ont adoptés, née à New York, j'ai fais deux maisons d'accueils avant d'être adopté définitivement par la famille Stewart. Étrangement, j'étais bien plus proche de mon père adoptif. Peut-être parce que j'étais la petite dernière, allez savoir mais il passait beaucoup de temps avec moi quand il rentrait du travail. Il était mon héros, il était toute ma vie à cette époque.

J'ai bien grandi, mais même dans la pire des périodes qu'est l'adolescence, j'ai toujours été bien plus proche de mon père que de ma mère. Mon frère s'était mis à la Boxe et voulait devenir boxeur professionnel, quant à ma sœur, elle faisait des études de comptable. Et quand on me demander ce que je voulais être plus tard, je répondais comme papa, un héros. Je voyais en lui le héros de la ville, qui arrête les méchants et fait régner la justice. On a grandi dans un quartier modeste, nous n'étions ni riche ni pauvre. On avait la chance d'avoir des parents qui gagné leurs vies correctement, on vivait bien, on n'avait pas non plus tout ce qu'on voulait, mais on était bien. La vie était belle. Le week-end, on allait voir mon frère combattre sur le ring, j'ai toujours les yeux en forme d'étoile quand je le regarde. J'adore ! Je suis sa plus grande fan, c'est évident ! Je suis juste derrière lui, je hurle comme une déchaînée en sautant partout pour que mon frère le défonce ! Je devais avoir une dizaine d'années ! Ma sœur préférait sortir en boite avec les copains, mais elle venait pour les grandes compétitions. Mon père, ça l’éclaté en vrai de me voir a fond derrière mon frère. C'était un peu comme mon deuxième héros, et puis je vous laisse imaginer quand il a eu sa vraie relation amoureuse, présenté à papa et maman. Je la regardais avec des yeux en forme de cœur. Plusieurs fois je demandais à mon père qui était mes vrais parents, et à chaque fois il me disait qu'il n'en avait aucune idée mais que quand je serais plus grande on essayerait de les retrouver si j'en avais envie.

CHAPITRE II – UN ACCIDENT CON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On a vécu des bons moment tous ensemble, Johnny a quitté le cocon familial pour vivre avec sa petite amie, il est devenu professeur de Sport comme maman et à côté boxeur semi-pro. On est tout fière de lui, Kate continue ses études mais tourne mal doucement. Mes parents essayent de la remettre sur le droit chemin, ils ont découvert qu'elle se droguait. Et moi j'entre à l'université, vous savez le swag absolu, mais surtout le linshage de ta vie ! Je suis petite, plutôt mignonne et l'air angélique donc forcément les jalousies ça fait naître l’imbécillité chez certain. Comme des humiliations ou autres conneries de notre âge, oui je n'étais pas une pompom girl, je n'avais rien de la pimbêche, j'étais plus rentre dedans. Comme cette fois où j'ai été convoqué par le proviseur avec mes parents pour avoir frappé une fille parce qu'elle m'avait jeté mon sac dans une flac d'eau. J'ai eu beaucoup de mal à canaliser mes émotions, c'est pour ça que mon père me força à faire du sport avec lui et avec Johnny, c'est comme ça que je me retrouvais à faire de la boxe, mais aussi plein de choses comme du combat ou du cardio avec mon père.

Et puis un jour tout a failli basculer. On était à deux doigts de se retrouver dans la plus belle et grosse merde du siècle Kate et moi. Un soir, elle décide de m’emmener en boite avec elle, on a bien rigoler, on a aussi bu. Pendant un certain temps, je ne voyais plus ma sœur dans la boite de nuit, je tourne et retourne, mais je ne la trouve pas. La panique m’envahit et en plus j'ai bu un peu... J'arrive tant bien que mal à sortir sur le parking et plus de voiture... Je prends mon téléphone pour appeler mon père qui était en service à ce moment-là, un de ses collègues me dit de ne pas bouger et qu'on va le prévenir. Dix minutes après mon père arrive avec son coéquipier et je lui dis que Kate n'est plus dans la boite de nuit. Bon pas de panique, mon père me garde avec lui dans la voiture, il lance un avis de recherche sur la voiture. En patrouillant, ils auraient retrouvé la voiture de ma sœur sur le bas-côté un peu plus loin de la voie, encastrée dans un arbre. Papa m'ordonne de rester dans la voiture et de ne surtout pas bouger. Mais quand je tourne la tête, c'est la voiture de Kate que je vois, non …. non ! Je plaque mes mains contre les vitres et essaye de sortir mais, il a verrouillé la portière. Je frappe de toutes mes forces en hurlant ! Je sais que c'est sa voiture… Mon père fini par revenir vers moi et m'attrape rapidement a peine la portière déverrouillé. « Hey, c'est bon, c'est bon calme toi. Ça va, tout va bien. Ce n'est pas elle qui conduit, Lana, ce n'est pas elle au volant ça va ! » Je me calme, et il m’entraîne vers Kate à l'arrière coincé par le siège avant enfoncé contre elle, pour que je lui parle, pour la rassurer. Elle ne se souvient de rien, elle ne sait pas comment elle est arrivée ici. Je suis resté avec elle jusqu'à ce que les pompiers arrivent pour la sortir de la voiture. Une enquête a été ouverte. Le type qui conduisait la voiture avait réussi à sortir.

La vie de ma sœur avait profondément changé. Je vois encore le sang sur son visage, je fais des cauchemars, me réveillant en pleine nuit en hurlant. Je vois toujours cette voiture, et tout ce sang, ma sœur est morte, mais mon père ou ma mère arrive toujours pour me rassurer. Ma sœur est resté quelque mois à l’hôpital, elle a retrouvé la mémoire mais à perdu l'usage de sa jambe dans l'accident. Elle s'en veut et moi aussi... si j'avais fait attention à elle, si je n'avais pas tourné la tête à ce moment-là... avec des si on refait le monde, et mon père est furieux, pas contre elle mais contre le type et celui qui visiblement était en fuite. Mon père s'était promis de le tuer de ses mains s'il le retrouvait avant ses collègues. Johnny était revenu à la maison quelque temps pour Kate, elle avait essayé de se suicider à l’hôpital, elle avait perdu tout goût à la vie, à ses études, elle ne voulait plus se battre... Mais nous on avait décidé de se battre pour elle, contre son addiction et contre le fait de la voir se détruire et mourir.

CHAPITRE III – L'ESPOIR
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La vie reprenait un semblant de normalité. Kate était revenue à la maison, elle avait encore de nombreux mois de rééducation et de soin, suivis psychologique et j'en passe. Je faisais tout pour essayer de remonter le moral de ma sœur, je passais beaucoup de temps avec elle. « Comment j'ai voulu devenir blogueuse ? Et bien ça a commencé au lycée. Je tenais le journal, j'adorais écrire, et comme je suis d'un naturel très curieux, j'adorais courir après les infos, les événements de l'école, parler avec les autres, j'aime parler avec les gens, apprendre à les connaître. Et puis par la suite… j'avais besoin de savoir des choses, besoin de connaître certaine chose. Vous savez quand l'injustice vous frappe ou quelqu'un que vous aimez, plus rien ne compte, plus rien n'a vraiment d'importance ! Il y a des questions qui ne pouvait plus rester sans réponse» Et c'était le cas. Pour ma sœur et mes parents biologiques, je suis devenu la fouille merde que vous connaissez si bien. « C'est grâce à Kate, je lui dois beaucoup, ma sœur est fantastique. » Vous n'imaginez pas ! Un espoir est né avec elle, l'espoir de la revoir marcher avec une prothèse, de la revoir simplement sourire, de la voir vivre de nouveau. Ce fut un combat de chaque jour passé en sa compagnie et je m'en fichais des autres, de passer mes week-ends en beuverie, ma sœur valait mieux que tous les garçons de la terre. Sans elle, je n'aurais pas pris conscience de la vie, de ses problèmes et de ce que j'aimais par-dessus tout, écrire, l'actualité, dire les choses avec une franchise sans détour.

« Et puis, ça était un long combat d'essayer de retrouver mes parents biologiques. Cela c'est soldé par un échec, un double échec même mais j'ai jamais abandonné. » Effectivement, maintenant que j'étais plus grande j'avais limite harcelé mes parents adoptifs, étant souvent blessante et méchante -les joies de l'adolescence- bien que je m'en veux aujourd'hui. Avec l'aide de mon père j'avis réussi à retrouver ma mère, pas forcément de manière légale mais je l'avais fais. Mais la réalité m'avait fait mal très mal. Thomas m'avait annoncé que mes pistes étaient fondé, il s'agissait bien de la femme que j'avais trouvé, elle vivait désormais à Las Vegas, s'était une ancienne prostitué et escort girl, sans enfant, non marié. Je n'avais pas envie de la voir... plus tard, prise de curiosité, j'ai trouvé son numéro de téléphone et je l'ai appeler. Je lui ai dis que j'étais certainement sa fille et elle m'a répondu: « Ouais ... et alors? »  Me faisant comprendre que si elle m'avait abandonné ce n'était pas pour rien. Et quand je lui demandais si elle connaissait mon père... j'aurais préféré ne jamais entendre sa réponse « Oula ... t'crois que j'ai le numéro de tous les clients qui me sont passé d'ssus ? Et les types que j'me suis faite dans ma vie ? » Hum hum... je lui ai dis au revoir et désolé du dérangement. Wow ... Puis vous savez quoi, j'ai regardé la maison dans la quelle je vivais, j'ai regardais ma mère dans la cuisine faire à manger et mon père regarder la télévision et je me suis dis que j'avais de la chance.

C'est à l'aube de mes 17 ans que j'ai créé ce blog, Fouiny-News. Il n'était serte pas à l’apogée d'aujourd'hui, mais je diffusée les avis de recherche, les dangers de certaines substances ou encore les problèmes rencontrés dans certains endroits. La petite actualité si on peut dire. Je m'étais mis en tête de retrouver le con qui avait fait ça à ma sœur vis les réseaux sociaux. Mais j'étais jeune et encore inexpérimenté. Mon père était cependant fier de ma démarche et de moi. Même si le jeune homme en question fut interpellé et arrêter quelque mois plus tard grâce aux empreintes dans la voiture. C'est mon père qui m'a tout appris, savoir fouiner, poser les bonnes questions et j'avais trouvé ma voie bien que ma mère ne soit pas vraiment d'accord je voulais faire du reportage, du journalisme. Mais pas dans la presse, sur mon blog. « Aujourd'hui, on m'a demandé pourquoi je refuse de travailler avec la presse. Parce qu'il n'y a aucune liberté, j'emmerde la politique et c'est pour ça que vous me lisez, que vous me tweeter. Je ne mâche pas mes mots, la vérité éclate même si elle doit faire mal ! Lorsque ma sœur a eu son accident, vous savez ce qu'il s'est passé ? Ils n'ont rien dit, pas ébruité l'affaire. Car ce petit con était le fils de quelqu'un important alors on paye pour ne pas en parler. J'ai trouvé ça honteux, pas seulement, car c'était ma sœur la victime, mais parce que ce que ce n'est pas normal, une famille a souffert, une jeune femme a été détruite et demain, ça pourrait être votre voisine, votre sœur, votre fille et on vous traitera avec tout autant de respect. Chaque vie est précieuse. »

La vraie première grande sortie de Kate s'était pour le mariage de notre frère. C'est d'ailleurs la première et unique fois que j'ai porté une robe, genre la belle robe et tout. Même pour le bal de promos, j'étais venu bien habiller, mais pas de robe. Mais pour faire plaisir à Johnny j'avais fait l'effort d'aller avec ma belle-sœur pour choisir une robe étant demoiselle d'honneur de Johnny avec Kate et son meilleur ami. Mariage en grande pompe, et on était heureux, mes parents étaient ravis de marié leur premier enfant, mais surtout de voir le sourire sur le visage de Kate, elle riait, elle souriait. Elle retrouvait la joie de vivre et ça faisait un bien fou à tout le monde. L'espoir venait de revivre chez ma sœur et je n'en étais que plus comblé. On avait passé la soirée à danser ensemble, mon frère l'avait même porté pour danser avec elle en la faisant tenir sur son pied comme quand on était petite. Je garde ses souvenirs avec beaucoup de joie, fermant le carton à photo pour en prendre un autre, j'étale les photos sur le lit souriant revoyant les photos du mariage. Elle était si belle dans sa robe blanche, la pièce montée... Ça laisse un peu rêveur quand même.

Quelque mois après Kate sortait avec un interne en médecine qui s'occupait d'elle pour la rééducation. Elle retrouvait goût à la vie et on était ravi pour elle. Quant à moi, je suivais des études en journalisme à l'université, ça me plaisait beaucoup. Je finis par prendre également mon envol, je m'étais trouvé un petit appartement à Boston tout près de chez mon frère.

CHAPITRE IV – LA VIE A RECONSTRUIRE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et puis je suis devenu tata gâteau. Oui, j'avoue, c'est mon pêché mignon. Elle s’appelle Emma et c'est un adorable bébé ! Je passe souvent pour garder la petite quand ma belle-sœur devait partir pour faire les courses ou autre. Je m'éclatais vraiment avec elle ! Non mais rien de plus cool qu'un bébé ça rigole, on se cache dans les mains et boum-badaboum ça éclate de rire ! Non vraiment, on a le même humour je crois, elle et moi. Dans mon appartement j'ai même un petit landau, mais oui le landau de secours si papa et maman la dépose en mode urgence chez moi. Elle a même des petits jouets... Je ne vous dis pas la tête de mes conquêtes du soir quand il découvre le bazar d'Emma. Haha, essaye de dire : mais non, c'est pas à moi, c'est pour ma nièce quand elle vient. HAN ne bouge pas, je vais te montrer des photos d'elle, elle est si belle ! Alors que lui n'attend qu'une chose, c'est pratiquer la fabrication qu'importe où, mais pas près du landau !

Kate avait déménagé avec son petit ami, ils étaient partis pour l'Australie, il avait été muté là-bas. Le départ de ma sœur nous avait tous chamboulés, mais on était si heureux de la voir prendre son envol enfin, de la voir épanouie, avec quelqu'un qui prendrait bien soin d'elle, qui l'aimait pour ce qu'elle était et tout le reste. Je restai particulièrement attacher à mes parents en réalité bien que j'aie mon propre appartement, je venais manger presque tous les midis chez mes parents. Ils se sentaient un peu seuls depuis qu'on avait tous quitté la maison... Et puis j'étais la petite dernière, je n'étais peut-être pas la préférée, mais ils restaient très attacher à moi. Me lançant dans la grande aventure du journalisme avec mon blog, je travaillais souvent avec mon père comme informatrice ou retranscrivant les faits des enquêtes quand je l'accompagnais. L'attaque des Chitauris, j'essayais de suivre le plus possible les Avengers mais toujours avec une grande difficulté. Serte plusieurs fois, j'ai eu des problèmes avec la justice, mais je m'en moquais, j'arrivais toujours à m'en sortir, je trouvais toujours un moyen de me sortir de la galère et puis je ne disais que la vérité. Les gens, les internautes, tous me suivent avec beaucoup d'attachement et de conviction.

J'écrivais de nombreux articles sur nos héros, surtout dévoiler toutes les bonnes choses qu'ils font au péril de leur vie pour nous. Les Avengers comme héros en tout genre. Chaque vie sauvé, acte héroïque se devait d'être félicité. Alors oui, personne n'est parfait mais que voulez-vous... tout le monde fait des erreurs et on n'y peut rien. Comme on dit l'erreur est humaine et je suis la première à prendre la défense de nos héros malgré leur faux pas.  

Mon blog prenait de plus en plus d'importance sur Boston, et même au-delà de ma ville, New York, Miami, Chicago et j'en passe. J'étais même suivis par des gens outre Atlantique. J'ai donc -avec la publicité et certains contacts pour me payer- pris la route pour découvrir ces héros, et ces ennemis. Rapidement, j’effaçais mon nom, mes traces pour devenir simplement La Fouine. Voulant protéger ma famille. Je continue de suivre les compétitions, les championnats de mon frère. Restant en contact avec ma sœur via les réseaux sociaux. Souvent arrêter mais jamais privé de liberté, c'était devenu mon mot d'ordre même si je pouvais éviter de me faire arrêter cela m'aller. Et très souvent mon père me disait de faire attention, d'éviter de jouer avec le feu que cela n'allait rien m'apporter de bon. Je le sais mais j'ai ce besoin de dire au gens ce qui se passe vraiment, de relater la vérités dans nos rues.

CHAPITRE V – LA MORT
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et puis un jour, aller savoir pourquoi, je suis aller sur un coup de tête voir mes parents. C'était un besoin pressant. J'ai passé la soirée avec eux, on a bien rigolé, on a dîné tous les trois. Et puis pendant que j'aidais ma mère a débarrasser la table j'ai regardé mon père et je lui ai dis que je l'aimais comme si je n'allais plus jamais le voir de ma vie. Et que malgré tout ils étaient mes parents. Je sais pas c'est sorti comme ça. Je lui ai souris, simplement parce que je l'aimais et que je restai sa petite fille, sa petite princesse avec des baskets. Il me prend dans ses bras et je lui fais part de mon boulot que par moment il m'arrive d'avoir peur... pas de mourir mais de les perdre, tous. Mon père m'a raccompagné chez moi, on a discuté sur le chemin et le lendemain j'ai gardé Emma tout en préparant mon prochain article. « Oui ça m'arrive de faire lire mes articles avant, elle s'appelle Choupinette, elle a 2 ans et c'est une super spectatrice, quand je finis une phrase elle rigole et tape dans ses mains. Je crois qu'elle essaye de me dire quelque chose mais je pars du principe que c'est bien...hein ? Non pour de vrai je suis seule à travailler sur mes articles, un peu comme nos justiciers masqués, j'aimerai bien me trouver un Jarvis un jour comme Iron Man. Sans mal entendu Coatch. »

Une nuit, mon téléphone ne cessa de sonner, je finis par me lever, traînant des pieds en ronchonnant. Non de non, j'espère que c'est important, genre un informateur, une guerre de gang ou un truc qui vaille le coup que je me lève de mon lit à … à 3h du matin !!! Numéro inconnu mais familier, je décroche. C'est le partenaire de mon père... Mes parents sont à l’hôpital. À peine j'ai le temps de raccrocher que mon frère m'appelle dans la foulée pour venir me chercher. On est parti ensemble tous les deux, sa femme gardant Emma a la maison. Apparemment le partenaire de notre père allait prévenir Kate également. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mon frère non plus. On se précipite à l’hôpital, on attend, on essaye d'avoir des informations, on parvient à trouver Marc le partenaire de notre père. « On ne s'est pas encore ce qu'il s'est vraiment passé, il y a eu un accident de voiture, je n'ai pas plus de nouvelles a vous apportez. » La nuit la plus longue de mon existence. Impossible de fermer l'œil, je marche, je fais les cent pas, Johnny se balance sur ses pieds, tout en touchant ses mains, il a envie de taper dans quelque chose, je le sens. Mon téléphone sonne, c'est Kate, elle nous demande des nouvelles, mais on a rien pour le moment, elle prend le prochain avion avec son fiancé dès demain matin. Je me sens terriblement impuissante, je ne suis pas compatible avec mes parents adoptifs il m'est impossible de les aider pour quelconque souci médical...

L'angoisse monte quand le médecin de maman arrive, Johnny me touche l'épaule pour que je me lève. Je ne me suis pas levé, j'ai bondi, presque à me jeter sur lui. Mais il n'avait pas besoin de parler qu'on avait compris, il n'avait pas besoin de faire un long discours. « Je suis désolé. » Ces simples mots avaient réussi à faire naître en nous le vide, un vide si fort et si puissant, c'était un trou, béant, déchirant nos organes. Johnny restait froid avant de se laisser tomber sur les genoux, les points au sol, et moi, j'étais resté droite sans bouger le regard vide... Comme si la réalité m’échapper, je ne pouvais la saisir entre mes doigts, elle me passait devant, comme dans un rêve. « Nous avons fait ce que nous avons pu, l'accident a fait d'énormes dégâts, elle a fait une hémorragie cérébrale. » Alors que mon frère marmonné que ne s'était pas possible, Marc s’avançait vers lui pour l'aider à se relever et le serrer dans ses bras, il nous connaît depuis qu'on est gosse... c'est un peu notre -oncle Marc- en quelque sorte. « Est...est-qu'elle a souffert ? » C'était la seule chose que je voulais savoir... Si elle avait souffert pendant tout ce temps... Ce temps où je dormais, celui où j'avais eu la flemme de me lever de mon lit, celui où j'ai paniqué, tourné en rond, attendu... Tout ce temps où je n'étais pas avec elle. Il m'avait assuré que non, ça avait été très rapide qu'elle n'avait sûrement rien senti. Je passe la main dans mes cheveux tournant dos au médecin pour prendre une grande respiration. « Je reviendrais vers vous quand j'aurais des nouvelles de votre père, il est au bloc en ce moment. » Je souffle une grande inspiration... Putain de bordel de merde... Je commence à faire les cent pas sur moi-même par je ne sais pas quoi faire... Quoi dire, où aller. Ma mère vient de mourir et … et je ne sais pas quoi faire. Notre père nous a appris à gérer les crises, la peur, on est des enfants de policier, même à nous défendre et surtout à courir vite, mais il nous a jamais appris comment approcher la mort alors que pourtant, il la frôlait souvent. Je pense qu'il ne pensait pas qu'un jour, il pourrait mourir en nous laisser sans même notre mère. Marc s'approche de moi pour me prendre dans ses bras et je m'effondre. Du simple fait de sentir mes bras m'entourer, je fond en larmes incapable de me retenir. Je sanglote dans ses bras des mots incompréhensibles, j'arrive cependant à lui demander comment je vais annoncer ça à Kate... Je n'y arriverai pas, comment je vais pouvoir lui dire ça. Je n'y arriverai pas. J'ai tellement besoin d'elle. Une maman c'est irremplaçable, c'est elle qui nous cherche à l'école, qui nous fait nos goûtes, les histoires le soir... et tant de chose, nos premiers amours, son premières peines.

Johnny a appelé Kate, puis sa femme. D'après mon frère, elle était effondrée, comme nous finalement voir même pire, car elle a l'impression d'être inutile en étant loin... si elle savait, Johnny et moi avions l'impression d'être bien plus inutiles en n'étant qu'à quelque mètre d'eux sans pouvoir faire quelque chose. On est aller voir notre mère, les traces de l'accident ne l'avait pas épargner mais elle restait la plus belle, j'ai une boule dans la gorge, j'ai envie de vomir, j'ai la nausée... On dirait qu'elle dort, simplement. J'ai approché ma main de la sienne pour la tenir et caresser sa peau.

Quand je me suis réveillé dans la salle d'attente, j'ai cru que s'était un mauvais rêve, un affreux cauchemar, mais à en voir le visage dévaster de mon frère, je n'avais rien inventé. Kate est arrivée quelque heure après. On apprit que notre père était vivant, mais dans le coma. Je ne sais pas ce qui est le pire, de le savoir dans le coma ou d'avoir préféré qu'il soit mort. De le voir dans un tel état pour moi s'était invivable. Mon père, il aimait la vie, il aimait aller dehors, sortir, vivre, courir... Le voir comme ça, allongé, blanc, relier à des machines pour être tenu en vie ce n'est pas ça qu'il aurait voulu... c'est pas comme ça qu'il voyait la vie, il aimait la vie. Ça, ce n'est pas la vie. Je suis parti rapidement en poussant la porte avec ma tête. Oui, j'ai la tête dure, et là, c'était de trop, j'avais envie de hurler à la mort. Marc me rattrape au passage, il essaye de me raisonner. « Lana, LANA ! Il reste une chance, je sais… je sais qu'il comptait beaucoup pour toi, pour moi aussi… Ne fais pas quelque chose de stupide s'il te plaît. » Je me calme et respire doucement en le regardant. « Je veux savoir ce qu'il s'est passé... ! Ca ... Ca aurait jamais du se passer comme ça ... non! ... » Je sors de l’hôpital pour prendre l'air. J'ai simplement besoin de prendre l'air. Le visage dans mes bras, sur un muret, je ferme les yeux. Repensant à tous ses moments avec lui, avec maman, nos ballades, nos vacances, nos moments en famille, les week-ends, les gâteaux du mercredi avec maman, les noëls de la police... Tout part en fumée, comme si je voulais retenir de la poussière entre mes doigts. Il ne reste plus rien, que des souvenirs et de la nostalgie.

On a enterré maman dans la semaine, des funérailles militaires, il s'avère que l'accident n'en était pas un, mais un assassinat plusieurs pistes sont ouvertes la plus sûre, c'est le métier de notre père. Une vengeance très certainement. J'arrive pas à réaliser que c'est ma mère dans ce cercueil en bois. Il y avait l'équipe éducatif et administrative de l'université où travaillé maman, il y avait également le secteur de la police de papa. Car même s'il n'était pas avec elle s'était tout comme, tous avaient perdu un collègue, un proche, un ami. La première pelleté fut la plus dur, a un moment j'ai cru que Kate n'y arriverait pas, son fiancé est venu l'aider, Johnny y était aller seul et moi... a ce moment où j'ai tenu la pelle dans ma main, je me suis mise à trembler, ce n'était pas juste. Ca n'aurait jamais du être comme ça. J'ai fermé les yeux, pris un peu de terre et je l'ai laissé tombé sur la dalle en bois, dans un grand silence.

La maison de notre enfance semblait bien vide... Elle n'avait plus aucune couleur, mais Johnny voulait la garder, pour Emma. Moi ? Je ne pouvais pas entrer dans cette maison ce n'était pas possible. Serte, j'en avais de bon même très bon souvenir, mais tout me rappeler papa et maman.. et ce n'était pas possible. J'arpente les murs de la maison, récupérant quelque photo, quelques effets personnels. Kate récupère l'alliance de maman, moi sa bague de fiançailles, Johnny les gants de boxe de papa, et moi sa plaque de flic. Il ne se passera pas un jour sans que je ne pense à lui, a eux, je trouverai qui a fait ça même si je dois finir ma vie en prison. En attendant chaque semaine, je venais voir mon père, je restais avec lui 1h et je lui parlais lui racontant ce que j'avais fait de ma semaine, ce que j'avais déniché et publier.

CHAPITRE VI – EXPLOSION
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'explosion, elle était d'abord interne. J'avais changé et c'était normal. En deuil, je faisais tout pour aider la police à retrouver le ou les meurtriers de mes parents. D'une part, je voulais savoir, mais d'une autre, j'étais si impliqué dans l'histoire que mon jugement était attife et souvent erroné. Si mon père avait été là, il aurait su quoi faire et quoi me dire. Mais maintenant, je devais me débrouiller seule vraiment seule sans lui. Et dans le fond, j'avais perdu mon Jarvis. Emma était la petite dose de bonheur qui me faisait retrouver le sourire. Avec le temps, je faisais le deuil de ma mère et puis même de mon père, il resterait le héros que je chérissais plus que tous les autres. La police arrêta un groupuscule de malfrats qui avait prémédité l'accident de voiture en représailles de l'arrestation d'un de leur membre par mon père. Ça avait fait le tour de la presse et je n'en étais pas peut fière, car grâce aux informations que j'avais réussi à trouver et rapporté à Marc, on avait pu les arrêter. « Ma plus grande fierté ? C'est sans aucun doute l'affaire de la voiture accidentée. Personne ne devrait perdre ses parents comme ça. Une petite fille ne verra jamais ses grands-parents et trois personnes ont perdu leur parent. Ce n'est pas d'avoir trouvé qui est super, ce n'est pas de dire, c'est moi, je suis la première. C'est d'avoir dévoilé la vérité, d'avoir donné un nom, un visage sur ses meurtriers, de savoir qu'ils seront dans un endroit où ils ne feront plus de mal. C'est de pouvoir faire son deuil en paix et de savoir que justice a été faite. La question n'est pas fierté, elle est liberté. »

Fouiny-News prenait une expansion internationale et ça je n'en étais pas peu fière. Et le dernier article de cette dite année était dédicacé « Pour lui, pour elle, pour eux. » Ma famille. À l'aube de cette nouvelle vie que je devais reprendre tout comme ma sœur et mon frère. Je m'étais éloigné de mon frère pas pour raison familiale, mais parce que la mort de maman m'avait appris une chose, quand on fait un métier à risque, il ne faut jamais mettre sa famille en danger. Voilà le résultat et le message de mon père, il n'en étaient que plus clair désormais. Mais le sujet ici n'est pas seulement l'explosion interne dont je suis la victime comme beaucoup de gens au travers du monde. S'en suivit de la guerre civil, frappant presque chaque américain, j'avais couvert le conflit entre Tony Stark et Steven Rogers et s'était avec beaucoup de tristesse qu'on avait assister à sa mort. Je faisais parti de ces gens pour la liberté mais qui avait été frapper par sa mort brutale et bouleversante. La question maintenant est plutôt l'explosion avec un grand E. Mais oui, vous savez celle qui a ébranlé le monde en Février 2016 ! La fusion de plusieurs univers, de différents mondes d'une réalité autre. Pourtant rien n'a changé en soit, sauf des villes qui se sont rajoutées sur le globe, les nôtres. Alors je ne vous dis pas s'était la folie sur le blog ! Non de dieu mon téléphone a sonné dans tous les coins, la presse même Thor n'a pas l'air d'être super au courant de ce qui se trame... Pourtant, c'est lui le spécialiste des autres planètes Asgard toussa toussa! Et là, tu vois, je me suis dit ma cocotte, c'est ta chance !

J'ai pris ma voiture et j'ai foncé sur ces villes qu'on appelle Central City, Metropolis, Gotham... j'ai bombardé de photo, j'ai pris des journaux de chez eux... J'étais dingue, une grande tour Luthor … c'est quoi ce truc ? La Justice league quoi ? Des Kryptoniens et des Batmachin-truc... Alors là ! Chérie va falloir s'accrocher ! Clac clac j’enchaîne les articles, photos sur le blog, ça tweete et retweete dans tous les coins. Vidéo avec mon téléphone, je pars en expédition à l'aventure et dans le fond, ça ne m'a pas l'air si différent de Boston. Je fais souvent des allées retours dans ces nouvelles villes pour comprendre ses habitants, ses héros et ses dangers pour tenir au courant les gens du monde entier de cette nouvelle découverte. Non mais parce que nous, on a un héros avec de gros marteaux et de grosses armures... on est d'accord eux, ils ont des types en collant et en slip ou avec une lanterne verte, si ce n'est pas un problème de virilité et de compensation, je me pose la question cher lecteur !

CHAPITRE VII – PIETRO UN NOUVEL HORIZON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je finis de ranger mes cartons de photo dans les derniers gros cartons. Toutes ses photos me rappel ses souvenirs que vous avez vus avec moi. L'histoire de ma vie en somme. Je pars cependant avec, car c'est ce qui fait la personne que je suis. Je quitte Boston non pas pour un avenir meilleur, mais pour une nouvelle vie, différente. Je ne serais jamais très loin de Boston, mon enfance est ici, ma vie fut ici. La maison de mon enfance, mon frère et sa famille, mon père à l’hôpital. Cet appartement qui a été le premier repère de la petite Fouine. Mais c'est New York qui m’appelle, et je dois l'avouer, c'est un garçon qui en est le premier déclencheur. Dès relations, j'en ai eu... Quelque une, sans vraiment lendemain. Avec le boulot que je faisais et ce qui été arrivé a mes parents, je n'avais pas vraiment envie de m'attacher. Puis … voilà il n'y a pas plus à ajouter. Et puis quelque pars j'avais envie de plus connaitre la ville où j'étais née. Je m'étais dit un jour, je tomberai sur un mec bien et je le saurais simplement et avec un peu de chance, je fonderai une famille avec lui. Je pense l'avoir trouvé. Cela ne fait que quatre mois qu'on est ensemble mais... je le sens! Je soulève mon dernier carton que je descends avec l'aide de mon frère dans le camion. « Tu es sûr de vouloir partir ? » Je le regarde en souriant. « Ca va je ne pars pas à l'autre bout du monde, je suis à simplement 1 heure, et puis … on se facebook, tweeter skypera. » Je lui dis en rigolant sachant très bien qu'il n'aimait pas ce genre de contact. Je viens prendre Emma dans mes bras lui promettant que je reviendrais souvent la voir. Je ne pars pas non plus au bout du monde.

Ah oui du coup ! Je vous explique le commencement quand même. Parce que là, vous me voyez dans mes cartons, je vous ai raconté un peu toute ma vie, mais je ne vous ai pas raconté l'arrivée de mon prince argenté. Il s’appelle Pietro Maximoff, mais au début, je l'ai appelé Flash bêta et après coup de foudre. Une rencontre tout à fait fortuite, au bar normal. Non je déconne ça c'est pour les gens normaux, moi j'ai une étiquette sur le front « cherche la merde » ou « t'as pas de bol ». Du coup j'étais effectivement dans un bar, mais en train de suivre un type, prenant des informations sur lui à Central City, je sirote mon cocktail sans alcool pour garder l'œil ouvert et quand j'ai tout ce que j'avais besoin, je m'en suis allé. Je rentre tranquillement au motel que je louais quand trois énergumènes me sautent dessus, couteau à la main, vas-y file moi ton sac bébé. Hum... Non je ne crois pas mécréant. Petit coup de pied, mais bon, j'ai juste fait un petit bobo à un, les deux autres me maîtrisent facilement. Et bravo Lana tu t'es encore foutu dans la merde ! Si il y avait l'oscar de la meilleure demoiselle en détresse qui cherche la merde, tu l'aurais eu bien avant l’oscar de Léonardo ! C'est alors que là ! Sorti de nul part (comme tout bon super héros qui se respect) voilà un jeune homme des plus charmant qui me sauve la vie, et je me suis dit, trop cool c'est Flash ! Le héros de Central City. Mais alors pas du tout, alors j’allais lui dire : vous avez abandonné le rouge ? Je me rends compte que je ne connais pas du tout cette personne ou du moins que je ne pensais pas le connaitre, son visage me disait cependant quelque chose.

Par pure fierté, je lui dis merci, mais bon, je ne lui saute pas non plus au cou je me respect, je suis poli courtoise j'offre un gentil sourire et ça s'arrête je ne suis pas comme ces greluches avec les yeux en coeur HAN mon héros! C'est bon ça va! Vu qu'il commence a me jouer le numéro de charme... c'est bon je suis pas la princesse qui va coucher avec toi parce que tu m'as sauver la vie... Les trois types sont au sol assommés et lui il court très vite. Je vais pour rentrer chez moi mais il insiste pour me raccompagner. En fait, on s'est disputé tout le long du trajet parce que je lui ai dit que je pouvais me débrouiller toute seule et lui insiste pour dire que non. Finalement, il est devant la porte du motel et je lui tire la langue avant de partir. Je me donne des claques en montant les escaliers comme un éléphant en chasse. « Lana, stupide stupide et stupide fille sans cervelle ! » Il était mignon en plus... Dans la foulée, je fais un article sur le fameux jeune homme, le nouveau héros en ville, pensant qu'il venait de central city... Flash béta 2.0 concurrence déloyale quand même mais de beaux yeux, des cheveux argentés, il est adopté pour faire régner la justice, les demoiselles vont être ravis, messieurs surveiller vos femmes.

Le lendemain matin, je sors du motel avec mes affaires et découvre le jeune homme qui ma sauver la vie -quand même- avec un bouquet de fleurs. Je me suis senti bouillante d'un coup je devais avoir les joues terriblement rouges. Oh mon dieu …. je ne sais quoi dire que faire. Je n'ose même pas les toucher. Je fais quoi? Question con je sais mais de 1 on ne m'a jamais offert de fleur, de 2 c'est un super héros donc je dois me calmer et de 3 mon père me disait quand j'étais petite si un homme te fait des avances je lui tire dessus sauf s'il a des fleurs. J'étais partagé entre rire et morte de honte. Du coup j'ai ris nerveusement en étant rouge écarlate. Le Facepalm royale! Pietro me sourit et me tend bien plus le bouquet, il voulait simplement s'excuser de son comportement de l'autre soir. J'ai accepté ses fleurs, ravis quand même de recevoir des fleurs d'un aussi beau garçon. « M... Merci. » C'est ainsi que j'ai connu son identité, on est aller boire un verre tous les deux, on a discuté des Avengers, de plein de chose. On a beaucoup rigolé en réalité. Je le trouve très sympathique, il me fait rire et puis il a l'air d'être quelqu'un de bien dans le fond. On s'est revu plusieurs fois et quelque fois je l'ai suivis de force à même me perdre dans New York pour qu'il vienne me rechercher pour ne pas me laisser en danger. Oui je me suis mis en danger plus d'une fois pour qu'il revienne, et toujours il est revenu me chercher me prenant dans ses bras pour courir plus vite que la lumière. C'est stupide non? Mais à chaque fois je voulais le revoir car quelque chose en lui m'attirer, j'aimais sa présence, me disputer avec lui... Il m'intrigue c'est certain, la nouveauté ou son magnifique regard je ne s'aurais dire mais on s'est lié lui et moi d'une quelconque façon. Il revenait toujours vers moi et moi je le suivais toujours dans ses aventures.

Je suis même partie plus d'une fois jusqu'à Gotham pour y enquêter, je n'ai jamais autant cassé les pieds à une personne pour aller dans un endroit risqué ou dangereux. J'ai confiance en lui et je sais que je suis une grande fille pleine de ressource. Un jour ça a mal tourné, enfin c'était à cause de moi. Je cours dans une ruelle de New York, je cours aussi vite que je peux mais Pietro m'a devancé pour me rattraper avant que je ne fonce sur la rue principale bondée de voiture. A la base j'essayais de me sortir encore d'un de mes plan foireux avec des journalistes véreux. Pietro me transporte un peu plus loin et m'engueule, comme quoi je suis stupide et que je vais me faire tuer. Je le regarde en souriant. « On dirait bien que tu ne peux plus te passer de moi on dirait. » J'avais toujours le don de l'énervé on dirait aussi. Il s'énerve et me dit que je me comporte comme une gosse. Je me mets à rire en le regardant, me mordant la lèvre avant de lui dire en le regardant droit dans les yeux avec une grande sincérité. « Peut-être parce que je le suis... ou alors que c'est toi qui me rend comme ça. Si je dois me mettre en danger à chaque fois pour te voir je le ferai... » Ouvertement je lui disais qu'il me plaisait, à ma manière mais s'était ça. Ni une ni deux, Pietro s'est avancé vers moi et m'a embrasser. C'était merveilleux, vraiment, intense et très agréable. Sans rire, des mecs j'en ai eux quelqu'un, toujours sans lendemain voir très peu de temps mais au final je ne les connaissais pas, on se voyait un soir, on couché ensemble, à la rigueur on se voyait deux ou trois fois et basta. Là... j'ai passé plus de temps avec Pietro en tant que personne qu'en tant qu'amant, je le connais, je sais ce que veux dire ses sourires, ses mimiques, son regard quand il me regarde. J'ai appris le connaitre avant de connaitre d'autre parti de sa personnalité. C'est avec la vitesse de la lumière qu'on est allé chez moi mais avec l'intensité et la douceur d'un homme normal qu'on a fait l'amour pour la première fois. J'en étais d'ailleurs surprise mais agréablement surprise. Oui parce que j'avoue que la première question que je lui ai posée alors que je me suis retrouvé aussi rapidement assise sur mon lit s'était: « Hey dit moi, tu es toujours aussi rapide ? » Avec un bon regard de cochonne, oui bon ça va je tombe dans le cliché et alors? Fallait bien qu'elle sorte!

Le lendemain Pietro m'a présenté sa soeur Wanda, et .... non, je ne dirais rien à ce sujet. Est-ce vraiment nécessaire de parler d'une sorcière? Non parce que je tiens a la vie quand même, genre un chouilla donc je vais dire que c'est une fille ...sym...sympathique -oui c'est bien ça!- qui aime beaucoup son frère, elle est famille si je puis dire. Non mais c'est bon ça fait hypocrite et je déteste ça, on ne s'entend pas voilà. J'ai rien contre elle personnellement c'est la sœur de mon petit ami j'aimerais bien être proche d'elle, après tout c'est ma belle-sœur... je voudrais m'entendre avec Wanda comme je m'entend avec la femme de mon frère mais j'aimerais qu'elle évite de me regarder avec ses yeux de Seitan comme si elle voulait me transformer en kebab. C'est quand même assez flippant. Après je peux comprendre leur histoire de jumeau et de frère et soeur très proche mais bon ça peut vite devenir glauque quand même. Pietro m'a rassuré en me disant qu'il ne pratiquait pas l'inceste avec sa sœur -quelle soulagement!- et je lui ai fais part de mes peurs vis à vis de sa sœur et que j'aimerai être son ami. Je pense que seul le temps me fera entrer dans son estime et son respect. En attendant moi je reste avec mon autre belle-soeur elle me laisse faire mumuse avec Emma. Non mais vraiment vous avez la tête de Wanda, elle a une bouille adorable cette fille, on a envie de lui attraper ses petites joues rondes et de lui faire des gouzizis... si je lui fais ce que je lui fais à Emma je crois qu'elle m'arrache la tête sur place, elle en fera une tête réduite. Après je ne l'ai vu que deux fois depuis ... Donc on verra bien. Mais je vais faire mon max pour être apprécier d'elle.

Grâce à Pietro, j'ai pu rencontrer les Avengers, des gens tout à fait fascinant et adorable. Enfin pour certain, certain sont plus ou moins effacé, discret et d'autre... bien plus exubérant comme notre Tony Stark international. Si seulement je savais la vérité sur notre lien, je serais bien moins surprise de certain de mes traits de caractère.

« Salut les Fouineurs! Une petite vidéo pour vous dire que je suis bien arrivé à New-York. Boston me manque déjà. Mais je ne vous oublie pas les copains ! L'appartement est plutôt sympa, un nouveau décor et ... de nouveau bruit de fond... » bruits de circulation « ... super ça à l'air génial! Aller a bientôt, soyez prudent et je reste à votre disposition. Ah oui d'après mes sources s'est mort les filles de Gotham ... Le génie de New York Anthony Stark ... il a une petite amie, désolé, va falloir vous rabattre sur votre chauve souris. » Je hausse les épaules, le sourire à moitié cacher par mes lunettes de soleil et ma capuche sur le visage. Je déteste me foutre de la gueule des gens gratuitement ou faire du tabloïds, c'est juste pour la blague, « Ah oui au fait, j'ai reçu tellement de mail demandant si Iron Man était en couple ou Superman ... Fouiny News c'est de l'actualité pas le blog des coeurs en peine comment peut-on être si puéril dans un tel monde... les filles vous valez mieux que ça! Est-ce que je vous demande si Quicksilver est en couple moi ? »



© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 14:48
Bienvenu et bonne chance pour ta fiche ! Very Happy
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 15:03
Bienvenue
Super choix de scénar !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 15:04
Bienvenue par ici miss, bonne rédaction pour ta fiche

J'en connais un qui vas être content
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 15:24
Hey hey !

Bienvenue et bonne rédaction pour ta fichette. Encore un point sensible d'un Avengers qui se pointe. C'est bon pour le buisness ça.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 18:34
Merci à vous tous ♥️
/regarde Oswald/ Même pas peur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 18:36
*viens marquer son territoire* Graaa on touche pas ma Lana !

Sinon, bienvenue à toi ! Je t'aime je t'aime je t'aime et je t'aime tellement pour avoir pris mon scenar

Blublublu, bon courage ! J'ai hâte de voir ça !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 22:28
Merci mon petit amour ♥

Pour les Admin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 22:30
Ne t'en fais pas  Lana ;)

Pour l'orthographe, je te proposes http://www.scribens.fr/ que je trouve vachement mieux que Bonpatron Smile

Et pour le code, pas de soucis, tu n'es pas la seule dans le coin à être dans cette branche *Pointe deux méchants* Smile
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 22:37
Oooh! Je ne connais pas je vais découvrir de ce pas **
Et super alors Very Happy *fait un câlin au gentil Stark*
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 22:38
Pas de soucis, on vient de me le faire découvrir aussi et il est top : )
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 22:55
Anthony E. Stark a écrit:
Et pour le code, pas de soucis, tu n'es pas la seule dans le coin à être dans cette branche *Pointe deux méchants* Smile

Haha ou comment dire qu'on viens ennuyer Stark de temps en temps pour se plaindre d'un bout de code *sifflote*

Tu es web Dev? C'est trop chouette
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 22:56
Mais vous m'aidez beaucoup <3
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 23:05
Lana M. Stewart a écrit:
Et après je suis Web Développeur j'ai corrigé un bug qui me gêné sur la fiche xD (le scroll sur l'image) donc je m'excuse d'avance de la déformation pro ♥️

Ohoh... L'étudiante en UX Design que je suis est piquée d'intérêt là... Tu travaille dans quel domaine du web ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 23:30
Je suis graphiste print depuis 1 an à la base et je me suis lancé dans une formation pro depuis janvier Web Design, Développement Front-End, Community Manager, SEO Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 23:34
Anhw, que du classieux quoi.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mar - 23:54
/HIGHTFIVE Edward Nygma

En tout merci a vous tous je vous adore déjà! **
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Mar - 0:15
HIGHFIVE !

mais ça ne m'empêchera pas d'essayer de t'utiliser contre Pietro, soit en sure
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Mar - 9:17
Lana ! J'ai déjà lu une partie de ta fiche et je dois dire que tu t'en sort très bien ! J'avais déjà fait quelques rp avec des personnes souffrant de dyslexie et ils n'ont jamais fait aussi bien ! (faut dire qu'ils faisaient pas beaucoup d'efforts, grr...) Alors ne t'inquiète pas, tout est OK Meow
Au fait ! Tu as mis deux chapitres III dans ta fiche Meow je tenais à te prévenir !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mar - 18:27
Validation Autorisé

feat. Loki & Stark










FELICITATION!

Bienvenu à toi Lana !

Tout d'abord, nous te souhaitons la bienvenu dans cette grande aventure qu'est "The Avengers & Justice League"! Nous te mettons dans le groupe des Civils. Cependant, avant de RP, nous souhaitons que tu fasses quelques missions:

# Faire ta fiche de Liens ICI
#Faire ta fiche de RP LA
# Demande un logement LA
#Ton Pseudos doit être répertorier, de ce fait, tu dois le faire LA
#Si c'est un DC ou TC, viens le répétorier ICI
#Question? Viens la poser LA

✂️ ✂️ ✂️
Haaaan je meurt j'ai suivi la progression de ta fiche et j'adore vraiment ce que tu as fait de Lana ! Et puis, je t'avoue que la façon dont elle parle m'a parfois fait éclaté de rire (surtout dans la dernière partie en fait ). Je suis donc ravie de te valider et j'ai hâte de pouvoir rp avec tooooooi !


©️ Gasmask



Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mar - 18:44
Et moi je double valide parce qu'elle flate mon égo 
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Juin - 22:41
Modification de la fiche faite ♥️

Pour les gens qui passe par là, la vie de Lana a quelque peut changer. Elle ne vient plus de Central City mais de Boston, la majeur parti de son histoire reste identique sauf qu'elle est une enfant adopté et que son véritable père n'est autre que Tony Stark.
Pour les Liens j'irais voir mes liens actuels pour réajuster en fonction Very Happy

(d'ailleurs est-ce qu'on change Stewart par Stark?)
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Juin - 22:59
Jeeee.. XD

Les modifications on été vu avec Stark ?
Je te changerais ton pseudo si tu le souhaite (fin a voir avec Stark 8D ) et je lirais ta fiche pour voir tout ça (on se demande bien pourquoi XDDD)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Juin - 11:37
Fait attention, tu dis au début que tu est née à New York puis ensuite à Boston, Apo, c'est bon, nous en avions parler ne t'en fais pas ;) Pour le nom, on pourrait peut-être mettre Stewart -Stark?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Juin - 11:39
J'espère bien que vous en avez parler 8D
Mais ça t'empêchera pas de manger la colére de Pepper

*s'en va en complotant*


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Come and take me away
+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Welcome to Level Seven :: Présentations :: Présentations terminées-