Alexia "Lexie" Hudson | It's hard to describe how I feel inside…

 :: Welcome to Level Seven :: Présentations :: Présentations terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 24 Sep - 23:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Prénom Nom : Alexia "Lexie" HudsonÂge / Date de Naissance : 29 février 1996Nom de Code : ShadowlightGroupe : VilainsStatut : CélibataireOrientation sexuel : HétérosexuelleCélébrité : Kaya Scodelario
++ Qui suis-je ? ++


Confiante, méfiante, audacieuse, charismatique, intelligente.

Alexia est une personne qui a confiance en elle. Elle sait qu'un jour, elle réussira à se maîtriser parfaitement, elle s'en sent capable. Cependant, même si elle est confiante, elle ne fait pas facilement confiance, voire même pas du tout, le plus souvent. Puis elle ne manque pas d'audace… En effet, elle sait se montrer à la fois courageuse mais aussi effrontée.
Elle est charismatique, et malgré le fait que ce soit une qualité, elle ne l'utilise pas comme elle le devrait. Son charisme se transforme souvent plus en manipulation qu'autre chose. Et le plus important… Lexie est une personne intelligente. Elle sait réfléchir, se sortir de situations plus ou moins délicates et avant de foncer tête baissée, elle use de sa malice, de son intelligence.

Paranoïaque, sarcastique, agressive, froide, provocatrice.

Malgré ces quelques qualités, Lexie possède avant tout des défauts désavantageux pour la plupart. Elle est paranoïaque, une paranoïa maladive qui fait qu'elle est toujours sur ses gardes et qu'elle imagine tout le temps le pire dans n'importe quelle situation. Il lui arrive aussi de se montrer sarcastique, même à voir provocatrice, si ce n'est moins. Elle aime provoquer les autres, ça l'amuse. Mais ce qui se voit le plus chez elle… C'est le fait qu'elle soit froide et agressive dans ses paroles. Elle n'aime pas qu'on vienne lui chercher des ennuis même si elle adore en trouver. Le plus souvent, elle aura un ton désagréable, puisqu'elle ne cherche pas à se faire des amis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

++ Pouvoirs et Capacité ++

Je suis une umbrakinésiste. J'ai en effet la capacité de maîtriser les ombres, de les déplacer, de les créer en canalisant de l'énergie psychique et corporelle. Bien que ce ne soit pas classé comme étant l'un des éléments naturels, l'ombre est d'origine secondaire puisqu'elle nécessite de la lumière pour exister. Bien évidemment, bien qu'ayant conscience de ce pouvoir, il reste quelque peu incontrôlable. Le principal élément déclencheur de ce pouvoir est la peur, sentiment que je ressens souvent à cause de ma paranoïa et de ma schizophrénie. Mais je possède également la capacité contraire à l'umbrakinésie, une capacité qui me permet de créer et de manipuler la lumière tout comme je peux créer et manipuler les ombres. La photokinésie me permet d'assombrir ou d'illuminer un endroit, une pièce, en absorbant ladite lumière ou en la répandant. Bien que ce pouvoir soit contraire à l'umbrakinésie, elle est également très proche et liée, puisque sans la lumière, il n'y a pas d'ombre. Mais ce sont également des pouvoirs que je n'arrive pas à manipuler comme je le souhaiterai, dont je n'arrive pas à prendre conscience tout le temps et qui sont aussi parfois jugés comme dangereux car je suis apte à blesser des gens en blessant leurs ombres. Ces deux pouvoirs réunis, puisqu'ils sont opposés, me donne souvent des "visions" de l'obscurité, d'un monde dont personne n'a conscience, que personne ne voit. J'ignore en réalité si cela vient de mes pouvoirs ou de ma soi-disant maladie, mais même lorsque je suis éveillée, mon esprit se retrouve parfois projeté dans ce monde vraiment sombre et effrayant, d'où ma paranoïa. À noter également que mes pouvoirs sont dangereux car lorsque je relâche de la lumière sur quelqu'un, ça le brûle, et lorsque je relâche l'ombre… Ça le refroidit.

++ Racontes nous ton histoire ici ++




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Sometimes I think I was born backwards. You know, come out my mother the wrong way. I hear words go past me backwards. The people I should love, I hate. And the people I hate… People fear what they don’t understand. But I'm not scared. I'm not scared anymore. You care, and that’s what’s killing you. And everything that kills me makes me feel alive. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Monster, how should I feel? Creatures lie here, looking through the window… »
J'ai longtemps cru que j'étais un monstre… J'avais du mal à croire à ce qui était pourtant la vérité et tout ça, à cause d'eux, à cause de toutes ces personnes que j'ai pu rencontrer au cours de ma vie. Le jour où j'ai découvert ma vraie nature, j'avais peur, peur des répercussions qui pourrait y avoir. Je ne suis pas humaine, bien loin de là… Mais comment pourrait-on me définir alors ? Qu'est-ce que je suis réellement ? Qu'est-ce que nous sommes réellement ? Un monstre ? C'est ce à quoi je crois toujours aujourd'hui. Et il y a de bonnes raisons à cela… Et pour cela, vous allez devoir voir ce que ça fait que de vivre dans la tête d'une folle…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Nothing makes sense on this goddamn planet. »
Et si je vous disais que je ne suis pas aussi folle que j'en ai l'air ? Vous me croiriez ? Non ? Dommage… Mais vous avez raison, cela-dit… M'enfin… Laissez-moi tout vous raconter depuis le début pour que vous puissiez mieux comprendre la raison de ces troubles que je possède…
Vous savez à quel point c'est rare d'être née un 29 février ? Je suppose que vous ne connaissez pas beaucoup de personnes pour qui c'est le cas, n'est-ce pas ? Même pas du tout ? Eh bien maintenant, vous en connaissez une. Évidemment, il n'y a pas de 29 février tous les ans, mais il y en a eu un en 1996, et c'est à cette date là précise que j'ai vu le jour.  
Mais je n'ai jamais connu mes parents. D'après ce que je sais, ils m'ont abandonné à ma naissance car ils ne voulaient pas d'enfant et que quand ils avaient découvert que ma mère était enceinte, il était déjà trop tard pour avorter. Donc oui, je n'étais pas désirée. Sauf que, bien évidemment… Personne d'autre n'a voulu m'adopter. Même bébé, et encore plus enfant, j'avais l'air étrange, sombre. Comme si quelque chose n'allait déjà pas dans ma tête. À ce moment là, ce n'était pas vraiment le cas. Du moins, pas avant mes 8 ans.

Mais ce qu'il faut savoir avant cela, c'est que je vivais un vrai enfer. J'avais été placée à l'orphelinat. Oui, depuis ma naissance, comme personne ne voulait de moi, c'est là-bas que j'avais fini. Tous les orphelinats ne sont pas comme ça, mais celui dans lequel j'étais était relativement… Spécial. L'ambiance là-bas… Était plus dramatique qu'autre chose. Les couloirs étaient sombres, il y avait souvent peu de lumières, et je ne parle même pas des personnes qui s'occupaient de nous et ni des autres enfants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« They say that I can't last a day in the real world, I say you wouldn't survive one night in mine. »
Donc, comme je vous le disais, c'était à l'âge de 8 ans que j'ai commencé à entendre, à percevoir des choses. Au départ, je croyais que c'était à cause de l'ambiance morbide dans laquelle je vivais depuis ma naissance, puis je me suis rendue compte que ça ne venait que de moi, que personne d'autre n'avait ces mêmes… Symptômes. Et c'est également à cet âge que je suis devenue quelqu'un de bien plus sombre que je ne l'étais auparavant. Ma peau était vraiment très pâle à cause du manque de lumière et de soleil, et j'avais les yeux rougis par le manque de sommeil. Mais pourquoi manquais-je de sommeil ? Parce que je n'arrivais pas à dormir à cause de tous ces cauchemars que je faisais. Et ces voix dans ma tête ne faisait que s'amplifier.
À 8 ans déjà, je commençais à devenir folle, et personne ne s'en rendait comptait. Et à 11 ans… Ce fut le déclique. L'une des nombreuses voix dans ma tête m'ordonnait de faire des choses. Elle ne cessait de me répéter que tout le monde me voulait du mal, qu'ils attendaient juste le bon moment pour agir. Tous les autres enfants de l'orphelinat me trouvaient plus que bizarre, ils ne s'approchaient pas de moi, sauf certains, pour me faire vivre un calvaire. Souvent, des filles étaient venu me voir pour me chercher des ennuis, me frapper, me voler. Je n'en ressortais pas toujours gagnante. Mais cette voix dans ma tête m'avait clairement fait comprendre qu'il était temps pour moi que je mette un terme à tout ça.
Alors un soir, prise par cette folie qui me consumait et dont j'ignorais encore l'existence, je m'étais saisie discrètement d'un couteau que j'avais volé dans les cuisines avec discrétion. Apparemment, tout le monde dormait, c'était une bonne chose. Puis je m'étais introduite dans la chambre de l'une des filles qui me voulait soi-disant du mal, qui ne cessait de m'harceler lorsqu'elle le pouvait. Cette voix me disait de faire une chose vraiment mal.
Le couteau brandit devant moi, la lame vers le bas, je tenais le manche de mes deux mains… Je m'approchais doucement du lit… Et c'est dans un hurlement terrifiant que je me mis à poignarder cette pauvre enfant qui n'avait rien demandé d'autre qu'une bonne nuit de sommeil. Suite à cela, la voix m'ordonna de partir maintenant, avant que quelqu'un n'arrive, alerté par le cri. Elle m'ordonna de fuir et de ne jamais me retourner. Et je lui obéissais, comme je l'avais tantôt fait.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« I've got a war in my mind. »
Tout se mélangeait maintenant dans ma tête. Après 4 ans où je n'ai cessé de fuir, où je vivais partout et nulle part à la fois, toutes ces voix s'embrouillaient, me disaient de choses contraires à chaque fois. "Vas ici. Non, n'y vas pas. Aucun danger. Trop dangereux." Ça ne voulait pas s'arrêter. Et chaque jour, c'était de pire en pire. J'avais espéré calmer ça avec la drogue, et ça eut son petit effet positif pendant un temps puisque ça atténuait parfois ces voix. Mais les effets ne duraient pas longtemps malheureusement… Mais j'avais également remarqué une autre chose, depuis que j'avais fuis l'orphelinat. Je me sentais suivie. Et des choses étranges se produisaient parfois autour de moi, lorsque j'avais peur. Je ne me suis jamais dit que peut-être, ça venait de moi. Et ma maladie m'assurait le fait que ça ne venait pas de moi. Que des choses me suivaient, me retrouvaient lorsque j'avais peur et me voulaient du mal.
Alors, depuis ce jour, je devenais de plus en plus parano. J'étais toujours sur mes gardes, je regardais toujours derrière moi, autour de moi, je ne laissais personne m'approcher. Et dès lorsque je voyais ces choses étranges se produire, je fuyais.
Mais cette guerre dans ma tête devenait de plus en plus insupportable. Est-ce que j'avais un traitement à prendre ? Non, je n'en avais jamais eu même. L'orphelinat n'avait jamais su, ni soupçonné ce qui se passait dans ma tête et n'ont jamais eu l'idée de m'emmener à l'hôpital pour me faire un diagnostique. Moi-même je n'en avais pas l'idée en fait… Mais je n'avais pas d'autre choix, pour le coup, que de faire avec.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« What's wrong with me? »
C'est cette même maladie qui m'avait fait sombrer dans des troubles psychotiques. Avec le temps, je devenais de plus en plus folle, mais j'essayais tant bien que mal de le cacher. Je connaissais les risques que n'importe qui le sache. Et il était hors de question que je termine en hôpital psychiatrique. Les voix continuaient de me donner des ordres, de ce genre par exemple. Rester cachée était visiblement la meilleure de leurs solutions.
Mais ce que je faisais n'avait rien d'humain. Ma paranoïa et ma schizophrénie me faisaient faire des mauvaises choses. Je vivais encore dans la rue, et tout ceux qui avaient le malheur de s'approcher un peu trop près de moi… Mourraient. Ils mourraient généralement de manière horrible. Il mourraient de ce même couteau qui m'avait servit à tuer cette enfant quelques années plutôt. Ce fameux couteau que j'avais gardé avec moi durant toutes ces années.
Mon état refusant de s'amélioré, les meurtres devenaient de plus en plus fréquent. Et je devais de plus en plus me cacher afin d'éviter les forces de l'ordre. Puis j'avais finis par tomber sur cet immeuble abandonné dans un coin de Manhattan dans lequel je décidais de m'installer. Comme faisais-je pour manger ? Je volais, tout simplement.
Et c'est également dans ce même appartement que j'avais choisis, que je commençais par prendre conscience de certaines choses. Cette obscurité qui me suivait depuis, faisait partie de moi. Et c'est à ce moment là que je compris que je n'étais pas une simple psychopathe, sociopathe, schizophrène et parano ordinaire. Il fallait croire que, j'avais des pouvoirs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« I'm sinking into darkness. »
Parfois, j'avais conscience de mes capacités. Mais le plus souvent, ce n'était pas le cas. Ma maladie faisait que ce n'était pas toujours le cas. Puis je commençais maintenant à voir ces choses, la nuit. Des choses étranges, comme des visions. Ces choses ne pouvaient pas me blesser, mais elle me terrifiaient. Et pour la plupart du temps, elles n'avaient aucune forme distincte. Je me disais que c'était dû à mes capacités… Mais peut-être que je me trompais. Peut-être que c'était dû à ces voix dans ma tête. Vous aimeriez savoir combien il y en a d'ailleurs ? Je ne le sais pas moi-même… Peut-être une dizaine. Certaines de ces voix ne cessent de m'insulter, de me dire que je suis stupide, inutile, que tout le monde me veut du mal, que tout le monde connait mes secrets. Et les autres, au contraire, me donnent des bons conseils, me disent que tout va bien aller, que je devrais dormir un peu. Et c'est justement ça le problème. Toutes ces voix ne sont pas d'accord les unes avec les autres, et c'est ce qui me fait peu à peu sombrer dans les ténèbres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« I'm so scared. I don't know if I can bear it anymore. I don't know what to do. »
Et c'est un soir, alors que tout allait relativement bien, que je vis l'une de ces choses, de ces espèces d'ombres difformes. Je me mis à hurler contre elle comme je le pouvais. Un cri qui avait dû alerter plus d'une personne. Mais je ne pouvais plus supporter tout ça. Je me perdais moi-même. J'étais terrifiée de tout, ça devenait vraiment invivable. C'était trop.
Alors ce fut un moment décisif de ma vie puisque, sous le coup de la peur,  de la pression que me donnaient ces voix et ces sortes de visions, j'attrapais une paire de ciseaux traînant sur le sol pour le la planter en plein dans l'abdomen, espérant qu'ainsi, tout s'arrêtera. Mais malheureusement, même lorsque j'étais sur le sol et que je plongeais petit à petit dans l'inconscience… Ces voix étaient toujours là, à m'insulter, à me dire que j'avais été stupide de faire ça.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Don't worry, I'm fine. »
C'est quelques jours plus tard que je finis par me réveiller dans cet hôpital. Je ne savais pas où j'étais, et bien évidemment, ces voix étaient toujours présentes et ne cessaient de me rendre folle. Quelqu'un était à mon chevet, certainement une infirmière. Elle avait osé s'approcher de moi, et elle eut de la chance qu'à ce moment là, je sois trop faible. J'avais soif de sang. Je voulais tuer. Tuer par frénésie. Puis un médecin finit par entrer également dans la chambre pour voir comment j'allais puis également pour m'annoncer mon diagnostique. J'étais maintenant réellement reconnue comme étant schizophrène et après avoir retracé tout mon passé, jusqu'à ma naissance, il m'annonça que lorsque je serai guéris de ma blessure, je serais immédiatement transférée à l'hôpital psychiatrique le plus proche. Espèce d'idiote ! On t'avait prévenu ! Cette énième voix me fit sursauter, puis je fus prise d'un élan de panique et de frénésie. Malheureusement, c'est lorsque j'essayais de me redressais afin de me lever que sans plus attendre, l'infirmière se trouvant à mes côtés m'injecta un tranquillisant, s'attendant à de l'agressivité de ma part lorsqu'on m'aurait fait cette annonce.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« I can't feel anything. »
Des semaines s'étaient écoulées, on était maintenant le 29 février 2012, et j'avais tout juste 16 ans. J'étais dans cet asile. Les voix étaient de moins en moins présente. On m'obligeait à prendre des médicaments. J'étais toujours en isolation depuis mon premier jour dans cet endroit. On ne me laissait jamais approcher les autres patients et les médecins qui étaient à ma charge se montraient très prudent avec moi, par crainte que je ne les agresse comme je l'avais déjà fait une ou de fois à mon arrivée.
J'effrayais les gens, nous effrayons les gens. Et en réalité, ça me plaisait. Mais pour le moment, j'étais coincée ici, dans cet endroit. Et pour faire passer le temps, je m'amusais parfois à user de mes pouvoirs que je contrôlais toujours avec du mal pour blesser les infirmiers que je voyais, pour les effrayer en jouant avec leurs ombres. En fait, c'est justement dans cet asile que je me suis rendue compte que ma situation n'était pas si terrible que ça. Que je m'étais habituée, attachée à ces voix dans ma tête, à ces ombres. Que j'aimais blesser des personnes innocentes, mais également les tuer, tout comme j'avais tuer cette gamine lorsque j'avais onze ans. J'ignorais pourquoi j'avais cette maladie, mais je l'avais, et je devais vivre avec. Il fallait simplement que j'apprenne à me contrôler, à rester stable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Time changes everyone. »
Le temps change tout le monde… Le temps m'a changé également. Je prenais toujours des médicaments, je ne pouvais pas faire autrement, c'était le seul moyen que je connaissais pour le moment afin de rester stable. Mais je ne les prenais pas correctement. J'avais besoin qu'un brin de folie reste, j'avais besoin que ces voix continuent de me rendre folle comme elles l'avaient toujours fait.
Mais les médecins avaient remarqué que je m'étais calmé au niveau de mon comportement. En réalité, je ne faisais que simuler. Mais cette soif de sang était toujours belle et bien présente. Simplement, ces voix me disaient d'être patiente, de rester calme, pour qu'un jour on me laisse sortir d'ici. Et je leur obéissais. Je n'avais que ça à faire après tout. Et pour leur prouver ma bonne foi, je n'étais même plus en isolement. On me laissait maintenant côtoyer les autres patients.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Hit me. Just once. I wanna feel something. »
Mes efforts furent reconnues et les médecins croyant à la supercherie sans pour autant me croire guérie, décidèrent de me laisser sortir. Mais je serai surveillée. C'était là une contrainte, un inconvénient que je n'avais pas prévu. Que nous n'avions pas prévu. Mais le point positif dans tout ça, c'est que j'étais finalement libre. Mais je ne ressentais plus rien. Plus aucun sentiment hormis cette frénésie qui ne demandait qu'à reprendre le dessus.
La douleur était maintenant pour moi un bonheur, une joie. J'aimais la ressentir, la vivre. Je m'étais complètement perdue. J'avais véritablement changé. J'ignore encore à quoi cela était dû. À quoi tout cela était dû, mais à vrai dire, je n'en avais rien à faire. Je crois qu'au fond, c'était mon destin, que ça l'avait toujours été, que j'étais faite pour être comme ça.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Nothing scares me anymore. »
Et le plus important dans tout ça… C'est que je n'avais plus peur. Je n'avais plus peur de rien, ni de ces voix, ni de ces ombres, ni de mes capacités que je contrôlais mieux petit à petit. Et au contraire, il m'arrivait très souvent de discuter avec ces voix dans ma tête. Je n'avais pas d'autres amis. Je devais bien faire la conversation à quelqu'un…
J'avais finis par retourner dans cet immeuble abandonné dans lequel j'étais. Et au bout d'un certain temps, de plusieurs mois environ. Ayant marre d'être suivie par ces types de l'hôpital qui passaient leur temps à surveiller mes moindres faits et gestes… Je décidais finalement de m'occuper de leur cas et ce, grâce à mes pouvoirs. Une fois leurs ombres mortellement blessées, je me sentais tout de suite mieux, et libre de faire tout ce que je voulais. Tandis qu'eux agonisaient, moi, je reprenais le cours de ma vie, comme si de rien était. J'étais plus stable qu'avant, plus lucide, mais toujours aussi folle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Alone. »
Étant plus stable et lucide, j'arrivais maintenant à faire la différence entre les différent partis. Je savais qui je pouvais tuer, et qui je ne devais pas tuer. Les mauvaises personnes comme moi, je n'y touchais pas. Je ne pense pas m'allier avec eux non plus, mais je ne les blesserai pas. Pourquoi ? Parce que voir quelqu'un tuer une autre personne, c'est drôle !
Et c'est en février 2016, le mois de ma vingtième année d'existence, qu'une explosion survint à New York, la ville dans laquelle je me trouvais en fait… Je ne compris pas tout de suite ce qui s'était passé… Jusqu'à-ce que je vois tous ces nouveaux héros, ces nouveaux vilains… Encore plus de monde à détruire, et de ville à effrayer…


++ Ton point de vue sur le Big Bang ++

Ce que je pense du Big Bang ? Vous voulez vraiment le savoir ? Eh bien... D'accord. C'est génial ! C'est tout ce que j'ai à dire. Toutes ces nouvelles villes autour de New York, toutes ces nouvelles personnes que je pourrai tu..côtoyer. C'est vraiment une excellente chose je trouve ! C'est pour ainsi dire qu'il est temps pour nous d'aller faire un tour dans ces villes...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
++ DERRIÈRE L’ÉCRAN ++

Je m'appelle Lexia et j'ai 18 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à l'annuaire des forums, il me semble et je le trouve toujours aussi fabuleux. ♥ Mon personnage est un inventé Marvel.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 9:03
Rebienvenu parmi nous!
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 12:52
Re-bienvenue Alex !
Superbe idée de pouvoir bravo
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 13:18
Bienvenue Lexie Razz (et re ma Alex Razz )
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 13:19
Merci à vous trois !
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 18:07
Attention, ton premier gif empiète sur ton premier paragraphe, du coup, impossible de lire le début de ton histoire. Corrige cela et je te validerais! Smile
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 18:16
T'es sûr ? Parce que moi je vois pas et j'ai demandé à T'Challa, il voit pas non plus le gif qui empiète... xD Après, c'est peut-être un petit bug, ça me l'a déjà fait quand je lisais des rps, mais ça revient à la normal lorsqu'on recharge la page ♥
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 18:19
Même en rechergeant, ça me fait ça :/ Je vais demander aux autres du Staff Smile
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 18:37
Bon, du coup comme je l'ai enlevé, ne devrait plus y avoir de problème ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Sep - 23:08
Validation Autorisé


 

 



 

 



FELICITATION !

Bienvenu à toi NOM DU MEMBRE !

Tout d'abord, nous te souhaitons la bienvenu dans cette grande aventure qu'est "Big Bang Universe"! Nous te mettons dans le groupe NOM DU GROUPE. Cependant, avant de RP, nous souhaitons que tu fasses quelques missions:

# Faire ta fiche de Liens [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
# Faire ta fiche de RP [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
# Demande un logement [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
# Ton Pseudo doit être répertorier, de ce fait, tu dois le faire [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
# Si c'est un DC ou TC, viens le répétorier [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
# Commences dès maintenant ton fil rouge [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
# Une question ? Viens la poser [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

✂️  ✂️  ✂️
Ton perso est juste complètement tarée. J'ai adoré la manière dont tu as écrit l'histoire et ça promet d'envoyer du lourd en rp. Re-bienvenue ici et hâte de voir ton personnage à l'oeuvre Smile


©️ Gasmask





Don't do anything stupid until I get back

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
'Cause I'm with you until the end of the line
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang Universe :: Welcome to Level Seven :: Présentations :: Présentations terminées-