L'alcool ne mène à rien, ça tombe bien, je vais nulle part. — Pietro

 :: Les Etats Unis :: New York :: The Bronx :: Logements :: Appartement de Lana Stewart Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 12 Nov - 21:38
Pietro X Lana
— L'alcool ne mène à rien, ça tombe bien, je vais nulle part —
Tu ne pourras jamais rattraper le pierre après l'avoir lancée; Les mots après les avoir dit; L'occasion après l'avoir perdue et le temps après qu'il soit passé.

Comment je me suis retrouvé là ? Etalé dans mon canapé comme une vulgaire loque, une bouteille de whisky à porter de ma main et un ordinateur sur mes jambes, une jambe sur l’accoudoir et l’autre par terre. Des cernes sous les yeux et le cadavre d’une autre bouteille de whisky bon marché couché par terre, contre le canapé après être tombé de la table basse. Les restes de deux boites de pizza encore sur la table basse, mes seuls repas depuis ces quatre derniers jours. Aucune nouvelle sur mon blog, pas un message, pas une photo. Un véritable silence radio, mon téléphone éteint car il n’a plus de batterie… l’impensable pour moi ! Le genre de situation qui ne me correspond pas… enfin les boites de pizza si mais tout le reste, cet ensemble, ce nuage de dépression au-dessus de mon appartement.

J’ai pas dormi, ou très peu. J’ai pas mangé, ou très peu et mal. Par contre je n’ai pas lésiné sur la boisson. Je me sens vide, tellement vide, la tête lourde de pensé, de regret, de tellement de chose que je ne sais pas comment gérer. Le genre de chose que l’on aimerait partager avec son père ou sa mère pour avoir un conseil mais le problème c’est que ce dit problème concerne mon père, mon vrai père. Mes parents adoptifs sont morts et je n’ai certainement pas envie de parler à quelqu’un de cette histoire. C’est pas comme dire j’ai trouvé mon vrai père, c’est un vendeur de voiture dans l’état du Nevada, il a une petite famille bien rangé et je sais pas quoi faire… ou quand même bien même un ivrogne drogué qui vit dans une tente à Miami quand il trouve une tente.

On parle d’un type que tout le monde connait, qui est connu de la planète entière, un type influent, un mec riche, avec encore plus de billet que je n’imaginerai jamais voir de ma vie. Et que ce genre de type plein aux as, qui pense le monde à ses pieds car il est beau, riche, que la vie lui a souris, qui a une superbe futur fiancé se trouve être ton père. Alors que toi… t’a vécu dans un quartier modeste, à l’heure actuelle t’as presque pas de tune pour payer ton loyer et que tu te retrouves en face de la réalité… ton père c’est Iron Man. Et c’est même pas le fait de ce dire que j’ai raté une vie de château, que j’ai raté une vie de princesse, avec des jouets, des fêtes d’anniversaire de fou, que j’aurais toujours ce que je voudrais c’est pas ça. Je m’en fiche de ça ! Il aurait été le pire des pères de toute façon on le sait lui comme moi.

C’est simplement d’avoir raté ce temps, raté tout ce temps sans lui sans l’avoir près de moi comme un père ! Passer des bons moments comme des moins bons. C’est juste d’avoir l’impression que tout ce temps ne sera jamais rattrapable et cet homme que je prenais pour une sorte d’ami familiale vis-à-vis de Pietro se retrouve à être mon géniteur. Rien que d’y repenser je bois une nouvelle gorgé de cette alcool ambré et chaud. Et ça aussi ça doit être dans les gênes. J’ai les yeux rouges et gonflé, les rideaux de mon appart sont fermés m’étant complètement coupé du monde.

Je zap sur mon ordi télévision, émission de Tv, Talk Show et j’en passe. Et finalement je termine à fouiller sur le net. Je regarde des documents, des vidéos, des documentaires sur Stark Industrie, sur Howard Stark … mon grand-père, sur Anthony Stark mon père. A défaut de pouvoir les voirs, de pouvoir leur parler librement et de connaitre comme n’importe quelle gamin son histoire familiale je me renseigne sur des putains de site people, sur des sites historiques, d’ingénieries, d’économie pour connaitre la vie publique… car je sais que je connais Tony plus intimement, il a toujours été gentil avec moi lorsque Pietro me la présenter mais s’était différent. J’étais la petite amie d’un de ses compagnons de super héros et pas sa fille.

Je laisse tombé ma tête en arrière, la bouteille toujours dans ma main, je ne suis pas ivre, du moins pas encore, simplement pompette. Au grand pire j’irais vomir un coup et j’irais mieux enfin dans le sens évacuation de l’alcool.




Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 13:31
http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038124-sn6spkg1-400x400.jpg "/>http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038166-photo.jpg "/>http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038172-5dc1bac0fd1f8cda7fa68026ec6ddb5e.jpg "/>Pietro x Lana
"L’alcool ne mène à rien ça tombe bien je ne vais nulle part"
Quelques mois se sont écoulés depuis l’attaque du QG par ces aliens étranges vraisemblablement venus de l’autre univers, durant ces derniers mois je n’ai pas vraiment fait grand chose il faut dire que je n’ai pas tellement parler a Wanda, elle travaille encore avec Strange pour maitriser ses pouvoirs, ce qui fait qu’on ne se voit presque jamais et l’ambiance au QG n’est pas mieux non plus…

Le plus dur c’est Lana elle non plus ne m’a parlé depuis que je lui ai strictement interdit de venir avec moi sur des missions, qu’elle soit frustré je peux le comprendre après tout c’est l’égo du journaliste qui doit ressortir, quoiqu’il en soit elle me manque mais je me doute bien que je devais la laisser seule un moment.
Je me met a penser ça sur un banc du pont de Brooklyn, regardant au loin je n’ai pas vraiment le moral en ce moment, c’est vrai que j’aurais bien besoin d’action mais rien de bien alarmant ne se produit ou du moins qui puisse nécessiter ma présence, derrière un bouchon de voitures commence a se former les gens klaxonnent d’impatience, je n’arrive a trouver le calme que j’espérer autant sprinter jusqu'à central park.

Ce faisant me voilà au milieu de cette zone verte en pleine jungle urbaine, au moins comme ça je pourrais m’entendre penser, assis sur un banc les gens passent devant moi sans noter ma présence, en les observant je me dis que parfois j’aimerais être comme eux avoir une vie normale et tout… mouais non je me ferais chier c’est sur.
J’observe également quelques couples passer, ce qui me fais dire que je devrais probablement rappeler Lana histoire d’avoir des nouvelles, j’envoie donc un message auquel je n’ai pas de réponse après plusieurs minutes d’attente, j’en envoie donc un autre mais n’ai toujours pas de réponse, ce qui commence a légèrement m’inquiéter.

Je cours vers son appartement pour me rassurer, arrivé devant sa porte et remarquant qu’elle est ouverte je rentre, il y fait sombre on y voit absolument rien seulement la lumière de la télé avec Lana devant affalé sur son canapé avec plusieurs bouteilles vides à côté elle, elle semble ivre du moins presque "salut…" J’ouvre les rideaux un a un dans un petit sprint "tu sembles t’être beaucoup occupé ces temps ci" je m’assois a côté d’elle"et si tu me disais ce qui ne va pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 14:18
Pietro X Lana
— L'alcool ne mène à rien, ça tombe bien, je vais nulle part —
Tu ne pourras jamais rattraper le pierre après l'avoir lancée; Les mots après les avoir dit; L'occasion après l'avoir perdue et le temps après qu'il soit passé.

J’entends un bruit, une porte qui s’ouvre. Et merde je ne l’ai pas fermé. Je relève la tête pour vois qui a pénétré chez moi et il s’agit de mon petit ami Pietro. Je relaisse tombé ma tête en arrière avant de me tordre dans tous les sens dans le canapé alors qu’il ouvre les rideaux de mon appartement pour y laisser entrer la lumière. La vache ça brûle les yeux ! La bouche ouvert je gémie en me frottant les yeux après avoir déposé la bouteille sur la table basse. Puis il vient s’assoir à côté de moi en me demandant ce qui n’allait pas. Je le regarde dans les yeux, enfin j’essaye en me redresse dans le canapé.

« Moi ? Mais j’vais parfaaiiitement bien ! »

Oui la phrase typique ! Comme le naaa chui pas bourré ! Regardez-moi je pète le feu ! J’ai des cernes sous les yeux digne d’un film d’horreur comme Freddy et les griffes de la nuit, je fais l’ermite, pas de nouvelle, coupé du monde mais ça ! Je vous assure je pète le feu. Blague ! Je lève les yeux aux ciels en me levant. Je tangue est me retient au canapé pour ne pas tomber en me mettant à rire.

« J’t’assure ma vie est parfaiiite ! J’ai un suuuper p’tit ami qui veut toujours me protéger et un super boulot qui me plait ! Wouw ! »

Je lève les bras comme si s’était la folie dans ma tête avant de me laisser tomber par terre sur les fesses s’en suivant de ma tête contre le sol, les mains sur mon front, je souffle par la bouche en faisant vibrer mes lèvres. « Chui désolé » je peux au moins lui dire ça car au final il n’y est pour rien dans toute cette histoire. C’est même pas lui le problème et il est bien loin d’être un problème. Il est même celui qui me permet d’avancer chaque jour, sans lui je ne suis rien.

Je regarde le plafond avant de me redresser à quatre pattes sur le sol pour retourner sur mes pieds en m’aidant du canapé. Je presse mes mains contre le canapé en baissant la tête, mon visage recouvert entièrement par mes cheveux. Je serre mes doigts parce que j’ai envie de craquer, j’ai envie de tout casser, de tout planté et je ne pas savoir quoi faire après. Je relève ma tête et regarde Pietro s’il n’est pas encore parti ou coller une beigne pour me remettre dans le droit chemin c’est que je ne suis pas encore aussi désespérer.

« C’est pas … c’est pas toi, c’est compliqué et j’sais pas quoi faire… J’ai retrouvé mon père… mon vrai père biologique. Alooors qu’je m’en fichais, complètement. J’savais qui m’connaissais pas, alors… j’attendais rien d’lui vu qu’il savait pas. » Bon je l’accorde pour le moment c’est pas très éloquent. Mais ça vient petit à petit. Pietro est au courent que je suis comme lui, une gamine adopté. Il est peut-être le mieux placé pour me comprendre. Abandonné à la naissance par une femme cow girl, un père totalement inconnu. Je m’en fichais de lui finalement car même lui ignorait mon existence. Pourquoi en vouloir à un type qui ne sait pas qu’on existe, c’est ridicule. Pourtant j’ai cette espèce de sensation que j’ai besoin d’en vouloir à quelqu’un mais j’ai personne en face pour recevoir cette colère.

« Le pire ! C’est qu’sait un mec cool ! C’est un PUTAIN de mec trop cool ! Et j’le connais, depuis … pfffffffffffffffff…. d’puis des années et j’l’ai côtoyé avec toi et j’ai l’impression… que ça va tout planter. Que ça aurait été mieux si Tony l’avait jamais su. » Bim bam boum, vous avez devant vous une Stark, la première héritière de Tony Stark troisième génération après Howard ! Taadaaaa ! « Je galère avec ma tune … j’ai un appart dans l’Bronx crados… et mon père se trouve être un putain de mec plein aux as et j’me retrouve être une putain de gosse de riche alors qu’j’ai toujours été une pauvre p’tite adopté dans une famille tranquille en banlieue d’Boston et … et J’crois que j’vais vomir… »



Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 16:32
http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038124-sn6spkg1-400x400.jpg "/>http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038166-photo.jpg "/>http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038172-5dc1bac0fd1f8cda7fa68026ec6ddb5e.jpg "/>Pietro x Lana
"L’alcool ne mène à rien ça tombe bien je ne vais nulle part"
Lana est définitivement cuite, visiblement quelque chose s’est produit mais elle ne pourra pas me le dire dans cet état, ces propos sont incohérent et je ne comprend pas tout ce qu’elle me raconte, elle me parle de sa famille adoptive puis de son père biologique, de sa vie de son appartement qu’elle n’a pas d’argent, visiblement elle est en pleine crise existentiel et… elle va vomir.

Je l’emmène rapidement dans la salle de bain avant qu’elle ne puisse définitivement ruiner son salon, sachant qu’elle ne tient pas tellement l’alcool c’était évident que ça finisse comme ça, la pauvre va avoir un mal de crâne pas possible, après avoir cela je l’emmène calmement dans sa chambre "allez on arrête les frais maintenant tu vas dormir et tu m’en parleras quand tu te seras reposé" je la met dans son lit et le borde puis lui fait un bisou sur le front "essaie de dormir ok ?" je referme la porte de sa chambre pour constater le bordel qu’elle a foutu, autant tout nettoyer au moins ça sera fait et ça ne me prendra pas longtemps

Après quelques secondes de nettoyage je me pose sur le canapé pour essayer de comprendre ce que Lana voulait me dire, autant qu’elle m’a déballé son sac assez rapidement donc reprenons, elle a retrouvé son père biologique donc ça a du lui faire un choc ça je peux le concevoir et puis d’un coup je reprend une de ses paroles dans ma tête "ça aurait été mieux si Tony ne l’avait jamais su… " Ah… ok.

De savoir que mon Boss devient mon beau père en 2 secondes oui il y’a de quoi s’inquiéter de savoir que c’est un milliardaire qui possède l’entreprise la plus influente du monde et que c’est en même temps un membre fondateur des Avengers plus précisément Iron Man, ça c’est autre chose.
Comment est-ce possible ? c’est bien la seule question qui me vient à l’esprit maintenant bref désormais j’ai l’héritière Stark comme copine, enfin les choses ne changent pas en soit c’est toujours Lana et peut importe qui sont ses parents c’est elle que j’aime, alors qu’est qui c’est passé pourquoi est elle vexé ? ça serait mal passé avec Tony ? je n’aurais des réponses à mes questions que quand elle se réveillera et aura l’esprit plus lucide, je pose d’ailleurs un verre d’aspirine sur la table devant la porte de sa chambre, au moins ça aidera.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Nov - 18:21
Pietro X Lana
— L'alcool ne mène à rien, ça tombe bien, je vais nulle part —
Tu ne pourras jamais rattraper le pierre après l'avoir lancée; Les mots après les avoir dit; L'occasion après l'avoir perdue et le temps après qu'il soit passé.

Très rapidement, même trop rapidement je me retrouve la tête au-dessus de mes toilettes. Après avoir vomi tout ce que j’avais dans l’estomac je me redresse, assise par terre. « J’cours drôôôlement vite ! » Genre tu vois l’étonnement sur mon visage et je vomi une nouvelle fois dans les toilettes. J’essuie ma bouche en toussant. Pietro m’attrape dans ses bras pour m’emmener dans ma chambre. Phase de tristesse enclenchée. « Chui désolé … bébé… chui vraiiement désolé. » C’est un mélange étroit entre de la tristesse et de la pitié, envers moi hein ! Pas ce pauvre Pietro. Il me met au lit et me borde comme un enfant. Je tiens tête en disant que je ne veux pas dormir et je ferme les yeux à peine quelque seconde après. Comme quoi !

Je ne sais combien de temps j’ai dormi, mais j’ai un mal de tronche de tous les dieux ! Je me redresse dans mon lit, ma main sur mon front… ô la vache ! J’ai l’impression qu’on ma rouler dessus. A vrai dire on m’a peut-être roulé dessus ? Je me regarde mais je ne semble pas être dans un état proche de la mort. Par contre mon visage en me voyant dans le miroir lui est proche de la mort. Je fais un arrêt pause en regardant ma tête, Doux Jésus, j’ai fait un pacte avec le diable ou quoi !

Je sors de ma chambre me mettre un coup d’eau sur le visage avant de me rendre dans mon salon en traînant des pieds, les cheveux en batailles, ma main sur le côté de mon visage. Je vois alors Pietro dans mon salon, entièrement ranger, nettoyé… je me stoppe, observant autour de moi puis enfin lui, pinçant mes lèvres. « Aïe. » Un mot qui veux tout dire en mode j’ai mal et j’ai fait n’importe quoi patron. Je viens m’assoir sur le canapé enfin non… je viens m’assoir sur Pietro, tel un koala en manque d’amour. Ma tête de zombi sur son épaule, mes bras le long de sa taille. « Je crois que je te dois une ou deux explications. »

Après tout ce n’est pas tous les copains qui feraient ce qu’il a fait. Cela ne prouve qu’une fois de plus l’amour qu’il me porte. « Déjà je m’excuse, mais vraiment. » Je me redresse pour qu’il puisse peut-être mieux m’entendre que parlant contre son épaule et dans mes cheveux. Je tourne ma tête regardant le verre d’eau opaque, je tends la main pour le prendre, ça empeste l’aspirine… ça ne peut qu’être pour moi. Je vois ce truc cul sec en grimaçant. Finissant par tirer la langue… Plus jamais de cuite. HAHAHA Je dis ça depuis que j’ai 15 ans ! Déposant le verre sur la table basse je me laissant ensuite tomber dans le canapé sur le côté en soupirant. « J’ai vraiment déconné… »

Je passe ma main dans mes cheveux pour les pousser en arrière. « Je t’avouerai que je me souviens pas très très bien en détail ce que je t’ai dit quand tu es arrivé. Pour faire simple je suis allez chez Stark à la base pour faire ce fichu interview… mais ça s’était avant que son truc intelligent je sais plus quoi nous dit avec le tact de Hulk qu’il était mon père. Ils ont vérifiés deux fois les analyses de sang… c’est mon père biologique. Surprise Maximoff ! » Je sais que Pietro en veux à Tony, même si la guerre s’est éteinte il restera toujours une petite part de lui qui lui en veux pour avoir perdu sa famille adoptive… comme j’en voudrais toujours au conducteur qui a tuer ma famille d’accueil. Et là je lui apprends que je suis la fille de son bosse et d’un type qui a tué ses parents sans le vouloir à une époque révolu. Que je me retrouve en somme nouvelle riche, héritière d’un truc qui me dépasse complètement. « Déjà que t'a soeur m'aime pas ... c'est la cerise sur le gâteau! »



Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Nov - 20:05
http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038124-sn6spkg1-400x400.jpg "/>http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038166-photo.jpg "/>http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1479038172-5dc1bac0fd1f8cda7fa68026ec6ddb5e.jpg "/>Pietro x Lana
L’alcool ne mène à rien ça tombe bien je ne vais nulle part
Lana sort de sa chambre la gueule de bois la guette ce qui est un peu normal vu tout ce qu’elle a bu, je ne lui en tient pas rigueur cela dit, elle me dit ce que j’avais déjà un peu deviné que Tony Stark est son père biologique, quelque part ça ne me dérange pas plus que ça, ce qui devrait être tout le contraire sachant qu’il est indirectement responsable de la mort de mes parents adoptifs, mais maintenant il essaie de changer les choses du mieux qu’il peut et je me dis qu’il veut mieux avoir un regard vers l’avenir que le passé.

Malgré cela Lana semble déstabilisé par cette nouvelle, je la comprend elle devient subitement l’héritière de l’empire Stark elle qui n’a jamais connu tout cet univers de luxe et de paillettes, mais quelque part la seul chose qui la perturbe le plus doit être le fait de ne pas avoir passé plus de temps avec lui et ça doit sûrement être ça, "déjà que ta sœur m’aime pas c’est la cerise sur le gâteau" elle essaie de détendre l’atmosphère ce qui j’avoue marche plutôt bien je lâche un petit un rire en coin "ne t’en fais pas pour ma sœur je t’assure qu’elle te respecte, admet que c’est déjà pas mal non ?" en réalité Wanda ne jamais vraiment dit ce qu’elle pensait vraiment de Lana mais elle doit certainement en penser du bien la connaissant même si ce n’est pas le cas ma sœur jumelle respecte ma décision.

"bien donc maintenant Tony Stark, mon Boss, est ton père d’accord je veux bien croire que tu ne sais pas quoi en faire et que tu n’as absolument aucune idée de comment gérer la situation, la seul chose que je peux te dire c’est d’essayer de prendre du temps pour toi d’y réfléchir mais de rester ici a ne rien faire ce n’est absolument pas sain" je ne sais pas combien de temps elle est resté enfermé mais il faut qu’elle sorte le nez dehors "ok écoute tu vas prendre une douche t’habiller et tu vas faire connaissance avec quelque chose de merveilleux que l’on appelle : le monde extérieur, aller aller on se dépêche tu te lève maintenant" je l’aide a se lever et la pousse dans la salle de bain "je t’assure tu ne le regretteras pas on va passer une journée ensemble et tu y verras plus clair"

Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Jan - 21:54
Pietro X Lana
— L'alcool ne mène à rien, ça tombe bien, je vais nulle part —
Tu ne pourras jamais rattraper le pierre après l'avoir lancée; Les mots après les avoir dit; L'occasion après l'avoir perdue et le temps après qu'il soit passé.

Je roule les yeux en sa direction. Et lui accorde un sourire au coin de mes lèvres. C’est déjà pas mal, d’avoir gagné son respect, effectivement c’est mieux que rien du tout. Je préfère avoir cela d’acquis qu’une guerre sans merci et une haine l’une envers l’autre… Il faut dire que cela serait bien dommage, même que Pietro est le genre de type pour qui les nanas se battent. Il est beau, il est charmant, séduisant et terriblement gentiment et avenant. Et chaque jour que Dieu fait je me demande comment j’ai fait pour l’attirer à moi et le garder. Surtout le garder.

Je n’ai pas le droit de lui faire vivre un enfer, mon enfer. Après tout ce sont mes soucis, ce pauvre Pietro à les siens qui doivent être bien plus important, de type sécurité mondiale… Il n’a vraiment pas besoin de ça. Je le regarde, toujours, dans ses divins yeux. Cherchant à me faire pardonner de tout cela. Il reprend la parole, et ses mots comptent beaucoup pour moi. Il partage ma vie et ce genre de chose le touche. Je n’ai pas oublié la catastrophe Ultron et que lui et sa sœur se sont retrouvés orphelin une seconde fois à cause de Tony… Et d’apprendre qu’il est son beau-père en plus d’être son patron c’est pas évident. Quoi qu’être la fille de celui-ci est encore un bien plus grand choc.

« Aucune idée de comment gérer la situation c’est à peu près ça … ‘fin on parle pas du type qui vit à l’autre bout de la rue et qui a un boulot normal. Aie aie ça me donne la migraine… » Et malgré tout, Pietro a raison. Rester ici, seule, dans le noir ça aidera pas la situation. Et finalement à choisir je préfère que ce soit lui qui me réveil au coup de pied au fesse plutôt que Tony en venant ici. Je ne suis plus un bébé serte mais ça craint toujours de se faire débusquer avec une gueule de bois terrible par son père. Il m’invite à me lever, prendre une douche et partir d’ici faire le vide, sortir, une journée rien que tous les deux. Je réfléchis, pinçant mes lèvres comme un canard… Un brin flémarde. « Humm … ch’ais pas… » Il m’attrape et me lève sur mes pieds, je n’ai visiblement pas le choix et me pousse vers la salle de bain. J’aurais beau freiner avec mes pieds lorsqu’il a une idée en tête c’est impossible de le faire changer de voie.

Je l’attrape par ses bras me tenant à lui et ainsi l’entrainer avec moi dans la salle de bain. Je rie car on a failli se casser la figure ainsi. Et mine de rien ça me fit un bien fou de rire. Je ferme la porte avec mon pied et je le regarde un petit sourire amoureux sur le visage.

« Merci … Je sais pas ce que je ferai sans toi… Vraiment, Merci, pour tout ce que tu fais. Je pense que je ne te le dis pas assez à quel point je t’aime et à quel point tu changes ma vie, tu l’as rend plus belle chaque jour, tu me rends meilleurs, et là encore tu me rends souriante alors … alors que j’ai une gueule de bois et que j’ai passé 3 jours enfermés dans mon appartement comme une dépressive. » Je m’approche de lui, enlaçant mon corps contre lui. Je dois profiter des moments comme ça, il a raison. Je ne dois pas me laisser abattre, je dois me remuer. Sortir en amoureux nous fera du bien et je reprendrais un peu des couleurs. Du moment qu’il est là, avec moi je ne risque rien. Et je me sens presque obliger, de le remercier, de m’excuser. Il semble compréhensif, mais si à cet instant je le perdais… je serais anéantie. J’ai envie qu’il sache que je l’aime et même bien plus encore. Qu’il est tout, qu’il est mon monde, mon univers. Que si un jour je dois former une famille, me poser, me marier, avoir des enfants, prendre un chien et une maison c’est avec lui. C’est avec lui que je veux faire tout ce genre de chose. Je sais que cela n’arrivera peut-être jamais car il est un Avengers et moi que je fouille mon nez partout mais sans lui … mon cœur n’a plus de raison de battre… Mon boulot donne un sens à ma vie, un sens à mon existence mais lui … il est devenu au-delà de tout ça. Il donne un sens à mes sentiments, ce sourire sur mon visage le matin en me levant.

Je le serre dans mes bras, j’ai ce besoin de chaleur humaine, de l’avoir contre moi pour toujours. C’est étrange ce sentiment quand on croit que tout est acquis, que la vie ne peux plus nous jouer de surprise. Je savais que j’avais des parents biologiques mais je m’étais toujours dis qu’il ne pourrait jamais autant dévaster et en même temps donner d’espoir dans ma vie. Tony chamboule entièrement ma vie, il a un instant dévaster l’image que je me faisais d’un père et en même temps cette lueur d’espoir, d’amour et a envie de reconstruire ce qu’il a détruit en me promettant d’être un père et de comblé le manque que j’ai eu ces années sans lui. Même si ce temps est perdu. C’est bête mais tout ça, ça fait perdre pieds, ça peut faire peur et tellement de chose différente. J’ai besoin de chose réelle, connu. Mon visage contre Pietro, je le serre contre moi avant de retirer mon haut comme si de rien n’était. Je tourne mon visage vers mon homme. « Quoi … c’est toi qui m’a dit de prendre une douche … Tuuu … tu veux venir avec moi ou je dois t’envoyer un carton d’invitation ? » Ne voyez pas le mal partout mais bon … on ne dit jamais non à ce genre de petit moment puis après tout l’essentiel c’est que je retrouve le sourire non ? Puis ça ne nous empêche pas de mettre le nez dehors comme l’a prévu Pietro.





Et encore désolé pour le retard! ♥ Je me ferai pardonner !
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Fév - 13:11
Pietro X Lanal’alcool ne mène à rien ça tombe bien je ne vais nulle part
c’est pour ces moments la que je vis chaque instants avec elle, malgré ses défauts ses manies elle reste unique, rien qu’à moi, elle était dans le besoin et j’étais là pour elle c’est tout ça ne va pas plus loin moi qui aurait pu croire il y’a quelques années que ça serait impossible, maintenant je reste optimiste grâce à elle.

La situation ne sera pas évidente c’est sûr, mais qu’est-ce que ça change ? je ne pense pas que Tony sera un problème, est-ce qu’il est au courant pour sa fille et moi ? au final ces questions ne font que passer dans ma tête mais je sens qu’elles risquent de me poser problème plus tard, je n’ai jamais vraiment pensé sur le long terme il faut dire…
Maintenant que Lana semble décidé à sortir un peu je compte en profiter, une fois dans sa salle de bain Lana celle-ci se déshabille devant moi sans se soucier de quoi que ce soit "Quoi… c’est toi qui m’a dit de prendre une douche… Tuuu… tu veux venir avec moi ou je dois envoyer un carton d’invitation ?"elle ne me le dira pas deux fois je me désape à toute vitesse pour me mettre sous la douche avant elle "Pas besoin d’invitation si tu peux t’inviter tout seul…" un trait d’humour ne peut faire que du bien surtout dans son cas elle devait vraiment être déprimé ces derniers temps "d’ailleurs je croyais que c’était ton métier de t’inviter sans permissions qu’est ce qui se passe tu serais devenu timide ?" je lâche un petit ricanement taquin pour la faire venir…

Quelques temps après nos petites galipettes aquatiques, le moment est venu de sortir pour retrouver le monde extérieur, sortant de la douche à grande vitesse je me rhabille me poste devant la porte de la salle de bain observant Lana qui se sèche avec sa serviette "aller aller plus vite ! c’est fou ce que tu peux être lente parfois" ça devrait bien la motiver, je la laisse s’habiller et l’attend près de la porte d’entrée "Bon dis-moi maintenant qu’est que tu veux faire aujourd’hui ? on peut faire ce que tu veux tu n’as qu’à me dire et on le fera c’est ta journée"

Quand on est face à un problème et qu’on ne sait pas trop quoi faire mieux vaut ne pas ressasser et se morfondre autant aller dehors et profiter de ce que le monde à à offrir non ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Les Etats Unis :: New York :: The Bronx :: Logements :: Appartement de Lana Stewart-