Hello Darkness, my old friend... | Feat. Liam Burton

 :: Les Etats Unis :: New York :: Manhattan :: Les rues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 15 Aoû - 16:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hello Darkness, my old friend...
Feat. Liam Burton
 
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les médicaments ne te servent à rien. Tu dois les stopper. Ils sont en train de te tuer. Écoutes-moi. Non, écoutes moi.
Ne les écoutes pas. Ils te mentent.
Nous disons la vérité. Ils te détruisent.
Ils t'aident.
La mort te tend les bras.
Tu n'es pas en mesure de penser par toi-même.
Personne ne te veut du mal.
Ils te veulent tous du mal.
Chut.
Tais-toi.
Stupide… Tu deviens si stupide… Tu as toujours été stupide.
Tu es loin d'être stupide.


- FERMEZ-LA !

Criais-je de désespoir. Tout ce bruit dans ma tête me rendait encore plus dingue que ce que je n'étais déjà.

Tu peux nous entendre. Tu peux nous voir. Nous sommes tes seuls amis…

C'était à s'en frapper la tête contre les murs. Ces années en hôpital psychiatrique n'avait rien changé, ou presque. Les médicaments. C'était aujourd'hui le seul moyen que j'avais pour pouvoir rester calme, pour pouvoir réussir à faire une différence entre le bien et le mal.
Mais malgré ça, je restais une meurtrière.

Tu n'es rien d'autre qu'une gène pour tes amis. Tes amis n'en n'ont rien à faire de toi. Personne n'en a rien à faire de toi. Tu n'es rien d'autre qu'une gène pour toutes les personnes qui t'entourent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un bruit finit par se faire entendre. Les voix se stoppèrent pendant de longues secondes, ce qui me permis de reposer mon esprit. Mais malheureusement, ça ne dura pas bien longtemps.

J'ai entendu. Nous l'avons tous entendu. Vas voir.
Tu dois aller voir ce qu'est ce bruit.
Vas-y.
Tout de suite.


Comme manipulée par ce qui se trouvait dans ma tête, je me redressais doucement et m'approchais du dit-lieu qui nous intriguait tous. Il faisait sombre. Il faisait nuit. C'était mon moment préféré de la journée.
Des hommes armés. Mais ils ne l'étaient pas tous.

Tues-les.

Mes voix n'avaient pas besoin de me dire quoi que ce soit d'autre pour que je m'exécute dans la seconde qui suivait.
Je restais dans l'ombre du bâtiment qui se trouvait en face et regardais l'un des hommes avec froideur. Mes yeux furent d'un noir absolu. L'ombre de cette personne passa dans une zone de lumière, et avant qu'elle n'eut le temps de dire ouf, elle se planta l'ombre de son propre couteau dans la gorge.
J'adorais jouer ainsi avec mes pouvoirs. J'adorais jouer avec les ombres d'autrui. Et c'était ainsi que j'avais décimé un bon nombre de ces hommes.
Cependant, il en restait un. Il semblait différent.
Mes yeux redevinrent normaux. Il devait très certainement se demander ce qui venait de se passer. Il ne devait sûrement pas tout comprendre.
Après tout, ces types étaient maintenant tous morts sans qu'ils n'aient bougé ou fait quoi que ce soit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mais ce garçon n'avait pas pu avoir le temps de dire ouf que je m'étais jetée dessus, au sens propre du terme. Entre temps, je m'étais saisie d'un couteau que je tenais maintenant entre les dents et je le regardais avec une lueur de folie dans les yeux.

Tues-le !
Non, non, non. Ne le tues pas.
Fais-le !
Stop. Regardes-le.


Mes gestes se calmèrent peu à peu. Je retirais la lame de ma bouche et la posais à côté de moi, sans broncher.

Oh, non, nous sommes dans le noir…!
Sors de l'obscurité !


Soudainement, je me relevais et m'éloignais de lui, comme si je paniquais. Je ne savais pas de quel côté partir. Alors je reculais, encore et encore, jusqu'à toucher le mur contre lequel je m'assis, comme terrifiée. Je regardais tout autour de moi. Il faisait toujours aussi sombre.
Alors je finis par cacher mon visage à l'aide de mes mains en baissant la tête.

Écoutes-moi. Calmes-toi. Respires. Médites.
Ne paniques pas. Tu vas bien.
Parles à quelqu'un. Prends tes médicaments. Ils t'aident.
Tout ira bien.
Inspires, expires.
Je sais que tu peux le faire.
Juste, respires.
Tout ira bien.


- Faites-les taire…


code par Lexia

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: New York :: Manhattan :: Les rues-