Duos de choc ! | Kansas city | Missouri [Barry Allen, Caitlin Snow, T'Challa]

 :: L'Univers :: Le reste du monde Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 20 Juil - 13:19
Killer Frost et Poison Ivy n'escomptaient pas rencontrer la moindre résistance, à leur arrivée dans le grand entrepôt marqué du sigle "ΔAL". Établis à proximité de l'aéroport international, les locaux de la Delta Air Line ne comportaient qu'une sécurité minimale, et une majorité d'employés sans défense ; le redoutable tandem prévoyait de les faire tomber comme des mouches, entremêlant séduction et agression selon une subtile alchimie féminine qui ne laisserait personne de marbre. Pour l'occasion, Pamela avait plus que jamais privilégié le charme à la praticité, en orientant ses choix vestimentaires sur des accessoires résolument glamours, qui la mettraient en valeur avec une efficacité envoûtante : son vert sylvestre de prédilection dominait comme toujours, souligné par contraste avec des collants faussement opaques et des ornements floraux rouges. L’Empoisonneuse avait estimé que sa chevelure rousse, ramenée en arrière par de sinueuses ondulations, se suffirait à elle-même, et n'arborait ni tiare, ni rajouts au milieu de ses mèches que le soleil d'après-midi rendait cuivrées.

Les deux femmes fatales avaient volontairement choisi de tendre leur piège dans un lieu à l'écart, que la police ne pourrait pas facilement rejoindre, mais proche de Central city ; Kansas city et son aéroport excentré, situé dans la périphérie Nord-Ouest de la métropole, présentait l'avantage de desservir la majorité des grandes villes du monde. En cas de repli, la reine des glaces et la maîtresse des plantes n'auraient que l'embarras du choix pour échapper au bolide rouge. Cependant, la fuite n'était pas l'issue envisagée dans leur projet pour leurrer Flash dans leurs griffes. Désormais familière de la glaciale méta-humaine, Ivy décocha une œillade à sa complice, installant sa main recouverte d'une matière incroyablement douce et tiède sur l'épaule de cette dernière.


« Que le spectacle commence, ma belle ! » Sourit la biochimiste gothamite à sa consœur, avant que les deux demoiselles ne se séparent.

Dans l'intérêt de la réussite du piège, le justicier speedster ne devait pas suspecter la présence de l'Empoisonneuse avant que celle-ci ne passe à l'action. Les deux alliées avaient donc convenues que Killer Frost soit celle qui assaille « officiellement » les locaux de la DLA, afin que l'étalage de ses pouvoirs glaciaux fasse comprendre à son poursuivant qu'elle se trouvait à l'aéroport de Kansas city. Pour sa plus grande joie, la radieuse beauté glacée devait donc être celle qui aborderait les braves et si vulnérables employées de l'entrepôt, tout en veillant à faire un peu durer les choses (d'après Killer Frost, il faudrait quelques minutes à son ennemi pour détecter sa position, et un peu moins de temps pour effectuer le trajet entre les deux villes). Pamela savait que sa partenaire de crime prendrait un malin plaisir à jouer avec ses proies, avant de leur administrer son fatal Icy kiss. En coulisse, pendant ce temps, la rousse veillerait à neutraliser la sécurité (une formalité !), puis se tiendrait prête à servir de comité d'accueil surprise à Flash, les vigiles asservis à sa volonté prêts à lui prêter main-forte.

Le premier imprévu de leur plan vint aux oreilles de la biologiste, sous la forme de sifflements ténus qu'elle capta en approchant du poste des vigiles.


¤ On dirait... Des tirs de pistolets munis d'un silencieux. ¤ Considéra la gothamite, qui avait appris à reconnaître certaines sonorités.

Cachée à l'angle de l'ouverture donnant sur le bâtiment de la sécurité, elle capta les échos d'une conversation mentionnant une livraison de "Vibranium". Discrètement, elle observa un fugace instant qui se trouvait à l'intérieur, puis sourit en retournant à l'abri. Six hommes, en tenue para-militaire qu'elle ne reconnaissait pas, échangeaient entre eux, le cadavre des vigiles abattus à leurs pieds. Leurs armes fumaient encore. Ivy se permit un rictus satisfait, puis émit d'une voix musicale :


♪ Les gaaaarçooons ♫

L'escouade se figea, et tous braquèrent leurs armes dans la direction de cette voix féminine. Depuis leur position, ils virent d'abord... Une main. Recouverte d'une matière d'un vert vif à l'apparence veloutée, elle s'étira paresseusement depuis l'extérieur telle une liane en croissance, révélant avec grâce la longueur du gant qui la couvrait. Aux aguets, les hommes attendirent la suite, hésitant à tirer sur ce membre (certainement féminin, lui aussi). Malicieusement, les doigts s'agitèrent à leur attention, comme pour les inviter à se rapprocher, puis la main disparut en serpentant vers l'extérieur. En léger demi-cercle, le groupe s'avança pas à pas vers l'inconnue sans émettre de son, captant progressivement le léger parfum qui trahissait cette présence non-désirée. Presque timidement, une jambe gracile pointa le bout nacré de son escarpin à talon, provoquant l'arrêt impulsif du demi-cercle, qui à présent inhalait à plein poumons les phéromones de l'Empoisonneuse. La jambe (droite), manifestement tendue à hauteur de genou, était gainée d'une fine résille sombre. Comme si la chambranle était son amant, elle s'enroula autour du cadre, avant d'être imitée par la main venue plus tôt saluer l'escouade. Enfin apparut la femme toute entière en leur lançant un regard langoureux, amoureusement lovée à l'ouverture et s'exposant à ses nouveaux admirateurs dans une posture qui flattait son étourdissant profil.

Un bustier vert tilleul, très révélateur de ses flancs et de son dos, moulait son bassin et son buste avec sensualité, exposant sa douce peau rose pâle là où ses collants ne l'ombraient pas d'une nuance translucide. Des décorations florales habillaient ses épaules menues et ornaient son cou ainsi que ses oreilles de nuances rouges qui soulignaient sa chevelure. Après un examen un peu trop approfondi de cette silhouette, l'un des hommes se racla la gorge. La séductrice le prit de vitesse de son timbre le plus onctueux.


« Nous n'avons pas été présentés... Je suis Poison Ivy. Et vous, mes mignons ? » Demanda-t-elle en battant des cils à un rythme hypnotique.

« Vous... Bossez pour Klaw ? » Balbutia difficilement l'un des hommes armés.

Pamela modifia lentement sa posture sans rien perdre de sa superbe, ses doigts graciles attirant le regard là où ils se déplaçaient le long de son corps. La bouche en cœur, elle répondit :


« Non, trésor... Mais ce n'est pas grave, n'est-ce pas ? »

Un silence docile s'étira, jusqu'à ce que des hochements de tête confirment cette affirmation suave.

« Vous tenez à moi, pas vrai, mes loupiots ? » Reprit sournoisement l'Empoisonneuse de Gotham, en formulant pratiquement sa question de manière rhétorique.

« Ça oui ! » S'écria spontanément le même individu, provoquant un élargissement du sourire d'Ivy.


« Alors si vous apercevez dans les parages un drôle de bonhomme habillé en rouge avec un éclair sur le torse, il faudra lui tirer dessus. Attention ! Il bouge très, très vite. » Indiqua la biochimiste criminelle en se rapprochant des six trafiquants pour leur distiller leurs consignes, avant de conclure par un langoureux :

« Celui qui réussira à me débarrasser de l'homme en rouge passera la plus belle nuit de sa vie. » Mentit le docteur Isley, en caressant d'un geste éphémère la joue de certains de ses pantins écervelés, avant de les regarder se disperser avec fébrilité dans la zone.

À son tour, Ivy partit rejoindre Killer Frost en privilégiant une position en retrait.


Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Juil - 14:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Killer Frost & Poison Ivy ont décidés de pièger  l’ancien ami de Caitlin Snow, The Flash. Mais Flash ne se laissera pas pièger comme ça surtout quand il reçoit de l’aide du mystérieux Black Panther qui vient de l’autre monde.  Une bataille deux contre deux va alors commencer dans le grand entrepôt marqué du sigle "ΔAL"

Duo de Choc |Feat. Poison Ivy, The Flash & Black Panther






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]On arriva finalement devant  le grand entrepôt marqué du sigle "ΔAL" qui se trouvait à proximité de l'aéroport international. A première vue, le site n’avait qu'une sécurité minimale, et une majorité d'employés sans défense, ce qui était le terrain parfait pour attirer Flash dans un piège, à l’écart où la police ne pourrait pas facilement nous arrêté et où nous pourrions facilement et rapidement nous échapper si jamais notre plan ne se déroulerait pas comme on le souhaitait.  Nombreuses fois j’avais fait comprendre à Barry Allen que son amie Caitlin Snow était morte quand je suis née mais il essaie toujours de la ramener.  Mais Caitlin Snow n’est plus, il ne reste que moi Killer Frost, la reine des glaces.


Bien sûr, notre projet était bel et bien de se débarrasser de lui une bonne fois pour toute et de ne pas fuir. Mais par précaution, il nous fallait un plan de secours. Mais heureusement pour moi, j’avais tous les souvenirs de mon alter égo et de ce fait, je pouvais mieux le piéger.  Je savais que la meilleure chose à faire était de me faire passer pour celle qui veut ramener. Jouer la douce Caitlin est à coup sûr le piège parfait. Mais pour le moment, on devait se débarrasser de ces loosers d’employés. Un sourire s’afficha sur mon visage quand ma partenaire me fit  une œillade, installant sa main recouverte d'une matière incroyablement douce et tiède sur  mon épaule.


« -  Que le spectacle commence, ma belle ! » me dit-elle en me souriant  avant qu’on ne se sépare.

Tandis que je me dirigeais à l’intérieur du bâtiment pour m’amuser avec les employés en attendant l’arrivée de Flash,  ma partenaire s’occupa de la sécurité.  Je me retrouvai à l’intérieur regardant les employés tous occupé à leur poste de travail. Un sourire machiavélique s’afficha sur mes lèvres.  Je refermai la porte derrière moi et posant ma main sur celle-ci, la gela instantanément. Personne ne sortira d’ici. Devant moi, se tenait un bâtiment assez spacieux. A ma gauche, un jet venait de couper son moteur tandis qu’à ma droite, je pouvais apercevoir une zone de stockage où se trouvait le matériel aéronautique, des caisses empilées dans les coins ainsi que des grandes étagères métalliques où sont entreposées les fournitures.  J’entends le bip de recul d’un chariot élévateur. Un des employés est en train de décharger le chargement du  jet cargo qui a coupé son moteur il y a quelques minutes.  Un peu plus loin, se trouve les bureaux administratifs où je peux apercevoir des employés en train de travailler ou encore au téléphone.

Personne n’a remarqué ma présence. Tant mieux. Tout à coup, un homme me regarde et déclare que l’accès est interdit au public, seul l’accès est autorisé aux employés du site. Je le regarde dans le blanc des yeux tout en avançant vers lui d’un pas léger.  Il est comme hypnotiser et ne bouge plus. Je le saisis par sa chemise et l’embrasse sur ses lèvres. Il est surpris. Peu à peu, son visage se glace puis tout son corps. Je le pousse en arrière, celui-ci tombe et se brise en morceaux sur le sol. Avec les bruits autour, personne ne fait attention à la scène qui vient de se dérouler quand soudain un cri se fait entendre. Celui d’une femme qui vient de voir la scène. Ni une ni deux, je lui lance un pique de glace en plein cœur.

-  Chut… Vilaine petite fille, il ne faut pas alerter de suite les autres, dis-je alors à la femme étendue sur le sol sans vie.   Ladies and gentleman, votre attention, s’il vous plait, hurlais-je dans le hangar qui résonne au son de ma voix. Mon nom est Killer Frost. Dans votre intérêt et le mien, je vous prie de bien vouloir vous réunir …. Disons dans ce coin derrière le jet …. Le premier qui essaie de tenter quoi que ce soit finira comme ces deux là-bas, dis-je en montrant les deux corps.

Étonnamment, tout le monde s’exécuta rapidement sans broncher. Je mis alors mes mains devant moi et de la glace en sorti. Je fis une cage de glace assez transparente comme si c’était une cage de verre. Je vis alors Ivy me rejoindre. Elle a l’air de s’être occupé de la sécurité sans problèmes. Je vis un sourire sur le visage de celle-ci tandis qu’elle se met en retrait. Il ne reste plus qu’à lancer l’alerte et dans quelques minutes, l’homme le plus rapide du monde devrait faire son entrée.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: L'Univers :: Le reste du monde-