Partagez | 
 

 Anonymat (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Anonymat (Libre)   Mer 1 Fév - 19:26


Le bruit résonna dans le bar comme jamais. Clark était de l’autre côté, debout de toute sa hauteur. Il servait deux jeunes femmes qui gloussaient. L’une d’elle se leva, vacilla et s’agrippa à son avant bras. Elle le complimenta sur la qualité de sa musculature. Clark ne répondit même pas et se détourna. Il observait les bouteilles sans les voir. Il ferma les yeux. Il pouvait tous les entendre. Ceux qui cherchaient l’âme sœur en se frottant sur d’autres, ceux qui trafiquaient depuis maintenant deux heures et négociaient un prix pour leur dope. Ceux qui parlaient fort, pour couvrir le vacarme, et même les pas des danseurs résonnaient dans sa tête. Il se concentra, et se rappela des paroles de sa mère, Martha Kent : « Il te suffit juste de rétrécir le monde Clark. » L’instant d’après, il s’était contrôlé. Il ne remarqua qu’à peine l’homme qui venait de frapper sur le bar avec sa canette vide. Il lui en servit une autre. C’était mieux de ne pas parler, il n’en avait pas envie. Il déposa la canette sur le bar et l’homme le paya. Il se tourna vers son ami, tous deux étaient en proie à une grande conversation.

«  T’as vu, ça grouille de nouveaux héros dans les villes ! L’autre jour, Iron Man a sauvé plus d’une dizaine de personne en une seule fois ! Disait le premier.

- Enfin, tu pourras me dire tout ce que tu veux, tant que Superman ne sera pas revenu, j’me sentirai pas en sécurité. Même l’Asgardien, Thor, n’est pas capable de réaliser s’kil fait…

- Ouais, mais de toute façon Superman à disparu. Si tu veux mon avis, il a la trouille ! C’est un frimeur. Il a vu qu’il y avait plus balèze, il s’est barré, il est rentré sur sa planète…

- T’as sûrement raison, ou alors il est mort, certains journalistes au Daily Planet penche pour cette théorie…

- Allons soit pas stupide, rien ne peut le tuer, même Doomstay tu te rappelles ? Non, il doit se terrer comme un rat… »


Clark ferma le poing. Il ne remarqua même pas qu’il avait concassé la bouteille qu’il tenait comme si il s’agissait d’une feuille de papier. Une jeune femme le regarda d’un œil surpris puis le siffla. Il la reconnu, elle venait souvent ici.

«  Hey Karl, faut arrêter la muscu ! »

Karl. Il n’avait même pas capté qu’elle s’adressait à lui. Cela faisait des mois que Clark Kent et Superman avaient disparu de la circulation. Il s’était réfugié à Brooklyn, dans cette nouvelle ville qui semblait si différent de Gotham et Métropolis. Il avait besoin de neuf, et en plus, il ne voulait plus entendre parler de sa vie d’avant. Il avait échoué tellement de chose. Quand on a la force de fissurer la Terre en deux, on est capable de tout anticiper. Or, lui, n’avait pas réussi à éviter le cataclysme. Et il s’en voulait terriblement. Il avait adopté le surnom de Karl. C’était une fusion de Clark et de Kal-El. C’était plus facile de répondre à ce prénom, même si il n’y était pas encore habitué. Il jeta ce qui restait de la canette dans la poubelle, et se détourna de la conversation des deux hommes. Il en avait assez entendu.
Les heures passèrent et bientôt, le bar allait fermé ses portes. Il ne restait plus que les plus amochés, qui donnaient toujours un peu de mal. Clark contourna le bar, deux hommes étaient en train de commencer à se battre en se dirigeant vers la sortie.

« Dégage toi ! Ferme là ! J’vais t’creuver ! »


Tout se passa alors en un éclair. Le premier sortit un couteau grand de plusieurs centimètres et le dirigea vers son adversaire. La scène commença à ralentir progressivement et Clark accéléra à l’aide de ses pouvoirs pour se placer entre les deux hommes. La lame se tordit lorsqu’elle rencontra son propre ventre. L’homme au couteau qui était beaucoup plus petit que Clark le regarda d’un air ahuri. Il attrapa les deux hommes et les sortirent dehors. Bien évidemment, ils ne touchaient pas terre. Il regarda que personne ne l’ai suivi. Puis, il les jeta dehors. Il s’envolèrent alors de plusieurs mètres pour atterrir dans le conteneur le plus proche. Clark se saisit du couteau qui était tombé par terre et le comprima dans ses mains pour qu’il devienne une boule parfaite. Il l’a jeta à son propriétaire et déclara d’une voix sans timbre.

« Pas de bagarre dans mon bar. »


Les deux hommes assommés ne lui répondirent pas. Il pouvait entendre leurs pouls. Ils n’étaient pas mort. Mais il s’en fichait, il n’aimait toujours pas les criminels, même si il était en retraite anticipée. Il commença à faire demi-tour pour aller nettoyer le bar lorsqu’une silhouette s’avança dans les ténèbres… Il reste là, debout, prêt à l’attendre. Après tout qu’est ce qui pouvait bien faire de mal à Clark Kent hormis Bruce Wayne ?
...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Anonymat (Libre)   Ven 3 Fév - 18:06


Anonymat -Clark & Kayleigh



Kayleigh avait eu une dure journée, elle s'était levée ce matin, s'était étirée avant de se levée. Après s'être préparé, elle était partie au SHIELD où on lui avait donner une liste de choses à faire, il ne se passait plus grand chose depuis qu'elle avait été en mission avec Apolline et toute la clique, la dernière fois, pour retrouver l'artefact qui avait fait que cette fusion s'est faite.

Elle s'ennuyait un peu même, mais qu'importe, aujourd'hui, elle avait besoin de retrouver un homme, quelqu'un qui lui devait de l'argent, alors elle avait fait sa journée sans histoire, attendant avec impatience le soit où elle irait le retrouver, dans une rue sombre, pour avoir à nouveau son argent.

Elle avait tout de même prit de quoi se protégé au cas où ce rendezè-vous était un piège, elle avait toujours garder un couteau dans sa botte, vieille habitude de la mafia gothamite. Puis, elle avait fait en sorte que pesonne ne la suive avant d'arriver dans cete zrue sombre, à Brooklyn, où on lui avait donner rendez-vous.

Un homme était déjà là, elle lui demanda s'il venait de la part de Donny, l'homme qui était endetté, l'homme, bien plus grand et fort que Kayleigh, l'avait regarder de haut en bas. "Ouais" avait-il dit nonchalement. Kayleigh lui demanda alors d'avoir son argent mais l'homme se mit à rire.

S'en suivit alors une bagarre, une droite par-ci, un droite par là Kayleigh arriva à bout de l'homme, recevant alors son argent, mais, a peine l'avait-elle prit de la poche de l'homme, que dans un dernier élan, celui-ci prit son couteau et le planta dans le ventre de Kayleigh. La jeune femme n'avait pas l'habitude d'être blessée, cela lui arrivé si peu de fois, qu'elle eu un sursaut de surprise ainsi qu'un hoquet.

Elle se releva, s'appuyant sur le mur et remarqua une porte juste à côté, il fallait qu'elle se recouse, qu'elle fasse quelque chose, ainsi, elle déglinga la porte et arriva dans une cuisine, elle continua à marché en se tenant le ventre, la main droite appuyant sur sa blessure, grimaçant, le sang coulant sur sa main.

Elle arriva alors vers le devant du batiment qui était un bar. Elle vit un homme, mais n'eut pas vraiment le temps de l'appeller qu'elle tomba, affaiblie par sa blessure.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Anonymat (Libre)   Dim 5 Fév - 16:29



Il continua de fixer les ténèbres, puis soupira. Il devait encore utiliser ses pouvoirs, qu'il considérait aujourd'hui plus comme une malédiction que comme un don réel. Il utilisa sa super vision pour identifier clairement la silhouette malgré le manque de lumière. C'était une femme qu'il ne connaissait pas et qu'il n'avait jamais vu. Elle boitait, se tenant une blessure sérieuse. Il ne mit que quelques secondes à comprendre ce qui s'était passé. Elle avait été sérieusement blessé. Il se tourna vers le bar. Si il l'a sauvé; il perdrait certainement son emploi demain, car il était en train d'abandonner clairement son poste. Il y avait encore assez de serveur, et de toute manière c'était sans importance. Il s'élança en courant vers la jeune femme, les rayons du soleil jaune décuplant sa vitesse. Il observa la plaie qui nécessitait des soins. Il pourrait s'en charger à son appartement, il n'avait pas besoin de l'emmener dans un hopital et son intuition lui murmura qu'elle n'aurait pas aimée se réveiller là bas. Il la souleva et la prit dans ses bras comme si il s'agissait d'une poupée en coton. Il s'éleva alors dans les airs en volant et fila à toute vitesse vers son appartement situé à deux kilomètres de là. Il ne mit que quelques secondes à l'atteindre, vérifiant toujours que son visage et son corps était protéger de la pression qu'exercer le vent sur elle. Il passa par sa fenêtre qui était toujours entre-ouverte pour lui permettre d'arriver par ce moyen.
Il posa ses pieds et sol, et déposa la jeune femme sur un lit monoplace. L'appartement était miséreux, signifiant qu'on n'en prenait que très peu soin. Une odeur acre s'en élevait, montrant qu'on apportait que peu d'importance à l'entretiens ici. Il ouvrit un tiroir de son petit bureau et en sortit un cube d'un aspect étrange. Il était fait d'un matériaux mystérieux, ressemblant à du métal, mais un grand S, symbole de la maison El était visible. Clark l'activa et le cube sembla fondre pour se transformer en un liquide argentée qui s'étala sur la plaie de la jeune femme. Une voix mécanique s'éleva du liquide en déclarant.

Pronostique vitale, non-engagée, démarrage de la processus de guérison des tissus. Espèce : humaine du secteur 65 987 9.


Il regarda son objet issu de sa forteresse de solitude agir, puis se dirigea vers la cuisine pour y faire chauffer de l'eau. Une boisson chaude après un choc pareil, c'était toujours bienvenue, disait Martha.

...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Anonymat (Libre)   Lun 13 Fév - 11:40


Anonymat -Clark & Kayleigh



Dans l'ombre de tous, Kayleigh avança, se tenant sa blessure. Jamais elle n'avait été blessée aussi gravement. Elle continuait d'avancer, voulant être forte, mais elle comprit très rapidement que ce n'était plus possible. Immobile, elle sentit qu'on l'a tenait. Elle tourna alors la tête vers l'homme, sa vision un peu brouillé par la douleur.

L'homme l'a serra contre lui et elle sentit ses jambes ne plus être sur le sol, si elle aurait été en forme, elle l'aurait frapper jusqu'à ce qu'il l'a repose à terre mais elle n'arrivait à rien. Se laissant alors faire, elle ferma les yeux un instant pour les réouvrir quelques secondes plus tard alors qu'elle était toujours dans les bras de son sauveur. Mais ce n'était pas chez lui ou dans un hopital qu'ils étaient, mais à quelques mètres du sol. Elle eu un sursaut et se retint de crier. "Mais c'est quoi cette merde?" avait-elle alors lâché.

Ils étaient très vite entré dans un appartement miteux, l'odeur avait fait grimacer la jeune femme. Laissant l'homme faire ,elle observait les yeux à demi ouvert, ce qui ce passait. Elle voyait des choses, des choses qu'elle n'avait jamais vu et pourtant, elle n'était plus à une bizzarerie près. Le liquide sur sa peau l'a fit frémir un peu, il était froid. L'homme l'avait laisser un instant alors que la douleur s'estompait déjà. Elle regarda autour d'elle avant de mettre en place les morceaux du puzzle.

Elle avait été secourue par un homme volant qui avait sortit quelques choses d'étrange de son tiroir qu'il avait utilisé avec une clé. Elle se remémora ARGUS et comprit rapidement qu'elle avait été secourue par un super héros.

Elle se redressa en grimçant un peu et quand l'homme l'a rejouignit, elle le regarda de haut en bas. "Merci..." avait-elle dit simplement avant de prendre la boisson chaude. "Sans vous ,je crois que j'y serais passer cette fois-ci.."




$
Revenir en haut Aller en bas
 
Anonymat (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous couvert d'anonymat [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: New York :: Brooklyn :: Bars & Clubs-
Sauter vers: