I just wanted to protect you ✘ Papa Homster

 :: Les Etats Unis :: New York :: Manhattan :: Logements :: Appartement de la famille Homster Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 26 Nov - 19:17
I just wanted to protect you


La peur saisit le ventre de la rouquine alors qu'elle se dirige chez celui qu'elle aime tant. Parce que ce soir, elle va lui briser le cœur. Elle le sait mais elle est obligée. Parce que ce soir, elle va lui annoncer la vérité sur cette jumelle qui compte tant pour elle comme pour lui. Parce que ce soir, la vérité va éclater au grand jour. Une vérité qui fache, une vérité qui fait mal, une vérité qu'elle lui a caché pendant bien trop longtemps. Alors elle ralentit le pas, l'espionne. Parce que si sur le terrain, elle n'a peur de rien, ce soir, elle a peur de la réaction qu'il va avoir. Parce que ça fait des mois qu'elle sait la vérité. Qu'elle sait que sa sœur est à New-York, qu'elle croise des gens qui la connaissent, qu'elle sait que c'est une mutante. Mais pendant des mois, elle ne lui a rien dit. Parce qu'elle ne voulait pas qu'il en souffre. Parce qu'elle espérait naïvement qu'elle arriverait à la retrouver et à la ramener chez elle.

Le nom de ta jumelle sort alors que tu viens d'arriver sur les lieux. Ton cœur se serre à l'entente du prénom de cette personne si chère à ton cœur. Mais tu ne le montres pas. Tu ne le montres plus. Parce que tu en as marre. Marre d'attendre pour qu'elle ne revienne pas. Marre de la chercher alors qu'elle se cache. Marre de voir que tu ne comptes plus pour elle. Alors tu l'enfouis au plus profond de toi. Elle va disparaître. Disparaître de tes souvenirs. Tu ne veux plus souffrir à cause de son absence, alors il faut que tu l'oublies. Mais tu croises aussi son regard. Un regard plein d'incompréhension. Le regard de quelqu'un qui comprend qu'il ne sait pas tout. En fait, c'est peut-être plus ça qui te brise le cœur. Il faut que tu lui parles. Et si c'était trop tard. Si tu avais commis l'irréparable en ne lui en parlant pas plus tôt. Tu inspires profondément et continues tout de même la mission. Sans rien montrer. Parce qu'il le faut.

Elle se tient devant la porte. Elle inspire profondément avant de sonner, tente de calmer les battements de son cœur qui sont bien trop rapide. Elle a l'impression de se retrouver sur sa première mission. Quand elle n'avait pas encore la pleine maitrise de ses enseignements, lorsqu'elle se savait en danger. Bien sûr, elle ne se sent pas en danger. Pas avec lui. Mais elle sait qu'elle ne maitrisera rien de la suite. Qu'elle ne pourra rien faire quand il apprendra la vérité et elle devra l'accepter. Parce que c'est comme ça. Son doigt s'enfonce sur la sonnette qui retentit à l'intérieur. Elle n'attend pas l'invitation avant de rentrer dans la maison, une bouteille à la main. Ils en auront bien besoin, elle n'en doute pas un seul instant. Elle se dirige vers la cuisine où elle entend son père qui s'affaire. « Bonjour papa ! » Elle lui sourit tout en tentant de cacher les sentiments qui l'envahissent. « Ca a été ta journée ? » Elle savait qu'elles pouvaient être éprouvantes leurs journées. Après tout, rien n'était jamais défini à l'avance dans un métier comme le leur. Elle passait les siennes à étudier ce qui allait être sa prochaine mission. Mais avec l'approche du début, l'intensité de cette préparation augmentait, l'envie et l'adrénaline également.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Déc - 16:46


I jut wanted to protect you
ft. Papa Homster & Beth Homster



Garence n'allait pas bien. Judy l'avait vu, ses collègues de travail l'avait vu et même le chat du voisin le savait. Garence ne laissait jamais rien paraître mais l'information qu'il tenait depuis la mission du Big Bang était bien trop grande pour faire comme si de rien  n'était. Il n'avait rien dit à Judy, simulant juste une grippe qui arrivait. Pourtant, c'était tout autre chose qui se préparait. Un orage, dans la famille Homster.

Garence avait toujours cru être un père juste avec ses filles. Il ne pensait pas faire de grande différence et savait les gâter quand il semblait que cela soit bon pour elle. Pourtant, la fugue d'Apolline avait baisser sa confiance en soi au niveau de la paternité. Il s'en voulait toujours énormément d'avoir perdu sa fille et toute la famille le savait. Beth la première.

Alors quand il avait comprit, pendant la mission, que quelque chose ne collait pas, son cerveau s'était mit à fonctionné avant de se reconcentré dans sa mission. Comme si de rien n'était. Sauf que le soir venu, rien n'allait et son cerveau avait reprit l'information, encore et encore. Apolline était à New York et des personnes plus proche de lui savait son existence.

C'est là qu'il avait reçu un message de Beth. Elle lui cachait quelque chose, il savait, il connaissait sa fille. Il l'avait alors invité à dîner le soir. Une commodité, une facette de rendez-vous qui allait tourné sur cette révélation. Il ne savait pas comment il allait réagir, sans doute mal, si elle lui annoncer quelque chose de compromettant.

La sonette avait retentit et alors qu'il enfournait le plat au fou, Beth était arrivé dans la cuisine, l'embrassant sur la joue, elle n'avait rien dit de plus que des banalitées sans nom. "Ca va." avait-il dit sans plus.  Il s'était assis à table, le regard absent.





made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Déc - 18:19
I just wanted to protect you


Beth ne savait pas comment amener cette conversation qui pouvait briser le lien si fort qu’il y avait entre eux. Alors elle avait peur. Peur du regard qu’allait avoir son père. Peur de sa réaction lorsqu’il comprendrait qu’elle savait depuis longtemps. Mais elle voulait la retrouver. Elle comptait lui dire. Il n’était juste pas censé tomber sur une nana qui connaissait sa jumelle entre temps. Ce n’était pas ainsi que tout était censé se dérouler. Le hasard n’avait pas bien fait les choses pour une fois. La boule dans la gorge, elle était entrée dans la maison et avait commencé à faire la conversation. Des sujets bateaux pour amener doucement le vrai sujet. Lorsqu’elle s’en sentirait enfin prête. Elle soupire doucement alors que son père répond, le regard absent. Elle sent sa souffrance et cela lui brise le cœur. Elle ne sait pas ce qu’elle pourrait lui dire, elle ne sait pas comment amener ce sujet si compliqué à aborder. Et plus que tout, elle craint qu’il ne lui en veuille. Beaucoup. Qu’il refuse de lui parler. Qu’il n’arrive pas à lui pardonner de ne pas lui avoir dit la vérité tout de suite.

Mais maintenant, il va être temps de le faire. Elle est forte sur le terrain, pourquoi ne l’est-elle pas dès lors que quelque chose touche à sa famille ? Elle sait très bien que son père a compris qu’elle lui avait quelque chose. Elle pourrait presque le lire dans son regard. Mais pour l’instant, elle n’y lit aucune déception, c’est un bon début. Il est au courant qu’elle lui cache quelque chose mais il ne lui en veut pas, pas pour l’instant. Laissons le temps à l’orage d’exploser et à la foudre de s’abattre au sein de la maison Homster. Car on est dans ce moment qui s’appelle le calme avant la tempête, ce moment dont la rouquine veut profiter au maximum avant que le temps des regrets n’arrive. Parce qu’il arrivera non ? Lorsque son père lui reprochera de ne pas lui avoir dit plus tôt. Lorsqu’il ne lui pardonnera pas cette erreur. Parce que c’est aussi de sa fille que l’on parle et non pas juste de sa jumelle. Comment a-t-elle pu lui cacher ? Maintenant, elle se rend compte que c’était une énorme erreur. Mais aujourd’hui, tout va changer, aujourd’hui, la vérité va être rétablie.

Elle s’assoie en face de son père. Ce père qui ne la regarde pas, ce père qui ne lui demande pas comment elle va. Pour la première fois depuis bien longtemps. Elle a l’impression qu’il l’ignore, qu’il lui en veut déjà et ça lui brise déjà le cœur rien que de penser à l’éventualité que cela soit comme ça dans le futur. Un futur où il n’y aurait plus de communications, comme ce peut être le cas actuellement. Mais c’est qu’il doit juste réfléchir. Il doit être perdu dans ses pensées. Il ne peut pas déjà lui en vouloir non ?

« Papa. » Elle tente de capter son regard. « Il faut que je te dise quelque chose. » Mais il le sait déjà non ? Elle lui avait mis dans le SMS qu'il fallait qu'ils parlent. Elle baisse les yeux. Elle ne sait pas comment continuer. Elle a peur, l’espionne, vraiment peur pour la première fois de sa vie. Parce qu’aujourd’hui, son cœur pourrait être brisé. Parce qu’aujourd’hui, ce n’est pas du bidon, non aujourd’hui, ce qui se passe est réel, bien trop réel. Elle se tait. Elle ne sait plus quoi dire. Elle n’y arrive pas. Elle est perdue. Pourtant, il faudrait qu’elle parle mais elle n’y arrivera pas tant qu’il ne l’aidera pas. Tant qu’il ne sera pas la bouée de sauvetage la ramenant à la surface pendant encore quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Déc - 17:24


I jut wanted to protect you
ft. Papa Homster & Beth Homster




Le silence s'était établie dans la maison Homster, Beth s'était assise en face de Garance, lui qui avait le regard dans le vide. Il attendait, tout simplement, le moment où elle lui dirait. En fait, il savait. Il savait que sa fille Beth, avait revu Apolline. Ca tombait sous le sens, sa réaction lors de cette mission l'avait trahis.

Il ne sait pas par quoi commencer, il se dit que c'est à elle de sonner le départ, pourtant, elle reste bloqué, le sujet à été bien trop longtemps mit de côté et à présent, il ne veut pas sortir. Les problèmes de famille, c'est compliqué, les secrets de famille encore plus. Beth en gardait un bien trop gros pour laisser la famlle intacte après son passage.

La sonnerie du four retentit ,signe que le dîner est prêt. Il sors de table et dépose sur la gazinière la tarte à la citrouille encore chaude. Ce plat était tout une symbolique, il montrait à Beth à quel point il avait comprit ce qu'elle cachait.

Apolline et Beth, enfant, raffolaient de ce plat.

Il coupa la tarte en deux et les mises chacunes dans une assiette avant de les posés à table et de s'asseoir à nouveau, comme tout à l'heure, en face de sa fille. Les Tic Tac de l'horloge de la cuisine raisonnant aux oreilles de Garance. "Vu que tu ne sais pas par quoi commencer, je vais le faire." avait-il dit en croisant ses doigts sur la table, le regard plongé, pour la première fois depuis qu'elle était là, dans ceux de Beth.

"Tu sais où est Apolline et tu l'as revois."


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Déc - 18:34
I just wanted to protect you


Alors qu’elle se tenait face à son père, la rousse avait peur de la réaction qu’il allait pouvoir avoir. Des conséquences de tous ses silences sur la vie familiale. Car pour l’instant, leur mère ne savait rien, mais elle ne doutait pas que ça allait bientôt être le cas. Parce qu’ils allaient en parler, ils ne pouvaient pas ne pas en parler. Elle allait se lancer quand le plat arrive sur la table. Un plat qu’elle adorait. Un plat qu’elles adoraient. A-t-il fait exprès ? Est-ce un moyen de se venger en amont. Rien que de voir la tarte à la citrouille dans son assiette, son appétit a été coupée. Alors elle prend une gorgée de son verre de vin. Elle en aura bien besoin.

Et puis, elle se lance. Avant de s’arrêter, ne sachant plus vraiment quoi dire. Par où vraiment commencer. C’était si dur de dire la vérité. C’était peut-être parce qu’elle était une espionne et qu’elle ne la disait jamais. Ou alors elle était une bonne espionne parce qu’elle arrivait bien à garder la vérité pour elle. Pourtant, lorsqu’elle relève les yeux, son regard croise celui de son père. Elle n’arrive pas à décrire ce qu’elle y lit. Elle a peut-être peur de ce qu’elle y lit. « Vu que tu ne sais pas par quoi commencer, je vais le faire. » La voix est froide. Ca ne lui ressemble pas. Ca ne ressemble pas à l’idée qu’elle se fait de son père. A ce qu’elle a envie de se faire comme idée de lui. Et s’il était si déçu que ça d’elle… « Tu sais où est Apolline et tu la revois. »

Sa mâchoire s’en décroche lorsqu’il balance cette phrase, presque trop naturellement. Comment peut-il croire une chose pareille ? Pense-t-il sincèrement qu’elle réagirait si mal lorsqu’elle entendait le prénom de sa sœur si elle la revoyait. Cette remarque a achevé de lui briser le cœur lorsqu’elle comprend que ce qu’il pensait d’elle était bien pire que la réalité. Lorsqu’elle prend conscience une nouvelle fois qu’elle n’arrive pas à la retrouver. Sa gorge se noue alors qu’elle repense à toutes les fois où elle a dû être non loin d’elle, où elle a eu des indices sur sa présence avant qu’elle ne disparaisse de nouveau ou que les gens ne lui disent rien. Si son père n’a pas vu à quel point elle allait mal en cet instant, alors c’est qu’il ne prête vraiment pas attention à elle, trop préoccupé par la situation avec Apolline. « Non… » C’est un ton presque suppliant. Pourquoi, elle ne sait pas. Sa voix se brise peu à peu. « Ca fait des mois que je la cherche depuis que je sais qu’elle est à New-York. » Elle marque quelques instants de pause alors qu’une larme vient rouler le long de sa joue. « Elle y est, je croise des gens qui la connaissent comme Grace ou bien Bucky Barnes. » Elle se tait. « Mais elle disparait toujours au final. » Comme si elle ne voulait pas de moi dans sa vie. Mais c’est certainement ça dans le fond, c’est juste qu’elle ne veut toujours pas l’admettre.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Déc - 10:22


I jut wanted to protect you
ft. Papa Homster & Beth Homster




Garance avait alors commencé à parler, tout simplement parce qu'il n'arrivait pas à comprendre pourquoi sa fille lui cachait tant de choses. Il pensait avoir été un père relativement bon, du moins, jusqu'à ce qu'Apolline parte, après cette perte, il n'avait jamais plus été pareil. Et maintenant, sa famille se brisait encore plus sous les secrets de son autre fille.

Beth reste bouche bée aux mots de son père, lui fronce les sourcils, pourquoi réagit-elle ainsi? Il ne comprend pas, tout semble si net, elle ne pouvait que savoir des choses sur Apolline que lui ne savait pas. Pourtant, elle lui dit que non, qu'elle ne l'a revoit pas, alors son monde s'écroule à nouveau, il se tient à la table pour éviter de flanché plus. Il essaie de rester fort, de ravaler ses larmes.

Elle lui annonce qu'elle est toujours à New York, l'homme grimace de tristesse. Des larmes coulent le long de sa joue quand il entend que beaucoup de gens la connaissent. Puis il l'a regarde, surpris par cette dernière révélation. "Barnes l'a connait?" C'était presque un miracle, une lueur d'espoir pourtant, il ne pouvait pas ne pas en vouloir à sa fille.

"Pourquoi ne m'as-tu jamais rien dis? On aurait pu esayé de la retrouver ensemble...Tu sais à quel point je me sens désarmé lorsequ'on parle d'elle..." Il laissa un moment de silence, ramassant ses larmes avec son bras droit. "Comment tu as retrouvé sa trace? "


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Déc - 19:23
I just wanted to protect you


Elle voit immédiatement qu’il comprend que ce n’est pas ce qu’elle a voulu dire, pas ce qu’il croyait. Elle lui explique, la vérité, cette vérité plus simple à dire pour elle qu’à entendre par son père. Parce qu’il y croyait non. Qu’elle la voyait encore, qu’il y avait de l’espoir. Que peut-être il allait enfin la revoir. Il avait eu cet espoir elle venait de le briser une nouvelle fois. Parce qu’elle n’avait que des pistes, la rouquine, mais rien d’autres. « Barnes l'a connait? » Oh que oui. Elle ne savait pas à quel point. Elle ne savait pas comment. Mais il la connaissait. « Oui. » Elle marque quelques instants de pause. « Je ne sais pas à quel point, mais il a rien voulu me dire. » Elle marque quelques instants d’arrêt. « Il faut lui laisser le temps de revenir vers nous. » Comme si elle n’en avait pas déjà eu suffisamment. C’est sûr que des années, ce n’était pas suffisant, ça ne le serait jamais. Mais attendre, elle l’avait déjà fait pendant bien trop longtemps.

« Pourquoi ne m'as-tu jamais rien dis? On aurait pu essayer de la retrouver ensemble...Tu sais à quel point je me sens désarmé lorsequ'on parle d'elle… Comment tu as retrouvé sa trace? » Elle sait qu’il a raison mais elle n’a pas d’explication à cette décision. Peut-être que c’est qu’elle aurait aimé lui faire la surprise. Qu’elle se disait que si elle ne se sentait pas observée, ce serait plus facile. « Je sais pas. » Elle marque une courte pause. « Je crois que j’espérais la trouver, te faire la surprise. Mais le temps a passé… » Oui, il avait passé, et pas qu’un peu. « Je l’ai vu en ville, une fois, c’est là que j’ai compris qu’elle était de retour. Mais j’avais pas réussi à lui parler. » Non, bien sûr que non. Une seconde elle était là et la suivante elle s’était évaporée parmi la foule. « Et ensuite, il y a eu tous ces gens qui la connaissaient… » Ces personnes si nombreuses qui ne voulaient rien lui dire. Elle se tait. Il y aurait d’autres choses à dire. Mais ce n’est pas le moment. Chaque chose en son temps. Il lui fallait le temps de digérer un peu la nouvelle avant de se faire abattre par la seconde balle que la rouquine allait lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 18:42


I jut wanted to protect you
ft. Papa Homster & Beth Homster



C'était un coup de massu pour Garence, c'était comme une mauvaise blague, durant toute ses années, Apolline avait été lié à la famille indirectement. Barnes, il ne le connaissait que brièvement, mais il aurait voulu aller le voir et juste lui demander pourquoi. Pourquoi il ne lui avait jamais dit qu'il l'a connaissait? N'avait-il jamais fais le rapprochement avec son nom? Ou alors il connaissait la vérité et était entré dans les bonnes grâce de sa fille au point de ne jamais rien lui dire? Tant de questions, tant de supositions, il en était fatigué. Beth indiqua qu'elle ne savait rien de plus sur le sujet, mais sa dernière phrase le fit rire, pas un rire de moquerie, mais plutôt de colère, de tristesse. "Elle à eu 7 ans pour revenir...Tu ne crois pas que c'est déjà trop?"

Sa fille chérie, Sa petite Beth, lui avait alors dit qu'elle aurait voulu la retrouver pour lui faire la surprise, il se perda un instant dans sa tête, comme pour imaginer la scène. Lui, revenant du SHIELD après une longue journée, ses deux filles lui sautant dans les bras. Une larme perla sur sa joue en y pensant, il l'essuya rapidement avec sa main. Elle lui indiqua, ensuite, qu'elle l'avait vu en ville une fois, il l'avait regarder, l'air surpris. Elle l'avait tout de même vu une fois...

"La seule chose que je voudrais savoir, c'est si elle va bien...J'aimerais tant la retrouvé, revoir ma petite fille mais je sais que je n'aurais jamais sa confiance...C'est une tête de mûle, comme ta mère...." Il baissa un peu la tête. "Elle a le chic de se faire si petite alors que le monde entier peut la connaître...On en a vu un exemple durant la mission...Cette fille...Grace...Qui l'a connait de l'université..."



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Fév - 23:53
I just wanted to protect you


« Elle à eu 7 ans pour revenir...Tu ne crois pas que c'est déjà trop ? » Elle ne répond pas. Parce qu’elle sait qu’il a raison, elle devrait déjà être de retour, elle a eu tout le temps qu’elle voulait. Mais ils n’y pouvaient rien. Tant qu’elle ne voudrait pas faire le premier pas, le problème serait toujours présent. Il fallait juste qu’ils prennent leur mal en patience, jusqu’à ce qu’ils arrivent enfin à la retrouver. Parce que la rouquine aurait tout fait pour retrouver sa jumelle. Mais elle se dit qu’elle n’était peut-être pas allée assez loin. Elle était une des meilleures espionnes du SHIELD, celle à qui on confiait les missions que l’on ne confiait pas à d’autres. Pourquoi ne serait-elle pas capable de les faire parler, tous comme ils étaient. Si sa sœur avait disparue de la circulation, elle pouvait être sûre que ce n’était pas le cas de cette Grace. Apolline ne pouvait la faire disparaitre si elle ne savait pas qu’elle était recherchée.

Elle remarque la larme qui glisse sur la joue de son père et qu’il écrase bien vite mais fait comme si de rien. Cette situation les touchait tous bien trop. Il était tant qu’elle cesse. « « La seule chose que je voudrais savoir, c'est si elle va bien...J'aimerais tant la retrouvé, revoir ma petite fille mais je sais que je n'aurais jamais sa confiance...C'est une tête de mûle, comme ta mère… Elle a le chic de se faire si petite alors que le monde entier peut la connaître...On en a vu un exemple durant la mission...Cette fille...Grace...Qui l'a connait de l'université... » De l’université, mais bien sûr. Non, Apolline n’était pas à l’université. « Tu n’as qu’en même pas cru ça ? » Elle marque quelques instants de silence. « Si elles se connaissent, ce n’est pas de l’université, tu peux en être assurée. » C’est vrai, Grace était là en mission, pourquoi aurait-elle était à l’université ? La rouquine était persuadée qu’elle était comme tous ces super-héros. Elle avait certainement un métier mais étudiante ? Sérieusement ? Et puis elle n’avait pas démenti lorsqu’elle avait été confrontée à cette vérité au moment de la mission. « Elle n’a même pas essayé de nier quand je lui ai dit que je la croyais pas. » Elle marque quelques instants de silence avant de reprendre. « Ce que je ne comprends pas, c’est comment elle peut disparaitre comme ça des écrans radars. A moins qu’elle ne soit hackeuse. » Ou mutante. Une chose qu’elle savait aussi sur sa jumelle. Mais était-ce le moment de le dire ? Cela ne ferait-il pas un peu trop à encaisser d’un coup pour son père. Alors avant d’aborder le deuxième sujet sensible, il faut peut-être rassurer ce père qui a peur, si peur pour elle. « Je crois qu’elle va bien. Je le sentirais si elle allait mal non ? » Elle se tait. « Et tu crois pas qu’elle reviendrait vers nous si elle était vraiment en danger. Elle sait ce que tu fais, elle sait que tu pourrais la protéger. »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Fév - 19:00


I jut wanted to protect you
ft. Papa Homster & Beth Homster


Sa fille était restée silencieuse un moment. Ce silence traduisait que trop bien la vérité, elle aurait pu revenir, mais elle ne l'avait pas fait. Garence savait qu'après toutes ses années, elle n'allait plus revenir, c'était trop tard à présent ,pourtant, il voulait encore y croire.

Beth n'avait rien dit jusqu'à ce qu'il parle de cette Grace et de l'unniversité. Il se confortait dans l'idée qu'elle est une vie rangé mais sa deuxième fille avait tout cassé. Il avait baissé un peu la tête. Bien sûre qu'il ne l'avait pas cru aux premiers abords, mais son coeur de vieil homme n'aurait pas supporter la vérité. "Non, je ne crois pas à cela, mais l'idée de la voir étudier me protège de la vérité..." Il poussa un soupire. "Je ne veux pas qu'elle soit en danger, qu'elle soit quelqu'un de dangereux...Je ne veux pas la voir, un jour, à la télé, avec en gros titre, qu'elle est en prison..."

Il regarda ensuite sa fille d'un air déterminé. "Il faut retrouver cette Grace et l'a forcer à avouer la localisation d'Apolline". Puis il écouta à nouveau Beth qui trouvait étrange de ne l'a voir nulle part, elle donna l'hypothèse que sa soeur soit devenu Hackeuse. "Tu crois?" Il marqua une pause. "Mais pourquoi vouloir à tout prit ne pas se faire voir?" C'éait LA question. Après tout, tout serait plus simple si elle leur avait dit qu'elle ne voulait plus les voir mais au lieu de cela, elle était partie sans raisons évidentes.

Puis, l'agent du SHIELD Junior avait tenter de rassurer l'anglais. Elle avait raison, il y avait cette connexion entre elles. Il le savait, elles étaient tellement proche avant..."Tu sens quoi alors, à ce moment précis?" avait-il demander avant de hocher la tête à la dernière phrase de sa fille. "Elle est trop fière pour venir nous demander de l'aide...Je me souviens d'un jour, petite, où elle était coincé dans la cabane en bois du jardin, en Angleterre, tu n'étais pas là ce jour-là. Nous ne l'avions pas vu de la journée ta mère et moi. Quand elle est revenuen fin de journée, nous l'avions retrouvé égratignée partout sur les bras. Elle s'était débrouiller toute seule pour sortir de là sans vouloir notre aide."


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Fév - 20:28
I just wanted to protect you


Elle n’arrivait pas à se faire à l’idée qu’elle était si souvent passée à coté de sa sœur sans réussir à la trouver, que tant de personnes la connaissaient. Mais c’était certainement encore pire pour son père qui venait de comprendre que sa fille était dans cette ville. Il y avait tout de même une légère différence pourtant entre Beth et son père. Apolline était sa jumelle, ce double dont elle aurait toujours besoin alors qu’elle était sa fille certes, mais ils n’avaient jamais été proche comme ils pouvaient l’être, uni par le shield. Alors qu’Apolline, c’était une partie de Beth. Ca avait toujours été le cas. C’était cette personne qu’elle chercherait toujours partout, parce qu’elle lui importait, qu’elle lui importerait toujours. Parce qu’elle était ce double, cette moitié. « Non, je ne crois pas à cela, mais l'idée de la voir étudier me protège de la vérité... Je ne veux pas qu'elle soit en danger, qu'elle soit quelqu'un de dangereux...Je ne veux pas la voir, un jour, à la télé, avec en gros titre, qu'elle est en prison... » La rouquine reste silencieuse. Elle ne dit rien pour l’instant. Parce qu’elle ne veut pas briser son cœur plus qu’il ne l’est déjà. Parce qu’elle en sait déjà suffisamment pour savoir qu’elle n’est pas forcément du bon côté de la loi. Elle a même de gros doutes sur un autre sujet. A ce niveau c’est même devenu une genre de certitudes. Mais ce n’était peut-être pas le moment de lui annoncer que sa sœur était très certainement une mutante. Elle aurait d’autres occasions lorsqu’il aurait déjà digéré cette première nouvelle. « Il faut retrouver cette Grace et l'a forcer à avouer la localisation d'Apolline. » Ca n’allait pas être des plus simples. Mais certainement bien plus que de la retrouver directement elle. « Ca va pas être une partie de plaisir. » Alors elle lui avait dit qu’elle pensait que sa sœur était potentiellement une hackeuse. Une mutante doublée d’une hackeuse, ce n’était pas incompatible après tout. Parce que oui, Beth n’avait pas encore fait le lien entre tout ça même si elle n’allait pas tarder à le faire. « Tu crois? » Elle reste silencieuse se doutant que son père va enchérir, va développer sa pensée. « Mais pourquoi vouloir à tout prix ne pas se faire voir ? » Ca elle cherchait aussi à comprendre. « J’en ai aucune idée. » Mis à part le fait qu’elle ne voulait pas être retrouvée. « Mais elle fait forcément quelque chose aux caméras. J’ai lancé une reconnaissance faciale sur elle pendant des semaines entières après l’avoir croisé au loin dans cette rue. » Elle marque un instant de silence. « J’ai jamais eu de reconnaissance. On est à New-York, y a des caméras à tous les coins de rue, j’aurais dû la localiser, ou au moins la voir. Mais là, rien, rien du tout. » C’en était désolant, même si elle n’avait pas encore perdu espoir. Parce que ce n’était pas son genre.

« Tu sens quoi alors, à ce moment précis ? » Cette question l’avait prise au dépourvu. Parce qu’elle n’avait aucune idée de ce qu’elle sentait en ce moment précis. Ce n’était pas vraiment comme cela que ça fonctionnait. C’était ses peurs, ses colères, sa douleur ou bien des moments de joie intenses qu’elle pouvait ressentir, mais rien entre les deux. « Rien, c’est pas comme ça que ça fonctionne. » Certainement pas facile à comprendre pour quelqu’un qui n’a jamais ressenti ça. « Elle est trop fière pour venir nous demander de l'aide... Je me souviens d'un jour, petite, où elle était coincé dans la cabane en bois du jardin, en Angleterre, tu n'étais pas là ce jour-là. Nous ne l'avions pas vu de la journée ta mère et moi. Quand elle est revenu en fin de journée, nous l'avions retrouvé égratignée partout sur les bras. Elle s'était débrouillée toute seule pour sortir de là sans vouloir notre aide. » On lui avait souvent raconté cette histoire. C’était du Apolline tout craché. Mais elle préférait ne pas la savoir dans le même état régulièrement. Elle avait confiance en sa faculté d’adaptation. Et puis, Bucky lui avait qu’elle n’allait pas si mal que ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Mar - 9:32


I jut wanted to protect you
ft. Papa Homster & Beth Homster


La nouvelle de cette annonce avait tant chamboulé Garence, il ne savait plus quoi faire, plus quoi penser, il s'en voulait terriblement de ne pas avoir été un père parfait pour elle, la perfection n'existait pas, certes, mais essayé, du moins, d'être présent autant qu'il ne l'avait été pour Beth. Il voulait la voir pour pouvoir s'expliquer avec elle mais c'était impossible ou, comme le disait sa fille, ça n'allait pas être une partie de plaisir d'enquêter sur elle, de savoir où elle était. La rouquine lui avait annoncé avoir essayé plusieurs semaines sans jamais la trouvé.

Le cerveau de l'anglais tournait à toute vitesse, comment elle pouvait avoir échappé à sa soeur? Il avait vu beaucoup de chose durant sa vie active au SHIELD et Apolline devait très certainement utilisé une chose que le SHIELD lui-même ne connaissait pas. "Elle doit utilisé une technique que nous connaissons pas encore...Après tout, rien ne me surprendrais depuis le temps que je travail pour le SHIELD...On en a vu des choses étranges..."

Le lien entre jumeau était fort et le patriarche de la famille ne pensait pas que cela pouvait aider, il eut tout de même un fin espoir quand elle lui avait dit que parfois, elle pouvait ressentir des émotions de sa soeur, il pensait réellement que ça pouvait leurs servir mais il fallait bien avouer que Garence avait était bien naïf et avait surestimé ce lien. Il avait simplement sourit à sa fille. "j'aurais essayé..." avait-il simplement dit.

Il savait qu'il ne l'a retrouverait pas comme ça, ni même qu'elle viendrait lui demander de l'aide, après tout, elle avait eut ce caractère de fierté de sa mère ou peut-être un peu de lui aussi. Il avait regarder Beth puis, servit le plat qui avait terminé de chauffer. Il fallait passer à autre chose sans quoi, il prendre ses affaires et partirait fouiller toute la ville pour retrouver Apolline. "Bon...Je crois que le sujet ne pourra pas mieux être approffondie.." avait-il soupirer.

Il s'était assis à table, l'invitant à commencer à manger "Tu sais Beth...Parfois je me demander si je suis un bon père. Je me demande ce que j'ai râter avec elle dieu sait à quel point j'aimerais retouner en arrière pour lui dire à quel point je l'aime."

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Mar - 19:42
I just wanted to protect you


Le plus étrange dans cette affaire était quand même le fait qu’elle lui échappe. Qu’elle ne se retrouve jamais sur les écrans radars. Parce que des contournements il y en avait, mais à ce point, c’était quand même quelque chose. « Elle doit utiliser une technique que nous connaissons pas encore...Après tout, rien ne me surprendrais depuis le temps que je travaille pour le SHIELD...On en a vu des choses étranges... » Oui, c’était certainement ça, mais quand même. Pas une seule fois il y avait eu une erreur de commise. C’était trop. Bien trop pour que ce soit réaliste. Elle hackait forcément les différents systèmes de caméra-surveillance. Sans compter le fait qu’elle avait réussi à s’introduire au sein de la base des Avengers. Mais elle passait cela sous silence. Inutile de l’inquièter encore plus qu’il ne l’était déjà. Ce serait pour une prochaine fois. Comme le coté mutant. Parce qu’elle n’en était pas persuadée, mais presque.

Le sujet passe ensuite à ce lien si étrange qui uni les deux jumelles. Un lien que rien ne pourra jamais briser. Elle cherche à le rassurer. A lui dire qu’elle le saurait si quelque chose de grave se produisait. Parce qu’elle en est persuadée. C’est impossible qu’elle aille vraiment mal. Parce qu’elle le ressentirait. Ou elle ressentirait un immense vide si elle venait à disparaitre entièrement de la circulation. Mais elle saurait s’en sortir. Elle avait toujours su s’en sortir. Mais de là à dire ce qu’elle était en train de ressentir au moment précis où ils discutaient, il y avait un monde. Parce que les gens ne comprenaient jamais vraiment les liens pouvant unir des jumeaux. Ce lien si étrange. « J’aurais essayé... » Oui, et elle était désolée de ne pas avoir pu lui donner la réponse qu’il aurait aimé entendre.

« Bon...Je crois que le sujet ne pourra pas mieux être approfondi.. » Oh que si. Il aurait pu l’être. Mais pas ce soir-là. Elle prend une part du plat qu’il vient d’amener. Il le serait un autre jour. Lorsqu’il se serait déjà remis de ces révélations. Elle s’en voulait de lui mentir une nouvelle fois, ou plutôt de lui cacher encore une partie de la vérité, mais elle n’était sure de rien. Et puis, c’était pour son bien. Inutile de le détruire entièrement. Mieux valait étaler les révélations. Et tout ceci ne restait que pure spéculation de ta part. « Tu sais Beth...Parfois je me demander si je suis un bon père. Je me demande ce que j'ai raté avec elle dieu sait à quel point j'aimerais retourner en arrière pour lui dire à quel point je l'aime. » Elle plonge son regard dans le sien. « Mais tu es un bon père. » Comment pouvait-il oser dire une chose pareille. Bon, c’est vrai qu’il était peut-être moins proche d’elle mais de là à croire qu’il était responsable de ce qu’elle était devenue. « Ce n’est pas ta faute. Peut-être que tu aurais été plus proche d’elle et qu’elle aurait pris exactement le même chemin. » Ca n’en aurait été que plus difficile pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: New York :: Manhattan :: Logements :: Appartement de la famille Homster-