Barbaboobs + don't search for me

 :: Les Etats Unis :: Gotham City :: East End :: La Tour de l'Horloge Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 6 Mar - 22:55

Barbara & Jason
    don't search for me

Jason se laissa souplement tombé sur le balcon. Il retardait cette visite depuis trop longtemps, il le savait bien, mais il n’était pas non plus sûr de parvenir à faire face à Barbara sans soucis. Son passé le rattraperait bien trop. Mais il n’avait plus trop le choix. Elle se rapprochait trop de la vérité. Il devait trouver un moyen pour la calmer, pour la faire arrêter ses recherches. Ce qui était loin d’être gagner. Il savait qu’elle pouvait se montrer particulièrement têtu. Et puis, il n’était pas sûr de réussir à garder son sang froid en la voyant en fauteuil roulant.

Quand il s’était réveillé chez Talia, c’était l’une des premières choses qu’il avait voulu savoir : comment elle allait. Les mots du Joker était resté gravé dans son esprit et il savait qu’elle serait bientôt sa cible aussi. Quand il avait su ce qui lui était arrivé, il était pret à courir la retrouver. S’il avait eu un corps en état bien sur. Ce qui n’était pas du tout le cas à ce moment là. Cela lui avait donné le temps de réflexion. Il avait alors compris que ce n’était pas le moment de retourner à Gotham. Son besoin de vengeance n’en avait été que plus fort, mais il savait qu’il ne pourrait rien faire maintenant. Mais revoir son ancienne acolyte n’en était pas moins difficile.

Pour cela qu’il débarquait chez elle en tant que Red Hood et non pas Jason. Il avait son casque bien vissé sur la tête et il ne comptait pas du tout le retirer. Il allait devoir trouver les arguments pour la convaincre. Dévoiler son identité ne serait que son ultime recours.

Il dévérouilla la fenêtre et se glissa dans la pièce. Il avait choisit de venir dans sa chambre plutôt que dans sa salle de contrôle où elle avait tout ses ordinateurs. Dans l’espoir de lui faire un peu plus peur. Ce qui n’allait pas forcément marché sur elle, il le savait. Mais il devait bien essayé. Il l’avait observé pendant des jours pour savoir comment s’infiltrer chez elle. Il savait aussi qu’à cette heure-ci, elle devrait être parfaitement endormie dans son lit. Il avait raison, il la trouva parfaitement allongée. Il la fixa un instant. Il savait qu’elle ne tarderait pas à se réveiller. Dans leur milieu, on développait tous cet instinct. On dormait toujours que d’une oreille. Prêt à l’action au moindre problème.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Avr - 20:13

Don't search for me

Je ne dormais jamais vraiment profondément. Comment aurais-je pus en vivant à Gotham ? Une ville de crime où personne n’était vraiment en sécurité. Le fauteuil roulant à côté de mon lit pouvait en attester. Petit souvenir du Joker qui voulait corrompre mon père pour prouver son point de vue. Il avait échoué. Et malgré tout j’avais dut abandonner toute cette identité secrète que je m’étais construit. Au fond, je n’étais pas malheureuse, j’avais appris à vivre avec et ma vie n’était pas plus malheureuse parce que je ne pouvais pas marcher. Je n’avais pourtant pas vraiment hésité lorsque j’avais trouvé ce programme expérimental. Ma rééducation n’était pas facile, mais je m’en sortais et comme je n’avais pas cesser de m’entrainer, c’était un peu plus facile pour moi de rééduquer mes jambes.

Généralement, aucun bruit ne m’échappait. Mon cerveau faisait le tri entre ce qui devait vraiment m’inquiéter et ce qui pouvait passer. Aussi discret qu’il était, j’entendis parfaitement la fenêtre de ma chambre s’ouvrir. Je restais immobile le temps que je me réveille réellement, je n’étais pas habituée à recevoir de tel visite, mais jamais être prête à toute les éventualités de la situation. Il me fallu tout de même ouvrir les yeux et je glissais une main hors de la couverture pour prendre mes lunettes. Etape qui me faisait perdre un peu de temps mais ô combien importante. J’allumais la lumière en même temps avant de placer les lunettes sur mon nez en me redressant.

Je stoppais mes gestes après avoir relever la tête. J’avais espéré que ce soit Batman ou Robin ou n’importe qui d’autre de nos alliés. Je ne m’étais pas attendu à avoir Red Hood devant moi… Je le traquais depuis des mois, depuis que j’étais rentré d’Afrique et qu’il était arrivé en ville. Mais maintenant la grosse question était de savoir s’il savait qui j’étais réellement ou si ce n’était qu’une attaque parmi tant d’autre…

Franchement… Il y a plus romantique pour voir une fille. J’aurais accepté un bouquet de roses ou une boite de chocolat…

Dans tout les cas, je ne pouvais pas ignorer savoir qui il était. Sa réputation le précédait mais ce n’était pas pour autant que je l’appréciais. Pour le moment, il avait l’avantage et pas moi, il fallait que je trouves un moyen de faire pencher la balance de mon côté.



Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Avr - 19:43

Barbara & Jason
    don't search for me

Comme il s’en était douté, elle ne tarda pas à se réveiller. Il resta dans le coin de la chambre où il s’était posté, la regardant attraper ses lunettes pour les mettre sur le bout de son nez. Il la vit se figer en le reconnaissant. Enfin, en reconnaissant Red Hood, pas Jason. Il tenta d’imaginer un instant comment elle réagirait en découvrant qu’il était toujours en vie. Ce n’était pas ce soir qu’il comptait le découvrir. Un jour, il le lui dirait peut-être, mais pas pour le moment. Elle risquait de vouloir l’arrêter et s’il pouvait lui résister en tant que Red Hood, il ne savait pas trop comment il réagirait en tant que Jason. « Franchement… Il y a plus romantique pour voir une fille. J’aurais accepté un bouquet de roses ou une boite de chocolat… » Il eut un sourire, qu’elle ne pouvait pas vraiment voir sous son masque rouge. Mais il était heureux de voir que malgré la perte de ses jambes, elle n’avait pas changé. Ce qui le rassura. Le Joker n’avait pas réussi à la détruire. Dans son cas, il savait que tout ça l’avait changer. Peut-être pas détruit, mais il ne serait plus jamais le même. Il y avait aussi la patte de Tanya dans l’histoire, il fallait l’avouer. « J’y penserais pour la prochaine fois. » Répondit-il avec cette voix déformé par l’appareil qu’il avait glissé dans son casque. Elle aurait trop facilement reconnut sa voix. Du moins, il aimait penser qu’elle se souvenait suffisamment de lui pour ça. Mais bon, s’il la suivait dans la plaisanterie, il allait perdre de vue son objectif, qui était tout de même de tenter de lui faire peur, de la faire reculer dans ses recherches. « Et puis, le romantisme n’était pas vraiment au programme de ma visite. » La encore, peut-être un jour. Dans des circonstances totalement différentes. Cela faisait des années qu’il n’avait pas été aussi proche d’elle, et il semblait que sa proximité lui faisait quelques peu perdre de vue son objectif. Ce qu’il ne devait pas faire. Il fit un pas en avant, sortant de l’ombre. « Il semblerait que vous soyez très curieuse, mademoiselle Gordon. Mais me chercher pourrait vous attirer quelques ennuis… » Voilà qui était plus dans le ton du but de sa visite nocturne.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Avr - 20:15

Don't search for me

Sa voix était… neutre… Je n’arrivais pas vraiment à définir d’émotion, elle était brouillée par le même appareil qui brouillait sa voix. Je pris rapidement appuis sur mes mains pour tirer le bas de mon corps et prendre appuis sur la tête de lit. Je n’en avais pas besoin, clairement. Mais personne ne savait que je pouvais de nouveau marché. Et le fauteuil roulant à côté du lit criait clairement handicapée. Mais ce n’était pas tant pour me redresser que pour prendre le téléphone sous mon oreiller et le faire glisser sous la couverture le long de ma jambe en faisant des mouvements assez naturel pour qu’il ait le moins de doute possible. Si j’allais avoir une petite conversation avec un des nouveaux criminels en ville, j’allais définitivement tout enregistrer. Je penchais la tête sur le côté pour me gratter le cou de ma main libre avant de me racler la gorge. Autant attirer son attention ailleurs que sur ma main en train de lancer l’enregistrement. Je le laissais parler, curieuse de voir ce qu’un criminel venait faire directement dans ma chambre à la tour de l’horloge. Enfin au moins il avait eut le bon goût de ne pas venir me voir quand j’étais avec mon père. Je préférais autant… Je haussais un sourcil quand il entra dans, ce que je supposais être, le vif du sujet… C’était… mignon… Es qu’il était en train de s’inquiéter pour moi ? Non, pas le fameux Red Hood… Ce n’était pas son genre, ce mec tirait sur n’importe qui cherchait à s’opposer à lui ou qui n’allait tout simplement pas dans son sens… Quoi que j’étais encore en un seul morceau… Et pour le moment je n’avais pas encore de raison d’ouvrir les hostilité.

Il semblerait que je n’ai plus besoin, vous êtes juste là devant moi. Et dans ce cas j’aurais accepté une note, une carte postal, sms, email… Ce n’était pas vraiment la peine de ce déplacer pour ça. Je ne sais pas si vous êtes déjà au courant, mais c’est un peu mon métier de trouver les criminels. Et les ennuis m’ont déjà trouvé depuis longtemps. Mais bon, m’y attendais, je vis à Gotham…

Je passais ma main sur mon visage pour aller frotter mes yeux avant de prendre la petite bouteille d’eau poser sur ma table de chevet. Je me doutais qu’il n’allait pas juste partir parce que je savais parfaitement dans quoi je m’étais entrainer. Mais en même temps, tout ceux qui me connaissaient depuis assez longtemps savait que j’étais assez buté pour ne reculer devant rien. Pas même devant un criminel dans la chambre de mon appartement.



Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Avr - 23:38

Barbara & Jason
    don't search for me

D’accord, ce petit haussement de sourcil n’était pas vraiment bon signe pour lui. Visiblement, elle avait du mal à le prendre au sérieux. Après tout, il avait commencé à se tailler une réputation en ville. Il tirait et posait les questions en suite. Il fallait l’avouer, si cela avait été n’importe qui d’autres qu’elle, il aurait commencé cette visite de façon bien plus musclé. Mais il n’arrivait pas à en venir à une telle extrémité avec elle. Il ne supporterait même pas d’apprendre que quelqu’un lui avait fait du mal. D’ailleurs, il voulait mettre la main sur le Joker autant pour lui-même que pour elle. Son besoin de vengeance s’était renforcé en découvrant ce qu’il lui avait fait. Mais si elle se mettait en travers de son chemin, comment pourrait-il y arriver ? « Il semblerait que je n’ai plus besoin, vous êtes juste là devant moi. Et dans ce cas j’aurais accepté une note, une carte postal, sms, email… Ce n’était pas vraiment la peine de ce déplacer pour ça. Je ne sais pas si vous êtes déjà au courant, mais c’est un peu mon métier de trouver les criminels. Et les ennuis m’ont déjà trouvé depuis longtemps. Mais bon, m’y attendais, je vis à Gotham… » Il la regarda se frotter les yeux avant d’attraper sa bouteille d’eau. Bon, Red Hood lui faisait autant d’effet qu’un moustique dans sa chambre. En gros, il l’empêchait juste de dormir. Ouais, avec elle, il était incapable d’être menaçant. Pas comme ça qu’il allait la convaincre. « Les messages passent toujours mieux en personne vous ne pensez pas ? » En l'occurrence, ce n’était pas le cas là. Il fallait peut-être qu’il mette un peu plus de menace dans tout ça en même temps. « Et puis j’espérais qu’une visite suffirait. J’aimerais éviter de devoir me montrer violent envers vous. J’ai d’autres projets vous concernant. » Bon c’était peut-être un peu mieux. Après, elle n'était pas obligé de savoir les projets qu'il avait exactement en tête.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 0:30

Don't search for me

Avec sa réputation, je me serais plutôt attendue à me réveiller au toucher froid du canon d’une arme poser sur ma tempe. Pas que je n’aurais pas réussit à gérer ce genre de situation, j’avais appris de mes erreurs et j’évitais un maximum de laisser le temps à quelqu’un le temps de tirer. Mais non, il m’avait laissé le temps de me relever, mettre mes lunettes et maintenant boire… Sérieusement… Il perdait vraiment en crédibilité. Et je me demandais jusqu’où il me laisserait aller... Je refermais la bouteille avant de la poser sur mes cuisses.

Tout dépend du message. Certaine passent bien avec une boite de chocolat, d’autres avec un membre dans une boite…

Bon, je préférais quand même ne pas recevoir le deuxième genre de boite. Mais venant du fameux Red Hood, ça ne m’aurait pas étonné. Ça ne m’aurait pas non plus empêché de continuer mes recherches sur lui. Mais s’il se déplaçait, je serais prête à mettre ma main à couper que ce n’était pas pour rien. De deux choses l’une, soit j’étais sur la bonne voix avec mes recherches, soit sa visite cachait quelque chose. Je haussais à nouveau un sourcil lorsqu’il précisa vouloir éviter la violence envers moi. Qu’es que j’avais de si spécial pour lui pour avoir un tel traitement de faveur ?

Touchant. C’est ce que vous dites à toutes les filles que vous réveillez en pleine nuit ? Je supposes que même en demandant gentiment je n’en saurais pas plus ce soir… n’es-ce pas ?

Après tout, ça ne me coutait rien d’essayer, maintenant que j’avais presque l’impression d’être sur un pied d’égalité avec lui. Bon, pas tout à fait puisque je ne connaissait pas son visage et lui savait clairement où je vivais et comment entrer chez moi. Mais comme on dit, qui ne tente rien, n’a rien…



Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 1:09

Barbara & Jason
    don't search for me

Il savait bien que face à n’importe qui, cette conversation n’aurait même pas été aussi longue. Et elle poussait de plus en plus, pour savoir jusqu’où elle pourrait aller. Il devait mettre un frein à tout ça. Mais c’était Barbara, bon sang ! « Tout dépend du message. Certaine passent bien avec une boite de chocolat, d’autres avec un membre dans une boite… » Comme s’il avait pu lui faire un truc pareil. Et puis il lui aurait envoyé le membre de qui ? Son père ? Non, mauvaise idée. Il préférait entretenir un léger flou avec les forces de l’ordre. S’en prendre à l’un d’entre eux serait une mauvaise idée. Mais par contre, elle insistait avec son chocolat, dis donc ! Red Hood ne pouvait rien faire de cette information, mais Jason lui avait très envie de la lui offrir sa boite. « Touchant. C’est ce que vous dites à toutes les filles que vous réveillez en pleine nuit ? Je supposes que même en demandant gentiment je n’en saurais pas plus ce soir… n’est-ce pas ? » Bon, il devait mettre fin à ça, il le savait. Ca le tuait, mais il fallait monter d’un cran. Il avança alors rapidement vers elle. Wayne lui avait appris à se battre, mais il n’avait jamais été aussi rapide qu’avec l'entraînement de Tanya. La fille de Ra As Ghul avait eut beaucoup de choses à lui transmettre. Et en un quart de seconde, il avait sa main autour du cou de Barbara, la plaquant davantage contre la tête de son lit. Il se détestait déjà de faire ça. « Votre problème, mademoiselle Gordon, c’est que vous laissez votre curiosité vous emporter. Vous n’êtes jamais satisfaites. Le Joker a réussi à vous avoir une fois comme ceci. Ne croyez pas que personne d’autres ne peut y arriver. » Il accentua un peu plus la pression de main. Juste un quart d’instant, avant de la lâcher de nouveau. « Vous avez raison, à Gotham, il est facile de se laisser embarquer dans les problèmes. Mais encore faut-il savoir quand arrêter de les chercher. » Il serra la main qui avait encerclé son cou. Il aurait voulu ne jamais avoir à faire ça. Il sentait l’odeur du dégout de soi sur lui. Mais rien ne devait l’éloigner de sa mission.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 2:02

Don't search for me

Je savais parfaitement ce que Bruce aurait dit de ma petite réponse. Ne pas laisser un criminel s’attacher, c’est dans ces moments là qu’ils deviennent le plus dangereux. A croire que cette leçon là je ne l’avais pas encore apprise puisqu’il venait de parcourir la pièce pour poser sa main sur mon cou et la serrer et plaquer ma tête contre la tête de lit. Pas très confortable mais j’avais déjà vécu pire. Je m’autorisais une petite grimace, plus pour lui faire plaisir que par réelle nécessité bien qu’elle soit très loin d’être forcé. D’ailleurs, il ne serait pas en train de serrer ma gorge, j’aurais presque pût croire qu’il s’inquiétait pour moi. Je fermais les yeux un instant, résister aurait été si facile j’avais la force nécessaire pour ça. Mais cela voulait aussi dire révéler à un des criminelles de Gotham ce que je n’avais même pas dit à mon propre père. Je serrais les poings et je rouvris les yeux pour poser mon regard sur son masque, au niveau de là où je supposais être ses yeux.

Le Joker ne m’a pas attaqué à cause de ma curiosité. Je n’ai de valeur pour vous que pour faire chanter mon père. C’est votre but ?

Non, le Joker m’avait attaqué pour prouver que n’importe qui pouvait plier devant certaines conditions… Il avait échoué et je n’avais pas vraiment envie de parler de ce qui s’était passer avec Red Hood dont je ne connaissais que les informations que je pouvais trouver. Je passais ma main dans mon cou lorsqu’il se décida enfin à me lâcher. Ouais, pas vraiment le meilleur moment que j’avais pus passer mais je pouvais m’estimer encore assez heureuse. De toute évidence il ne devait pas assez me connaître pour savoir que je n’arrêterais pas simplement parce qu’on me le demandait. Après tout, j’avais toujours voulu être un super héros… j’avais appris à combattre et j’étais devenue Batgirl. On m’avait refusé le GCPD, j’étais maintenant détective. Tôt ou tard, je finissais par obtenir ce que je voulais. Par un moyen ou un autre.

Rien de ce que vous pourrez me dire ou me faire ne m’empêchera de continuer mon travail. J’ai survécu jusqu’ici et je continuerais. Je sais parfaitement quand arrêter de chercher : un fois que j’ai trouver ce que je cherchais.



Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 22:46

Barbara & Jason
    don't search for me

Il détestait devoir faire ça. Mais avait-il le choix ? Il ne pouvait pas envoyer un de ses sulbaternes. Pas à Barbara. Qui sait ce qu’il lui aurait fait ? Tout comme il ne pouvait pas laisser continuer. Il devait le faire lui même. Mais il n’était pas sûr de parvenir à quoique ce soit et rien n’aurait changé. « Le Joker ne m’a pas attaqué à cause de ma curiosité. Je n’ai de valeur pour vous que pour faire chanter mon père. C’est votre but ? » Sérieusement, elle ne voyait pas sa propre valeur ? « Je me fiche complètement de votre père. Vous avez plus de valeur que vous ne voulez le laisser croire. La chauve-souris a toujours été doué pour dénicher des talents. » Bon, pas sûr que partir sur le sujet de Batman soit la meilleure des idées. Il pourrait si vite s’emballer. Il dirait alors quelque chose qui le vendrait forcément. S’il y avait bien une chose dont il n’avait jamais douté, c’était de son intelligence. Elle savais tirer les conclusions qui s’imposait et faire des déductions. « Rien de ce que vous pourrez me dire ou me faire ne m’empêchera de continuer mon travail. J’ai survécu jusqu’ici et je continuerais. Je sais parfaitement quand arrêter de chercher : un fois que j’ai trouver ce que je cherchais. » Elle ne changeait vraiment pas. Plus têtu qu’une bourrique. Que lui aussi. Il n’arriverait pas à la faire changer d’avis, il s’en rendait bien compte. Mais il devait au moins tenter jusqu’au bout. « Et vous comptez survivre encore combien de temps, ainsi ? Vous risqueriez de vite rejoindre le pauvre Jason Todd. » Bon, sous fond de menace, il parlait aussi de lui ainsi. Il avait besoin de savoir si elle l’avait oublié ou pas. Tout en montrant qu’il savait quelques petites choses lui aussi. Il la fixait, surveillant sa réaction. Il pouvait le faire comme bon lui semblait caché sous son masque. « Sauf que je n’approuve pas les méthodes du Joker. Mon but est finalement assez similaire au votre, rendre Gotham un peu plus sûr. Sauf que mes méthodes semblent en hérisser quelques uns. » Si la peur ne marchait pas, il pouvait toujours tenter d’en faire son alliée. Peu de chance qu’il ait du succès, mais qui ne tente rien n’a rien...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 18:20

Don't search for me

Mes yeux ne le quittaient plus et je me sentais de moins en moins à l’aise avec lui à côté de mon lit, tout juste à porté de main. J’aurais donné n’importe quoi pour pouvoir sauter hors de mon lit et me mettre à l’abri. Je restais pourtant calme, aussi calme que je le pouvais pour lutter contre mes instincts. Qu’il évoque Batman m’inquiétait en faite encore plus que je ne le laissais paraitre. S’il était au courant de ce que je faisais de mon « temps libre » il n’y avait pas beaucoup de solution. Soit quelqu’un avait parler et absolument tout était compromis, soit nous avions laisser beaucoup trop d’information nous échapper, soit la personne caché derrière se masque avait fait partit de nos rangs. Et cette dernière option me faisait bien plus peur que le reste. Qui avait pût changer à ce point qu’il aurait prit un chemin de vie si différent de ce que nous défendions. Je préférais rester silencieuse. Au moins maintenant je savais qu’il n’en avait pas après mon père mais si cette option n’était pas celle choisis, l’alternative était tout aussi dangereuse.

Et puis il avait évoqué Jason… Il avait visé juste. Jason était l’un des seuls points faibles que j’avais. Je n’avais jamais supporté la mort du jeune homme, j’avais passé des mois à essayer de retrouver son corps, je ne supportais pas l’idée qu’il puisse se trouver quelque part à Gotham, à la merci des éléments. Mais j’avais été forcé d’arrêter les recherches puisque le Joker m’avait rendu sa fameuse petite visite et avait détruit une partie de ma colonne vertébrale, me faisant ainsi perdre l’usage de mes jambes.

Vous n’avez aucun droit de parler de Jason ! Ce n’est pas en jouant cette carte que vous aller réussir à me faire ce que vous voulez. Je ne cautionne absolument pas vos méthodes et rien ne me fera basculer.

En parlant, j’avais eut un infime geste de recule, moi même je n’avais pas remarquer le très léger haussement de mon genoux supposer rester immobile puisque ma colonne vertébrale était supposée être détruite. Mais il me rendait furieuse et être aussi proche de lui commençait à m'insupporter. Je n’étais pas fan du fait qu’il pouvait, juste en tendant le bras, m’étrangler à nouveau.



Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 19:07

Barbara & Jason
    don't search for me

Il n’avait pas pu s’empêcher de parler de lui même. Juste pour voir. Pour savoir. S’assurer qu’elle ne l’avait pas oublier. Il apprécia d’ailleurs sa réaction. Elle ne l’avait pas oublié. Elle était d’ailleurs peut-être la seule dans cette ville à ne pas l’avoir fait. Et il se détesta encore plus de s’être montré agressif avec elle. S’il y avait une personne avec qui il ne voulait pas se montrer violent c’était elle. Il tuerait tous ceux qui lui ferait du mal. Mais il devait se rendre à l’évidence que ce coup-ci, il devrait se tuer lui-même. Il fit tout de même un effort pour repousser tout ça dans son esprit et rester concentré. « Vous n’avez aucun droit de parler de Jason ! Ce n’est pas en jouant cette carte que vous aller réussir à me faire ce que vous voulez. Je ne cautionne absolument pas vos méthodes et rien ne me fera basculer. » Et s’il avait du mal à rester concentré en sa présence, il l’avait vu, ce léger mouvement sous la couette. Alors qu’une personne lambda serait passé à côté, lui n’avait pas pu passer à côté. Après tout, il était loin d’en être une. Il avait suivi l'entraînement de trop nombreuses personnes pour ne pas être observateur.

Il se redressa alors, s’éloignant un peu d’elle. Il gardait un oeil sur sa jambe, mais elle ne pouvait pas le voir sous son casque. « J’ai tout les droits de parler de lui. J’ai suffisamment d’informations pour me le permettre. Mais visiblement, je ne suis pas le seul à avoir des secrets. » Il posa alors un doigts sur sa cuisse, avant de le faire glisser sur son genou et sur son mollet. « Depuis quand est-ce que vous pouvez bouger vos jambes ? » Le côté Jason chez lui s’en réjouissait. Si elle n’avait pas à passer son temps dans un fauteuil roulant, ça ne pouvait être qu’une bonne idée.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 19:32

Don't search for me

J’avais envie de lui envoyer mon poing dans la figure, juste parce qu’il osait parler de Jason. J’évitais ce sujet. Et tout le monde l’évitait avec moi. Tout ceux qui savait. Malgré nos comportements l’un envers l’autre, Jason m’avait accepté bien plus rapidement que Bruce. Bruce ne voulait pas s’encombrée d’une gamine sans expérience. J’avais dût prouver le contraire. Voir Red Hood s’éloigner un peu ne suffisait même pas à me détendre. En même temps je n’étais pas sûr d’arriver à me détendre même s’il partait. J’aurais encore été beaucoup trop à cran et il aurait fallut que je fasse quelque chose pour m’occuper.

De toute évidence, j’avais merdé sans même m’en rendre compte. Je m’étais laissée emportée par mes sentiments et voilà que ses doigts parcourait ma jambe. La garder immobile me demandait un effort surhumain, moi qui était si habituer à les garder immobile aux yeux de tous, il rendait la tache particulièrement compliquer. J’avais bien plus envie de lui envoyer mon pied dans la figure que de rester là à rien faire. Même à traves la couverture, le contacte me rendait mal allaise. De sa question me confirma que j’avais merdé. Bon, pour l’effet de surprise, c’était raté… Mais ce n’était pas entièrement raté non plus.

Depuis assez longtemps.

D’un mouvement rapide, mon pied se retrouva sur son torse à travers la couverture pour l’envoyer valser et j’envoyais la couverture avec pour l’occuper un peu. Je n’attendis pas pour saisir mon téléphone et bondir du lit pour sortir de la chambre. Je me hâtais vers le salon pour glisser le téléphone qui enregistrait toujours tout entre les cousins du canapé et attraper le taser qui était habillement dissimuler sous une table. Je n’étais pas fan mais je ne voulais pas non plus l’utiliser tout de suite, pas si je n’en avais pas le choix. Je me plaquais rapidement contre un mur sachant très bien qu’il ne pourrait pas forcément me voir en sortant de la chambre. Je pris une grande inspiration pour me calmer et je tendis l’oreille à l’affuts du moindre geste.



Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 23:11

Barbara & Jason
    don't search for me

Au vue de sa tête, elle ne s’était même pas rendue compte d’avoir bouger. Encore une fois, cela ne pouvait que flatter Jason. Elle était tellement énervée de l’entendre parler de lui, qu’elle n’avait pas réussi à se maîtriser. D’ailleurs, il pouvait parfaitement voir qu’elle se retenait de la bouger de nouveau quand il passa un doigt dessus. « Depuis assez longtemps. » Cela devait fonctionner comme un coup d’envoi, puisqu’il sentit alors son pied voler contre sa cage thoracique, le faisant voler contre le mur d’en face, la couverture atterrissant sur sa tête. Il entendit, plus qu’il ne vit, ses pas précipités vers le salon. Il ne pouvait en même temps que se réjouir. Elle ne retrouvait pas juste ses membres, elle pouvait déjà marcher, courir et même frapper. Il ne put alors retenir un rire joyeux, qui sonnait bizarrement avec ce maudit appareil qui changeait sa voix. Il s’arrêta néanmoins assez vite et envoya valdinguer la couverture. Il se glissa jusqu’à la porte de la chambre, s’adossant au mur. Il commençait à en avoir marre de ce jeu. S’il continuait par là, il allait devoir se battre avec elle, et il se savait incapable de ça. De même, il savait qu’il ne parviendrait pas à lui faire comprendre sa façon de penser. Pas tant qu’il ne serait que Red Hood pour elle. Il ne lui restait plus beaucoup d’autres options. Et une part de lui se réjouissait déjà de celle qui lui restait. Cette part de lui qui restait de ce Robin qui ne pouvait s’empêcher de passer du temps avec elle. Il passa alors un doigt sur le côté du casque, au niveau de la gorge, et éteignit l’appareil qui déformait sa voix. « Il faut croire que tu ne changes pas Barbara. En même temps, j’aurais été déçu si ça avait été le cas. » Il retira alors son casque, il n’était plus vraiment nécessaire maintenant. Et puis, il avait chaud sous ce truc. Il passa une main dans ses cheveux, les remettant en place. Il s’avança doucement dans l’embrasure de la porte. Il ne savait pas où elle était et tant qu’il n’était pas sûre qu’elle l’ait reconnu, il pourrait encore s’en prendre une. « Quoique si, une chose à changer. Tu n’es plus une gamine qui joue au super héros. Tu es devenu une très jolie femme qui continue quand même à se prendre pour une héroïne en collant. » S’il devait lui dévoiler qui il était, autant le faire en étant lui même. A savoir, un sale gosse qui n’en ratait pas une.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 1:10

Don't search for me

Je ne m’étais pas retournée pour voir s’il me poursuivait immédiatement ou non, j’avais sauté sur l’occasion pour sortir de cette position de faiblesse dans laquelle j’étais et prendre l’avantage. Son espèce de rire déformer me faisait froid dans le dos. Plaquée contre le mur froid, je sentais un frisson me parcourir, je savais que je n’avais plus le choix, il allait falloir que je l’affrontes. Restais à savoir si à la fin du combat il trouverait un moyen d’utiliser mon secret contre lui. Je l’entendais plus ou moins toujours dans la chambre, je contractais mes muscles, prête à engager le combat mais la suite, je ne m’y attendais pas. Je tournais la tête et j’avais l’impression que mon cœur manquait un battement. Ce n’était pas possible, ça ne pouvait pas être ça, ça ne pouvait pas être lui… Je pouvais l’entendre s’approcher et plus il s’approchait et plus mon cœur se serrait, ça ne pouvait pas être lui. Je voulais en avoir le cœur net, je voulais voir son visage, un visage que je n’avais pas vu depuis plus de dix ans mais je savais que j’étais en train de me laisser guider par mes sentiments. Je resserrais ma prise sur le taser alors qu’il reprenait la parole. Il était plus proche cette fois-ci, il était là à quelque pas de moi et il en disait beaucoup trop pour que je nie encore son identité. Je portais une main à mon cou qu’il avait serré quelques minutes plus tôt, assez fort pour en perdre le souffle. J’avais du mal à croire que ce soit réellement mon ami qui ait fait ça et pourtant je devais bien me rendre à l’évidence.

J’ai abandonné les collants…

J’avais quitté mon mur pour me retrouver face à lui. Aucun doute, c’était bien Jason, sans masque, sans artifice, juste lui… Le taser glissa de ma main pour tomber sur le sol, je ne le retenais même pas, je franchissais les quelques pas qui nous séparaient encore. Il avait changer… ce n’étais plus le petit ado qui me tapait toujours sur le système mais dont je ne pouvais pas me passer. Mais c’était toujours lui. A une cicatrice prêt… probablement plusieurs mais celle là était plus visible que les autres. Je restais un moment à le regarder, comme si je m’attendais à le voir disparaître, j’avais mille et une questions pour lui et aucune ne franchissait mes lèvres. Au lieu de cela, je lui collais mon poing dans la figure. Suivit de très prêt par un deuxième poing. Je levais de nouveau mon poing pour lui en coller un nouveau mais je constatais qu’il était devenu flou, je sentis alors les larmes dévaler le long de mes joues. J’aurais voulu qu’il s’annonce tout de suite au lieu de faire son petit manège pour finalement en arriver là.

Espèce de crétin !



Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 22:59

Barbara & Jason
    don't search for me

Il avait vu son geste, quand elle avait porté sa main à son cou. S’il avait détesté faire ça, c’était encore pire maintenant. Elle n’allait déjà pas pardonné Red Hood, mais là, elle devait avoir le sentiment d’avoir été trahi par un ami. « J’ai abandonné les collants… » Elle lui faisait face, ayant maintenant la preuve que c’était bien lui sous ce casque rouge. Elle en lâcha son taser. Il vit son regard dériver vers cette marque que lui avait fait le Joker quand il le détenait captif. Ils avaient chacun eu leurs lots de blessures avec ce maudit bouffon. « Ca faisait longtemps, Barbara. » Elle resta un instant à le fixer. Il ne bougea pas, lui laissant le temps d’accepter tout ça. Puis elle réagit finalement, envoyant voler un magnifique pin. Puis un deuxième. Il les accepta. Après tout, il les avait mérité. D’ailleurs, il sentait bien qu’il allait avoir droit au troisième. Sauf qu’elle se stoppa en plein élan. Il eut alors la surprise de voir des larmes perler. Il pouvait gérer les coups, pas de soucis. Mais les larmes ? Il devenait aussi désemparé qu’un gosse qui venait de découvrir que le père Noël n’existait pas. « Espèce de crétin ! » Là encore, elle n’avait pas tort. Il fit alors la seule chose qui lui vint à l’esprit. Il lui attrapa les mains, avant de l’attirer contre lui. Lui qui était venu dans l’intention de lui faire arrêter ses recherches, voilà qu’il se retrouvait à lui dire qui il était et à lui faire un calin. Pour ne rien contrôler, il ne contrôlait vraiment rien. Il avait merdé du début à la fin. « Désolé. » Marmonna-t-il finalement, la bouche contre ses cheveux. Il en avait des choses à se faire pardonner, il se devait donc d’être un peu plus précis. Il passa alors un doigt sur sa nuque. « J’aurais pas dû te faire ça. » C’était en réalité la seule chose pour laquelle il voulait vraiment se faire pardonner.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 2:17

Don't search for me

Effectivement, ça faisait longtemps… Beaucoup trop longtemps… Bon, nous avions le chic pour toujours nous envoyer l’un l’autre des petits commentaires à tout va, mais j’étais son amie. J’avais passé chaque instant possible à essayer de retrouver un corps que de toute évidence je n’aurais jamais pus retrouver. La seule raison pour laquelle j’avais arrêté c’était à cause du Joker et de ma paralysie. C’était d’ailleurs la seule fois où j’avais laissée la dépression m’atteindre. Perdre Jason et mes jambes en si peu de temps avait été trop pour moi à ce moment là et il m’avait fallu un moment pour me rendre compte que tout n’était pas forcément fini. Et lui, il lui avait fallut dix ans pour revenir ici… La où tout avait commencer, là où tout avait fini…

Je n’avais pas pût m’empêcher de le frapper. Je ne savais même pas vraiment pourquoi. Parce qu’il m’avait étrangler ? Parce qu’il s’était cacher au lieu de venir me voir directement ? Ou tout simplement parce qu’il n’était qu’un idiot dont je n’avais jamais réussit à accepté la mort… Finalement c’était les larmes qui m’empêchaient de continuer et mes poings restaient suspendu dans les airs. Je savais que s’il n’avait pas retirer son masque je n’aurais pas hésiter à lui botter le cul pour lui apprendre que s’en prendre à moi n’était pas la meilleure idée du monde, même pour Red Hood. Mais non, j’étais là à pleurer comme une enfant en l’insultant avant qu’il n’attrape mes mains et que je me retrouve coincer dans ses bras. Mes poings toujours serrer, je posais mon front sur son torse et je laissais les larme couler le long de mes joues. Ce crétin m’avait manqué… et au fond, j’avais besoin de cette étreinte. Je continuais à sangloter en entendant sa voix et son souffle chaud sur mon oreille à travers mes cheveux. Je desserrais les poings pour les refermer sur ses vêtements comme si j’avais peur qu’il disparaisse encore alors que je venais tout juste de découvrir qu’il était toujours en vie. Sentir son doigt sur ma nuque me fit frissonner, effectivement, il n’aurait pas dût. Je relâchais ses vêtements, je glissais un bar autour de son cou et ma main se referma sur son col alors que l’autre saisissait sa manche au niveau de son avant bras et avec un jeu de pas parfaitement calculé, je me retournais en le tenant toujours et alors qu’il se trouvais maintenant dans mon dos, je glissais mon pied entre ses jambes pour le faire basculer au dessus de moi et le mettre au sol. Je relâchais son col pendant le mouvement mais pas sa manche et je la tenais toujours en me tenant pencher au dessus de lui.

Ne recommence plus jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 22:28

Barbara & Jason
    don't search for me

Il n’avait pas l’habitude de la voir si vulnérable. En fait, il n’arrivait pas à se souvenir l’avoir vu pleurer. Elle se montrait toujours comme une forte tête, qui ne montrait jamais sa faiblesse. Surement pour ça qu’il ne comprit pas tout de suite ce qu’elle allait faire quand elle passa un bras autour de son cou. Quand il se retrouva au sol, il avait presque l’impression d’entendre la voix de Talia se moquer de lui. Et le rire de Bruce s’y mêlait également. Sauf qu’il n’arrivait même pas à se sentir vraiment vexé à cet instant. Au contraire, il souriait. Elle ne changeait pas et mieux, il pouvait ainsi voir à quel point elle avait récupérer. Il ne cherchait même pas à récupérer son bras du coup. « Ne recommence plus jamais. » Son sourire se transforma pour devenir plus malicieux. Un de ses qu’il lui faisait avant et qu’il avait presque oublié. D’un geste rapide, il leva sa jambe et faucha la sienne, la faisant ainsi basculer. Du même mouvement, il libéra son bras pour l’attraper par la taille et l’empêcher de se faire mal alors qu’elle tomba sur lui. Il passa alors son autre bras autour d’elle pour l’empêcher de s’enfuir. « C’est promis. » Lui répondit-il tout de même, se montrant un instant sérieux. De toute manière, si un jour il devrait de nouveau serrer son cou, il préférerait se couper la main. Il reprit alors un sourire plus léger. « Mais tu dois aussi reconnaitre que tu es une sacrée tête de mule. Un autre que moi t’aurais fait bien plus mal. » C’était d’ailleurs pour ça qu’il était venu en personne et n’avait pas envoyé un de ses acolytes. Il ne savait pas ce qu’ils auraient pu lui faire.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 0:13

Don't search for me

Ce n’était pas grand chose, juste une technique de base de judo que j’avais appris il y a très longtemps. Pourtant le voir étaler par terre avait quelque chose de très satisfaisant. Mais au lieu de l’habituelle tête de déprimer qu’il pouvait avoir parce qu’une fille l’avait mit au sol, il souriait. Comme s’il était heureux de se retrouver au sol. Puis son sourire devint plus malicieux et celui-là je le connaissais bien, c’était toujours ceux de ce genre là que j’avais pût voir le plus souvent sur son visage depuis que je le connaissais. Je savais tout de suite qu’il avait quelque chose en tête mais avant que je puisse réagir, cette fois-ci, ce fût lui qui me faucha les jambes. Je lâchais sa manche pour pouvoir me rattraper, hors de question que je me fasse avoir comme une débutante, ce n’était pas parce que j’avais récupérer mes jambes seulement depuis quelques mois que je m’étais reposée sur mes lauriers, j’avais adapté mes entrainements pour essayer de retrouver la dextérité que j’avais perdu. Cependant, je ne m’étais pas attendu à ce qu’il me rattrape par la taille pour guider ma chute vers lui. Je me retrouvais donc allongée sur lui et il me serrait contre lui. Voilà qui était une grande première entre nous. Un entrainement par ici et par la n’avait pas été rare mais nous ne nous étions jamais retrouver dans une tel situation. En même temps il ne disparaissait pas non plus tout les quatre matin pour revenir dix ans plus tard.

Un autre que toi n’aurais pas sût qui te traquait. Tu es venu en personne, je conclu donc que tu n’en à pas parler. Envoyer quelqu’un d’autre aurait été plus facile et moins risqué. Donc mon secret doit toujours être bien gardé…

Je posais mon menton sur son torse en continuant de le regarder. Je n’essayais même pas de me dégager, il m’avait trop manquer pour que je l’envois promener. Même si je savais qu’il avait énormément changer… Sa nouvelle manière de faire en était une preuve… Je savais que le Joker n’avait pas été tendre avec lui mais il devait bien y avoir une raison de cette si longue absence…

Rassure moi, tu ne vas pas de nouveau disparaître pendant les 10 prochaines années…



Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 19:43

Barbara & Jason
    don't search for me

Il avait agit sans réfléchir, en la faisant tomber sur lui. Mais maintenant que c’était fait, il lui semblait que c’était la meilleure idée du monde. Surtout qu’elle semblait maintenant bien plus encline à discuter.  Peut-être aussi parce qu’elle gardait le contrôle en étant au dessus. « Un autre que toi n’aurais pas sût qui te traquait. Tu es venu en personne, je conclu donc que tu n’en à pas parler. Envoyer quelqu’un d’autre aurait été plus facile et moins risqué. Donc mon secret doit toujours être bien gardé… » Il eut un nouveau sourire. Il avait dépassé son quota de sourire des dix dernière années juste avec elle. Et puis, elle devinait bien. Elle avait toujours su tirer les bonne conclusion. « Je pouvais pas laisser quelqu’un en découvrir trop sur toi. Et encore moins te rendre visite. » Il la regarda poser son menton contre lui, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Il aprécia de la voir ainsi, comme s’ils s’étaient quitté la veille. « Rassure moi, tu ne vas pas de nouveau disparaître pendant les 10 prochaines années… » C’était légitime qu’elle s’inquiète de savoir s’il pouvait disparaître encore. Après tout, il savait qu’il aurait pu lui donner signe de vie avant, mais pour quoi faire ? Déjà maintenant, il savait qu’ils allaient forcément avoir cette conversation où elle ne comprendrait pas ses actions. Du coup, il ne pourrait pas passer autant de temps avec elle qu’il l’aurait souhaité. « Je n’ai pas envie de mourir une nouvelle fois, rassures-toi. » Par réflexe, il passa une main sur son coeur, là où la balle avait pénétrer, frolant le bras de Barbara au passage. « Je t’assures, c’est pas une expérience très sympathique. Le saut en parachute c’est déjà mieux. »
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Mai - 1:42

Don't search for me

Mes yeux ne le quittaient pas alors que je venais à peine de supposer qu’il gardait toujours mon secret. A l’affut de la moindre information sur son visage. Je me retrouvais face à un sourire. Je dus luter pour que mon regard ne restes pas fixer sur son sourire. Sa réponse me fit sourire également. Malgré tout ce qu’il avait vécu, tout ce qu’il avait fait, il protégeait encore ce qu’il savait de cette époque où nous travaillons ensemble. Et même s’il n’était plus là quand j’étais devenue Oracle, recoller les morceaux ne devait pas avoir été très difficile pour lui. Puis j’avais eut besoin d’être rassurée. Je n’aimais pas ce qu’il faisait mais maintenant que je savais que c’était lui, je n’avais pas envie de le perdre une nouvelle fois. Je relevais la tête pour le regarder puis je baissais mon regard sur la main qu’il venait de poser sur son cœur. J’avais vu la vidéo, je savais que c’était là qu’il avait été touché. Lui laissant aucune chance de survie. Enfin… C’était ce que nous avions tous pensé. Je me mordis légèrement l’intérieur de ma lèvre inférieur et je posais une main sur la sienne.

J’espère bien, j’aimerais éviter à avoir à aller te chercher pour réellement te mettre sous terre.

Je lui mis une petite tape sur la tête avant de me relever. J’affichais un petit sourire satisfait en le voyant au sol. Dire qu’il s’était laisser avoir comme un débutant. Je lui tendis alors ma main pour l’aider à se relever.

Je préfère le saut du haut d’un immeuble, personnellement… Enfin quand je pouvais encore… Tu veux quelque chose à boire ? Je suis debout de toute façon.

Je me détournais pour rejoindre la cuisine, je récupérais au passage mon taser que je déposais sur le comptoir de la cuisine avant mettre de l’eau à chauffer. Je doutais réussir à me rendormir mais je n’avais pas spécialement envie d’un café. J’optais donc pour un thé en attendant sa réponse ou la suite de la conversation.



Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Mai - 18:50

Barbara & Jason
    don't search for me

Il lui semblait qu’il redevenait l’insouciant Jason en étant ainsi avec elle.Comme s’il redevenait Robin. Sauf que c’était un masque rouge qu’il portait maintenant. Un masque qui ne semblait pas du tout à son ancienne tenue. Pourtant, il profitait de l’instant. Avant que Barbara ne se mette à poser trop de questions. Avant qu’ils ne se disputent. Ce qui était inévitable, il le savait pertinemment. Mais cet interlude de douceur est plus que bienvenue. D’ailleurs, il aime encore plus sentir sa main se poser sur la sienne. « J’espère bien, j’aimerais éviter à avoir à aller te chercher pour réellement te mettre sous terre. » Il remit alors une mèche de cheveux derrière son oreille, tentant de la rassurer. « Tu n’auras pas à le faire. » Sauf que rassurer les autres c’était pas vraiment son truc. Il préférait davantage être taquin. « Et puis je préfèrerais largement l’incinération. On va pas laisser ma perfection se faire bouffer par des vers quand même. » Quand sa main percuta sa tête, il savait qu’il l’avait mérité. Il la regarda alors se relever. Il mit son temps avant de faire de même. Après tout, ce sol n’était pas si inconfortable. Disons qu’il avait connu pire. Il ne le quitta que quand elle lui tendit la main pour l’aider. Pas qu’il en avait vraiment besoin, mais c’était si bon de sentir sa main dans la sienne. Elle lui avait tant manqué. « Je préfère le saut du haut d’un immeuble, personnellement… Enfin quand je pouvais encore… Tu veux quelque chose à boire ? Je suis debout de toute façon. » Elle ne resta malheureusement pas longtemps là. Il la suivit dans la cuisine, la regardant poser le taser sur le comptoir. Au moins, il n’en était pas arrivé au point où elle avait dû s’en servir. D’un autre côté, il ne l’aurait pas volé. Il s’en voulait encore de l’avoir étranglé. Et il lui semblait qu’il allait s’en vouloir encore très longtemps. « T’aurais du café ? Ca me rappelera l’époque où je faisais tout pour que tu sois mon assistante. » Pour cacher sa culpabilité, rien de mieux que de la taquiner. A tout les coups ça marchait.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Mai - 20:13

Don't search for me

Non, sérieusement… Jason ne changerait jamais… Toujours la petite blague qu’il fallait au bon moment… Enfin, selon son point de vu parce que du mien, ce n’était pas vraiment marrant. Je n’avais pas aimé voir le Joker lui tirer dessus et imaginer son corps à l’abandon quelque part alors que j’essayais de le retrouver pendant des mois. D’ailleurs, j’avais encore cette vidéo dans mes archives avec quelques photos que je ressortais de temps en temps, toujours vers la même date… En y repensant, j’avais envie de me lover dans ses bras et ne plus le lâcher pour m’assurer qu’il était bel et bien là avec moi. Même si de toute évidence il avait changé et n’était plus le Jason que j’avais connu. Mais au lieu de cela, je lui donnais un petit coup sur la tête, il ne l’avait pas volé celle-là, à parler d’incinération pour ne pas gâcher sa « perfection »… Je me relevais donc avant de lui tendre la main puisqu’il ne semblait pas décider à me suivre et je rejoignis la cuisine pour lui proposer à boire. Je levais les yeux au ciel à sa remarque.

Tu veux dire l’époque où une petite civile te bottait le cul plus facilement que tu ne veux bien l’admettre ?

J’affichais un petit sourire en le regardant avant de lui sortir une tasse et de faire chauffer de l’eau pour préparer mon thé et son café. Une fois prête, je versais l’eau dans les deux tasses et je plongeais une cuillère dans la sienne pour mélanger le café à l’eau avant de lui tendre sa tasse.

Désolée, je n’ai que de l’instantané. Restriction budgétaire tu comprends… Nous autres détectives ne roulons pas sur l’or mais hé ! au moins on à pas besoin de courir dans les rues sous un masque pour faire notre boulot…

Cette fois-ci ce fut un sourire taquin qui étira légèrement mes lèvres après avoir pris ma tasse entre mes mains et mettre appuyer contre le comptoir de la cuisine. S’il pensait être le seul à avoir garder son petit humour, il se trompait et je n’allais pas me gêner pour le taquiner à mon tour aussi.



Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Juil - 20:51

Barbara & Jason
    don't search for me

C’était facile de récupérer le dynamisme de leurs joutes verbales. Il n’y avait qu’avec elle qu’il pouvait être ainsi. Barbara lui répondait toujours. Le pire avait été avec Tanya. Cette femme se contentait de le regarder sans sourciller. Il se demandait souvent s’il aurait pas pu danser en string éléphant devant sans qu’elle ne réagisse. Comme si plus rien ne pouvait la surprendre. Jason doutait qu’un être humain puisse être aussi blasé. Lui même l’était assez, mais il savait qu’il y aurait toujours de nouvelles surprises. Mais c’était sans surprise qu’il savait à quoi allait réagir la rouquine. « Tu veux dire l’époque où une petite civile te bottait le cul plus facilement que tu ne veux bien l’admettre ? » Il eut un sourire en coin, amusé. C’était exactement ça qui lui manquait. Ce jeu de pouvoirs qu’ils avaient instaurés alors que dans le fond, ni l’un ni l’autre ne cherchait vraiment à avoir l’ascendant sur l’autre. Si cela avait été le cas, Jason savait qu’elle aurait gagné de toute manière. Il ne pouvait presque rien lui refuser. De qui se moquait-il ? Il ne pouvait rien lui refuser. Bien pour ça qu’il ne voulait pas lui dévoiler son identité. « Je te laissais gagner, Barbara. J’aurais cru qu’après tout ce temps tu t’en serais rendu compte. » C’était loin d’être vrai. Il y avait eu un certains nombres de fois où elle avait battu à la loyal. Mais il était trop fier pour l’admettre.

Il la regarda préparer leur deux tasses. « Désolée, je n’ai que de l’instantané. Restriction budgétaire tu comprends… Nous autres détectives ne roulons pas sur l’or mais hé ! au moins on à pas besoin de courir dans les rues sous un masque pour faire notre boulot… » Il n’allait pas se plaindre pour du café instantané. Il avait bu et mangé pire ses dernières années. Mais il nota dans un coin de son esprit l’absence de machine à café chez elle. Il pourrait bien lui en apporter une. Il n’était pas soumis aux restrictions budgétaires lui… « Le masque est obligatoire ! Avec ma gueule d’ange j’aurais une armée de groupie à mes trousses sinon. Ce qui serait bien gênant en pleine mission. » Si à une époque il avait eu son succès auprès des femmes, il doutait que ce soit le cas maintenant. A cause de cette horrible marque sur la joue. Le puit de Salazar n’avait rien pu faire pour ça… « Et puis, je préfère transpirer sous mon casque que devoir limiter mon budget… Avec Wayne j’ai trop pris l’habitude d’avoir les moyens de céder à mes folies. » Il attrapa la tasse qu’elle lui avait préparé, buvant une longue gorgée sans se départir de son sourire amusé. D’autant plus qu’elle affichait le même.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: Gotham City :: East End :: La Tour de l'Horloge-