Liam Burton - Quoth the Raven “Nevermore.”

 :: Welcome to Level Seven :: Présentations :: Présentations terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 30 Sep - 15:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Liam Burton

Surnom : on ne me surnomme pas, on me supplie
Âge / Date de Naissance : 25 ans / 26 août 1991
Nom de Code : écrire ici
Groupe : indépendant
Statut : célibataire
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Célébrité : Dylan O’Brien

++ Qui suis-je ? ++


Liam Burton a les yeux sombres. A l’image de son caractère sombre. Il fait 178 centimètres de haut, 178 centimètres d’impulsivité derrière un masque souriant. Un sourire idiot, pour un cerveau terriblement instruit et calculateur. L’un cache l’autre. Les apparences sont trompeuses. Pendant que les autres rient, pendant qu’ils construisent un jugement à côté de la plaque, Liam jauge, réfléchit, calcule son prochain coup. Puis agit.

Liam aime les livres, il les dévore, il les connait, il les retient. C’est la seule porte qui le fait fuir de la réalité. C’est un littéraire, un rêveur. Liam Burton n’aime guère les gens, il est asocial et vit souvent en < b>solitaire. La vie est une bataille à mener car elle a fait de lui ce qu’il est maintenant. Souvent radical dans ses actes, buté dans ses idées, il n’en reste pas moins audacieux. Il a vécu des centaines d’histoires, s’est approprié encore plus de personnages, et apprit surtout. Apprendre des tonnes de choses.

Mais Liam ne sait pas comment se maintenir. Là-haut, il y a autant des connaissances qu’il y a d’instabilité. Ce n’est pas de la folie mais ce n’est pas un havre de paix, loin de là. Liam Burton est simplement loin de tout, loin des conventions, des choses habituelles de la vie. Il ne sait pas ce qu’est la vie familiale, ne connaît pas la sociabilité, n’a pas la notion d’amour. Ca, il a du mal à l’apprendre. On lui a appris à se dépasser, toujours plus, à relever les défis. Et s’il est adroit de ses mains, il est terriblement maladroit en relation.

Liam est sans doute la personne la plus franche et honnête, il dit ce qu’il pense sans réfléchir. De toute façon, il parle peu en général. Simplement lorsqu’il a quelque chose à dire, pas pour le plaisir de la conversation. Et puis Liam aime le sarcasme et l’humour noir, c’est une touche agréable dont il ne se privera pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

++ Pouvoirs et Capacité ++


Liam a cette choses qui lui sort des mains, une forme violette qui se meut en fonction de sa volonté. Des champs de force. Pas bien ronds et jolis comme on a l’habitude d’en voir. Non, des amas violacés qui font sa défense et son attaque. Ils enveloppent son corps entier pour le protéger comme ils peuvent se modifier pour atteindre la finesse et le coupant d’une lame. Ca sert à beaucoup de choses : se saisir des objets avec pour les déplacer à distance, se couvrir et se porter soi-même, tuer les autres tranchés par un champ de force. C’est une matière, comme un métal sous forme liquide qu’on façonne à volonté.

Liam maîtrise bien ça, mais il ne peut pas en générer plus de deux ou trois à la fois. Ses champs de force dépendent aussi de son état cérébral, car c’est sa force mentale qui les contrôle. Et tout ne va pas à merveille dans la tête de Liam. Une poussée d’adrénaline peut lui faire accomplir des exploits, mais un moment d’instabilité peut être dangereux. Il encore du mal à faire apparaître un champ de force de l’autre côté d’un mur ou à l’intérieur de quelqu’un directement. Non ça demande une force mentale que Liam n’a pas encore. C’est à cause de ce qui ne va pas là-haut, il le sait bien. Et des fois, quand il se concentre trop sur son pouvoir, les migraines peuvent l’assaillir.

Enfin, Liam a appris depuis son enfance, à se battre et manier les armes à feu surtout. Et il préfère s’appuyer sur ces capacités là, comme elles sont plus sûres.

++ Racontes nous ton histoire ici ++


Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.


Le 26 août 1991, il fait nuit et chaud à New York. Les étoiles constellent le ciel, la lune brille, mais surtout, la ville illumine tout. Dans un sous-terrain secret au centre de la ville, il fait froid. Moira Burton a mal. Elle a l’impression qu’on lui plante un couteau dans le ventre de l’intérieur. Elle grimace, elle ne gémira pas. Moira est une mutante qui a la faculté de changer de couleur, comme le caméléon. Elle a vécu des combats, vu des morts, fait beaucoup de massacres chez les non-mutants. Mais ce soir, elle a mal. Eric Burton est a côté d’elle. Leur fils va naître. Un futur mutant, un futur tueur, un futur héritier. Eric, lui, est télékinesiste. Leur fils sera un bon mutant, comme eux. Il n’aura pas le choix.

Deux heures plus tard, Liam Burton est né. Il a les cheveux noirs de Moira et ses grands yeux bruns. On l’adule, sa mère est fatiguée mais fière. Elle ne le sera plus pour longtemps.

Liam Burton a dix ans. Il s’ennuie. Il n’aime pas le contact froid du pistolet qu’on lui fait tenir. Il a envie de partir dans sa chambre retrouver ses livres. Son père le gifle deux fois. Il a l’habitude maintenant. Sa mère lui tapera encore sur les nerfs pendant deux heures ensuite. Il n’a toujours pas déclenché son pouvoir. Liam tire deux balles qui viennent se loger dans l’épaule gauche du mannequin. Ce n’est toujours pas ça. Il se plaint que l’arme est trop lourde. Son père fait un geste de la main et envoie valdinguer le mannequin à distance. Liam n’aime pas quand il se fâche. Il se force à ralentir son rythme cardiaque, il commence à y arriver.

Voilà que j'ai touché l'automne des idées,
Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.


Cinq ans passent ainsi. Liam voit rarement le jour et l’extérieur. Il vit avec des mutants réfugiés en quête de vengeance. On le bassine avec les humains, des gens qui vont bientôt s’éteindre quand les mutants prendront le pouvoir. Il s’est encore une fois isolé dans sa chambre. Quatre murs gris, un lit et des étagères partout. Deux cent trente deux livres l’entourent. Il les a lus au moins deux fois chacun. Ca fait du bruit dans le couloir. Ils doivent s’être fait prendre, la troisième fois maintenant. Ils changeront encore de souterrain quand le groupe de ses parents aura liquidé les intrus. Liam tient son livre dans sa main gauche et a la main droite posée sur la crosse de son pistolet.

On frappe à sa porte. Son père apparait dans l’ouverture. Il lui dit de venir se battre avec eux. Liam s’en fiche pas mal de tous ces types qui s’agitent autour de lui mais il s’exécute en silence. Il pose son ouvrage, se lève et saisi son arme fermement. Il suit les couloirs avec d’autres mutants. Certains sont étrangers, à croire que ses parents inspirent beaucoup de monde. Pas lui. Poe, Tolstoï ou Baudelaire lui suscitent plus de respect et d’admiration. Il entend parler en français. Il a appris le français, c’est la langue de la littérature. L’allemand aussi. Mais il le parle moins bien.

Il leur faut vingt minutes et trente six secondes pour se débarrasser des intrus. Liam a trouvé ça long. Il voulait simplement lire. Il a enchaîné les coups, désarmé deux hommes qu’il a croisé, prit le bras de l’un pour le retourner. Il en a profité pour pivoter et tirer une balle dans le genou de l’autre. Quatre autre hommes sont arrivés ensuite. Dommage, il voulait prendre son temps. Un mutant l’a aidé et en a supprimé deux. Liam a achevé les siens pour en prendre un comme bouclier en avançant, et dégommer les deux autres. Il a continué comme ça. Et quand ce fut terminé, il est reparti dans sa chambre.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?


Ses parents auraient pu simplement se contenter de ça, être fiers de ses prouesses. Mais ce n’est toujours pas un mutant, alors il n’a aucune reconnaissance. Sa mère lui dit qu’il la déçoit. Au début ça l’affectait beaucoup et puis il apprit à ne pas s’en émouvoir. Il attend encore un an. Eric le gifle quelque fois, Moira a oublié qu’elle avait un fils. Si jamais de sa vie il n’a éprouvé une forme d’amour, il éprouve beaucoup de haine.

Ils ont déménagé à Miami. Liam n’aime pas vraiment. New York lui manque, il a toujours vécu dans ses entrailles. Cependant rien d’autre n’a changé. Et puis un jour son père s’emporte plus que d’habitude. Liam aurait pu largement contrer ses attaques dans un affrontement normal, mais un télékinesiste a forcément l’avantage. Il met ses mains devant pour se protéger. Et c’est là que ça sort. Comme une vague qui est montée et comme une vague qui déferle. Un amas violacé, étrange émerge de ses paumes, se façonne dans ses doigts et s’oppose entre lui et ce mutant. Les couteaux qui volaient à ce moment là s’écrasent contre la paroi violette et retombent. Son père sourit. Pas Liam. Liam ne sourit que pour distraire.

Il félicite son fils et part le raconter à sa femme. Mais dans les nerfs de Liam, ça bout, ça palpite et ça veut exploser. Sortir et extérioriser tout, comme il vient de le faire, il en meurt d’envie. Moira revient enfin vers lui. Mais Liam est brisé, c’est trop tard. Alors il fait semblant. Il sourit. Il fait mine de partager l’enthousiasme de ses géniteurs, suit ses entraînements, agit quelques fois avec eux en extérieur. Quatre années passent de cette manière. Quatre années à jouer le jeu. C’est pour bientôt, de dit Liam. Bientôt ce sera fini.

- Ô douleur ! ô douleur ! Le Temps mange la vie,
Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le cœur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie !


Il fait nuit. Liam a vingt ans ce soir. Ca fait vingt ans qu’on le martèle, qu’on le manipule, qu’on le façonne d’une manière qui n’est pas faite pour lui. Liam en a marre. Il est content que ce soit terminé. Il referme la porte de la chambre de ses parents aussi discrètement qu’il l’avait ouverte, trois minutes et douze secondes auparavant. C’était court pour vingt ans de non-vie. Il remonte son sac sur son épaule. Il a volé beaucoup d’argent et prit quelques livres. C’était le plus dur de tout, choisir quels livres prendre. Liam ne pense plus à ces deux personnes qu’il a étouffées, un champ de force autour du visage de chacun. Il les a regardés mourir de ses yeux sombres, il n’a même pas dit un mot. S’ils étaient assez intelligents, ils avaient dû comprendre les raisons de son acte. Mais Liam n’a plus de haine en lui, plus comme avant, et c’est le principal. Il est orphelin, enfin.

Liam s’est habillé de vêtements sombres et pratiques, et a dissimulé un Beretta 92 dans sa ceinture ainsi qu’un couteau dans chaque manche. C’est un modèle lourd mais il a 15 coups et a fait ses preuves dans l’armée américaine. Ca suffira largement à Liam qui a aussi pris des munitions. Il part sans faire de bruit. Il n’a pas la capacité de défier tous ceux qui se trouvent ici. Il sait qu’il y en a deux qui montent la garde à l’entrée et qui se relayent toutes les heures. Liam se cache derrière le coin du mur et écoute. Il identifie les gardiens et se montre. Les deux ne le voient pas tout de suite, ils parlent à voix basse. Ca laisse le temps à Liam de tendre la main et de leur faire subir la même chose qu’à ses parents.

Ils ont l’air étonnés. Pourquoi ? Quand on apprend le mal et la violence à un gosse depuis son plus jeune âge, à quoi faut-il s’attendre ensuite ? Ce n’est pas étonnant qu’il fasse ça sans pitié, sans ciller, en les regardant dans les yeux. Ensuite il ouvre la porte silencieusement et s’en va.

Dehors il fait chaud. C’est écrasant. Liam s’en fiche pourtant. Il pense à ce qu’il va faire. Il se demande où il va pouvoir aller. Il prend la voiture de ses parents et roule jusqu’à Nashville pour fausser les pistes si jamais on veut le suivre. Il paie tout en liquide, ne touche à rien d’électronique. Liam prend une fausse identité pour son voyage en train. Les autres supposeront qu’il est parti vers l’est et en taxi ou dans une autre voiture volée. Donc Liam a décidé de prendre le train. Il voyage jusqu’à Indianapolis, Colombus, Pittsburgh, Philadelphie et enfin, New York. D’ici là ils l’auront oublié.

Liam a toujours su être celui qu’on ne voit pas. Et s’ils ne lui fichent pas la paix, il s’en chargera. New York est comme une retrouvaille pour Liam. Il voit ses buildings, ses publicités immenses, et son atmosphère. Mais il y a trop de gens. Il faut une demi-journée à Liam pour se trouver un petit appart. Il donne sa fausse identité pour les papiers et c’est réglé. Il a encore quelques ressources mais plus pour longtemps. Une semaine plus tard, il a un job dans une librairie. Le patron a été impressionné par sa connaissance. Pour une fois dans sa vie, il vit dans un endroit qui lui correspond.

Maintenant il veut qu’on lui fiche la paix. Il veut voir à quoi ressemble la vie, comment font les gens de l’extérieur tous les jours. Et peut-être qu’ensuite, il apprendrait ça aussi.

Poème : L’ennemi - Charles Baudelaire (Les fleurs du mal)

++ Ton point de vue sur le Big Bang ++

Liam vit « normalement » depuis quelques années maintenant… Et puis il faut que ces évènements arrivent. Ceux qui se passent la ville à tour de rôle, les illuminés, les narcissiques, et ceux qui se croient bons en face.

La guerre civile a été plus dure qu’il ne le pensait. Liam n’utilise pas souvent son pouvoir mais il a dû en faire usage quand on l’a bassiné avec son opinion, sa place, son camp. Il a cru retourner dans le passé, alors il s’est dit qu’il pouvait tenter de nouvelles choses avec sa capacité pour se prouver le contraire. Comme trancher proprement la tête d’une personne. C’est efficace, il est fier du résultat. Il recommencera à l’occasion.

Mais le Big Bang, il n’en est pas fier. C’est juste annonciateur de deux fois plus de problèmes. Il a failli tuer beaucoup de personnes quand il a déraillé une fois, ce n’est pas bon pour sa tranquillité. Ce n’est quand même pas de sa faute si on lui cherche des ennuis. A croire qu’il les attire. Mais tant pis pour eux, qui que ce soit et d’où il vient, ça ne change rien de toute façon. Liam a décidé qu’il veut simplement vivre, alors il supprimera ceux qui veulent l’en empêcher.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
++ DERRIÈRE L’ÉCRAN ++

Je m'appelle Wilhiane et j'ai la vingtaine. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce a Bucky et ses autres personnalités et je le trouve amazing mais pas comme Spider Man parce que je préfère les méchants. Mon personnage est un inventé.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 15:25
Bienvenue Liam et hâte de lire ta fiche ! Bon courage pour celle-ci Razz
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 15:50
Merci beaucoup :3
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 16:00
Bievenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 17:29
Bienvenue Liam Smile

Désolé, tu vas y avoir le droit Smile:
 



Don't do anything stupid until I get back

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
'Cause I'm with you until the end of the line
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 17:43
Bienvenu parmi nous! Very Happy
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 19:24
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 19:51
Bienvenue parmi nous
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 20:59
Bienvenue par ici !
(Excellent choix d'avatar je trouve)
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Oct - 19:23
Merci beaucoup à vous tous !

Bucky : va falloir qu'on cause très cher ^^

Wanda : merci, de même pour toi :3
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Oct - 12:03

Félicitation Liam Burton !


Ton personnage est super interessant, il va être très sympathique à croiser en RP, il a tout de même...En tous cas, on te souhaite bon jeu parmi nous!


Nous te souhaitons la bienvenu dans cette grande aventure qu'est "Big Bang Universe"! Nous te mettons dans le groupe INDEPENDANT. Cependant, avant de RP, nous souhaitons que tu fasses quelques missions:
toire très dur et on
# Faire ta fiche de Liens ICI
# Faire ta fiche de RP LA
# Demande un logement LA
# Ton Pseudo doit être répertorier, de ce fait, tu dois le faire LA
# Si c'est un DC ou TC, viens le répertorier ICI
# Commences dès maintenant ton fil rouge ICI
# Une question ? Viens la poser LA


Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Welcome to Level Seven :: Présentations :: Présentations terminées-