Partagez | 
 

 Quand ça nous rattrape [ft.Kayleigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Quand ça nous rattrape [ft.Kayleigh]   Lun 10 Oct - 17:06



❝ Quand ça nous rattrape ❞

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kayleigh & Liam

Il est onze heures trente six du matin. Liam a un jour de repos aujourd’hui. Mais Liam n’est pas tranquille. Ca fait beaucoup d’incidents en peu de temps, il sait que ça va le rattraper. Il est sur la terrasse d’un petit café. Il ne fait jamais les mêmes par précaution. Mais Liam n’a pas été dupe à la librairie hier. Il a vu entrer cent soixante deux clients, et trois d’entre eux étaient étranges. Un long manteau par un soleil pareil, des regards en coin réguliers… Ils étaient entrés à quelques heures d’intervalle chacun, une stratégie que Liam avait remarquée.

Liam les aurait bien liquidé un à un mais il avait eu peur d’abimer les livres. Sans compter qu’il aurait certainement été renvoyé et il ne voulait pas de ça. Sa tête avait failli dérailler. Deux fois. La première en voyant qu’un second client étrange était venu, et la deuxième quand le dernier s’était pointé avant la fermeture. Ils avaient été tous les deux sans aucun autre client. L’autre aurait pu tenter une attaque, venir voir Liam. Mais non. Il était simplement entré, avait fait quelques rayons et était ressorti en saluant. Le salut avait sonné comme une menace. Liam avait posé la main sur la crosse de son Beretta mais n’en avait rien fait.

Aujourd’hui, Liam soupire. Il y a un homme qui vient d’arriver. Grand, corpulent, les cheveux plaqués sous un chapeau sombre et un manteau ample. Liam estime qu’il y a au moins deux armes là-dessous. Il est comme les trois d’hier. Liam se crispe et ses doigts blanchissent, tellement il sert sa tasse de café vide. Il a une impression de déjà vu. Cependant, Liam n’a pas besoin d’être discret. Il le regarde fixement. Il donne un pourboire à la serveuse qui passe et se lève. Il tourne les talons, réajuste sa veste sur ses épaules et s’en va. L’autre le suit. Liam n’a pas besoin de tourner la tête pour le savoir.

Il veut aller dans une ruelle. L’homme continuera de le suivre et ce sera ici que Liam lui réglera son compte. Il lui demandera si ce sont les mutants de ses parents qui l’envoient avant de le tuer. Tuer… Liam inspire. Il ne faut pas que ça reparte. Pas maintenant. Mais il y a un autre homme à sa droite qui traverse. Il a regardé Liam avec trop d’insistance pour encore faire semblant. Liam continue de marcher, évite les gens autour de lui. Trop de gens… Liam veut tuer… ralentir son rythme cardiaque mais il n’est pas assez serein. Il met ses mains dans ses poches. Ses veines deviennent violettes. Tuer … Trop de gens… Liam tourne enfin dans une ruelle. Tuer… Liam veut besoin d’air… juste tuer… avoir la paix air….

Il s’appuie, air… une paume plaquée contre le mur froid. Deux enfants passent. Ils le regardent étrangement. Liam veut tuer… la paix. Il leur jette un regard noir qui les font presser le pas et quitter la ruelle. Cinq secondes le laissent enfin seuls. Et les deux hommes arrivent à son niveau. Liam a les veines des avants bras, violettes. Ca afflue à l’intérieur de lui. Tuer… Il n’arrive pas à se stabiliser. Sa tête libérer… part en vrille. Liam a besoin que ça sorte. L’un se met à parler.

- Va t’occuper de la fille, elle n’est plus très loin maintenant. J’ai deux mots à dire au gosse.

Liam tourne lentement la tête vers lui. La qualification qu’il a employée ne lui plait pas. Sa tête s’est stabilisée. Pour combien de temps, ça il n’arrive pas à le calculer. L’autre homme tourne les talons. Alors Liam reconnait le mutant qui lui fait face. Ils étaient ensemble à Miami dans les sous sols de ses parents.

- On s’est trouvé un groupe d’amis, lui dit le type. Eux ils avaient des infos sur toi et on avait des infos sur une fille qu’ils recherchaient, alors on s’aide. Et le point commun entre vous deux, c’est que vous êtes des traitres. Ta tête est mise à prix, Liam Burton. Sale gosse.

Liam garde le silence. Cinq ans. Cinq ans qu’il vivait tranquillement à New York. Et voilà qu’ils reviennent. Un léger halo violet émane des doigts de Liam. Il a les mains crispées. Il tient fermement l’amas violet qui continue de se libérer. L’autre voit ça. Ils restent un moment à se faire face. Le type prend une seconde à sortir son pistolet et à tirer. Liam relève la main. Un champ de force violacé apparait entre eux, la balle ricoche dans un bruit aigue et est envoyée contre le mur de l’autre côté.

Liam tourne la tête vers le bout de la ruelle. Ce n’est pas un, mais trois hommes qui reviennent avec la fille en question. L’un d’eux proteste. Il ne voulait pas que le mutant sorte son arme avant qu’ils reviennent. Apparemment, ils veulent avoir le plaisir de les voir mourir tous les deux. Liam se demande si les autres savent que c’est avec un mutant qu’ils collaborent. Un mutant qui déteste profondément les humains et qui va certainement les trahir ensuite. Tout ça va mal tourner. Liam voulait juste avoir la paix. Il va tous les tuer, les liquider, pour qu’ils ne reviennent plus jamais le voir. Comme il a fait avec tous ceux qui s’étaient présentés à lui auparavant. Liam va les tuer.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand ça nous rattrape [ft.Kayleigh]   Mer 26 Oct - 18:09



Quand ça nous rattrape


«You can run, you can run But you know that I know just what you've done You can run, you can run But save those words for one on one . »

Il ne se passait pas grand chose du côté du SHIELD en ce moment et Kayleigh Connelly pouvait alors tranquillement s'afférée à sa deuxième passion qu'était le crime. Elle avait fait quelques petits braquage sans importance et évidement, elle n'avait jamais été prise la main dans le sac Au contraire, les agents du SHIELD qui travaillaient sur le cas pensait qu'il s'agissait d'un mutan de haute catégorie et d'un homme. Ca amusait l'ex mafieuse de savoir ça et elle s'imaginait mutante, parfois, en rentrant du boulot. Elle aurait bien voulu avoir des pouvoirs comme être invisible ou pouvoir lancer des rayons comme Superman. Mais au font, si on pensait qu'elle était une mutante, c'était qu'elle était plutôt douée non?

Le soleil cognait déjà pas mal aujourd'hui. Au Starbuck coffee du coin, elle s'était installé à une table avec un café, regardant toutes les cinq minutes l'heure. Elle avait un rendez-vous de prévu avec une personne qu'elle n'avait jamais vu. C'était le type de chose qu'elle pouvait avoir avec le SHIELD. Elle y allait confiante, sachant qu'elle ne craignait rien. Sa double identité était bien caché et peu de gens savait qu'elle avait été dans la mafia plus jeune.

Parfois, elle s'imaginait reine de la famille Connelly. Si ces parents n'avaient pas été tuer par la GCPD quand elle avait 16 ans. Où serait-elle à présent? Mariée et la plus puissante femme de Gotham? Elle rêvait de ça parfois. Mais elle se réveillait le matin, dans son lit à New York et allait travailler pour les gentils, ceux qui coffrait les gens comme elle. Qu'est ce qu'elle pouvait, parfois, détester son job.

Elle avait répondu à un texto d'Apolline, lui demandant quand elles pouvaient se voir et était partie à son rendez-vous qui se trouvait plus loin ,dans une petite ruelle.

Quand elle était arrivée au point de rendz-vous, elle constata qu'un homme assez fort était déjà là. "Kayleigh Connelly?" "Ouais c'est moi" avait-elle dit avant qu'un voile noir ne couvre ses yeux. Elle n'avait eut le temps de rien. Se débattant, elle se sentit être soulevée puis balancée dans une voiture. Insultante envers ceux qui venaient de la piéger, elle tentais d'enlever les liens qu'on lui avait mit pour attacher ses mains.

Le trajet ne dura pas très longtemps, cinq minutes tout au plus. Elle entendait les bruits de la circulation, puis, un voix d'homme qui ne devait pas être très vieux. On lui enelvé le sac qu'on lui avait mit sur la tête et la jeune femme vit alors devant elle un jeune homme d'à peu près son âge, qu'elle n'avait jamais vu, ainsi qu'un homme qu'elle avait croiser une fois. Elle lui avait fait la misère alors qu'il tentait d'entrer au SHIELD.

"Il se passe quoi ici?" "Ta gueule" avait prononcé un des mecs derrière elle. Jamais on ne lui parlait ainsi, sa colère montait doucement et elle sentait qu'elle allait avoir besoin de son couteau cacher dans sa botte. Vieille technique de sa famille. "Je vois qu'on est polie même avec les dames!" "T'es pas une dame Connelly." Elle restait immobile, scrutant l'homme qui était dans la même situation qu'elle. Elle allait devoir faire équipe avec lui pour sauver la peau de chacun.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand ça nous rattrape [ft.Kayleigh]   Mer 2 Nov - 22:48



❝ Quand ça nous rattrape ❞

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kayleigh & Liam

Liam observe ce qu’il se passe. La fille n’est pas effrayée. Liam l’a détaillé trois secondes, précisément. Il ne doute pas de ses capacités. Surtout que l’autre mutant a dit qu’elle était comme lui. Liam n’agit pas tout de suite. Il veut savoir ce qu’il se passe. Il veut mieux connaître son ennemi pour mieux l’appréhender. Liam baisse les yeux sur les pieds des personnes qui l’entourent. Puis il les relève. Il situe les armes de chacun, jauge, schématise mentalement la situation. Ils sont tous les deux entre quatre types, chacun tenu en joue par l’un d’eux.

Liam met en revanche plus de temps à comprendre que la fille le regarde. Il tourne finalement la tête vers elle. Elle est déterminée. Il saisit le message dans ses yeux. Pour une fois il comprend ce qu’on veut lui dire. D’ailleurs il ne comprend que ce genre de chose chez les autres. Il reporte son regard sur le mutant qui le tient en joue. Mais lui et Liam savent très bien que ça ne sert à rien. C’est simplement pour jouer le jeu. Une seule chose échappe à Liam. Que va-t-il se passer ensuite ? Pour son propre compte, c’est évident. Il va les tuer. Mais Liam, contrairement à ce qu’il laisse voir de lui, n’est pas stupide. Il y a forcément un coup bas de prévu de la part du mutant contre les humains.

- Allez, on en finit avec eux, déclare un des humains.
- Dans la ruelle ? N’importe qui peut se pointer, je dis qu’on les emmène à la planque, on aura la paix pour les liquider tranquille.

Liam finit par soupirer. Non seulement ils se permettent de le déranger et en plus ils jouent les amateurs. Il n’aime pas les gens bavards.

- Décidez-vous les gars, j’ai pas la journée, les presse Liam.

Les humains tournent la tête vers lui comme s’ils venaient de remarquer sa présence. Le mutant quant à lui, se contente d’un rictus. Liam ne baisse pas les yeux. C’est trop long. Il faut qu’il se passe des choses, sinon air… il va tuer… recommencer.

Une seconde d’instabilité. Une seconde de trop, juste la mauvaise pour Liam. L’un des hommes relève le poignet. Liam n’a pas distingué l’arme, à cause de tuer… ça, là-haut. Déjà la fléchette l’atteint au cou en même temps qu’une autre pour la fille. La masse violette afflue et sort des mains de Liam, mais c’est trop tard. Le liquide épais et froid se propage dans ses veines puis il ferme les yeux.

Il ne s’est pas certainement pas passé longtemps quand il les ouvre. Cinq secondes pour tout étudier. Endroit classique, une sorte de hangar. Le soleil n’a pas beaucoup bougé, il s’est donc écoulé peu de temps. Liam est ligoté à une chaise, la fille également. Les mains dans le dos, menottées. Les hommes sont toujours là, le mutant est ne cesse de l’observer. Liam ne comprend pas encore ce qu’il a prévu mais ce n’est pas le premier problème. Les autres se relèvent quand ils voient que leurs otages sont réveillés. Liam jette un regard noir aux types. Il les hait. Cette bonne vieille haine qui ressort à chaque fois.

Ca a assez duré. Liam va certainement faire exactement ce que veut le mutant, mais il s’en fiche. Il sait que l’autre veut se débarrasser des humains, et il sait qu’ils vont le faire à sa place. Alors il écarte légèrement les doigts. Il n’a pas besoin de voir ce qu’il fait. Surtout au moment où il réalise qu’on lui a pris son Beretta. Ca va mal se passer. La masse violette sort doucement, de manière contrôlée. Elle se forme et se laisse modeler docilement entre les doigts habiles de Liam. La forme violette se glisse dans la serrure et ouvre ses liens. Liam ne cille pas, il soutient toujours le regard des humains qui déblatèrent sur leur sort. Liam en a mal à la tête.

Une seconde s’écoule pour se libérer. Il ne bouge pas, retient ses menottes, fais mine de rien. Simplement, une autre masse violette s’est formée à l’intérieur de la seconde paire de menottes. Cette fois, il faut moins d’une seconde pour les ouvrir. La fille est libre. Liam tourne la tête vers elle. Liam est prêt à régler le compte de ces clowns. Et elle ?
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand ça nous rattrape [ft.Kayleigh]   Dim 13 Nov - 17:35



Quand ça nous rattrape


«You can run, you can run But you know that I know just what you've done You can run, you can run But save those words for one on one . »

Kayleigh n'avait rien demander aujourd'hui , elle avait juste fait son taff et voilà qu'elle se retrouvait prise au piège devant des mecs qu'elle avait vu peut-être une fois ou deux. Ca lui appredra à faire de mauvais coups aux mauvaises personnes...

Elle n'avait pas eu le temps de faire grand chose car elle avait sentit une piqûre dans son cou. Elle n'avait pas réussis à enlevé la sereingue, du moins, elle n'avait pas eu le temps tant le sommeil l'a gagna vite.

C'est l'irritation du frottement des menotes contre la peau de ses poignés qui réveilla l'ex mafieuse. Un peu neuséeuse, elle observa pendant quelques secondes l'endroit où elle a été ammené, pourquoi le SHIELD n'ai jamais là quand il le faut? Quoi que, son passé se confrontait à son présent et il était peut-être bon de laisser le SHIELD en dehors de tout ça.

Elle avait vu l'homme qui était dans la même situation qu'elle, fronçant les sourcils, elle restait silencieuse jusqu'au retour des hommes qui l'avait emprisonner. Elle n'était pas rancunière mais il était certain qu'ils n'allait pas lui demander pardon pour ce qu'ils avaient fait en la ligotant dans ce hangar.

Les hommes commencent à parler, une guerre sans merci sur comment régler leur compte. Kayleigh les regarde en faisant semblant de bailler. "Et vous oser vous qualifier de grand méchants alors que vous ne savez même pas comment nous éliminer?" Les mafieux, c'est plus ce que c'était!

Soudain, elle sens ses menottes glissées lentement, elle est libre, elle regarde l'homme à ses côtés. C'est lui qui à fait ça, elle en est sûre, ça ne l'étonne pas, elle avait déjà vu plein de mutans de ce genre au SHIELD ou même à la GCPD. Il est prêt à agit, elle hoche la tête.

'Hey les gros lourds, et si on jouait un peu?" avait elle dit comme pour avoir toute leur intention sur elle pour qu'ainsi l'homme fasse quelque chose. "Vous vous dîtes de la mafia, c'est ça? J'ai connu mieux quand même niveau mafia." "La mafia dans laquelle tu étais n'existe plus Connelly" "Et alors? Je peux l'a remonter en un claquement de doigt."

Les hommes s'étaient rapprocher de la jeune femme, ne regardant alors plus qu'elle, laissant liberté à son compagnon d'un jour à régler ses comptes. Elle continua de parler un peu avec eux tout en les provocants.


- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand ça nous rattrape [ft.Kayleigh]   Dim 4 Déc - 18:37



❝ Quand ça nous rattrape ❞

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kayleigh & Liam

Elle joue le jeu. Liam fait semblant durant quelques secondes de les laisser parler, puis il bondit de sa chaise en laissant tomber ses menottes. Il a préparé sa masse violette qui sort de ses mains, se lie à ses doigts et s’en détache quand il la projette. Le champ de force surgit comme un monstre au dessus de l’humain le plus près de lui. Liam tend la main pour le gérer. Il l’enferme dedans. L’action n’a pris que deux secondes. Les autres réagissent. Liam voit le mutant qui reste près de la porte. Il attend son heure. Mais Liam ne s’en occupe pas pour l’instant. Il lève le bras.

L’homme prisonnier dans son champ de champ de force est entièrement recouvert. Et Liam ressert l’étau. Liam inspire et expire. Il va mourir asphyxié ou étranglé. Peut-être broyé. Ca dépend ce qui cède d’abord. Mais Liam n’a pas le temps de jouer. Il a levé l’humain du sol. Il est lourd. Liam bande ses muscles pour le soulever. Il a supporté plus lourd. Mais Liam le lâche en voyant qu’un deuxième type s’avance vers lui. Il va devoir s’en occuper et laisser les autres à la fille. Mais Liam sait que ce ne sera pas vraiment un problème pour elle. Liam baisse les yeux sur la ceinture du type. Il a son Beretta.  Liam lâche l’autre qui chute et s’écrase par terre, assommé. Il n’était qu’à quatre mètres au dessus du sol. Liam sait qu’il n’est pas mort. Il est concentré sur l’homme qui a son arme.

Liam esquive le premier coup. Ses gestes s’enchaînent facilement. Il frappe dans le ventre, se fait toucher une fois, ignore la douleur, continue. L’humain est arrogant. Liam n’aime pas ça. Il prend la tête de son adversaire et vient la cogner contre son genou qu’il a remonté. Liam entend craquer. Mais Liam a vu un autre sortir son pistolet, tout juste. Il tend la main rapidement. La masse violette fait mur entre lui et la balle qui ricoche. Son humain revient à l’assaut et se jette sur lui. Il est pitoyable. Liam chute avec. Le sol froid et dur accueille son dos dans une vive douleur. L’adversaire a serré ses mains autour de son cou.

Liam écarte les doigts. La masse violette ressort de nouveau. Il peut s’exprimer librement. Liam n’a pas à se cacher. Il se rend compte que ça lui manque au final. La pression sur sa gorge lui fait mal. Il n’a plus d’air depuis cinq secondes. Ca sort, ça s’allonge, ça se forme… sept secondes. Liam doit se concentrer. Neuf secondes. Liam tire le champ de force vers lui. Il l’a façonné. Aussi fin qu’une lame. La tête de l’humain tombe juste à côté de la sienne et roule. Liam s’écarte. Il reprend son souffle et porte sa main à son cou. Ca fait mal. Il tousse.

Puis il se relève. L’autre assommé, a bougé. Liam n’a pas l’envie de jouer au final. Il récupère son Beretta sur le corps décapité et l’essuie. Ses gestes sont machinaux. Liam est à bout de nerfs. Il n’a pas envie que ça déraille là-haut. Liam tire une balle dans la tête du gisant. Ca l’aide à se calmer. A rester stable. Liam relève la tête vers la fille pour voir où elle en est. Il regarde ensuite l’entrée du hangar. Et Liam comprend. Le mutant les attend au bout de la pièce. Il sourit. Puis il se multiplie. Cinq comme lui apparaissent. Liam ressert sa poigne autour de la crosse du Beretta. Liam est prêt pour le deuxième assaut.

- A mon tour, dit-il avec son sourire idiot.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand ça nous rattrape [ft.Kayleigh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Quand la vie nous fatigue, à quoi bon s'accrocher ? Certains diront que je suis une lâche mais non, c'est faux.
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: New York :: Brooklyn :: Les rues-
Sauter vers: